La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

II. Interférences 1. Mise en évidence expérimentale Sources synchrones : même fréquence et vibrent en phase à tout instant Les ondes émises par chaque.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "II. Interférences 1. Mise en évidence expérimentale Sources synchrones : même fréquence et vibrent en phase à tout instant Les ondes émises par chaque."— Transcription de la présentation:

1 II. Interférences 1. Mise en évidence expérimentale Sources synchrones : même fréquence et vibrent en phase à tout instant Les ondes émises par chaque source se superposent, on dit quelles interfèrent.

2 Avec les ondes lumineuses On envoie un rayon laser à travers une fente de petite dimension (largeur a) : on observe une figure de diffraction On envoie un rayon laser à travers deux fentes de largeur a séparées par une distance b (fentes dYoung) : on observe une figure de diffraction striée dune alternance de bandes noires et lumineuses : ce sont des franges dinterférences

3 Définition : Il y a interférence en tout point dun milieu où deux ondes de même fréquence ( synchrones) se superposent.

4 Observons le croisement de deux ondes a la surface de leau : Lamplitude au point P de la surface est égale à la somme des amplitudes de chacune des ondes incidentes en ce point. Les ondes se croisent sans être perturbées. 2. Interprétation

5 Interférences constructivesInterférences destructives

6 Interférences constructives Interférences destructives

7

8 3. Différence de marche On définit : δ = d 2 – d 1, la différence de marche entre les 2 ondes Soit b la distance séparant S 1 et S 2, et D la distance séparant le plan S 1 S 2 du plan P (écran) sur lequel on observe les franges. Dans le triangle S 1 S 2 H : sin θ = S 2 H / S 1 S 2 = δ / b Dans le triangle MOP : tan θ = OP / OM = y / D Langle θ est très faible car D >> b Dans ce cas, sin θ tan θ ; on en déduit : δ = by/D Londe passant par S 1 parcours la distance d 1 pour aller sur le point P de lécran. Londe passant par S 2 parcours la distance d 2 pour aller sur le point P de lécran.

9 Si : δ = k λ, il y a interférences constructives et on observe des franges brillantes Si : δ = (k + 1/2) λ, il y a interférences destructives et on observe des franges sombres En effet : Si londe B se décale dun multiple entier de λ par rapport à londe A, alors les deux ondes seront toujours en phase au point P, les interférences seront constructives En S 1 et S 2, les ondes A et B sont en phase (sources synchrones) Si londe B se décale dun multiple entier de λ + la moitié de λ par rapport à londe A, alors les deux ondes seront en opposition de phase au point P, les interférences seront destructives

10 Lors dinterférences lumineuses, linterfrange i est la distance séparant deux franges brillantes ou deux franges sombres consécutives. 4. Interfrange

11 5. Ondes polychromatiques -couleurs interférentielles – cas de la lumière blanche Couleur interférentielle des colibris

12 Si la source émet de la lumière blanche, seules quelques franges colorées sont observées au centre de la figure dinterférences : ce sont les couleurs interférentielles. En effet, la source émet plusieurs radiations de longueurs donde différentes, correspondant a des figures dinterférences différentes, qui se superposent : les couleurs sont alors mélangées car les franges de différentes couleurs se brouillent.

13 Bulles et lames de savon :

14 La figure d'interférences dépend de la longueur d'onde de la lumière incidente. Si la source de lumière est polychromatique, il y a superposition des franges correspondant aux différentes radiations. On observe alors l'apparition de couleurs interférentielles.


Télécharger ppt "II. Interférences 1. Mise en évidence expérimentale Sources synchrones : même fréquence et vibrent en phase à tout instant Les ondes émises par chaque."

Présentations similaires


Annonces Google