La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Risques et information

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Risques et information"— Transcription de la présentation:

1 Risques et information
Parallèle entre l’aide humanitaire d’urgence et la prévention des risques industriels

2 Plan Introduction Contexte de l’aide d’urgence
Information et système d’information en aide d’urgence Travail collaboratif et aide d’urgence : l’expérience « Groove » Conclusion

3 Risques : typologie générale
Risques naturels Avalanche Feu de forêt Inondation Mouvement de terrain Cyclone Tempête Séisme et éruption volcanique Épidémies/pandémies Risques technologiques Risque industriel Risque nucléaire Risque biologique Rupture de barrage Risques de transports collectifs Personnes Matières dangereuses Risques de la vie quotidienne Accidents domestiques Accidents de la route... Risques liés aux conflits Urgences complexes Risques majeurs d’origine humaine d’origine naturelle

4 Retour d’expérience : trois messages forts
L’information (circulation, traitement) est au cœur des problématiques de risques. Les stratégies d’action vis-à-vis des risques doivent être globales (structurelles et pas seulement conjoncturelles), programmées (anticipation – réponse – sortie de crise, i.e. : prévention – intervention – réhabilitation) et adaptées. La dimension complexe et multivariable du risque impose un travail coordonné d’équipe (partage de l’information, répartition des responsabilités et des tâches) dans un environnement sous fortes contraintes (obligation de délais et de résultats), donc une approche projet (travail collaboratif).

5 (FAO's Emergency Activities, Technical Handbook Series)
Aide d’urgence : définitions Emergency ”An extraordinary situation in which people are unable to meet their basic survival needs, or there are serious and immediate threats to human life and well-being” (FAO's Emergency Activities, Technical Handbook Series) Complex emergency ”A humanitarian crisis in a country, region or society where there is a total or considerable breakdown of authority resulting from internal or external conflict and which requires an international response that goes beyond the mandate or capacity of any single agency and/or the ongoing UN country programme” (UN-IASC). Common characteristics include (relief agencies perspective): many civilian casualties, and populations besieged or displaced; serious political or conflict-related impediments to delivery of assistance; inability of people to pursue normal social, political or economic activities; high security risks for relief workers; and international and cross-border operations affected by political differences.

6 Aide d’urgence : quelques chiffres
(Source IFPRI) 1987 1996 Aide d’urgence Aide totale 1970 En volume % % En dépenses ,5 % 9,5 % In 2000, WFP fed 83 million people in 83 countries, including most of the world's refugees and internally displaced people (Horn of Africa Drought 2000: 16 million lives threatened) In 2000, WFP food aid reached 43 million people caught up in the ever-widening net of humanitarian disasters In the 1990s, the share of global aid budgets devoted to disaster relief and humanitarian aid climbed by more than 500 percent.

7 Aide d’urgence: chaîne d’approvisionnement alimentaire
Appel à donations OCHA, système UN Grosses ONGs Achats Fabricants Courtiers Gouvernements Agences internationales ONGs Dons en espèces Dons en nature Bailleurs de fonds (ECHO, USAid, etc...) Collecte lancement de l’appel d’offre réponses à l’appel d’offre adjudication achat WFP, EURONAID transitaires centres de stockage agences de contrôle EURONAID . . . Mobilisation : (Transport / stockage) Camps de réfugiés EDP UNHCR Distribution

8 camps de réfugiés et EDP
Aide d’urgence : camps de réfugiés et EDP

9 Aide d’urgence : distribution alimentaire

10 De l’insécurité alimentaire
à la malnutrition

11 Mobilisation de l’aide alimentaire :
différents niveaux de support et de suivi de l’information Beneficiaries Individual Different levels of Information supports Donors Media Public audience Suppliers Informative RESOURCES ORGANIZING OPERATING MOBILIZING IMPLEMENTING RESULTS Headquarters UN agencies, ONGs Institutional Implementing partners Horizontal Vertical (sup.) Vertical (inf.) Operational Tracking system

12 Place des systèmes d’information
dans les différentes phases de l’urgence Prévention et systèmes d’alerte rapide prévention préparation & mitigation alerte précoce Urgence évaluation de l’impact et des besoins secours Réhabilitation réhabilitation reconstruction Développement rétablissement et développement durables Information

13 Chaîne de traitement de l’information en aide d’urgence
diffuser extraire analyser mettre en forme archiver définir évaluer agir collecter observer SITUATION D’URGENCE actualiser / adapter

14 l’approche « client/serveur » vs. l’approche « peer to peer »
Deux alternatives : l’approche « client/serveur » vs. l’approche « peer to peer » Un serveur et ses clients L'information est disponible uniquement sur le serveur. Pour la consulter, tous les visiteurs (clients) se connectent sur la même machine. Système peer-to-peer Tout utilisateur peut se connecter et récupérer des fichiers sur tous les ordinateurs des autres utilisateurs. Chaque utilisateur est donc à la fois client et serveur.

15 Approche « client/serveur » :
exemple du système WAICENT (FAO) (1/2) FAO headquarters / regional & liaison offices Field-based implementing partners NGOs, companies, educational & research centers Others Media, public audience website / warehouse dynamic interface FAO-related organizations FAO members, UN agencies, donors FAO present workflow for disseminating information on emergencies through Internet: top/down portal to knowledge

16 Approche « client/serveur » :
exemple du système WAICENT (FAO) (2/2) Suggested extension of worflow : dynamic interface as an interactive loop for disseminating/sharing information on emergencies FAO headquarters / regional & liaison offices website / warehouse FAO-related organizations FAO members, UN agencies, donors Others media, public audience Field-based implementing partners NGOs, companies, educational & research centers present worflow suggested extension of worflow expected increase of interactivity secured dynamic interface

17 Cinq challenges posés par l’utilisation d’architectures clients/serveurs pour la gestion de crises en environnements austères (d’après R. Kirkpatrick, Groove) Accessibilité : les serveurs sont parfois difficiles à atteindre Réactivité : les quartiers généraux peuvent être lents à réagir Adaptabilité : la flexibilité vaut souvent mieux que la planification Interactivité : les équipes se forment spontanément Indépendance : les serveurs ne sont pas de “véritables terrains neutres”

18 Approche « peer to peer » :
présentation de la plateforme Groove (http:///www.groove.net) Voir la démo d’interactivité à distance (cliquer sur « watch a demo »)

19 Approche « peer to peer » :
application de Groove à des environnements austères (situations de crise) Caractéristiques de la plateforme Groove : collaborative sécurisée distribuée asynchrone (mais aussi synchrone) adaptée à des “environnements austères” plateforme intégrée

20 Utilisation de Groove lors de la dernière guerre d’Irak :
chargement de la plateforme avant intervention

21 Environnement Groove de gestion des crises humanitaires
Caractéristiques de base des formulaires types Caractéristiques de base : Héritage automatique des valeurs de champs entre les formulaires parents et les formulaires enfants. Champ d’identification (ID) unique et auto généré. Listes de champs à saisir par l’utilisateur. Identificateur de dernière modification en fin de fiche d’enregistrement, incluant l’heure GMT. Déclenchement d’alertes quand certaines conditions sont réunies (ex. Fonctions vitales d’un patient à des niveaux critiques). Système d’impression masquant les sections vides de façon à soulager les imprimantes.

22 Quelques exemples de formulaires disponibles
Bulletins d’alerte Fiches d’incidents Blessés Populations déplacées Evaluation globale rapide Evaluation médicale rapide Evaluation sanitaire de l’eau Atteintes aux droits de l’homme Fiches contacts Fiches organisations Ressources des organisations Disponibilités médicales Fiches de demande produits Logistique médicale Echange de documents

23 Fiche contact

24 (ex. rapports médicaux)
Echange de documents (ex. rapports médicaux)

25 Blessés (1/3) Déclaration

26 Blessés (2/3) Demande d’évacuation

27 Blessés (3/3) Transport

28 Formulaire inter-agences d’évaluation globale rapide

29 CONCLUSION Aujourd’hui, la technique existe et n’est plus un facteur limitant Désormais, le problème est plus d’ordre organisationnel et politique, au sens de l’existence ou non d’une volonté collective et individuelle de partager l’information La technique redonne ainsi à l’homme une place centrale dans les mécanismes d’information, d’échange, d’apprentissage et de décision

30 « L’information n’existe pas en soi ; elle est toujours liée à des valeurs, intérêts, et à une représentation de la société qui varie dans le temps et dans l’espace, ainsi qu’à des rapports de pouvoir. Il ne suffit pas d’échanger des informations pour se comprendre. Or, le récepteur de l’information n’est pas plus neutre que l’information n’est universelle. La communication n’est pas une simple transmission d’information. Passer de l’information à la communication, c’est sortir de la technique et de ses performances pour aborder la réalité et sa diversité. C’est cela l’enjeu du XXIème siècle : passer d’une problématique des systèmes d’information à l’obligation de construire une cohabitation culturelle. Le réseau reste une problématique : il relie des communautés et des individus qui ont quelque chose en commun, alors que la cohabitation culturelle reconnaît la nécessité de gérer l’altérité. » d’après Dominique Wolton


Télécharger ppt "Risques et information"

Présentations similaires


Annonces Google