La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chiffres de références Rudwaleit (2004, Ann Rheum dis) : –Pool d études Lombalgies inflammatoires vs sujets sains Lombalgies inflammatoires vs lombalgies.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chiffres de références Rudwaleit (2004, Ann Rheum dis) : –Pool d études Lombalgies inflammatoires vs sujets sains Lombalgies inflammatoires vs lombalgies."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Chiffres de références Rudwaleit (2004, Ann Rheum dis) : –Pool d études Lombalgies inflammatoires vs sujets sains Lombalgies inflammatoires vs lombalgies mécaniques –Se : 90%; Sp : 90% –VPN élévée (95%) Un patient lombalgique inflammatoire B27 – a peu de chance de satisfaire les critères de New york. –VPP a moins dintérêt car faible (32%) Donc on pourra moins se fier à un résultat positifs qua un résultat négatif chez LI

4 Performance du HLA B27 pour classer une spondylarthrite ankylosante par groupe ethnique VPP : –42% chez caucasiens –22% scandinaves VPN garde son intérêt : –Toujours élevée : 92% caucasiens 98% scandinaves

5

6 Cohorte de Bernis (2009, Ann Rheum Dis) 83 SPA (Critères ESSG ou AMOR) 77 B apparentés (157 B27+) BUT : évaluer risque de récurrence de la maladie chez apparentés 10,6% chez les parents 13,9% dans fratrie Risque de récurrence dautant plus grand que le patient est B27+ 21,4% chez parents 24,4% chez fratrie En cas de B27- : 0% chez parents 1,3% chez fratrie.

7 Cohorte de Brown (2000, Ann Rheum Dis) Méta-analyse 5400 patients Risque de récurrence global (parents, fratries, enfants) = 8%

8 Conclusion Se et Sp : 90% (chiffres de référence Rudwaleit 2004) Groupage HLA ne peut être utilisé seul en tant quélément diagnostic A utiliser dans des critères diagnostiques (ASAS) Risque de récurrence au 1er degré : 8%, 23% si B27+

9

10 Etude 1 Mau, Z Rheum 1990 : – 77 patients –suivi 10 ans –54 patients suspects de SPA (toutes formes) –mesure ponctuelle du syndrome inflammatoire (VS) –Forte prévalence de SPA (59%) chez lombalgiques initiaux Se:68% Sp: 68% VPP:76% VPN 60%

11 Etude 2 Rudwaleit (Ann Rheum Dis 2004) –« Méta-analyse » –CRP Se : 50% Sp : 80%

12

13

14 Les anomalies IRM des sacro-iliaques sont-elles prédictives dune sacro-iliite radiographique ? Bennet (Arthritis Rheum, 2008) –40 patients –Lombalgie inflammatoire récente < 2ans –Suivi prospectif sur 7 ans. –IRM positive si au moins un hypersignal à lIRM (T1+ gado et SPIR) –Se = 77% ; Sp = 62%

15

16

17

18 Donc : lIRM articulaire permet de détecter fréquemment des enthésites inflammatoires dans les SPA. Pas de valeur discriminante pour laponévrosite plantaire.

19

20

21 BASDAI Bonne validité apparente (capacité du questionnaire à traduire le ressenti du patient) Bonne reproductibilité Bonne sensibilité au changement Validité de construit (comparaison à dautres outils de mesure) : –Bien corrélé au BASFI, EVA patient, EVA douleur

22 Donc BASDAI = outil dévaluation valide sensible et reproductible. 2 repères importants : MCID : Minimal Clinically Important Difference (différence minimale cliniquement importante) : 10mm ou 22,5% PASS : patient acceptable symptomatic state (état symptomatique acceptable par un patient) : est ce que votre situation actuelle est satisfaisante si vous prenez en compte vos capacités fonctionnelles générales et la douleur ?) : 34,5

23 ASDAS Nouveau score dactivité de la spondylarthrite. –Douleur axiale –Durée du dérouillage matinal –EVA activité patient –Paramètres biologiques inflammatoires (VS ou CRP) –Présence dune atteinte périphérique 4 versions de ASDAS de performances similaires.

24 En pratique clinique utiliser ASDAS CRP

25 ASDAS Validité apparente bonne Bonne sensibilité au changement (légèrement supérieure au BASDAI) Capacité discriminante (= capacité à faire la différence entre 2 niveaux dactivité différents)> BASDAI Aussi bien corrélé à lEVA activité patient et EVA activité médecin que le BASDAI

26

27

28

29


Télécharger ppt "Chiffres de références Rudwaleit (2004, Ann Rheum dis) : –Pool d études Lombalgies inflammatoires vs sujets sains Lombalgies inflammatoires vs lombalgies."

Présentations similaires


Annonces Google