La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PAR WEN EN LIANG R1 COUP DE CHALEUR. Problématique o Vague de chaleur en 2003 en France : mortalité de 14 800 personnes o Nombre actuel et prévu de journées.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PAR WEN EN LIANG R1 COUP DE CHALEUR. Problématique o Vague de chaleur en 2003 en France : mortalité de 14 800 personnes o Nombre actuel et prévu de journées."— Transcription de la présentation:

1 PAR WEN EN LIANG R1 COUP DE CHALEUR

2 Problématique o Vague de chaleur en 2003 en France : mortalité de personnes o Nombre actuel et prévu de journées de plus de 30 °C ou 86 °F ds les villes canadiennes o Augmentation de lordre de 150 décèséan vers 2020, de 550 décès vers 2050 au QUEBEC

3 Physiologie Température central N 36-38C Taux de base de notre métabolisme basal : 100kcal/h Chaque 70kcal = augmentation de 0,8C Mécanisme de transfert de chaleur: Conduction : par contact directe Radiation : par onde électromagnétique Convection : par lair ambient ou liquide en mvt Évaporation de la sueur: 0,58 kcal/mL de sueur Lié à température ambiente et humidité (>75%: évaporation non efficace)

4 En rép au stress causé par la chaleur… Noyau préoptique de lhypthalamus ant = centre de thermorégulation Augmentation température centrale système sympathique vasodilation périphérique sang splanique va vers la peau pour diminuer chaleur Augmentation de flot vers peau de 250 ml/min à 6-8L par min diminution du precharge par vasodilation périP, augmentation contractilité et surtout de la Fc pour garder le même output Activation cholinergique de la sudation

5 Acclimatisation Augmente lefficacité de la perte de chaleur de des journées chaudes Besoin 7 jours à qques sem Exercice modéré ds environnement chaud et sec de min par jour par exemple Diminue set point thermal de lhypothalamus Début sudation à t central plus bas Hauss débit de sudation pendant plus long période Expension du plasma Vasodilation périP à plus faible t Déclimate en 1-2 sem sans exposition

6 Œdème lié à chaleur Léger œdème au niveau de pied, cheville et main lors des 1ers journées dexposition Vasodilatation périP et pooling du liquide interstielle Rarement pré-tibial Qques jrs ad 6 sem pour résolution Tx: élévation avec bas de compression Pas de diurétique

7 Bouton de chaleur Rash maculopapulaire, érythémateuse et prurit Inflammation causé par blockage du canal de sudation par des produits du stratum corneum (sudation excessif) Tx: antihistaminique, nettoyage et vêtement losse

8 Crampes de chaleur Crampes musculaire douloureux svt mollet (épaule, cuisse) Déplétion relative de Na, K au cellule musc Durant repos après plusieurs heures dact physique Sueur +++ réplété avec eau ou solution hypotonique Tx: solution saline 0.1 – 0.2% oral Pas de tablet de sel

9 Épuisement lié à la chaleur Par déplétion deau : personne âgé ou personne qui travail ds environnement chaud qui oublie de boire Par déplétion Na: réplète avec solution hypotonique, plus progressive Lab: hypoNa,hypoCl et faible concentration urinaire de Na et CL Sx: Température N ou <40 C N, V, céphalée, malaise, crampe musculaire, anxiété, orthostatisme Peau grisatre et moite Signe de déshydratation (tachycardie, hypotension…) Tx: réplétion vol po ds cas léger, si orthostatisme: NS iv pas de réponse en 30 min de tx

10 Coup de chaleur Température > 41 C et anomalie neurologique Ataxie, confusion, cmpt bizare, hallucination, status épilepticus, coma ±anihydrose, peau rouge et chaude Mortalité: 30-80% Coup de chaleur 2e exercice: personne en forme + évenement sportif ou travail ds des conditions à haut température (pompier, militaire) Se développe rapidement Coup de chaleur classique : Durant période de vague de chaleur Pas besoin exercice Augmentation graduel de température sur des heures à jour Chez personne à risque

11 Population à risque

12 Labo FSC E+ BUN, créatinine A urine CK AST, ALT PT, INR, aPTT TSH ECG

13 Traitement

14 Technique de refrodissement Méthode de refroidissement physique (pas iv) est recommandé Antipyrétique : pas deffet But : atteindre 39 C rectal et arrêter pour éviter hypothermie Ds ambulance: commence avec ice pack dans cou, aisselles et aines Commencer refroidissement en deds de 30 min

15 Refroidissement par évaporation Le plus pratique et le plus confortable Si environnement humide, fne pas bien Spray de leau à 15C sur le corps du patient Ventilateur de lair à 45C Electrode ds le dos Frisson: benzo à courte action

16 Refroidissement Refroidissement par immersion Mettre patient ds bain eau avec glace jusquau cou Efficacité démontré chez jeune patient de bonne santé, pas chez les coup de chaleur classique Lavage gastric, rectal ou péritonéal: risque de toxicité à leau, peu efficace

17 Bibliographie JONATHAN A. BECKER, MD, and LYNSEY K. STEWART, MD. Heat- related illness, American Family Physician, Volume 83, Number 11, June 1, 2011 JAMES L. GLAZER, M.D. Management of Heatstroke and Heat Exhaustion, Family Physician, Volume 71, Number 11, June 1, 2005 WALTER F. ATHA. Heat-related illness, Emerg Med Clin N Am 31 (2013) 1097–1108 Tintinalli


Télécharger ppt "PAR WEN EN LIANG R1 COUP DE CHALEUR. Problématique o Vague de chaleur en 2003 en France : mortalité de 14 800 personnes o Nombre actuel et prévu de journées."

Présentations similaires


Annonces Google