La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CARDIOLOGIE NUCLEAIRE Le point de vue du Médecin Dr Thierry KIFFEL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CARDIOLOGIE NUCLEAIRE Le point de vue du Médecin Dr Thierry KIFFEL."— Transcription de la présentation:

1 CARDIOLOGIE NUCLEAIRE Le point de vue du Médecin Dr Thierry KIFFEL

2 CARDIOLOGIE NUCLEAIRE Rappels de généralités létude du myocarde la fraction déjection du ventricule

3 CARDIOLOGIE NUCLEAIRE Rappels de généralités létude du myocarde la fraction déjection du ventricule

4 Muscle creux de la taille du poing fermé situé dans le médiastin dont la pointe regarde en avant en bas et à gauche… De forme conique aplati davant en arrière

5 GROS VAISSEAUX : Aorte et Artère Pulmonaire OREILLETTE GAUCHE VENTRICULE GAUCHE SEPTUM VENTRICULE DROITOREILLETTE DROITE VEINES CAVES

6 Le cœur droit Le cœur gauche Le cœur droit envoie du sang peu oxygéné et riche en CO2 vers la petite circulation pulmonaire. Le cœur gauche envoie le sang oxygéné dans le poumon vers la grande circulation cest-à-dire vers tous les organes de lorganisme. BASSE PRESSION Petite épaisseur HAUTE PRESSION Grande épaisseur Deux cœurs réalisant deux pompes foulantes normalement indépendantes et sans communication.

7 VALVE MITRALE FERMEE Ejection du sang du ventricule dans lAorte Contraction du ventricule SYSTOLE VALVE MITRALE OUVERTE remplissage du ventricule DIASTOLE Diastole et systole ventriculaires OREILLETTE VENTRICULE 1 OREILLETTE VENTRICULE 2

8 Système électrique dentraînement de la contraction du cœur ou tissu nodal : Contractions synchrones Toutes les cellules du muscle cardiaque sont douées dautomaticité Certaines cellules sont « spécialisées » dans la conduction de linflux électrique Efficacité des deux pompes foulantes

9 Commande sympathique et para sympathique Le coeur est autonome et ne peut être dirigé volontairement. Le contrôle intervient sur 3 points: le débit par augmentation de la fréquence du rythme cardiaque la pression artérielle la résistance du réseau sanguin

10 Electro-cardio-gramme : ECG

11 En scintigraphie : Exploration de la structure du muscle cardiaque Estimation de la fonction cardiaque FEVG Scintigraphie du myocarde

12 CARDIOLOGIE NUCLEAIRE Rappels de généralités létude du myocarde la fraction déjection du ventricule

13 FRACTION D EJECTION FEV = V td - V ts V td (en %) Volume en télé diastole (fin de diastole) Volume en télé systole (fin de systole) En cardiologie Nucléaire lactivité A est proportionnelle au volume V

14 FRACTION DEJECTION et donc FEV = A td - A ts A td - bdf (en %) Soit en simplifiant par 1/k Il faut tenir compte du bruit de fond !

15 les traceurs sont marqués au Tc99m Traceurs rapidement diffusibles ( 99m TcO4) - Traceurs stables de la fonction cardiaque Albumine- 99m Tc Globules rouges- 99m Tc

16 MARQUAGE IN VITRO Prélèvement pyrophosphate TcO4- Réinjection ImagesImages MARQUAGE IN VIVO Injection de pertéchnétate Injection de Pyrophosphates froid ImagesImages

17 Marquage in vitroMarquage in vivo Meilleure activité spécifique Mauvaise activité spécifique Plus complexeSimple Marquage cellulaire stérilité Pas de manipulation en laboratoire

18 Méthode au premier passage : La radioactivité doit être injectée sous forme dun embol (1 à 2 mL chassés par 10mL de sérum physiologique ) Echec Fragmentation de lembol Rupture de la veine dinjection Gamma- caméra positionnée en général en OAG La séparation spatiale se fait par la séparation temporelle ! Cœur droit dans les 4 premières secondes Cœur gauche entre la 4ème et la 8ème seconde Durée de lexamen moins de 1 minute En général suivi dune mesure à léquilibre Méthodes dacquisition

19 Dans la méthode à léquilibre : les images sont réalisées lorsque le radio traceur est en équilibre dans le système vasculaire Examen avec faible activité volumique Nécessité du gating cardiaque

20 Dans la méthode à léquilibre : les images sont réalisées lorsque le radio traceur est en équilibre dans le système vasculaire Avec soit : les hématies marquées du marquage in vitro les hématies marquées du marquage in vivo après au moins 10 minutes Equilibre Examen avec faible activité volumique Nécessité du gating cardiaque Gamma- caméra positionnée de telle façon quon sépare bien les deux ventricules lun de lautre Durée de lexamen au moins 500 cycles cardiaques En général au moins 400 kCps sur chaque image du gating

21 Embol Au premier passage Haute activité spécifique Pb fragmentation de lembol ou acquisition ratée Séparation spatiale par séparation temporelle Gating obligatoire A léquilibre basse activité spécifique

22 LES INDICATIONS Valvulopathies Cardiomyopathies Coronaropathies Séquelles dinfarctus Recherche danévrisme Bilan de traitements cardiotoxiques Bilan des shunts circulatoires Pré anesthésie

23 Présentation des résultats Fraction déjection globale Fractions déjection régionales Analyse de Fourrier avec image de phase et damplitude

24

25

26

27

28 DOSIMETRIE CE : 1,5 mGy Rate : 2,5 mGy (UIV 7 clichés) : 30 mGy

29 CARDIOLOGIE NUCLEAIRE Rappels de généralités létude du myocarde la fraction déjection du ventricule

30 CORONAIRE DROITE CORONAIRE GAUCHE Artère Circonflexe Artère inter ventriculaire antérieure

31 Crosse de l aorte Veines pulmonaires Oreillette gauche CORONAIRE GAUCHE INTERVENTRICULAIRE ANT Aorte descendante Veine cave inférieure Ventricule droit CORONAIRE DROITE Oreillette droite Veines pulmonaires Veine Cave Supérieure Artère Pulmonaire CIRCONFLEXE RESEAUX DE SUPPLEANCE

32 ANGOR ou Angine de Poitrine Douleur paroxystique A leffort le plus souvent Constrictive en étau Irradiant au bras, à lépigastre, vers la mâchoire Brève, intense, impose larrêt de lactivité Cède rapidement sous trinitrine INFARCTUS DU MYOCARDE Douleur atroce et oppressante Dure plusieurs heures Ne cède pas sous trinitrine Associée à : état de choc fièvre Troubles digestifs

33 chlorure thalleux (Tl+ Cl-) produit en cyclotron. Emission : 135 keV (2,6%) 167 keV (9,8%) Détection par les X de réarrangement du mercure 69 à 83 keV (95%) 4 à 5 % dans le myocarde. 95 % va dans le foie, le rein, le tractus digestif, les muscles et la thyroïde ! Nécessite dêtre à jeun pendant 4-6 heures avant. Fixation maximale à 10 minutes et stable pendant 20 à 30 minutes. Phénomène de redistribution Emetteur exclusivement Produit par un générateur donc toujours disponible dans le service Pic de 140 keV donc détectable par les gamma- caméras. Nest pas capté par le myocarde et est en activité trop faible dans le sang nécessité de marquages moléculaires… Le Sestamibi (Cardiolite®) Tétrofosmine (Myoview®)

34 AU REPOS T0 Injection Tomographie Délai Tl 201 = 10 à 30 minutes MIBI-Tc 99m = 35 minutes Faire marcher si possible

35 A LEFFORT Tl 201 Injection 4 heures Réinjection Tomographie Le plus vite possible Tomographie 15 minutes

36 A LEFFORT MIBI-Tc 99m Réinjection 3 heures minimum Injection Tomographie 35 à 45 minutes Tomographie 45 minutes au minimum

37 STIMULATION PHARMACOLOGIQUE Tomographie Réinjection PERSANTINE en 4 minutes 2 min Tomographie Injections

38 CONSEILS POUR L EXAMEN Arrêt Thé, café, chocolat, coca : 48h si MIBI : repas gras et ne pas se coucher entre linjection et les images si Tl201 : à jeun (repos) ou repas léger (effort-redistribution)

39 Activités injectées Tl201 : 120 MBq à 160 MBq 40 MBq à 60 MBq MIBI-Tc99m 200 MBq à 350 MBq 600 MBq à 800 MBq Persantine : entre 0,7 mg et 0,8 mg / kg de masse corporelle dilution dans 60 mL de sérum glucosé si incident : Aminophylline 50 à 75 mg en bolus puis 250 à 500 mg en sérum salé pendant 20 minutes + trinitrine

40 LES INDICATIONS Bilan de létat coronarien (angor, insuffisance coronarienne) Diagnostic positif des crises dangor atypiques Diagnostic positif et dextension de linfarctus Cardiomyopathies Bilan pré et post-pontages coronariens Bilan pré- opératoire Bilan danomalies sur ECG

41 Images statiques (pour mémoire) FA, OAD, OAG, Profil

42 A partir des 32 projections Coupes petit axe Coupes verticales Gd axe Coupes horizontales Gd axe Reconstruction tomographique par rétro projection filtrée réorientée.

43 NORMAL

44 Défaut antéro septal totalement reperfusé ISCHIEMIE

45 Défaut septal inférieur non reperfusé INFARCTUS

46 Présentation Bull eye

47 DOSIMETRIE CE : 7 mGy Coeur : 10 mGy Gonades : 20 mGy (UIV 7 clichés) : 30 mGy Ordre de grandeur

48

49 R R GATING

50

51


Télécharger ppt "CARDIOLOGIE NUCLEAIRE Le point de vue du Médecin Dr Thierry KIFFEL."

Présentations similaires


Annonces Google