La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Fusain et Sanguine Renaissance et culture de Coupvray - Guy Braun 1 Le fusain (et la sanguine): Son utilité 1 Rapidité dexécutionRapidité dexécution 2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Fusain et Sanguine Renaissance et culture de Coupvray - Guy Braun 1 Le fusain (et la sanguine): Son utilité 1 Rapidité dexécutionRapidité dexécution 2."— Transcription de la présentation:

1 Fusain et Sanguine Renaissance et culture de Coupvray - Guy Braun 1 Le fusain (et la sanguine): Son utilité 1 Rapidité dexécutionRapidité dexécution 2 Son effacementSon effacement 3 Ses dégradésSes dégradés 4 Sa profondeurSa profondeur 5 Sa souplesse dadaptationSa souplesse dadaptation Sa pratique 1 Les outilsLes outils 2 Tenir le fusainTenir le fusain 3 Fixer le fusainFixer le fusain 4 Les différentes approches : Le trait et les aplatsLe trait les aplats

2 Fusain et Sanguine Le fusain : son utilité 1 rapidité dexécution Modèle vivant pour les poses très rapides Une pose en mouvement 2 mn maxi

3 Fusain et Sanguine 2 Son effacement Le « repentir » pour tous Le dessin fantôme et le tâtonnement La préparation pour la toile Qui a réalisé ce nu, selon vous ? Edward Munch 1889

4 Fusain et Sanguine 3 Ses dégradés Rapidement (5 mn) indiquer des ombres différentes

5 Fusain et Sanguine 3 Ses dégradés Longue pose pour fouiller toutes les nuances dombres différentes

6 Fusain et Sanguine 4 Sa profondeur Qui a réalisé ce nu, selon vous ? Pablo Picasso à lâge de 15 ans en 1896

7 Fusain et Sanguine Sa souplesse dadaptation aux techniques personnelles Robert Longo

8 Fusain et Sanguine Sa pratique Les outils : Différentes tailles de fusain Différentes duretés Mais toujours un papier adapté. En atelier pour le modèle vivant, on utilise du papier « Ingres » résistant, fin 50 à 80 gr, rugueux, avec du grain. Pas de papier brillant ou lisse. Une gomme mie de pain. Gomme plastique. Estompes en carton, pinceaux. Cutter pour tailler le fusain. Fixatif en bombe ou fabriqué « maison ».

9 Fusain et Sanguine Sa pratique Tenir le fusain Manuel Pratique du pastel, sanguine et fusain Ettore Maiotti éditions CELIV

10 Fusain et Sanguine Sa pratique Tenir le fusain Manuel Pratique du pastel, sanguine et fusain Ettore Maiotti éditions CELIV

11 Fusain et Sanguine Sa pratique Essuyer le fusain 1 Souffler très fort et très près du papier (avantage pas de frottements. 2 Un coup de chiffon comme pour donner une claque au dessin (en plus ça défoule !) 3 Effacement au chiffon en frottant (pas trop fort) de façon à conserver le squelette antérieur. 4 Le pinceau pour créer des dégradés souples 5 La gomme mie de pain. Elle ne sert pas à effacer mais à créer des lumières en fin de dessin. A trop lutiliser, on encrasse le dessin et la gomme.

12 Fusain et Sanguine Sa pratique Fixer le fusain ? 1 Pour le préserver et le conserver. 2 Pour le reprendre après un premier jet 3 Pour amplifier les noirs et ne pas salir le dessin précédent. 4 Pour que dautres médiums puissent sajouter : pastel, craie blanche et pourquoi pas peinture.

13 Fusain et Sanguine Sa pratique Fixer le fusain Le fixatif doit être une sorte dencollage pas trop agressif mais suffisamment résistant On dilue une gomme ou une résine dans de lalcool qui sévapore rapidement sans tacher le dessin. Deux produits sont faciles à utiliser A l'origine, les fixatifs étaient fabriqués à partir de résines naturelles : gomme laque, gomme dammar ou laque de Chios. Les versions modernes emploient des résines synthétiques (acryliques ou acrylo-cétoniques). On peut fabriquer un fixatif pour pastel en mélangeant un litre de méthanol et cent grammes de gomme laque. On peut également et avantageusement utiliser de la gomme dammar ou de la laque de Chios. (article Wikipedia)méthanolgomme laque La gomme laque La résine de Dammar

14 Fusain et Sanguine Un site plein de conseils et de recettes

15 Fusain et Sanguine Sa pratique Les différentes approches : Le trait et son estompage Manuel Pratique du pastel, sanguine et fusain Ettore Maiotti éditions CELIV

16 Fusain et Sanguine Sa pratique Les différentes approches : Le trait et son estompage

17 Fusain et Sanguine Sa pratique Les différentes approches : Le trait et son estompage Giovanni Boldini On remarquera sur ces deux exemples que le trait ne sert pas à simplement délimiter, mais quil est source de mouvement.

18 Fusain et Sanguine Sa pratique Les différentes approches : Les hachures Manuel Pratique du pastel, sanguine et fusain Ettore Maiotti éditions CELIV

19 Fusain et Sanguine Les aplats


Télécharger ppt "Fusain et Sanguine Renaissance et culture de Coupvray - Guy Braun 1 Le fusain (et la sanguine): Son utilité 1 Rapidité dexécutionRapidité dexécution 2."

Présentations similaires


Annonces Google