La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

...Réalisé par Marine Brélit.... Le choléra est une toxi-infection intestinale grave, très contagieuse, causée par lentérotoxine dune bactérie : Vibrio.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "...Réalisé par Marine Brélit.... Le choléra est une toxi-infection intestinale grave, très contagieuse, causée par lentérotoxine dune bactérie : Vibrio."— Transcription de la présentation:

1 ...Réalisé par Marine Brélit...

2 Le choléra est une toxi-infection intestinale grave, très contagieuse, causée par lentérotoxine dune bactérie : Vibrio cholerae. Cette bactérie se loge dans l'intestin grêle où elle va se développer, ce qui va entrainer un déséquilibre de la flore intestinale. De ce fait, lintestin nabsorbera plus leau des aliments. Le Vibrio cholerae est un bacille gram + qui a la particularité dêtre incurvé.

3 Description… Zone géographique… Symptômes… Traitement… Electron micrograph of Vibrio cholerae

4 Le choléra est une maladie exclusivement humaine. Cette infection intestinale aiguë se transmet par voie directe fécale-orale ou par lingestion deau et daliments contaminés par le Vibrio cholerae. Le Choléra est en rapport étroit avec une mauvaise gestion de lenvironnement. Labsence ou le manque deau propre, linsuffisance du système dassainissement et un milieu peu salubre en général, sont les principaux facteurs de propagation de la maladie. Environ 75 % des sujets contaminés ne présentent pas de symptômes, mais le vibrion reste présent dans les selles pendant sept à quatorze jours; il est évacué dans lenvironnement, où il peut contaminer dautres personnes. Contrairement à dautres maladies diarrhéiques, elle peut emporter un adulte bien portant en quelques heures. Le risque de décès est plus important chez les sujets immunodéprimés comme les enfants malnutris ou les porteurs du VIH.

5 Depuis 2005, on note une recrudescence du choléra parallèlement à laccroissement constant des populations vulnérables qui vivent dans de mauvaises conditions dhygiène. Le choléra reste une menace pour la santé publique à léchelle mondiale et lun des principaux indicateurs du développement social. En 2006, le nombre de cas signalés à lOMS a considérablement augmenté on observe une augmentation de 79 % par rapport à Cette recrudescence résulte de plusieurs grandes flambées dans des pays où aucun cas navait été signalé depuis des années. On estime quune petite proportion des cas seulement – moins de 10 % – est déclarée à lOMS. La charge réelle de la maladie est donc très sous-estimée.

6

7 Les zones à risque sont généralement les taudis périurbains, où il ny a pas dinfrastructures de base, ainsi que les camps de réfugiés et de personnes déplacées, où les conditions minimum de propreté de leau et de salubrité ne sont pas réunies. La contamination directe des aliments avec des selles (excrétées par des personnes malades ou porteurs sains) est aussi un facteur important de transmission. Cest en Afrique que la situation est la plus préoccupante actuellement. La bas, cette maladie est endémique (présente en permanence). Les conflits et les mouvements de masse de réfugiés favorisent les épidémies : on estime que le choléra aurait tué plus de personnes en quelques semaines dans les camps de réfugiés rwandais en juillet Nombre de pays sont touchés régulièrement par des flambées dévastatrices de cette maladie, comme actuellement le Zimbabwe. Jusquen 1992, Vibrio cholerae O1 était le seul agent connu du choléra. Cette année-là, une souche, appartenant à un nouveau sérogroupe - O139 - est apparue en Inde et au Bangladesh. Ce vibrion est aujourdhui responsable dépidémies dans plusieurs pays dAsie et pourrait être à lorigine dune huitième épidémie cholérique.

8 endémique sporadique

9 Les principaux symptômes de cette maladie sont : - des vomissements spontanés, - des diarrhée brutale, abondante et aqueuse. Ce qui va entraîner une déshydratation extrême, une perte d'électrolytes et une augmentation de l'acidité sanguine. Les selles sont liquides, afécales, incolores et inodores ; elles ont un aspect dit :"d'eau de riz". Après la mise en place rapide d'une réhydratation qui maintient le malade en vie, la diarrhée va se poursuivre pendant 2 à 4 jours puis céder spontanément. Ordinairement, les diarrhées précèdent les vomissements. Les vomissements sont également aqueux. La période dincubation très courte –de deux heures à cinq jours– accroît le risque de flambées explosives car le nombre de cas peut augmenter très rapidement.

10 Le diagnostic exact se fait par culture de germes à partir de selles. Le traitement consiste essentiellement en une réhydratation, qui maintient le patient en vie le temps qu'il guérisse spontanément en quelques jours. La réhydratation est possible si elle est associée à des antibiotiques. Il existe un vaccin dont l'efficacité est loin d'être absolue et qui n'est obligatoire dans aucun pays. Il ne protège qu'environ la moitié des sujets vaccinés, et son efficacité est de six mois à un an. Ce vaccin est commercialisé en France, principalement pour les voyageurs. Le diagnostic exact se fait par culture de germes à partir de selles. Vaccin anticholérique glyco- conjugué chimiquement défini.

11 La capacité de prévenir la maladie, la préparation face aux épidémies et la qualité de laction durgence varient beaucoup dun pays à lautre. Des stratégies régionales sont nécessaires pour garantir que tous les pays aient la capacité voulue. Les priorités sont notamment les suivantes : – obtenir de meilleures données et mieux assurer léchange dinformation ; – adopter une approche plurisectorielle coordonnée ; – sefforcer daméliorer les moyens dassainissement et lévacuation des eaux usées ; – assurer lengagement politique et la participation communautaire. LOMS évalue lutilisation de nouveaux instruments afin de compléter les mesures traditionnellement recommandées pour la lutte anticholérique. Des vaccins anticholériques oraux sûrs et efficaces peuvent être utilisés aux fins de la vaccination individuelle. Des efforts sont en cours pour déterminer le rôle de la vaccination de masse comme stratégie de santé publique pour la protection des populations à risque. On se préoccupe notamment de la logistique, du coût, du moment choisi pour la vaccination, de la capacité de production de vaccins et des critères pour lutilisation de la vaccination de masse aux fins de l'endiguement et de la prévention de cette maladie.

12 Wikipédia : Site de lOMS : Liste-hygiène : Institut Pasteur : 0et/presse/fiches-sur-les-maladies-infectieuses/cholera Images : Google images.

13


Télécharger ppt "...Réalisé par Marine Brélit.... Le choléra est une toxi-infection intestinale grave, très contagieuse, causée par lentérotoxine dune bactérie : Vibrio."

Présentations similaires


Annonces Google