La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 E-learning : appropriation et instrumentation Stéphane Simonian ISPEF Université Lyon 2 Responsable du Campus FORSE (Licence et Master) Tuteur en Master.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 E-learning : appropriation et instrumentation Stéphane Simonian ISPEF Université Lyon 2 Responsable du Campus FORSE (Licence et Master) Tuteur en Master."— Transcription de la présentation:

1 1 E-learning : appropriation et instrumentation Stéphane Simonian ISPEF Université Lyon 2 Responsable du Campus FORSE (Licence et Master) Tuteur en Master 1 Sciences Humaines et Sociales mention Sciences de lEducation – Campus FORSE

2 2 E-learning : appropriation et instrumentation Introduction Appropriation des Environnements informatiques vs appropriation des pratiques pédagogiques Faut-il intégrer les TIC dans les pratiques ou changer les pratiques pour intégrer les TIC? Lappropriation des TIC nécessite une instrumentation des outils (chat, par exemple) (Mauss, 2002; Rabardel, 1995)

3 3 Le Contexte: Campus FORSE (Licence et Master 1) Appropriation (Depover et Strebelle, 2007: coen et schumarer, 2006) Instrument(ation) (Mauss, 2002; Rabardel, 1995) Conclusion : vers un changement de posture ? E-learning : appropriation et instrumentation

4 4 Le Contexte: le Campus FORSE (Licence et Master) Créé en 2001 à lissue dun partenariat entre Lyon 2, Rouen et le CNED A Lyon 2, 2 offres de formation et 2 scénarios: « littéraire » en Licence, « collaboratif » en Master Pour ces 2 formations, participation des enseignants- chercheurs en tant quauteur de cours et tuteur E-learning : appropriation et instrumentation

5 5 Le Contexte: le Campus FORSE (Licence et Master) Remarque 1: le tuteur, pilote de lactivité, nest pas forcément lauteur Ici 2 rôles distincts possibles alors quen présentiel 1 seul E-learning : appropriation et instrumentation

6 6 Appropriation, Modèle systémique de linnovation (Depover et Strebelle, 1997), 3 phases: Phase 1 - Ladoption: « décision de changer quelque chose dans sa pratique par conviction personnelle ou sous une pression externe qui peut sexercer au départ du microsystème » (p. 80) Exemples (Eneau et al., 2008) : Pour les auteurs: précision nécessaire exigée par lécrit et la mise en forme dun cours médiatisé, Pour les tuteurs: règles de la communication et des interactions en formation à distance (contre lespace-temps réglé des rencontres du cours en présence) ; E-learning : appropriation et instrumentation

7 7 Appropriation, Modèle systémique de linnovation (Depover et Strebelle, 1997), 3 phases: Phase 2- Limplantation: « concrétisation sur le terrain de la volonté affirmée, lors de la phase dadoption, de sengager dans un processus conduisant à une modification des pratiques éducatives » (p. 81) Exemple (Eneau et Simonian, 2008): accent mis sur les activités collaboratives, posture de garant de savoir plutôt quune approche en termes de contenus et de transmetteur de savoir E-learning : appropriation et instrumentation

8 8 Appropriation, Modèle systémique de linnovation (Depover et Strebelle, 1997), 3 phases: Phase 3- La routinisation: « le recours aux nouvelles pratiques sopère sur une base régulière et intégrée aux activités scolaires habituelles sans exiger pour cela un support externe de la part dune équipe de recherche ou danimation pédagogique » (p. 82). Exemples: usage du chat pour réguler les étudiants, utilisation de classe virtuelle, mise en œuvre de scénario collaboratifs en définissant son rôle en tant que tuteur E-learning : appropriation et instrumentation

9 9 Appropriation, Modèle Professional Compétency Continuum (Guir, 2002), 3 phases: 1)Démarrage (connaissance théorique sur les possibilités et potentialités tes technologies; pas dappropriation) 2) adaptation (modification partielle de ses pratiques: dépôt de contenus sur une plateforme, usage du forum; appropriation partielle) 3) transformation (appropriation car technologie catalyseur des pratiques: pratique daccompagnement de groupes et/ou individuelles dans une activité de production E-learning : appropriation et instrumentation

10 10 Modèle proposé pour lappropriation 1- Létape du démarrage Connaissance des possibilités de la technologie pour améliorer lapprentissage. 2- Létape de ladoption Décider de changer quelque chose dans sa pratique par conviction personnelle ou sous une pression externe. 3- Létape de ladaptation Intégrer dans lenseignement pour supporter les pratiques existantes. 4- Létape de limplantation Volonté de s engager dans un processus de modification de ses pratiques. 5- Létape de transformation Technologie Catalysatrice des changements dans les pratiques dapprentissage. 6- Létape de la routinisation Intégrer aux activités habituelles du formateur

11 11 Une appropriation par linstrumentation des outils Instrument technique versus instrument pédagogique Questions: Quels arguments pédagogiques sur les avantages du Forum par rapport au chat si le tuteur souhaite « réguler » une activité dapprentissage? Quelle peut être la « plus-value pédagogique » du chat, par exemple, pour les tuteurs ? Entre la phase 4 (implantation) et la phase 5 (transformation) E-learning : appropriation et instrumentation

12 12 Une appropriation par linstrumentation des outils Cadre théorique Artefact (Rabardel, 1995): Etre capable dattribuer une fonction pédagogique à un outil Affordance (Ohlmann, 2006; Dohn, 2006): Les outils proposés par le tuteur sont-ils utilisés par les apprenants? Les apprenants ont-ils besoin dautres outils que ceux proposés par le tuteur pour réaliser lactivité dapprentissage? E-learning : appropriation et instrumentation

13 13 Dynamique dinstrumentation Utilité des instruments déterminée par lenseignant (a priori) mais aussi ajustée en fonction de la situation dapprentissage (a postériori) E-learning : appropriation et instrumentation 6- Létape de la routinisation 5- Létape de transformation 4- Létape de limplantation 3- Létape de ladaptation 2- Létape dadoption 1- Létape du démarrage Dynamique dappropriation et de professionnalisation

14 14 Conclusion : « Lensemble des techniques forme des industries et des métiers » (Mauss, 2002, p. 50). De ce point de vue, le tutorat en ligne pourrait être considéré comme un « nouveau » métier qui nécessite de développer des compétences en termes dinstrumentation et dappropriation. E-learning : appropriation et instrumentation

15 15 Bibliographie Coen P.F., Schumacher J. (2006). Construction d'un outil pour évaluer le degré d'intégration des TIC dans l'enseignement, RITPU, Dohn, N.B. (2006). Affordances - A Merleau-Pontian account. Proceedings of the Fifth International, Conference on Networked Learning. Lancaster: Lancaster University. Depover, C. et Strebelle, A. (1997). Un modèle et une stratégie dintervention en matière dintégration des TIC dans le processus éducatif. Dans L.-O. Pochon et A. Blanchet (dir.), Lordinateur à lécole : de lintroduction à lintégration (p ). Neuchâtel, Suisse : Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP). E-learning : appropriation et instrumentation

16 16 Eneau, J., Simonian, S., Siméone, A. (2008). TIC et enseignement supérieur : vers une nouvelle professionnalité enseignante ?, Actes de colloque « Questions de pédagogie dans lenseignement supérieur », Brest, pp Guir, R. (2002). Pratiquer les TICE ; former les enseignants et les formateurs à de nouveaux usages, Bruxelles, éditions de Boeck Université. Mauss, M.(2002). Manuel dethnographie, Paris, Payot Ohlmann, T. (2006). Affordances et vicariances : contraintes et seuil, in J. Baillé, Du mot au concept : Seuil, Grenoble, PUG, pp Rabardel, P. (1995). Les hommes et les technologies, Approche cognitive des instruments contemporains. Paris, Armand Colin. E-learning : appropriation et instrumentation


Télécharger ppt "1 E-learning : appropriation et instrumentation Stéphane Simonian ISPEF Université Lyon 2 Responsable du Campus FORSE (Licence et Master) Tuteur en Master."

Présentations similaires


Annonces Google