La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La fiabilité. 2 Lobservation: la fiabilité permet de vérifier par dautres observateurs lobjectivité des mesures permet de vérifier par dautres observateurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La fiabilité. 2 Lobservation: la fiabilité permet de vérifier par dautres observateurs lobjectivité des mesures permet de vérifier par dautres observateurs."— Transcription de la présentation:

1 1 La fiabilité

2 2 Lobservation: la fiabilité permet de vérifier par dautres observateurs lobjectivité des mesures permet de vérifier par dautres observateurs lobjectivité des mesures calcul dun coefficient ou pourcentage de fiabilité ou accord inter observateur (Baer, 1977) calcul dun coefficient ou pourcentage de fiabilité ou accord inter observateur (Baer, 1977) différents calculs en fonction de la méthode de cotation utilisée : différents calculs en fonction de la méthode de cotation utilisée : enregistrement dévénements = [(plus petit total observé) / (le plus grand)] * 100 enregistrement dévénements = [(plus petit total observé) / (le plus grand)] * 100 enregistrement dintervalles = idem mais pour chaque intervalle enregistrement dintervalles = idem mais pour chaque intervalle accord entre 2 observateurs = [accord / (accord+désaccord)] * 100 accord entre 2 observateurs = [accord / (accord+désaccord)] * 100

3 3 Lobservation: la fiabilité Enregistrement événements: Calcul: 23/25*100 = 92%

4 4 Lobservation: la fiabilité Enregistrement dintervalles: Exemple de calcul: 3/5 = 0,6

5 5 Lobservation: la fiabilité Accord entre 2 observateurs: Calcul: 4/6*100 = 66,67 %

6 6 Lobservation: la fiabilité attention, le but principal est de vérifier que les observateurs cotent le(s) même(s) comportement(s) attention, le but principal est de vérifier que les observateurs cotent le(s) même(s) comportement(s) pour améliorer la fiabilité : pour améliorer la fiabilité : généralement : coefficient >= 90% généralement : coefficient >= 90% si < 90% revoir la définition du comportement, définir précisément la tâche de lobservateur, simplifier le codage, un environnement trop riche peut perturber lobservateur… si < 90% revoir la définition du comportement, définir précisément la tâche de lobservateur, simplifier le codage, un environnement trop riche peut perturber lobservateur…

7 7 Lobservation: la fiabilité Kazdin (1977) précise que plusieurs sources peuvent affecter la fiabilité inter observateur : Kazdin (1977) précise que plusieurs sources peuvent affecter la fiabilité inter observateur : la réactivité la réactivité la dérive de lobservation la dérive de lobservation la complexité du système de codage la complexité du système de codage les attentes des observateurs les attentes des observateurs Une fois les données collectées, il faut présenter ces résultats sous forme de graphes… Une fois les données collectées, il faut présenter ces résultats sous forme de graphes…

8 8 Lobservation: conclusion déterminer et définir précisément les comportements à observer, fixer les objectifs déterminer et définir précisément les comportements à observer, fixer les objectifs choisir un système dobservation adapté choisir un système dobservation adapté collecter les données : « un maximum de données en un minimum de temps » collecter les données : « un maximum de données en un minimum de temps » construire une grille dobservation efficace construire une grille dobservation efficace fiabilité = étape nécessaire pour publier les données de façon large (parents, éducateurs, administration…) fiabilité = étape nécessaire pour publier les données de façon large (parents, éducateurs, administration…)

9 9 Lanalyse appliquée du comportement Partie 2

10 10 Quelques rappels Principe : tout comportement est inscrit dans un environnement recherche des relations entre le comportement et recherche des relations entre le comportement etlenvironnement Contingence à 4 termes : Contingence à 4 termes : Stimulus discriminatif comportement conséquence(s) Le tout sinscrit dans un environnement spécifique action sur ce qui précède ou ce qui suit le comportement

11 11 Quelques rappels Punition négative (stimulus appétitif) Renforcement négatif (stimulus aversif) Retrait Punition positive (stimulus aversif) Renforcement positif (stimulus appétitif) Ajout Diminution fréquence dapparition Augmentation fréquence dapparition

12 12 Quelques rappels Tester les hypothèses à propos des relations fonctionnelles entre - les antécédents, - le comportement cible - et les conséquences. choix de lintervention la plus adaptée afin de modifier le ou les comportements problèmes. choix de lintervention la plus adaptée afin de modifier le ou les comportements problèmes.

13 13 Lanalyse fonctionnelle Les comportements peuvent avoir la même fonction et une topographie totalement différente. Les comportements peuvent avoir la même fonction et une topographie totalement différente. Grâce à lanalyse fonctionnelle, on ne se focalise pas seulement sur la forme du comportement mais surtout sur sa fonction. Grâce à lanalyse fonctionnelle, on ne se focalise pas seulement sur la forme du comportement mais surtout sur sa fonction. Ainsi, lanalyse dun trouble du comportement est réalisée en termes dantécédents et de conséquences Ainsi, lanalyse dun trouble du comportement est réalisée en termes dantécédents et de conséquences

14 14 Lanalyse fonctionnelle 4 phases importantes pour réaliser une AF: sélection et définition du comportement cible sélection et définition du comportement cible recherche des événements antécédents fonctionnellement reliés au comportement cible recherche des événements antécédents fonctionnellement reliés au comportement cible génération dhypothèses concernant la nature des contingences qui maintiennent le comportement cible, les événements à lorigine ou le contexte génération dhypothèses concernant la nature des contingences qui maintiennent le comportement cible, les événements à lorigine ou le contexte évaluation de ces hypothèses avant lintervention évaluation de ces hypothèses avant lintervention

15 15 Lanalyse fonctionnelle 1. Sélection et définition du comportement cible - Définir précisément le comportement cible - Rechercher les types de relations potentielles qui peuvent exister entre les comportement et les processus qui le maintiennent - Identifier les différentes formes ou topographies du comportement qui peuvent être maintenues par différents processus

16 16 Lanalyse fonctionnelle 2. Recherche des événements antécédents 2. Recherche des événements antécédents - Définir de façon opérationnelle les comportements ou antécédents supposés responsables du maintien du comportement cible - Attention, écarter les causes physiologiques et neurologiques ainsi que les causes internes ou les états émotionnels - Existe différents types dantécédents: La frustration La frustration Sous-stimulation Sous-stimulation Sur-stimulation Sur-stimulation

17 17 Lanalyse fonctionnelle Les différents types dantécédents: Les différents types dantécédents: - La frustration = incapacité à réussir une tâche permettant laccès à des renforçateurs naturels ou artificiels - La sous-stimulation = Manque de stimulation (ignorer lenfant ou environnement pauvre) - La sur-stilulation = Sur-stimulation (trop de stimulation peut favoriser des comportements inappropriés)

18 18 Lanalyse fonctionnelle Les fonctions principales des comportements: Lattention Lattention Échappement/évitement Échappement/évitement Stimulation sensorielle Stimulation sensorielle

19 19 Lanalyse fonctionnelle Lattention: Lattention: - Apports de renforcement positifs - Utilisation de tous les moyens de communications possibles pour y accéder. Cris, pointage, langage, comportements dauto-mutilation Cris, pointage, langage, comportements dauto-mutilation

20 20 Lanalyse fonctionnelle Éviter ou échapper à une situation aversive : Éviter ou échapper à une situation aversive : 1. Pour éviter ou échapper à une tâche 2. Du fait de stimuli internes (mal de tête, etc.). IMPORTANT = vérifier par analyse fonctionnelle si léchappement ou évitement = 1 ou 2

21 21 Lanalyse fonctionnelle Renforcement automatique : Renforcement automatique : Renforcement obtenu de façon automatique par lenfant lui même Renforcement obtenu de façon automatique par lenfant lui même – Pour se stimuler : renforcement positif – Pour réduire la douleur : renforcement négatif On vérifie si le comportement nest pas relié aux contingences sociales On vérifie si le comportement nest pas relié aux contingences sociales Mener des observations persistance du comportement en labsence dinteraction sociale Mener des observations persistance du comportement en labsence dinteraction sociale

22 22 Lanalyse fonctionnelle Les étapes: Les étapes: 1. Mesurer le comportement de lenfant Les mesures indirectes Les mesures indirectes Lentretien Lentretien Les échelles de mesures du comportement Les échelles de mesures du comportement Les méthodes dobservations directes Les méthodes dobservations directes La mesure scatter plot La mesure scatter plot La méthode ABC La méthode ABC 2. Proposer une hypothèse et vérifier sa validité

23 23 Lanalyse fonctionnelle Lentretien: Lentretien: la topographie. la fréquence. la durée. lintensité. la topographie. la fréquence. la durée. lintensité. limpact des comportements inappropriés. limpact des comportements inappropriés. la situation actuelle (médicaments, problèmes médicaux, cycles de sommeil, alimentation et régime, programmes des activités journalières, etc.) la situation actuelle (médicaments, problèmes médicaux, cycles de sommeil, alimentation et régime, programmes des activités journalières, etc.) les événements spécifiques (moment de la journée, activité, nom de léducateur en charge de lenfant). les événements spécifiques (moment de la journée, activité, nom de léducateur en charge de lenfant). les conséquences environnementales. les conséquences environnementales. les stratégies alternatives de communication utilisées par lenfant dans le contexte des activités quotidiennes. les stratégies alternatives de communication utilisées par lenfant dans le contexte des activités quotidiennes. les renforçateurs potentiels… les renforçateurs potentiels…

24 24 Lanalyse fonctionnelle Les échelles de mesure: les variables utilisées sont : Les échelles de mesure: les variables utilisées sont : le renforcement sensoriel (lorsque le comportement apparaît, la personne semble calme ou inattentive à ce qui se passe autour delle ?) le renforcement sensoriel (lorsque le comportement apparaît, la personne semble calme ou inattentive à ce qui se passe autour delle ?) le renforcement social positif (le comportement apparaît–il lorsque vous parlez à une autre personne ?). le renforcement social positif (le comportement apparaît–il lorsque vous parlez à une autre personne ?). le renforcement social négatif (le comportement apparaît-il lorsque vous demandez de réaliser une tâche difficile ?). le renforcement social négatif (le comportement apparaît-il lorsque vous demandez de réaliser une tâche difficile ?). le renforcement positif tangible (le comportement est-il stoppé lorsque vous donnez à la personne un jouet, de la nourriture ou que vous faites une activité avec elle ?). le renforcement positif tangible (le comportement est-il stoppé lorsque vous donnez à la personne un jouet, de la nourriture ou que vous faites une activité avec elle ?).

25 25 Lanalyse fonctionnelle La mesure scatter plot

26 26 Lanalyse fonctionnelle Méthode MéthodeABC - (A « Antecedent », B « Behavior » et C « Consequence ») - fondée sur lobservation directe de lenfant - et sur lenregistrement des données anecdotiques au cours de plusieurs périodes dobservation.

27 27 Lanalyse fonctionnelle Les procédures de lAF: Les procédures de lAF: Condition « attention » Condition « attention » Condition « demande » Condition « demande » Condition « seul » Condition « seul » Condition « jeu » Condition « jeu »

28 28 Lanalyse fonctionnelle Condition « attention » Condition « attention » La fonction du comportement inapproprié La fonction du comportement inapproprié obtenir un renforçateur obtenir un renforçateur On ne prête attention à lenfant uniquement lorsquil émet le comportement cible On ne prête attention à lenfant uniquement lorsquil émet le comportement cible Si la fonction = attirer lattention alors augmentation de ce comportement Si la fonction = attirer lattention alors augmentation de ce comportement

29 29 Lanalyse fonctionnelle Condition « demande » Condition « demande » Fonction = Échapper à certaines consignes ? Fonction = Échapper à certaines consignes ? On présente à lenfant la consigne aversive pour lui. Si celle ci provoque le comportement cible on arrête de présenter la consigne. On présente à lenfant la consigne aversive pour lui. Si celle ci provoque le comportement cible on arrête de présenter la consigne. Si la fonction = échapper alors la fréquence devrait augmenter si elle est présentée. Si la fonction = échapper alors la fréquence devrait augmenter si elle est présentée.

30 30 Lanalyse fonctionnelle Condition « seul » Condition « seul » Renforcement automatique ? Ou auto stimulation ? Renforcement automatique ? Ou auto stimulation ? La situation ne fournit aucune activité, matériels, renforçateurs ou autre source de stimulation La situation ne fournit aucune activité, matériels, renforçateurs ou autre source de stimulation Si lenfant sengage dans le comportement cible alors la fonction = renforcement automatique Si lenfant sengage dans le comportement cible alors la fonction = renforcement automatique

31 31 Lanalyse fonctionnelle Condition « jeu »: Condition « jeu »: Condition contrôle Condition contrôle Environnement riche et attention importante de ladulte. Environnement riche et attention importante de ladulte. Les comportements inappropriés doivent être faibles. Si le comportement cible apparaît, aucune conséquence explicite ne pourra en être responsable. Les comportements inappropriés doivent être faibles. Si le comportement cible apparaît, aucune conséquence explicite ne pourra en être responsable.

32 32 Lanalyse fonctionnelle: conclusion A laide de ces différentes phases, nous pouvons vérifier les hypothèses quant à la fonction des comportements inappropriés. A laide de ces différentes phases, nous pouvons vérifier les hypothèses quant à la fonction des comportements inappropriés. Seule une AF menée à terme nous permet de conclure Seule une AF menée à terme nous permet de conclure Nous devons avant de conclure vérifier scientifiquement les hypothèses posées Nous devons avant de conclure vérifier scientifiquement les hypothèses posées

33 33 Lanalyse fonctionnelle Lanalyse fonctionnelle permet de mettre en Lanalyse fonctionnelle permet de mettre en place des programmes précis : Réduction de troubles du comportement Réduction de troubles du comportement Développement de compétences Développement de compétences Cognitives Cognitives Sociales Sociales Motrices Motrices

34 34 Évaluation de lintervention La ligne de Base La ligne de Base Plans à cas unique simples: Plans à cas unique simples: - Plans AB - Plans ABAB

35 35 Évaluation de lintervention La Ligne de Base: - Période pendant laquelle le comportement est observée mais aucune tentative de modification nest mise en place - 2 fonctions principales: 1. Descriptive 2. Permet de prédire lévolution du comportement si lintervention nest pas mise en place - Au moins 3 données pour estimer - ATTENTION, elle doit être stable et fournir une représentation objective de la situation 2 éléments importants: stabilité et tendance de la LB 2 éléments importants: stabilité et tendance de la LB

36 36 Évaluation de lintervention La Ligne de Base: conclusion une LB ascendante traitement ok si le but est de réduire lapparition du comportement une LB ascendante traitement ok si le but est de réduire lapparition du comportement de la même façon, une LB descendante intervention si le comportement doit être augmenté les tendances nous révèlent des informations importantes et utiles : les tendances nous révèlent des informations importantes et utiles : - une augmentation peut indiquer que le comportement est renforcé ; - de même, une diminution nous indique que des contingences dextinction ou de punition sont présentes naturellement quand LB relativement stable, on peut mettre en place lintervention et pour mesurer ses effets, différents plans dexpérience pourront être utilisés. quand LB relativement stable, on peut mettre en place lintervention et pour mesurer ses effets, différents plans dexpérience pourront être utilisés.

37 37 Évaluation de lintervention Plans AB: plan à cas unique de base, représente la condition « LB » suivie par la condition « traitement » plan à cas unique de base, représente la condition « LB » suivie par la condition « traitement » limite : ne prouve pas scientifiquement leffet du traitement limite : ne prouve pas scientifiquement leffet du traitement Exemple : pour certains comportements pas de retour en LB est suffisant lorsque lobjectif est daugmenter les capacités ou daméliorer ladaptation de lenfant est suffisant lorsque lobjectif est daugmenter les capacités ou daméliorer ladaptation de lenfant avantage : simplicité, il fournit aux parents et éducateurs un moyen rapide de pouvoir comparer les observations avant et après une intervention avantage : simplicité, il fournit aux parents et éducateurs un moyen rapide de pouvoir comparer les observations avant et après une intervention

38 38 Évaluation de lintervention Plans AB: Figure 1 : graphe de fréquence simple : effets de lintervention.

39 39 Évaluation de lintervention Plans ABAB: répond complètement au principe de réplication (LB+TTT) répond complètement au principe de réplication (LB+TTT) grand pouvoir de démonstration expérimentale du lien de cause à effet : permet de mettre en évidence les effets de lintervention (la variable indépendante) grand pouvoir de démonstration expérimentale du lien de cause à effet : permet de mettre en évidence les effets de lintervention (la variable indépendante) on compare les données obtenues en LB et celles obtenues lors de lintervention et ainsi on vérifie les effets de celle-ci : la relation entre les variables dépendantes et indépendantes. on compare les données obtenues en LB et celles obtenues lors de lintervention et ainsi on vérifie les effets de celle-ci : la relation entre les variables dépendantes et indépendantes. deux phases de LB (A) et deux de traitement (B) deux phases de LB (A) et deux de traitement (B)

40 40 Évaluation de lintervention Plans ABAB: Figure 2 : graphe de plan ABAB (données hypothétiques)

41 41 Évaluation de lintervention Cooper (1981) trois éléments à prendre en compte avant de pouvoir affirmer lefficacité de lintervention: La prédiction : être capable de proposer une prédiction claire La prédiction : être capable de proposer une prédiction claire Vérification de la prédiction Vérification de la prédiction Réplication de leffet : la réintroduction de la VI pendant la seconde phase B devra faire apparaître les mêmes changements de comportement Réplication de leffet : la réintroduction de la VI pendant la seconde phase B devra faire apparaître les mêmes changements de comportement Plans ABAB:

42 42 Évaluation de lintervention Vous pouvez répéter ce type de plan de nombreuses fois: ABABABABABABABAB ABABABABABABABAB Rarement nécessaire. Une seule réplication est souvent suffisante Rarement nécessaire. Une seule réplication est souvent suffisante Par contre : Pas adaptée à toutes les interventions Par contre : Pas adaptée à toutes les interventions Si intérêt = trouble du comportement impossible dun point de vue éthique Si intérêt = trouble du comportement impossible dun point de vue éthique Si comportement = non réversible impossible Si comportement = non réversible impossible Plans ABAB:

43 43 Évaluation de lintervention: conclusion Intérêt de l intervention comportementale = mise en évidence de la pertinence du traitement utilisé Utilisation de plans expérimentaux Plans AB = base de toute intervention Plans ABAB = relation fonctionnelle entre VI et VD


Télécharger ppt "1 La fiabilité. 2 Lobservation: la fiabilité permet de vérifier par dautres observateurs lobjectivité des mesures permet de vérifier par dautres observateurs."

Présentations similaires


Annonces Google