La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Chapitre 5. Le modèle IS-LM à prix fixes 2. IS-LM et les fluctuations économiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Chapitre 5. Le modèle IS-LM à prix fixes 2. IS-LM et les fluctuations économiques."— Transcription de la présentation:

1 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Chapitre 5. Le modèle IS-LM à prix fixes 2. IS-LM et les fluctuations économiques

2 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI 5.1. Les effets de la politique budgétaire sur léquilibre de court terme Si G – T augmente, lEtat injecte des revenus supplémentaires dans léconomie, on dit quil sagit dune politique budgétaire expansionniste –Hausse de G : la demande de B&S augmente –Baisse de T : le pouvoir dachat des ménages augmente Si G – T diminue, le revenu national baisse, on dit quil sagit dune politique budgétaire restrictive –Baisse de G : la demande de B&S baisse –Hausse de T : le pouvoir dachat des ménages baisse

3 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Supposons que le gouvernement décide de réduire de déficit public (G - T) en augmentant les impôts (T), avec G constant 3 étapes pour répondre à cette question : 1.Se demander si le changement concerne le marché des B&S ou celui de la monnaie, autrement dit sil y a déplacement de IS et/ou de LM 2.Caractériser les effets de ces déplacements sur léquilibre 3.Expliquer les mécanismes économiques sous- jacents aux fluctuations NB : il faudra aussi distinguer les déplacements de courbe et les déplacements le long dune courbe

4 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI 1.Déplacement de la courbe IS 1.T apparaît dans léquation de IS, donc impôts affectent marché des B&S 2.Pour un taux dintérêt donné, laugmentation de T baisse le revenu disponible, ce qui réduit la consommation, et par le biais du multiplicateur réduit le revenu national : IS se déplace vers la gauche (cf chap 4) 3.On reproduit la courbe LM, qui ne se déplace pas NB : le déplacement dune courbe résulte de variations qui affectent les variables exogènes impliquées dans la relation

5 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI 2.Détermination de léquilibre 1.Suite au déplacement de IS, le nouvel équilibre sétablit en A : 2.Le revenu national augmente de Y à Y 3.Le taux dintérêt baisse de i à i 4.Autrement dit, la courbe IS sest déplacée le long de LM, de A vers A

6 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI 3.Mécanismes sous-jacents : impact de la politique budgétaire restrictive Laugmentation des impôts entraîne une baisse du revenu national (de Y à Y B ) : de A à B Ceci conduit à une baisse du taux dintérêt (de B à A) Y i LM IS pour T Y i A B YBYB Y A i

7 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Ceci compense, mais en partie seulement, la baisse de revenu ( passe de Y B à Y) : à la fois baisse des ventes de B&S, donc de linvestissement, ET baisse de i donc hausse de linvestissement Donc leffet sur linvestissement est indéterminé : on ne sait pas quel mouvement hausse ou baisse) va dominer lautre

8 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI 5.2. les effets de la politique monétaire sur léquilibre de court terme Si la banque centrale augmente la masse monétaire M, on parle de politique monétaire expansionniste Si la banque centrale diminue la masse monétaire M, on parle de politique monétaire restrictive Supposons que la banque centrale fait de la politique monétaire expansionniste : à travers une politique dopen market, elle augmente la masse monétaire Le niveau général des prix étant donné (P), les encaisses réelles (M/P) augmentent

9 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Les encaisse réelles interviennent dans léquation de la courbe LM, cest le marché de la monnaie qui est affecté Pour un niveau donné de Rv, on obtient une baisse du taux dintérêt (cf chap 4) La courbe LM se déplace donc vers la droite IS ne bouge pas Léquilibre se déplace donc de A en A, le revenu passe de Y à Y, et le taux dintérêt de i à i.

10 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Laugmentation de la masse monétaire conduit donc à une baisse du taux dintérêt Celle-ci augmente linvestissement et, à travers leffet multiplicateur, cela entraîne un accroissement de la demande et du revenu : LM se déplace le long de la courbe IS Y i LM pour M/P IS A Y i LM pour M/P > M/P A Y i

11 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Contrairement à la politique budgétaire, ici on connaît limpact de cette politique monétaire sur les composantes de la demande : –À niveau dimpôt inchangé, laugmentation de Rv va entraîner une augmentation de consommation –Et le taux i ayant baissé, linvestissement va augmenter Autrement dit, une politique monétaire expansionniste est plus favorable à linvestissement quune politique budgétaire expansionniste

12 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI 5.3. La politique mixte : allier politique budgétaire et politique monétaire Il est possible de combiner les 2 politiques Soit cela provient de désaccords ou de tensions entre le gouvernement (chargé de la politique budgétaire) et la banque centrale (chargée de la politique monétaire Soit il sagit, volontairement, de compenser les effets négatifs dune politique budgétaire restrictive par une politique monétaire expansionniste (cf cas US)

13 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Politique budgétaire restrictive : hausse de T –Conduit à une baisse de Y, quel que soit i –donc baisse de M d, de i et baisse de Y : –IS se déplace vers la gauche : on passe de Y à Y B Politique monétaire expansionniste : hausse de M –Conduit à une baisse de i quel que soit Y –Finalement, baisse supplémentaire de i permettant de revenir au niveau initial Y –LM se déplace vers la droite

14 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Impact dune politique mixte Y i LM pour M/P IS pour T Y i A B YBYB LM pour M/P > M/P) Ai

15 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI 5.4. Analyse dynamique de la politique mixte Dynamique : préciser le processus dajustement qui mène à léquilibre Hausse des impôts => IS se déplace vers la gauche : pour un taux dintérêt donné (i A ), le revenu baisse de Y A à Y B. Question : cette baisse est-elle instantanée ? NON : il faut du temps pour –La baisse de consommation des ménages –La baisse de production des entreprises i Y iAiA YAYA YBYB iAiA YAYA YBYB

16 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Si choix dune politique monétaire restrictive : baisse de la masse monétaire, déplacement de LM vers le haut/gauche : Pour un niveau donné de Y A, le taux dintérêt augmente de i A à i B. Question : le taux dintérêt augmente-t-il rapidement ? OUI, marché de la monnaie = lun des plus efficients, les taux di sajustent très rapidement aux changements doffre ou de demande. i Y YAYA iAiA iBiB

17 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Variations de revenu demandent du temps Variations de taux di sont instantanées Mais la hausse de taux di va modifier le revenu au bout dun certain temps : –Baisse de linvestissement –Baisse de la demande –Donc baisse du revenu Léconomie va donc se déplacer le long de LM. Au final, la hausse de taux di est plus faible quinitialement i Y LM IS A A A i i i YY i Y Variations de revenu demandent du temps Variations de taux di sont instantanées Mais la hausse de taux di va modifier le revenu au bout dun certain temps : –Baisse de linvestissement –Baisse de la demande –Donc baisse du revenu Léconomie va donc se déplacer le long de LM. Au final, la hausse de taux di est plus faible quinitialement Variations de revenu demandent du temps Variations de taux di sont instantanées Mais la hausse de taux di va modifier le revenu au bout dun certain temps : –Baisse de linvestissement –Baisse de la demande –Donc baisse du revenu Léconomie va donc se déplacer le long de LM. Au final, la hausse de taux di est plus faible quinitialement Variations de revenu demandent du temps Variations de taux di sont instantanées Mais la hausse de taux di va modifier le revenu au bout dun certain temps : –Baisse de linvestissement –Baisse de la demande –Donc baisse du revenu Léconomie va donc se déplacer le long de LM. Au final, la hausse de taux di est plus faible quinitialement La baisse de Rv a réduit la demande de mn, donc pression à la baisse du taux di

18 S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Conclusion Nous avons vu limpact des politiques budgétaire et monétaire sur le modèle IS-LM Des perturbations exogènes, ou « chocs », peuvent aussi avoir un impact : –Chocs touchant IS : modifications exogènes de la demande de B&S – par exemple, confiance des agents, qui baissent investissement ou consommation –Chocs touchant LM : modifications exogènes de la demande de monnaie – par exemple, restrictions de lusage des cartes bancaires, doù augmentation de la préférence pour la liquidité…


Télécharger ppt "S. Ferrand-Nagel/U-Paris XI Chapitre 5. Le modèle IS-LM à prix fixes 2. IS-LM et les fluctuations économiques."

Présentations similaires


Annonces Google