La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

S. Ferrand-Nagel/U Psud Chapitre 4. Le modèle IS-LM à prix fixes 1. Construction du modèle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "S. Ferrand-Nagel/U Psud Chapitre 4. Le modèle IS-LM à prix fixes 1. Construction du modèle."— Transcription de la présentation:

1 S. Ferrand-Nagel/U Psud Chapitre 4. Le modèle IS-LM à prix fixes 1. Construction du modèle

2 S. Ferrand-Nagel/U Psud Chapitre consacré aux fluctuations économiques qui touchent la demande agrégée Comment distingue-t-on le court terme du moyen/long terme ? –Moyen terme : on suppose que les prix sont flexibles –Court terme : les prix sont plus ou moins rigides –Ex dune augmentation de la masse monétaire de 5% –Csq : à CT, les variables nominales peuvent affecter les variables réelles – pas de dichotomie –à CT, les po budgétaires et monétaires, la confiance (…) affectent la demande

3 S. Ferrand-Nagel/U Psud Rappel : Th classique : offre de B&S = demande de B&S Ce sont les prix qui permettent lajustement. Autrement dit, les politiques monétaires et budgétaires sont utilisées par les gouvernements comme politiques de stabilisation à court terme : –ralentir léconomie en cas de surchauffe –ou relancer léconomie en cas de récession

4 S. Ferrand-Nagel/U Psud Quest-ce que la demande agrégée ? –Est la relation entre la quantité de B&S demandée et le niveau général des prix –Est une fonction décroissante du prix Dans ce chapitre, étude de la DA à CT et ses déterminants Y P AD AS

5 S. Ferrand-Nagel/U Psud Intérêt pour cette demande agrégée : dû largement aux travaux de John Maynard Keynes (1936) –Inspiré par crise de 1929 entre autres –A montré que croissance faible et chômage élevé pouvaient sexpliquer par une demande de B&S insuffisante Analyse qui synthétise ce qui se produit sur le marché des B&S et sur celui de la mn Repris par John Hicks et Alvin Hansen (1937) qui ont proposé le modèle IS-LM –une réinterprétation qui peut être autant néoclassique que keynésienne

6 S. Ferrand-Nagel/U Psud Le modèle IS-LM montre linteraction entre le secteur réel et le secteur financier de léconomie Il est un outil danalyse des effets des politiques économiques conjoncturelles –La po budgétaire déplace la courbe IS –La po monétaire déplace la courbe LM Il montre les déterminants des fluctuations du PIB à CT lorsque les prix sont rigides les déterminants dun déplacement de la courbe de DA quand les prix sont rigides

7 S. Ferrand-Nagel/U Psud 4.1. Le marché des B&S et la relation IS La courbe IS représente la relation entre le taux dintérêt et le PIB sur le marché des B&S IS représente lensemble des combinaisons de taux dintérêt (i) et de revenu (Y) qui assurent léquilibre du marché des B&S Déduire cette courbe de léquilibre du marché des B&S (cf chap 2)

8 S. Ferrand-Nagel/U Psud On sait que la condition déquilibre sécrit Y = Z = C + I + G On sait aussi que C = C ( Y – T) I = I ( Y, i) G = G La condition déquilibre sur le marché des B&S sécrit Y = C ( Y – T) + I ( Y, i) + G Loffre de B&S (gauche) est égale à la demande (droite)

9 S. Ferrand-Nagel/U Psud Pour arriver à la relation IS : comment varie le PIB lorsque les taux dintérêt se modifient ? –La demande a été déterminée pour un certain niveau de taux dintérêt –Supposons quil augment (i passe à i, avec i>i) –Pour tout niveau de Y, linvestissement va diminuer –Doù une baisse de revenu Y –Doù une baisse de la consommation et de linvestissement (effet multiplicateur) –La courbe de demande se déplace vers le bas

10 S. Ferrand-Nagel/U Psud Passage de léquilibre entre loffre Y et la demande Z de B&S Y Z Y=Z A Y Z pour i Y=Z I Z pour i A Y Y Y i Y i Y i IS Y i

11 S. Ferrand-Nagel/U Psud La relation IS est donc une relation décroissante entre le revenu Y et le taux dintérêt i Quest-ce qui peut déplacer IS ? IS a été déterminée pour un niveau donné de G et de T : si G ou T varie, IS se déplace Ex : si T augmente (T > T), avec i constant, la consommation va diminuer Doù une baisse du revenu Y (effet multiplicateur)

12 S. Ferrand-Nagel/U Psud La courbe IS se déplace alors vers la gauche Y i IS pour T i Y IS pour T >T Y Y

13 S. Ferrand-Nagel/U Psud En résumé… Léquilibre sur le marché des B&S => que le revenu est une fonction décroissante du taux dintérêt Relation représentée par la courbe décroissante IS Pour un taux dintérêt donné, tout facteur qui baisserait le Rv entraînerait un déplacement de IS vers la gauche La courbe IS, qui représente toutes les combinaisons de taux dintérêt et de Rv compatibles avec léquilibre sur le marché des B&S, est donc déterminée pour une politique budgétaire (T et G) donnée. Toute variation de T ou de G déplace donc IS

14 S. Ferrand-Nagel/U Psud 4.2. Le marché de la monnaie et la relation LM La courbe LM représente aussi la relation entre le taux dintérêt et le revenu réel, mais en montrant comment varie le taux dintérêt lorsque le Rv varie. LM représente lensemble des combinaisons de taux dintérêt (i) et de revenu (Y) qui assurent léquilibre du marché monétaire Déduire cette courbe de léquilibre du marché de la monnaie (cf chap 3)

15 S. Ferrand-Nagel/U Psud On sait que le taux dintérêt est déterminé par légalité entre loffre et la demande de monnaie M = P Y L(i) Soit M/P = Y L(i) M représente la masse monétaire, M/P les encaisses réelles qui dépendent du revenu Y et du taux dintérêt Cest cette équation qui permet danalyser la relation LM

16 S. Ferrand-Nagel/U Psud Pour arriver à la relation LM : comment varie le taux dintérêt lorsque le revenu varie ? –Reprise de la représentation graphique de la demande de monnaie en fonction du taux dintérêt, relation décroissante –Si le revenu augmente et passe de Y à Y avec Y>Y –Pour tout niveau de taux dintérêt, les agents vont accroître leur demande de monnaie –La courbe M d se déplace donc vers la droite en M d –Le nouvel équilibre sétablit en A, à un niveau de taux dintérêt supérieur i –(cf chap 3, diapo 32)

17 S. Ferrand-Nagel/U Psud Passage de léquilibre sur le marché monétaire à la courbe LM A A i i* M /P MsMs MdMd PY M/P i Md Md PY i Y Y Y LM YY

18 S. Ferrand-Nagel/U Psud Pourquoi le taux dintérêt augmente-t-il lorsque le revenu augmente ? –Parce que la demande de monnaie augmente, mais pas loffre de monnaie –La hausse du taux dintérêt va donc inciter les agents à détenir moins de monnaie –La demande de monnaie va donc rejoindre loffre La relation LM, liant taux dintérêt et revenu, est croissante : Plus le niveau de revenu est élevé, plus la demande de monnaie est forte et plus le taux dintérêt est élevé

19 S. Ferrand-Nagel/U Psud Quest-ce qui peut déplacer LM ? LM a été déterminée pour un niveau donné de la masse monétaire M et un niveau général des prix donné P Donc toute modification de M, ou de P, donc de M/P, entraînera un déplacement de LM Ex : si M augmente et passe à M (M>M), pour P donné, alors loffre dencaisses réelles (M/P) augmente Le taux dintérêt baisse, LM se déplace vers la droite

20 S. Ferrand-Nagel/U Psud Déplacement de LM à droite : i Y LM pour M/P LM pou M/P Y i i Y i

21 S. Ferrand-Nagel/U Psud En résumé… Léquilibre sur le marché de la monnaie implique que le taux dintérêt est une fonction croissante du revenu : i = f + (Y) Relation représentée par la courbe LM croissante Pour un niveau donné de revenu, tout facteur entraînant une hausse des encaisses réelles M/P conduit à un déplacement de LM vers la droite La courbe LM, qui représente toutes les combinaisons de i et de Y compatibles avec léquilibre sur le marché de la monnaie, est donc déterminée à politique monétaire donnée (M/P donnée)

22 S. Ferrand-Nagel/U Psud 4.3. Léquilibre simultané IS : comment évolue Y sur le marché des B&S quand i varie LM : comment évolue i sur le marché monétaire quand Y varie Léquilibre sur chaque marché dépend de léquilibre sur lautre marché Il nexiste quune combinaison de i et de Y qui assure léquilibre simultané des 2 marchés

23 S. Ferrand-Nagel/U Psud Léquilibre simultané : au point A A tout moment, loffre de B&S doit être égale à la demande de B&S, et loffre de monnaie doit être égale à la demande i Y LM IS Y* i* A

24 S. Ferrand-Nagel/U Psud Rappel du modèle Y = C(Y – T) + I(Y, i) + GIS M/P = Y L(i)LM Le modèle IS-LM considère la politique budgétaire (G et T) et la politique monétaire (M/P) comme des données exogènes


Télécharger ppt "S. Ferrand-Nagel/U Psud Chapitre 4. Le modèle IS-LM à prix fixes 1. Construction du modèle."

Présentations similaires


Annonces Google