La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Accommodation Presbytie Mars 2002 Jacques SIMON, Pierre PAYOUX Laboratoire de Biophysique, Faculté de Médecine Toulouse Purpan Remerciements : Professeur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Accommodation Presbytie Mars 2002 Jacques SIMON, Pierre PAYOUX Laboratoire de Biophysique, Faculté de Médecine Toulouse Purpan Remerciements : Professeur."— Transcription de la présentation:

1 Accommodation Presbytie Mars 2002 Jacques SIMON, Pierre PAYOUX Laboratoire de Biophysique, Faculté de Médecine Toulouse Purpan Remerciements : Professeur Jean-Louis ARNE, Président en exercice de la Société Française d'Ophtalmologie, pour ses conseils et son aimable relecture Madame Pierrette AZUELOS pour sa participation active à la réalisation de ce document Biophysique de la vision (étude n'abordant pas l'intervention des voies optiques et du cortex cérébral)

2 Pour voir de façon nette un objet rapproché, lœil procède à une mise au point : accessoirement par réduction réflexe du diaphragme pupillaire essentiellement par augmentation réflexe et progressive de sa puissance dioptrique : phénomène d accommodation Objet rapproché Image nette Image rétinienne floue cristallin accommodé Image rétinienne nette Objet rapproché Accommodation : amène limage nette sur la rétine

3 1. L Accommodation (A) 1.1.Le cristallin est responsable de lAccommodation : cristallin non accommodé (vision de loin) : puissance + 18 D cristallin accommodé (vision de près) : puissance + 33 D (chez l enfant) 1.2.Rappel anatomique : cristallin : capsule, structure lamellaire, noyau périphérie du cristallin reliée au corps ciliaire par le ligament ou zonule de Zinn muscle ciliaire : forme annulaire ou circulaire, avec : - fibres radiaires : muscle de Brücke - fibres circulaires concentriques : muscle de Rouget Müller muscles ciliaires procès ciliaires iris cornée zonule muscle de Brücke cristallin muscle Rouget-Müller soit une augmentation maximale de puissance de 15 D (chez l enfant)

4 1.3. Mécanisme de laccommodation : muscle de Brücke met en tension la zonule : celle-ci exerce une traction importante sur la périphérie du cristallin : cristallin biconvexe, asymétrique état accommodé : - contraction réflexe du muscle de Rouget-Müller - diminution de la lumière centrale du muscle ciliaire - diminution de la tension exercée sur la périphérie du cristallin - cristallin : davantage biconvexe, presque symétrique, sa puissance augmente état basal = non accommodé : Zonule tendue Muscle de Brücke contracté Cristallin non accommodé État basal Cristallin Accommodation Cristallin accommodé Muscle de Rouget-Müller contracté relâchée

5 1.4. Remarques : accommodation : contraction réflexe du muscle de Rouget-Müller, d où céphalées, sensations de brûlure oculaire si A importante et prolongée augmentation de la bi-convexité du cristallin intéresse essentiellement le dioptre cristallinien antérieur : cristallinr face ant.r face post.npuissance totale non accommodé10 mm6 mm D Accommod. max6 mm5,5 mm D avant arrière

6 ceci avait été établi par lexpérience "des images de Purkinje" : - images d une flamme de bougie obtenues par réflexion sur les dioptres : cornéen ant. (1,1), cristallinien ant. (2,2), cristallinien post. (3,3) - cristallin non accommodé : images 1,2,3 - cristallin accommodé : images 1,2,3 - la hauteur de limage 2-2 diminue lors de laccommodation : le dioptre cristallinien antérieur augmente considérablement sa convexité

7 1.5. Amplitude maximale daccommodation A max : A max (en D) = proximité du Rémotum - proximité du Proximum 15 D chez le jeune, diminue progressivement avec l âge fixe, en fait, la position du Proximum (distance de lecture par exemple) 1.6. Parcours d accommodation : distance séparant le Rémotum du Proximum 1.7. Exemple : R 10 m en avant de l œil, P 0,2 m en avant de l œil : parcours d accommodation : ,2 = 9,8 mètres A max = proximité de R(-0,1 D) - proximité de P(-5 D)= -0,1 -(-5) =4,9 D R = 10 m P = 0,2 m

8 2.1 Définition, physiopathologie : étymologie : "le vieillard" Amax diminue progressivement avec lâge: Proximum séloigne progressivement Age AmaxPosition du P, en Av de loeil 10 ans + 15 D0,066 m = 7 cm 20 ans + 10 D 0,1 m = 10 cm 45 ans+ 3,5 D0,28 m = 28 cm 50 ans + 3 D 0,33 m = 33 cm: presbytie lorsque Amax < 3D et Proximum à plus de 33 cm de l œil : presbytie âge moyen d apparition de la presbytie : 5 ième décade de la vie plus précoce et plus gênante chez l hypermétrope plus tardive et moins gênante chez le myope 2. La presbytie : Mini Moy. Maxi 40cm Age Amplitude d accomodation

9 2.2 Vision du presbyte : gêne progressive et saccentuant dans la vision de près : le presbyte éloigne le texte lu ou le travail fin et précis effectué (broderie) la limite tolérable déloignement du Proximum dépend de lactivité du sujet (agriculteur moins gêné quune brodeuse) R= vision nette P éloigné vision floue P éloigné presbyte R= vision nette vision floue P=0,3m normal

10 2.3 Principe de la correction de la presbytie : port de lentilles convergentes pour la vision de près (lunettes, lentilles de contact) vision de près habituellement dirigée vers le bas : - foyer du bas, convergent, corrige la presbytie - foyer du haut : inexistant ou neutre chez lemmétrope corrige l amétropie chez un myope ou un hypermétrope

11 confort visuel amélioré par des lentilles progressives : foyers multiples il existe une chirurgie réfractive pour la correction de la presbytie Puissance C vp VL VP Cvl A( i )


Télécharger ppt "Accommodation Presbytie Mars 2002 Jacques SIMON, Pierre PAYOUX Laboratoire de Biophysique, Faculté de Médecine Toulouse Purpan Remerciements : Professeur."

Présentations similaires


Annonces Google