La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gilles Tremblay, PhD, t.s.. Les garçons et l'école : des ponts à établir.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gilles Tremblay, PhD, t.s.. Les garçons et l'école : des ponts à établir."— Transcription de la présentation:

1 Gilles Tremblay, PhD, t.s.. Les garçons et l'école : des ponts à établir

2 © G. Tremblay, Antiféministes Antimasculinistes Néo-traditionalistes Des conceptions qui sentrechoquent

3 © G. Tremblay, Situation des garçons est désastreuse Conséquence des revendications féministes « Il faut changer lécole » Appui sur perspective essentialiste Solutions – Non-mixité – Plus dhommes pour enseigner Les antiféministes

4 © G. Tremblay, Situation améliorée Difficultés quand écoles non-mixtes Multicausalité Si cause est biologique, donc tous les garçons seraient touchés Importance de remettre en question les rôles traditionnels + attitude stéréotypée + difficultés scolaires Revenir en arrière naide pas Critiques de la position antiféministe

5 © G. Tremblay, Filles demeurent sous engagées et sous-payées Problème= le manque deffort des garçons et labsence des pères « Il faut changer les garçons » Miser sur les filles Les antimasculinistes

6 © G. Tremblay, Les difficultés scolaires ne peuvent être réduites à un problème psychologique Cela nenlève rien aux filles Sintéresser aux difficultés des garçons contribue au sort des filles en difficultés Éthique et guerre idéologique Critiques de la position antimasculiniste

7 © G. Tremblay, Se disent pour lémancipation des femmes Parler des problèmes des hommes = « moumounes » Solution individuelle Chacun mérite ce quil a Souffrance masculine = tabou Les néo-traditionalistes

8 © G. Tremblay, Essentiellement pour le statu quo Chacun pour soi ( struggle for life ) Refus de reconnaître les problèmes des hommes Refus implicite de revoir les rôles sociaux Critiques de la position néotraditionaliste

9 © G. Tremblay, Au primaire + Retard scolaire À 12 ans, 25% c. 17,8% pas au secondaire + TDA/H –6 à 9 fois + –4,3 fois + qui sont médicamentés + Troubles du comportement + Difficulté en lecture et écriture + Trouble du langage …se conjugue avec le milieu socioéconomique Des réalités quon ne peut nier

10 © G. Tremblay, Au secondaire - Heures aux devoirs, - Efforts, + Jeu Aspirations sco – élevées, ES = + élevée Attribuent + le succès aux capacités intellectuelles + Difficultés à sadapter aux exigences sans DES : 2/3 = G 22,5% c 13,6% en situation de décrochage à 19 ans (2007 ) Des réalités quon ne peut nier

11 © G. Tremblay, Peu de modèles masculins : Aide au devoir surtout par les mères Personnel enseignement surtout féminin Des contextes qui naident pas

12 © G. Tremblay, Au post-secondaire - Accès aux études post-secondaires - Persévérance - Diplomation + Temps pour diplomer – DEC : 5,9 ans c 3,8 (1997) – Après 2003 : PU 2,5 c 2,4; FT 3,9 c 3,8 ES + faible 74% (c. 89%) se sentent bien au cégep Situation qui samplifie à luniversité Des réalités quon ne peut nier

13 © G. Tremblay, Des problèmes qui se répercutent sur plusieurs plans 3 fois + de troubles de conduite et dopposition. 5 à 10 fois + dactes de violence sévère. Projection peu confiante dans lavenir. Taux de suicide plus élevé

14 © G. Tremblay, Il semble sopérer une incompatibilité entre certaines exigences scolaires et certains aspects de la socialisation masculine qui conduirait à linadaptation, à léchec et à labandon scolaire (Ouellet et Lamarre, 1999; Bouchard et al., 2000). Linfluence de la socialisation

15 © G. Tremblay, Rejet des premières identification maternelles féminines Absence du père Peu de modèles masculins (garderie, maternelle, école primaire) Modèles négatifs dans les médias Autonomie trop précoce Attentes contradictoires Obstacles dans la formation de lidentité masculine

16 © G. Tremblay, Tasks for College Students Garçons Réussite personnelle nest pas liée à lécole Détachement Plaisir Création Auteur Autonomie Intelligence Un rapport différent à lécole Filles Réussite personnelle passe par la réussite scolaire Anxiété Devoir Reproduction Acteur Relation Effort

17 © G. Tremblay, Un modèle denseignement genré Rapport hiérarchique Basé sur la transmission de savoirs Selon une méthode « passive » Au sein de programmes normés Culte de lexcellence – celle-ci étant vue comme la note obtenue

18 © G. Tremblay, Attention personnalisée Rapport dialogique Pouvoir sur leurs apprentissages Faire sens pour eux À linverse des attentes des garçons

19 © G. Tremblay, Promotion-Prevention Model Reconnaître le problème Confronter les stéréotypes de genre Revoir la relation maître- élève En faire un projet décole Aider à « faire sens » Favoriser lentraide Aller vers Les préalables et les pistes

20 © G. Tremblay, Groupes de soutien en classe Tutorat maître-élève Formation des enseignants et enseignantes Marketing social et partenariat Quatre mesures

21 © G. Tremblay, Changement de paradigme – sur le plan de lacte pédagogique – sur le plan des perceptions des garçons. Valeurs et messages sociaux sont centraux. Importance clé des enseignant/es. Importance de créer des environnements éducatifs favorables (maison + école) Importance de mobiliser toute la chaîne du processus décisionnel De manière plus générale

22 © G. Tremblay, Croire aux capacités des garçons Multiplier les stratégies pédagogiques dont celles qui mettent en action (manipuler, explorer, découvrir et non seulement réfléchir, discuter, écrire) Miser sur le positif Favoriser la participation des pères aux études de leurs enfants Favoriser plus de présence masculine à lécole (enseigants, service de garde, surveillants, etc.) Définir des valeurs et règles claires AVEC la participation des élèves Des suggestions pour le primaire

23 © G. Tremblay, Croire aux capacités des garçons Briser la camisole de force des stéréotypes de genre Travailler en équipe Faire preuve de créativité Conclusion

24 © G. Tremblay, Rapport final Gilles TREMBLAY t.s., professeur à lUniversité Laval Hélène BONNELLI, psychologue, Cégep Limoilou et autres Disponible à:


Télécharger ppt "Gilles Tremblay, PhD, t.s.. Les garçons et l'école : des ponts à établir."

Présentations similaires


Annonces Google