La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le travail enseignant en Ontario français: rôles, représentations et perspectives Karine Turner Doctorante, Faculté déducation Université dOttawa 11 avril.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le travail enseignant en Ontario français: rôles, représentations et perspectives Karine Turner Doctorante, Faculté déducation Université dOttawa 11 avril."— Transcription de la présentation:

1 Le travail enseignant en Ontario français: rôles, représentations et perspectives Karine Turner Doctorante, Faculté déducation Université dOttawa 11 avril 2014 La francophonie au travail, CRCCF, 2014

2 Plan de la présentation Contexte de létude Concept clé Précisions méthodologiques Principaux constats et pistes interprétatives 11 avril

3 Contexte de létude o Rôle de lécole en milieu minoritaire o Rôles des enseignants: Agents de (re)production linguistique et culturelle (Gérin-Lajoie, 2008) Promoteurs de la langue française (Roy, 2006) Agents de conscientisation des élèves à la réalité du vécu minoritaire et à leurs droits linguistiques (Gilbert et. al., 2004) 11 avril

4 Contexte de létude (suite) La Politique daménagement linguistique pour léducation en langue française de lOntario (PAL) veut permettre « aux institutions éducatives daccroître leurs capacités à créer des conditions denseignement et dapprentissage qui favorisent la transmission de la langue et de la culture françaises pour assurer la réussite scolaire de tous les élèves » (2004, p. 2) 11 avril

5 Concept clé 11 avril 2014 Gohier, Anadón, Bouchard, Charbonneau et Chevrier (2001) 5 Identité professionnelle Appartenance à lécole Travail Rapport aux collègues et aux élèves Responsabilités

6 Question de recherche En quoi et comment le rôle de transmission linguistique et culturelle représente-t-il une des composantes de lidentité professionnelle du personnel enseignant œuvrant dans les écoles de langue française en Ontario? 11 avril

7 Précisions méthodologique o 14 entretiens semi-dirigés dans le nord-est ontarien (hiver 2011) o Milieu de recherche : École secondaire Citadelle École secondaire Tremblay o Participants à létude : 5 hommes, 3 femmes - E. S. Citadelle 1 homme, 5 femmes - E. S. Tremblay Milieu dorigine 11 : région du Nord-Est de lOntario 1: Nord du Québec (déménagée dans le N.-E. à 16 ans) 1: P. Québec (déménagé dans le N.-E. à 2 ans) 1 : née à Toronto (déménagée dans le N.-E. à 5 ans) 11 avril

8 Principaux constats 13 des 14 enseignants interviewés sont davis quils ont un rôle à jouer dans la transmission de la langue et de la culture Définitions variées Impact du milieu 11 avril

9 Représentations du rôle 1. encourager les élèves à parler français 2. transmettre les connaissances liées à la langue et à la culture 3. employer des stratégies de pédagogie culturelle 4. être un modèle 11 avril

10 4. Être un modèle a) vivre sa vie en français b) transmettre sa fierté et limportance accordée à la francophonie c) faire preuve dengagement dans la communauté et à lécole 11 avril

11 c) faire preuve dengagement dans la communauté et à lécole [...][J]prends un contexte similaire au Québec. Quand jallais à la polyvalente [...], [m]es enseignants, jme rappelle pas de jamais avoir fait des sorties avec eux. Nous autres, cétaient pas des agents de transmission de la culture, parce quelle était là la culture, tsais? (Mme Poirier, E. S. Citadelle) « jpense que tu peux pas enseigner dans une école francophone en Ontario si tu vis pas ta vinaigrette; si tu timpliques pas au niveau de la francophonie. Si jte dis que je fais de laction politique, jvais te montrer ce que cest. Puis, tas le droit den faire aussi » (M. Rivet, E. S. Tremblay) « Je dois mimpliquer au sein de mon école, non seulement en tant quenseignante en salle de classe, mais aussi au niveau du parascolaire puis à lextérieur de la classe » (Mme Faubert, E. S. Citadelle) 11 avril

12 c) faire preuve dengagement dans la communauté et à lécole [...] parce que tagis comme un modèle pour lélève. Tu fais du modelage, fait que, si le jeune voit que tes impliqué dans ta communauté franco-ontarienne, puis que tu trouves que cest important, tas pas nécessairement besoin de lexpliciter. Tas pas besoin de le dire, parce quil va le voir nécessairement (M. Langevin, E. S. Citadelle ) on nous dit souvent, les gens plus haut que nous, vous devez être des modèles. On veut que les jeunes viennent à lécole Citadelle. Cest des jobs, cest des jobs, cest des jobs. On nous dit ça constamment. » (Mme Poirier, E.S. Citadelle) « prendre conscience du rôle de premier plan quexerce le personnel scolaire dans la promotion de lécole de langue française et de sa responsabilité pour le recrutement et la rétention des effectifs scolaires » (MÉO, Profil denseignement et de leadership pour le personnel des écoles de langue française de lOntario, 2011) 11 avril

13 Karine : « Au niveau de la direction de lécole est-ce que tu trouves que eux-autres cest quelque chose qui est important pour eux autres de promouvoir le français ? » Mme Delorme : « des fois cest difficile à voir si cest important parce que cest important pour la personne ou est-ce que cest important parce quil pense quil vont se faire chicaner sils le font pas pis jpense que les élèves aimeraient mieux que ce soit quelque chose qui est pas forcé de la part des profs ou du conseil ou du directeur ou comme que ce soit presque « on as du fun en français » puis en faisant des choses qui vont avec la devise sans vraiment dire « faut que tavales ça parce que cest ce quon tas dis » (Mme Delorme, E.S. Tremblay) « est-ce que cest de ça que les jeunes vont se rappeler la journée de leur graduation, que y ont appris le théorème de Pythagore puis cétait correct ou est-ce que cest la journée ou on est allé voir un spectacle à lextérieur? » (Mme Delorme, E.S. Tremblay) 11 avril

14 Pistes interprétatives Attentes Culture du milieu de travail 11 avril

15 Références (liste abrégée) Gérin-Lajoie, D. (2008). Le travail enseignant en milieu minoritaire. Dans P. Dalley & S. Roy (dir.), Francophonie, minorités et pédagogie (pp ). Ottawa: Presses de l'Université d'Ottawa. Gilbert, A., Letouzé, S., Thériault, J.-Y. & Landry, R. (2004). Le personnel enseignant face aux défis de l'enseignement en milieu minoritaire. Rapport final de recherche. Ottawa, Moncton: Centre interdisciplinaire de recherche sur la citoyenneté et les minorités et Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques. Gohier, C., Anadon, M., Bouchard, Y., Charbonneau, B., & Chevrier, J. (2001). La construction identitaire de l'enseignement sur le plan professionnel : un processus dynamique et interactif. Revue des sciences de l'Éducation, 27(1), pp Ministère de l'Éducation de lOntario. (2004). Politique d'aménagement linguistique de l'Ontario pour une éducation en langue française. Toronto: Imprimeur de la Reine pour l'Ontario, Ministère de l'Éducation. Roy, S. (2006). Les enseignantes et enseignants de français en contexte albertain : discours et représentations. Éducation et francophonie, 34(1), pp Turner, K. (2012). La transmission de la langue et de la culture en Ontario français : quel(s) rôle(s) pour le personnel enseignant? Thèse de maîtrise inédite. Université dOttawa. Turner, K. (2012) Lenseignement en Ontario français : au-delà de la transmission des connaissances. Dans S. Lamoureux & M. Cotnam (Ed.), Prendre sa place. Parcours et trajectoires identitaires en Ontario français (pp. 51–78). Ottawa: Éditions David 11 avril

16 Remerciements Je tiens à souligner lapport de trois organismes subventionnaires dans la recherche de terrain mené à lhiver 2011: Association des universités de la francophonie canadienne (Bourse dappui à la recherche de terrain sur les minorités francophones) Conseil de vie française en Amérique (bourse de recherche de terrain) Centre de recherche en civilisation canadienne-française (Fonds démergence de projets de recherche sur le Canada français). 11 avril

17 Merci! 11 avril


Télécharger ppt "Le travail enseignant en Ontario français: rôles, représentations et perspectives Karine Turner Doctorante, Faculté déducation Université dOttawa 11 avril."

Présentations similaires


Annonces Google