La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

XX/XX/XX Schéma régional dorganisation médico-sociale dIle-de-France Conférence régionale de santé et de lautonomie 2 octobre 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "XX/XX/XX Schéma régional dorganisation médico-sociale dIle-de-France Conférence régionale de santé et de lautonomie 2 octobre 2012."— Transcription de la présentation:

1 XX/XX/XX Schéma régional dorganisation médico-sociale dIle-de-France Conférence régionale de santé et de lautonomie 2 octobre 2012

2 2 S o m m a i r e Les orientations stratégiques du SROMS Les trois modes dintervention prioritaires de lARS : La restructuration de loffre Le développement de loffre Les innovations et expérimentations

3 3 Les orientations stratégiques du SROMS Le diagnostic régional met en évidence: Une inadaptation de loffre médico-sociale disponible au regard des évolutions démographiques (évolution des déficiences, vieillissement de la population, augmentation des pratiques addictives à risques) et des besoins exprimés par les personnes. Les profonds déséquilibres existant en terme de répartition de loffre médico sociale, notamment entre le centre (Paris et la petite couronne) et la périphérie (grande couronne). Globalement des capacités de loffre médico-sociale de la région Ile-de- France qui sont en deçà du niveau national au regard des taux déquipement et donc un besoin de créer des places nouvelles Il convient dès lors de corriger ces déséquilibres par une diversification et une réorganisation de loffre médico-sociale existante dans la région afin de garantir une offre accessible, de qualité et de proximité à lensemble des franciliens.

4 4 Les priorités du SROMS dIle-de-France 2 objectifs stratégiques communs aux 3 populations concernées par le SROMS (PA, PH, PDS) qui tiennent compte du PSRS et des schémas départementaux - Organiser et structurer une offre médico-sociale adaptée et de proximité - Améliorer la qualité de laccompagnement pour assurer un parcours de vie et de soins répondant aux besoins des personnes

5 5 Trois modes dintervention prioritaires pour lARS IDF La restructuration de loffre pour suivre lévolution des besoins : - transformation des modes de prise en charge - mise aux normes et réhabilitation (établissements avec travaux pour respect des cahiers des charges, pour adapter le bâti aux problématiques de santé) - recomposition de loffre existante (redéploiement de capacités au niveau infra- départemental) La création de places nouvelles pour mieux répondre aux besoins : - réduire les écarts déquipement inter et infra départementaux, - améliorer laccès aux dispositifs (accessibilité économique et géographique) - adapter loffre à lévolution des besoins (davantage de services à domicile) Linnovation et lexpérimentation pour répondre aux nouveaux besoins de la population : - Limiter les hospitalisations évitables - Assurer la fluidité du parcours de vie et de soins des personnes - Répondre aux besoins des personnes actuellement sans solution

6 6 La restructuration de loffre : illustrations territoriales Personnes âgées - Yvelines développer des Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) mixtes PA / PH renforcer le lien entre SSIAD et Hospitalisation à Domicile (HAD) : création de SSIAD « renforcés » - Seine-Saint-Denis améliorer le cadre daccueil en EHPAD : reconstruction, mise aux normes renforcer les liens avec le secteur sanitaire : équipes mobiles, filières gériatriques - Val-de-Marne développement, en lien avec le conseil général, de la médicalisation de plusieurs établissements pour personnes âgées - Val-dOise redéploiement des places dEHPAD nayant pas atteint la capacité optimale, dans un souci defficience des dépenses. Pour tous les départements restructuration de laccueil temporaire (AJ- HT) : mise en conformité des structures dAccueil de Jour (AJ) et réorienter lutilisation des places dhébergement temporaire (HT)

7 7 Personnes handicapées - Seine-et-Marne Amélioration de la couverture du département en Instituts Thérapeutique, Educatif et Pédagogique (ITEP) en augmentant loffre de dispositif sur la partie du territoire dépourvue par redéploiement de places dInstituts Médicaux Educatifs (IME). Ces redéploiements vont permettre : - la création de 26 places de Services dEducation et de Soins Au Domicile (SESSAD ) - la création de 10 places dITEP - la régularisation de 15 places dITEP - Val-de-Marne Pour les adultes, loffre doit être restructurée pour prendre en compte la question du vieillissement des personnes handicapées, de laggravation des pathologies et des troubles psychiques En conséquence, un travail sur la médicalisation dune partie des places de foyers de vie et dhébergement est en cours, en collaboration avec le Conseil Général du Val-de- Marne. Après évaluation conjointe des besoins en soins, une partie des places de foyers de vie ou dhébergement sera ainsi médicalisée (environ 100 places). - Yvelines Des places pour enfants déficients intellectuels seront transformées en places pour enfants autistes La restructuration de loffre : illustrations territoriales

8 8 Personnes en difficultés spécifiques Pour tous les départements en addictologie : réorganisation et regroupement des structures médico-sociales CAARUD (Centres dAccueil et dAccompagnement à la Réduction des Risques pour Usagers de Drogues) et CSAPA (Centres de Soins dAccompagnement et de Prévention en Addictologie) en ACT (Appartements de Coordination Thérapeutiques) et LHSS (Lits Halte Soins Santé) : (évolution des besoins et donc des réponses daccompagnement) Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis: poursuite de la structuration territoriale de loffre de réduction des risques et des dommages (CAARUD, CSAPA, automates distributeurs/échangeurs de seringues, implication des pharmaciens) La restructuration de loffre : illustrations territoriales

9 9 Le développement de loffre : illustrations territoriales Personnes âgées - Paris - MAIA (Maison pour lAutonomie et lIntégration des malades Alzheimer) : couverture du territoire parisien dici 2014, avec une table stratégique commune - EHPAD : poursuivre le développement de loffre, en veillant à laccessibilité économique de ces établissements pour les résidents – département le moins bien équipé à ce jour - Seine-et-Marne - Soutenir les transports pour permettre le développement dune offre daccueil temporaire (pour les AJ : aide à linvestissement pour le transport) - Seine-Saint-Denis - Accélérer le déploiement des dispositifs en faveur des malades Alzheimer (Equipes Spécialisées Alzheimer à domicile - ESA, Pôles dActivités et de Soins Adaptés -PASA) - Val-de-Marne et Yvelines - Renforcer loffre en EHPAD : création de 3 EHPAD sur chacun de ces départements, via la procédure dappel à projets Pour tous les départements Développer loffre en SSIAD et promouvoir les modes daccueil alternatifs à lhébergement complet (accueil de jour, hébergement temporaire, accueil familial) Poursuivre la mise en œuvre du Plan National Alzheimer : MAIA, PASA, ESA

10 10 Personnes handicapées - Seine-Saint-Denis Leffort doit porter en priorité sur les enfants avec le développement : De la prise en charge précoce (appel à projet création dun Centre dAction Médico Sociale Précoce (CAMSP 100 places), De léquipement pour les troubles du comportement et de la conduite (un ITEP autorisé est en projet pour 60 places ), De léquipement pour lautisme et le polyhandicap (appel à projet dun IME autiste de 40 places et dun IME pour polyhandicapés de 30 places - Val-dOise Leffort porte en priorité sur le champ des enfants handicapés Développement de loffre en ce qui concerne lautisme (création dun IME de 40 places et dun SESSAD de 22 places) Le renforcement de la prise en charge précoce en développant les capacités dun CAMSP (50 places) et en créant un SESSAD destiné à fluidifier le parcours des jeunes enfants à la sortie du CAMSP (30 places) - Yvelines : Leffort porte en priorité sur le champ les adultes handicapés Deux appels à projet de Services dAccompagnement Médico Social pour Adultes Handicapés (SAMSAH) seront nécessaires pour couvrir lensemble du territoire, le nord et le sud. Le premier appel à projet qui sera lancé en 2013 aura vocation à couvrir le sud du territoire (40 places). Le développement de loffre : illustrations territoriales

11 11 Personnes en difficultés spécifiques En addictologie: Pour tous les départements: en ambulatoire (CSAPA « généralistes », antennes, consultations avancées, consultations jeunes consommateurs ) et en soins résidentiels (centre thérapeutique résidentiel et appartements thérapeutiques) Hauts-de-Seine, Yvelines, Essonne, Val dOise: renforcement de loffre en CAARUD par lobjectif dun taux déquipement dau moins deux CAARUD par département (création ou extension de loffre existante par le biais de lieux fixes et déquipes mobiles sur les territoires non encore couverts) En ACT, LHSS, LAM (Lits dAccueil Médicalisés) : - Yvelines, Essonne, Val dOise: création de LHSS (ces départements ne disposent pas de cette offre à ce jour) - Extension régionale du dispositif LAM après résultats de l'évaluation de l'expérimentation en cours - Création de nouvelles places dACT : territoires prioritaires: 77, 78 Le développement de loffre : illustrations territoriales

12 12 Les innovations et les expérimentations : illustrations territoriales Personnes âgées - Paris - mettre en œuvre le projet Bretonneau/association daide et de soins à domicile (« AMSAV ») au titre de lexpérimentation de larticle 70 de la loi de finances de sécurité sociale de Seine-et-Marne - favoriser larticulation des prises en charge médico-sociales et sanitaires (exemple SSR-HAD-SSIAD) par le biais doutils communs dinformation et dorientation. - Essonne - Expérimentation du dispositif de télémédecine auprès des EHPAD (idem pour 75, 92, 78, 94 et 95) – Projet soutenu par Hôpital gériatrique Les Magnolias, auprès de 5 EHPAD du département Pour tous les départements (sauf Paris) expérimentation de la présence infirmière de nuit en EHPAD destinée à diminuer les hospitalisations en urgence des résidents et à favoriser le retour dhospitalisation

13 13 Personnes handicapées - Essonne Aujourdhui encore, des jeunes restent sans solution, soit parce quils nont jamais bénéficié de prise en charge, soit parce quils sont en rupture de prise en charge.. Ce constat a conduit à proposer en appel à projet la création dun dispositif expérimental pour laccompagnement denfants dits « sans solution ». - Paris Le soutien aux aidants est un axe fort du schéma. Un appel à projets est prévu pour la création dun accueil de jour expérimental de 12 places de répit pour tous handicaps, enfants et adultes. - Hauts-de-Seine Mise en œuvre dun pôle gérontologique sur Antony composé dun EHPAD (existant) dun SSIAD (PHV) de 20 places et dun Foyer dAccueil Médicalisé (FAM) de 35 places pour handicapés psychiques vieillissants. AAP prévu pour ces deux structures. Les innovations et les expérimentations : illustrations territoriales

14 14 Personnes en difficultés spécifiques Apporter une réponse adaptée aux besoins des personnes ayant des conduites addictives et intégrer les évolutions des consommations, des usages, des profils des patients, etc. : - notamment en faveur des jeunes, des femmes avec ou sans enfants, des usagers vieillissants, des personnes placées sous main de justice; - par la mise en place de stratégies d'intervention, de dispositifs d'accompagnement et de prise en charge tant en ambulatoire qu'en soins résidentiels (orientation régionale privilégiée). Les innovations et les expérimentations : illustrations territoriales

15 15 Actions transversales PA-PH-PDS Formation et soutien professionnel : les métiers du secteur médico-social - Encourager la diversification du parcours professionnel et faciliter les échanges entre les secteurs sanitaire et médico-social - Encourager le développement des compétences et la professionnalisation de ces métiers (Valorisation des Acquis de lExpérience - VAE, …) Promotion de la bientraitance : fil rouge de lévaluation interne et externe - auprès des établissements et services médico-sociaux - démarche qualité Reconnaissance et soutien aux aidants - Lors de lannonce du handicap - Dans laccompagnement du handicap et de la maladie Alzheimer (formation, soutien psychologique, groupes de parole, plateformes daccompagnement et de répit …)


Télécharger ppt "XX/XX/XX Schéma régional dorganisation médico-sociale dIle-de-France Conférence régionale de santé et de lautonomie 2 octobre 2012."

Présentations similaires


Annonces Google