La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prendre en compte le point de vue des éleveurs sur la prairie pour concevoir des actions de conseil Brigitte Frappat – Institut de lElevage Financé par.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prendre en compte le point de vue des éleveurs sur la prairie pour concevoir des actions de conseil Brigitte Frappat – Institut de lElevage Financé par."— Transcription de la présentation:

1 Prendre en compte le point de vue des éleveurs sur la prairie pour concevoir des actions de conseil Brigitte Frappat – Institut de lElevage Financé par

2 Prendre en compte le point de vue des éleveurs pour concevoir des actions de conseil efficaces sur la prairie Pourquoi ? Comment ? Premiers travaux conduits dans le cadre du RMT Prairies : dispositif, résultats Quelles suites ? 2 Lancement projet Praicos

3 Quelques éléments de contexte Des éleveurs aux profils, trajectoires et projets de plus en plus diversifiés Des champs techniques et réglementaires toujours plus vastes et complexes Des moyens daccompagnement (temps, argent) de plus en plus limités Des expériences passées doutils peu utilisés le conseil, une activité à risque !! 3 Lancement projet Praicos

4 Notre postulat : 4 leviers pour le changement technique en élevage 4 Connaissances Représentations Groupes sociaux Aspects matériels Changement technique Lancement projet Praicos des freins et des motivations à prendre en compte pour des actions de conseil efficaces

5 Ce sont : les manières de penser, de sapproprier et dinterpréter la réalité quotidienne images et valeurs associées Elles se construisent à partir de la culture familiale, de lhistoire personnelle, de la culture professionnelle, de linconscient collectif, etc. Quelques thèmes importants pour le conseil prairie Représentations du bon éleveur, de léleveur moderne Représentations de la belle prairie Freins et motivations vis-à-vis de pratiques telles que le pâturage dhiver, le pâturage tournant, lutilisation doutils de prévision des stocks …. 5 Les représentations : un facteur clé souvent négligé Lancement projet Praicos

6 6 Recenser / valider « à la source » les attentes Cerner les connaissances / les lacunes Identifier les représentations des éleveurs sur lherbe en général, la conduite du pâturage, les outils de suivi … Identifier les acteurs relais les plus porteurs Repérer les freins et motivations vis à vis de lherbe ou du conseil prairie Différents profils déleveurs « utilisateurs » choix de cibles Action Thèmes Messages, Arguments Supports Partenaires Action Recueillir et valoriser les points de vue des éleveurs : une nécessité pour lefficacité du conseil Lancement projet Praicos

7 Un repérage des points de vue nécessaire pour le conseil collectif ciblé 7 Temps argent Nombre déleveurs touchés Diffusion de masse Conseil individuel Conseil de petit groupe Conseil collectif Ciblé / des publics Lancement projet Praicos

8 Lentretien semi-directif = la voie privilégiée pour étudier les points de vue Des entretiens individuels Cerner les déterminants individuels 20 à 25 entretiens approfondis, 2 h environ Une diversité de situations pour approcher la diversité des expériences et des représentations Des entretiens de groupe Identifier des représentations communes et des désaccords au sein dun groupe 8 à 12 personnes par groupe, ayant en commun une expérience et une identité, 3 h environ 8 Lancement projet Praicos Projet RAD Projet PraiCos + RMT

9 7 entretiens collectifs conduits en 2010 pour le RMT prairie 42 éleveurs motivés par lherbe 9 5 éleveurs bovins laitiers 6 éleveurs ovins allaitants 2 éleveurs bovins laitiers 2 éleveurs bovins allaitants 4 éleveurs bovins laitiers 12 producteurs de veaux dAveyron 11 éleveurs ovins laitiers

10 Les thèmes clés abordés lors des entretiens Les prairies dans la région : place actuelle, évolutions ? Image de la prairie, lien au « bon » éleveur ? Atouts et handicaps de la prairie Gérer les prairies : objectifs, points clés ? Difficultés ? Le conseil prairie : quelles pratiques ? quels avis sur loffre actuelle ? Quels besoins ? Comment rallier plus déleveurs autour des prairies ? 10 Lancement projet Praicos

11 11 Lancement projet Praicos Ce quévoque spontanément la prairie : Une composante forte de lidentité locale : Auvergne, Aveyron, Normandie Une figure imposée (céréales impossibles) surtout pour les prairies permanentes, pas très productives Prairies prairies permanentes ou de longue durée avec de la pâture Un atout pour produire efficace et propre (Auvergne, Bretagne, Normandie, Poitou Charentes, Ovins lait) Un atout vis à vis du consommateur, pas forcément valorisé par les filières Prairie = vraie culture, technique (sauf sur parcelles non mécanisables, « extensif »)

12 12 Des atouts nombreux Aliment à bas coût Autonomie, traçabilité Atout travail (qté et qlté) Atout filière, Vente directe Facteur de souplesse - dinvestissements MAN Qualité du lait Repro, chaleurs Plaisir : Bien être animal, technicité Pour les éleveurs Moins dintrants (phyto, engrais, carburants) Protection sols (érosion, fertilité) Protection captage Paysage Pour la collectivité Lancement projet Praicos

13 13 Mais une production jugée stressante et difficile à piloter Intranquillité sur la qualité et la quantité disponibles, les stocks aléas climatiques mais objectifs et stratégie sont très variables selon les éleveurs ! Vigilance ++ pour bien gérer les moments clés : mise à lherbe, coupe, ferti, implantation …. Sinon gros PB Décisions complexes : faire les bons compromis qté/quali, anticiper Des baisses de lait parfois : à la mise à lherbe, aux changements de prés ou en cas de sécheresse estivale

14 14 Lancement projet Praicos Et dans le détail, des points difficiles à maîtriser Eliminer rumex et chardon (surtout sur prés non mécanisables), conserver équilibre floral Conduire efficacement les prairies temporaires (implantation, faire durer, maintenir la bonne flore …) : de + en + dur ? Récolter un fourrage de qualité à coût raisonnable (bon foin = vécu comme quasi impossible pour certains, enrubanner ? Faner + ou - ?) Maîtriser la pousse de lherbe et piloter => choix dutilisation des parcelles à réajuster régulièrement Apporter les amendements aux bons moments (pb de portance, pb dappétence derrière, importance du stade pour favoriser la pousse…) Gestion des campagnols

15 15 Lancement projet Praicos Des points délicats dans la conduite du troupeau Gérer une alimentation à base dherbe - valeur alimentaire variable (mois, année, parcelle ou intra, espèce) - finition à lherbe = pb de race + pb valeur herbe lété !! - calendrier de production « subi » Manipuler les animaux pour le pâturage tournant => temps (+ ou – selon chemins/parcellaire) Santé du troupeau (parasitisme, pb à la mise à lH, pb de pieds en ovins viande) Equiper correctement les prés : points deau, clôtures => temps + tâche jugée parfois fastidieuse

16 16 Lancement projet Praicos Lavenir de la prairie : des opinions contrastées selon les territoires Incertitude : Vire, Parthenay ? Maintien ou développement probable : Aveyron, Auvergne, Lisieux + Pas dalternative + autonomie/traçabilité + Soutien PAC + poids de lenvironnement 2 conditions importantes Remembrement Sadapter au changt clim. (semences !!!) Baisse probable Bretagne - Agrandissement des troupeaux (manipulation, cohabitation citadins, besoin intensification) - prix et praticité des céréales

17 17 Lancement projet Praicos La belle prairie : un modèle de référence lié à la pâture Et parfois aussi : grande parcelle, mécanisable, temporaire plutôt que naturelle (pour plus de rdt) Multi espèces, adaptées à lusage (type récolte, sol) Sans adventice Équilibre graminées / légumineuses Équilibre feuilles / tiges Des espèces qui se relaient Peu de taupinières Dense / régulière Pas trop haute, gazon 10 cm Du rdt !

18 18 Lancement projet Praicos Le bon éleveur et ses prairies Le lien bon éleveur = belles prairies, bien gérées, est fréquent mais pas automatique (diversité des objectifs et moyens retenus) Débat sur le bon éleveur = produit beaucoup et / ou a de bons résultats économiques (et la prairie y aide !) Par contre prairies sales = mauvais éleveur

19 19 Lancement projet Praicos Peu doutils Herbe cités / utilisés … Herbomètre et stick sont connus mais pas utilisés sauf en Bretagne (usage fastidieux, outil du technicien) Planning de pâturage : peu utilisé (affectations stables) Cahier de pâturage : forte utilisation localisée (Bretagne, Auvergne et Ovin lait : Indispensable !) Somme de T°, indice chaleur : cités explicitement dans 3 réunions, mais usage + large possible via les bulletins Chambre ? Des outils locaux sont parfois mis en avant (Herbe évol, Herbe Avenir –Bretagne; GEDEL, ClimFourrE – Aveyron)

20 20 Mieux valoriser lherbe : les principales voies de progrès selon les éleveurs Herbe = vraie culture ! Ne pas gaspiller la ressource - avancer la mise herbe (fermer silo !) - faire plusieurs fauches - plus de pâturage tournant - enrubanner si nécessaire Récolter à moindres coûts : faner -, pâturer + Améliorer la productivité et la durabilité Mieux lutter contre les refus (chargement dautomne ? Et ?) Semences adaptées à la sécheresse + lutte ravageurs = la recherche et lappro interpellés ? Repères pâturage pour estimer loffre en qlté et qté ? Quels mélanges, quelle ferti, repères flore ? quel entretien ? ? Références technico- éco

21 21 Lancement projet Praicos Sources actuelles dinformation et conseil : pas toujours satisfaisantes Presse agricole généraliste et bulletins chambre sont la 1 ère source dinfo Internet est très peu utilisé et le restera ? Les éleveurs citent également : les groupes herbe, les visites dessais, léchange entre eux (visites en bout de champ) jugés très > 0 Les agents chambre, groupement et CL apportent du conseil et sont diversement appréciés % implication, % compétences prairies (mais plus que le technicien dappro …)

22 22 Lancement projet Praicos Quels types dappuis pour demain ? Des groupes déchanges dabord ! Une majorité pour des groupes déchanges de pratiques (1 seul éleveur envisage de se former) Du conseil individuel (faire 1 fois le point ou appui au pilotage) pour certains Intervention technicien agronome ou élevage si bon ! Pour ceux qui nen utilisent pas aujourdhui : doute voire rejet % outil informatique éleveur - pas utile car assimilé à prévision / stratégie alors que la priorité est sur la conduite en croisière - crainte du normatif et des chiffres - priorité donnée aux échanges

23 23 Lancement projet Praicos Rallier des adeptes à lherbe : difficile mais possible dans toutes les régions Cultiver une image > 0 de lherbe - modernité et technicité - un atout pour le travail - herbe et bonne production de lait sont compatibles - herbe = autonomie Réactualiser les références techniques et économiques - Rendement 12 t MS plutôt que 7 (Bretagne ) - Raisonnement économique Cibler les jeunes en installation : produire à lherbe moins dinvestissements Accompagner, montrer …

24 24 Herbe = sujet complexe et vécu comme tel ! Convertir à lherbe = pas facile car ce choix impacte beaucoup déléments du système dexploitation => délicat techniquement et nécessite de changer limage de lherbe ! Les éleveurs rencontrés, généralement pointus sur lherbe, en croisière et proches du développement confirment un besoin de plus de références et dappui au pilotage, avec une préférence pour des appuis collectif Lancement projet Praicos En conclusion sur les entretiens collectifs …

25 25 Un travail exploratoire à poursuivre et élargir … Auprès déleveurs situés dans des secteurs géographiques « complémentaires » (tâche 1d) En sarticulant avec les travaux denquêtes prévus dans le projet CASDAR du RAD En sondant les avis et perceptions des techniciens qui accompagneront les éleveurs Réunions bilans (tâche 1b) Etude prospective (tâche 1c) Lancement projet Praicos

26 Donc finalement, sintéresser aux points de vue et représentations cest : Une approche / un regard, complémentaire à dautres, qui légitime des motivations et freins autres que techniques Une nécessité en phase de conception pour : - anticiper les blocages, réduire les risques déchec - bien raisonner les choix et priorités dactions - réfléchir aux dispositifs à prévoir pour que les outils de conseil puissent fonctionner - construire des argumentaires et sensibiliser pour impulser le changement Un bon moyen pour suivre les réalisations (impacts ?) et comprendre les réussites et les échecs. 26


Télécharger ppt "Prendre en compte le point de vue des éleveurs sur la prairie pour concevoir des actions de conseil Brigitte Frappat – Institut de lElevage Financé par."

Présentations similaires


Annonces Google