La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Etat au 02.01.2004 L'Instruction de Base Individuelle (LIBI) TIRER Document d'instruction.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Etat au 02.01.2004 L'Instruction de Base Individuelle (LIBI) TIRER Document d'instruction."— Transcription de la présentation:

1 Etat au L'Instruction de Base Individuelle (LIBI) TIRER Document d'instruction

2 Les types de buts et la manière de les combattre Type de but Point (ponctuel)LigneColonneSurface Exemple Mitrailleuse en batterie Etage d'une maisonGroupe ennemi en colonne par un, de face Position de lance- mines Engagement du FM 1-2 rafalesPartager l'objectif en buts ponctuels successifs et les engager de gauche à droite ou inversement Partager l'objectif en buts ponctuels successifs et les engager d'avant en arrière ou inversement Partager l'objectif en buts ponctuels successifs et l' engager en zig-zag Engagement du F ass Coup par coup, doublette ou coup par coup rapide selon la distance Coup par coup en cadence rapide Croquis

3 Ordres de feu et corrections Appel Direction Distance Désignation Quittance Feu

4 Procédé direct (Appel)"Attention, tireurs PzF, (Direction)2 heures, (Distance)200 m, (Désignation)blindé ennemi !" (Quittance)"A droite du sapin isolé !" (Feu)"Juste ! Feu libre !"

5 Le pas à pas (Appel)"Corbat et Lardon !, (Direction)13 heures, (Distance)200 m, (Désignationmaison pointue, point de repère le faîte, direction 11 heures, 1er pas)2 doigts à l'horizon, l'extrémité d'une rangée de buisson, fusilier Lardon, quittance !" (Contrôler la"Lisière de forêt marquante !" quittance)"Juste !" (Désignation20 m à gauche, un buisson foncé, poste d'observation 2ème pas)ennemi, fusilier Corbat, quittance !" (Contrôler la"Un doigt à gauche, arbre sans feuillage !" quittance)"Juste ! (Feu)"Les deux, cinq coups en coup par coup rapide, feu libre !"

6 La balle lumineuse (Appel)"FM, (Direction)11 heures, (Distance)500 m, (Désignation)ma lumineuse (Quittance)- (Feu)Feu libre !"

7 Corrections Suivant le type de but et la distance de tir –En largeur / hauteur de but –En mètres –En largeur de guidon Chef d'équipe: "Halte au feu !" "A droite 1 m, plus haut 2 m" Tireur FM:""A droite 1 m, plus haut 2 m" Chef d'équipe:"Juste ! Feu libre !" 1 m 2 m Impact de la première rafale Correction du point à viser

8 Formes de feu Type de feuDéfinition Feu d'anéantissement Feu de destruction anéantir des objectifs vivants ou détruire du matériel Feu de barrageinterdire à l'ennemi le passage dans des compartiments de terrain déterminés. Feu de neutralisationentraver durant un certain temps l'adversaire dans son activité de combat de manière qu'il ne puisse pas s'opposer à nos mesures. Feu de harcèlemententraver et affaiblir l'activité de l'ennemi. Feu d'aveuglementenlever à l'ennemi, au moins durant un certain temps, la capacité de voir. L'aveuglement est obtenu par l'engagement de projectiles nébulogènes. Feu de défense rapprochée anéantir ou neutraliser l'adversaire arrivé à portée de grenade à main. Toutes les armes du dispositif tirent dans leur secteur de feu à la cadence la plus élevée, afin de briser l'assaut et de préparer un contre-assaut.

9 Préparation du feu Le choix et la préparation de la position des armes le champ de tir, sur la distance de tir considérée est libre; les meilleures conditions possibles soient réalisées en vue d'une utilisation optimale de la précision du tir (I'arme et les coudes appuyés, etc.); un degré le plus élevé possible soit atteint dans le domaine de la protection du tireur contre les effets du feu ennemi; les munitions disponibles soient en quantité suffisante. L'estimation de la distance et le réglage de la hausse La position de la hausse résulte du calcul des distances. Sauf ordre particulier, on utilise la hausse de combat. Préparation de l'arme Le tireur doit, dans le dernier couvert avant la prise de position: - contrôler sil a assez de munition; - contrôler et, si nécessaire, régler le système de visée ; - rabattre ou relever le guidon de nuit, - placer la distance de visée correcte ou la hausse de combat ; - fixer la baïonnette en cas de combat rapproche; - apprécier la position et choisir le genre de mise en joue. Choix du genre de munitions Ce choix est fonction du motif du feu, du genre et du comportement de l'adversaire.

10 Le tir à partir d'un couvert Si le temps et la situation le permettent, le tireur cherchera à se mettre à couvert avant de tirer L'arme appuyée ou adossée sur un couvert horizontal ou vertical est plus stable.

11 Buts du feu Les principes fondamentaux sont: –la supériorité du feu doit être gagnée puis maintenue –Il y a supériorité du feu quand l'adversaire est détruit, ou au moins neutralisé –après l'anéantissement de l'objectif, observer ou combattre de nouveaux objectifs –Le feu peut également servir à décevoir l'ennemi, en attirant son attention loin de l'action engagée

12 Ouverture du feu De la propre initiative du tireur Selon les règles d'engagement (légitime défense, assistance à un tiers en état de légitime défense, si l'usage de l'arme à feu est le seul moyen de faire cesser l'attaque) ou sur identification de l'ennemi. Sur ordreL'ordre d'ouverture du feu par le chef d'élément suit des principes analogues. On distingue trois cas: - au franchissement par l'ennemi d'une ligne dans le terrain; - au commandement "Feu !"; - à l'imitation (le premier coup de feu est le signal de l'ouverture du feu).

13 Choix du genre de feu Ce choix dépend des facteurs ci-après: –sorte d'arme engagée F ass avec ou sans lunette FM lance-grenade –la distance de tir et la précision avec laquelle elle a été mesurée –la dimension, la visibilité et comment les objectifs sont groupés –le comportement de l'ennemi –le temps dont on dispose pour le combat

14 Cadence de tir dans les feux de neutralisation Cadence (coups/min) F assFMLgrenBut Rapide Gagner la supériorité de feu Normale Entretenir le feu Lente Harceler

15 Genres de feu au F ass Coup par coup Doublette Coup par coup rapide (Rafale) But uniqueButs multiples But (s) invisible(s) à l'oeil nu 1-30 mDoubletteun coup par cible Exploration par le feu mCoup par coup Exploration par le feu ou Coup par coup rapide avec ordre de feu mCoup par coup rapide avec ordre de feu

16 Longueur des rafales au FM 0-30 m m m Debout3 coups5-7 coups si < 100 m - A genou / couché à bras franc 3 coups5-7 coups- Couché avec appui3 coups7-10 coups

17 Le tir aux distances de conversation Identifier la menace Chercher à voir les mains de l'ennemi. A défaut, prendre une mesure de protection DOCS (Distance, Obstacle, Couvert, Surprise) Distribuer le feuFace à plusieurs adversaires, engager l'adversaire le plus proche tout d'abord puis le ou les adversaires plus éloignés. Réagir quand le tir n'est pas efficace Si l'adversaire n'est pas neutralisé après l'engagement de l'arme, prendre de la distance, observer ou engager à nouveau l'arme en changeant de genre de feu ou le point à viser. Eviter la mise en danger de tiers Apprécier l'environnement immédiatement avant l'ouverture du feu et se déplacer éventuellement pour éviter la mise en danger de tierces personnes. Eviter l'attaque à l'arme blanche Se tenir prêt à prendre de la distance en cas d'attaque à l'arme blanche. Eviter la saisie de l'arme Protéger l'arme en s'approchant de l'objectif, en prenant la position d'engagement ou en mettant la baïonnette au canon.

18 L'engagement des grenades à main Chaque combattant engage les grenades à main de sa propre initiative. Dans toute la mesure du possible, I'engagement des grenades a main se fait en équipe de deux. Les taches sont reparties entre le lanceur de grenades a main et celui qui assure la couverture par le feu. La grenade à main sert à : –débusquer lennemi qui sest mis à couvert, à reprendre la supériorité de feu quand on est soi-même forcé de se mettre à couvert à nettoyer les bâtiments ou les portions de terrain.

19 Débusquer Avant le lancement de la grenade à main: –tenir son arme à feu à portée de main pour pouvoir s'en servir instantanément; –préparer d'autres grenades à main pour un lancement immédiat; –celui qui lance la grenade à main avertit de son jet, par exemple «Dubois, grenade!»; –celui qui assure la couverture de feu se met en position et quittance, par exemple «Je te couvre!»; celui qui lance la grenade à main met en garde ses camarades « Attention grenade » ou montre la grenade, la prépare et la lance. Après le lancement de la grenade à main: –apprécier la précision du jet et quittancer en direction du but ; –se mettre à couvert avant que la grenade à main touche le sol; après la détonation et selon notre mission et le comportement de l'adversaire: tirer, lancer de nouvelles grenades ou bondir en avant. Attention ! Grenade !

20 Reprendre la supériorité de feu L'équipe est forcée de se mettre à couvert par le tir des armes à tir tendu de l'ennemi arrivé à portée de grenade à main. Un changement de position n'est pas possible en temps utile. Les principes sont les suivants: –préparer une ou plusieurs grenades à main; –lancer la ou les grenades dans le secteur de feu (en les répartissant s'il y en a plusieurs); –compter les explosions, prendre position avec son arme, et tirer jusqu'à l'annonce d'une réaction par le chef d'élément (contre-assaut, feu de défense rapprochée ou repli). –le jet de grenade doit être précédé d'une communication rapide entre les membres de l'équipe, ainsi que d'un avertissement juste avant le jet. Equipe BRAVO ! Jet grenade succesif! Bonny 10 heures ! Page 12 heures! Moosmann 14 heures! Comptez les détonations ! A la troisième, prise de position ! Feu de défense rapprochée ! Bonny, lancer !

21 Nettoyer L'ennemi est à portée de grenade, et n'a pas détecté notre approche. Les principes sont les suivants: –le détruire ou le choquer par le jet de grenade(s) à main et prendre sa position d'assaut; –chaque lanceur de grenade est appuyé par son équipier, qui retient son feu pour ne pas perdre l'élément de surprise, respectivement pour éviter les tirs fratricides dans la confusion. –Dans le cadre d'une équipe, cette technique est utilisée à l'ordre du chef, en répartissant les responsabilités entre un ou deux lanceurs.

22 Les pauses de combat Elles doivent être entièrement mises à profit pour remettre de l'ordre et pour se préparer à poursuivre le combat. Dans le groupe, il s'agit surtout des activités suivantes: –continuer à observer; –soigner les camarades blessés; –recompléter la dotation en munitions; –améliorer la position/le couvert; –améliorer le camouflage; –effectuer les travaux de rétablissement et le contrôle de fonctionnement aux armes et aux appareils.


Télécharger ppt "Etat au 02.01.2004 L'Instruction de Base Individuelle (LIBI) TIRER Document d'instruction."

Présentations similaires


Annonces Google