La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Anesthésie loco-régionale des voies aériennes - Anesthésie topique - Bloc nerveux Dr D. FRANCON D.A. R. Institut Paoli-Calmettes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Anesthésie loco-régionale des voies aériennes - Anesthésie topique - Bloc nerveux Dr D. FRANCON D.A. R. Institut Paoli-Calmettes."— Transcription de la présentation:

1 Anesthésie loco-régionale des voies aériennes - Anesthésie topique - Bloc nerveux Dr D. FRANCON D.A. R. Institut Paoli-Calmettes

2 Anesthésie loco-régionale des voies aériennes - Anesthésie topique - Bloc nerveux Dr D. FRANCON D.A. R. Institut Paoli-Calmettes

3 1 - "Lorsque lintubation est jugée impossible, seules les techniques danesthésie vigile sont autorisées chez ladulte" " Lanesthésie légère est un facteur qui concourt à rendre lintubation plus difficile" "Lanesthésie locale ou loco-régionale est recommandée car elle facilite lintubation en supprimant les réflexes liés à la stimulation des voies aériennes" (AFAR, 15, 1996) Expertise collective - SFAR- Intubation difficile

4 Lanesthésie loco-régionale des voies aériennes Elle permet : *intubation orale / nasale à laveugle *Mise en place dun masque laryngé *Mise en place dun guide lumineux *Intubation rétrograde *Laryngoscopie conventionnelle *Utilisation de laryngoscopes spéciaux *Fibroscope bronchique +/- intubation

5 * Information patient *Formation des intervenants *Monitorage du patient (scope, SpO 2, T.A) * Prémédication spécifique : - Atropine 0,25 à 0,5 mg IVD, 30 mn avant - Métoclopramide (20 mg) IVD, 30 mn avant - Cimétidine (100 mg) ou Ranitidine (50 mg) IVD, 1h avant Une organisation minutieuse

6 1 - De la totalité des voies aériennes 2 - Du pharyngo-larynx et de la trachée 3 - Des fosses nasales 4 - Du pharyngo-larynx 5 - De la trachée Anesthésie topique

7 But : anesthésie de surface des muqueuses nasales, oropharyngées, laryngées et trachéales Anesthésique local : Lidocaïne 5 %, 4 ml, durée 20 mn, aérosol avec 6 à 8l/mn d'oxygène Anesthésie topique de toute la filière aérienne

8 Inconvénients -Rendement faible (perte > 50 % en ventilation spontanée) -Pas de vaso-constriction muqueuse nasale -Anesthésie imparfaite larynx -Altération réflexes de protection -Non coopération du patient Avantages - PIC, PIO, troubles coagulation - Rachis et Angor instables - Repères anatomiques difficiles Anesthésie topique de toute la filière aérienne

9 Buts * Anesthésie de contact de la muqueuse *Agrandir le calibre des fosses nasales *Diminuer le saignement de la muqueuse Anesthésique local *Cocaïne : pas davantage majeur (Eur. J. Anesth., 13, 1996) *4 ml Lidocaïne naphtazolinée 5 %, durée 10 mn Inconvénient *Inconfort du patient Sniffing test Anesthésie topique des fosses nasales

10 Buts *Anesthésie de surface de la muqueuse *Suppression des réflexes sympathiques et de la déglutition Inconvénients *Variabilité du niveau danesthésie *Réflexes nauséeux et de toux conservés Anesthésie topique pharyngo-laryngée

11 Différentes techniques *Gargarisme *Nébulisation de proche en proche sus-glottique *Nébulisation laryngée *Aérosol buccal *Instillation canal opérateur fibroscope Anesthésie topique pharyngo-laryngée

12 But *Anesthésie région sous-glottique et trachéale Anesthésique local *Lidocaïne 1 % ou 2 %, 4 ml Instillation trans-laryngée / trans-trachéale

13 Nerf laryngé supérieur Artère thyroïdienne sup. Membrane hyo-thyroïdienne Artère laryngée antéro-inf. Nerf laryngé externe Muscle sterno thyroïdien Nerf récurrent Lobe thyroïdien Cartilage thyroïde Membrane Muscle Crico thyroïdiens Cricoïde Trachée Bloc trachéal crico-thyroïdien Bloc trachéal crico-thyroïdien (Vue antérieure du larynx)

14 Avantages *Confort patient (Graham, Chest, 102, 1992) *Simple - efficace *Dose faible *Peu de complications (Webb, Thorax, 45, 1990) Instillation trans-laryngée / trans-trachéale

15 Inconvénients / Contre indications * Patient obèse avec cou court * Flexion cervicale accentuée *Rachis instable *Thyroïde volumineuse *Tumeur ou infection *Troubles de la coagulation Instillation trans-laryngée / trans-trachéale

16 Blocs nerveux *Bloc glosso-pharyngien, ethmoïdal, sphéno-palatin *Bloc du nerf laryngé supérieur *Multi-bloc laryngo-trachéal

17 Nerf laryngé supérieur Artère thyroïdienne sup. Muscle thyro- hyoïdien Artère laryngée antéro-inf. Nerf laryngé externe Muscle sterno Thyroïdien Nerf récurrent Lobe thyroïdien Cartilage thyroïde Membrane Muscle Crico thyroïdiens Cricoïde Trachée Vue antérieure du larynx Epiglotte Membrane hyo-épiglottique Membrane hyo-thyroïdienne

18 Bloc bilatéral du Nerf Laryngé Supérieur Buts * Anesthésie base langue, épiglotte, vallécules, arythénoïdes, larynx jusquau 2e anneau trachéal. Anesthésique local * Lidocaïne 1 %, 4 à 6 ml par nerf laryngé (délai 2 à 5 mn, durée 45 mn à 2h00) Critères de réussite * Paresthésie irradiant vers loreille *Changement du timbre de la voix *Perte sensation déglutition salive (réflexe déglutition conservé)

19 Bloc bilatéral du nerf laryngé supérieur * Différentes techniques * Taux de réussite élevé = 95 % (Gotta, BJA, 1981)

20 Membrane thyro- hyoïdienne Corne sup. du cartilage thyroïdien Echancrure sup. du cartilage thyroïdien Région pré-épiglotique Bloc du nerf laryngé sup.après repérage de la corne de l os hyoïde Cornes de l os hyoïde Nerf laryngé supérieur

21 Membrane thyro- hyoïdienne Corne sup. du cartilage thyroïdien Echancrure sup. du cartilage thyroïdien Région pré-épiglotique Bloc du nerf laryngé sup.après repérage de la corne du cartilage thyroïdien (vue latérale du larynx) Cornes de l os hyoïde

22 Nerf laryngé supérieur Membrane thyro- hyoïdienne Corne sup. du cartilage thyroïdien Echancrure sup. du cartilage thyroïdien Région pré-épiglotique Bloc du nerf laryngé sup.après repérage Du bord sup. du cartilage thyroïdien (vue latérale du larynx) Cornes de l os hyoïde

23 Bloc bilatéral du nerf laryngé supérieur Inconvénients / Contre Indications *Réflexe de toux conservé (donc association) * Lésions cutanées (inflammatoires, infectieuses, tumorales) *ADP cervicales *Séquelles de brûlures, radiothérapie *Repères anatomiques *Troubles de la coagulation

24 Multi-bloc laryngo-trachéal Cest lassociation 1 - Bloc bilatéral du nerf laryngé supérieur 2 - Ponction / instillation crico-thyroïdienne 3 - Anesthésie de contact langue et/ou nez

25 ALR voies aériennes et toxicité Lidocaïne De multiples facteurs interviennent... Absorption rapide (alvéoles > bronches > trachée > pharynx) Les concentrations sanguines prévisibles sont impossibles (Eyres, Anaesth. Intens. Care, 11, 1983) Taux sérique toxique : > 5 mcg/ml Posologie maximale chez ladulte : de 3 à 6 mg/kg (Parkes, Anaesth. Intens. Care, 15, 1997)

26 Avantages de lanesthésie loco-régionale des voies aériennes *Maintien conscience *Maintien du tonus musculaire lingual et pharyngé *Réduction hypoxémie et hypercapnie (Dohi, J. Clin. An., 2, 1990)

27 Anesthésie loco-régionale Le «bon» choix ? OXYGENATION TOUJOURS OBLIGATOIRE Gel ou spray de lidocaïne Nébulisation de lidocaïne Blocs nerveux Sécurité Propofol (titration, AIVOC) Benzodiazépine (titration + flumazénil) Morphine (titration + naloxone) Halogéné Confort Sédation/A.G. Quelle technique?


Télécharger ppt "Anesthésie loco-régionale des voies aériennes - Anesthésie topique - Bloc nerveux Dr D. FRANCON D.A. R. Institut Paoli-Calmettes."

Présentations similaires


Annonces Google