La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FEC 557 Gestion des institutions financières I Jacques Préfontaine Jean Desrochers K1 4030 821 8000 ext : 3300.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FEC 557 Gestion des institutions financières I Jacques Préfontaine Jean Desrochers K1 4030 821 8000 ext : 3300."— Transcription de la présentation:

1 FEC 557 Gestion des institutions financières I Jacques Préfontaine Jean Desrochers K ext : 3300

2 Les spécificités des Institutions Financières Pourquoi les IF sont-elles différentes? Cest parce quil existe des risques systémiques qui font en sorte quune ou plusieurs IF peuvent créer des dommages importants au système économique et ce de façon beaucoup plus large que les IF elles mêmes.

3 Les spécificités des Institutions Financières Les activités des institutions financières sont très réglementées car elles offrent des services spéciaux qui, sils sont interrompus, auraient des effets pervers sur le reste de léconomie. Cest ce que lon identifie comme des effets négatifs externes.

4 Les spécificités des Institutions Financières Unités économiques déficitaires Unités économiques excédentaires Encaisse Dettes et équité Sans intermédiaires financiers : Sans intermédiaires financiers, les flux seraient faibles

5 Les spécificités des Institutions Financières Risques associés à labsence dIF : si lon veut acheter des titres de dettes dune firme, il faut superviser les actions des émetteurs car ils peuvent dilapider largent ou bien investir dans des projets dont la VAN est négative. Cette supervision est très dispendieuse et prend beaucoup de temps. Les petits investisseurs laisseront cela aux autres et il ny aura pas de supervision à la limite. Cela devient moins intéressants et augmente le risque. En réalité, il y a des clauses restrictives qui limites les actions des émetteurs

6 Les spécificités des Institutions Financières Il en va de même pour la liquidité. Il nest pas facile de revendre des obligations ou des prêts hypothécaires si lon a besoin de liquidités. Les investisseurs peuvent vendre leurs titres sur les marchés financiers mais encore là, il y a un risque de prix soit un prix de vente inférieur au prix payé. De plus, il y a le risque de ne pas recevoir le flux financier promis par lémetteur et cela est très coûteux de se couvrir (assurance) pour ce type de risque.

7 Les spécificités des Institutions Financières Unités économiques déficitaires Assurances Sources de risque Unités économiques excédentaires IF Intermédiaire Seulement

8 Les spécificités des Institutions Financières Ce type dintermédiaire a deux fonctions principales : 1)Courtier : donne des informations et des recommandations agit comme agent et met en relation les entités. 2)Transformation dactif : émettent des titres financiers plus attrayants que ceux émis directement par les firmes. Cest moins dispendieux et risqués. Ils achètent les émissions primaires des firmes et se financent avec des dépôts à terme assurances etc.

9 Les spécificités des Institutions Financières Entreprises Intermédiaires Investisseurs Actifs tangibles Titres primaires Titres primaires Titres Secon- daires Titres secondaires Dettes Avoir Titres secondaires signifient ici des titres dont les garanties sont des titres primaires qui eux sont garantis par des actifs tangibles.

10 Les spécificités des Institutions Financières LIF peut contrôler les trois principaux coûts : 1)Le coût de linformation 2)Les coûts liés à la liquidité et des prix 3)Les coûts de transactions

11 Les spécificités des Institutions Financières Les aspects institutionnels La transmission de la politique monétaire : Banque centrale contrôle la monnaie dite extérieure ($ et dépôts a la BC. Banque, trusts et caisse pop contrôlent la monnaie dite intérieure (dépôts) Selon les différente définition de la monnaie, la croissance nest pas la même. Ainsi, la BC utilise le taux overnight et taux de change pour contrôler la monnaie

12 Les mesures de la masse monétaire M1 : c'est la mesure de base de la monnaie. On y inclut : les billets et les pièces métalliques (30.7) plus les comptes personnels avec chèque (14.2) plus les comptes courants (39.9). Après ajustements on a 85.7

13 Les mesures de la masse monétaire M1+ : M1 plus les comptes transférables par chèque avec pré avis plus les comptes chèques détenus dans d'autres institutions financières.(197.2) M1 ++ : M1 + plus les dépôts à préavis déposés dans les autres IF = 250.4

14 Les mesures de la masse monétaire M2 : M1 plus les comptes chèque autres que ceux des particuliers(34.1) + les comptes sans chèques autres que ceux des particuliers (3.2) + plus les comptes des particuliers transférables par chèque avec pré avis (53.9) + les comptes sans chèque des particuliers + les dépôts à terme des particuliers.

15 Les mesures de la masse monétaire M2 + : M2 plus les dépôts détenus dans les autres IF (150.7) + les fonds mutuels de fonds monétaires (36) + Annuités (41.5) = M2 ++ = M2 + plus les obligations d'épargne du Canada(28.4) plus les les fonds mutuels non monétaires des autres IF (313.3) = après ajustement

16 Les mesures de la masse monétaire M3 = M2 plus les dépôts à termes autres que ceux des particuliers (105.1) plus dépôts en devises étrangères des résidents (57.7) = 565.4

17 Les spécificités des Institutions Financières Lallocation du crédit La gestion du risque et des assurances Le transfert de fonds entre génération (des aînés vers les jeunes) Les services de paiements ( compensation des chèques, transferts Électroniques, guichet automatique et carte de débit) Inter dénomination (fonds mutuels)

18 Les spécificités des Institutions Financières Spéciales et réglementations : Fardeau de réglementation net : diff. Entre le coût privé de la regl. et les bénéfices privés pour lIF. 1)Sécurité et solvabilité 2)Réglementation sur le crédit 3)Protection des investisseurs 4)Entrée et charte 5)Accès au consommateur

19 Les spécificités des Institutions Financières

20 La dynamique changeante de la réglementation et des coûts demande aux IF dêtre flexible. Les grandes tendances : Baisse nette des banques des Q-banques, des ass. vie et cies de finance. Hausse nette des fonds mutuels et des caisses de retraite. Baisse des taux dintérêt et de linflation Préférence marquée pour les fonds transparents Internationalisation

21 Les spécificités des Institutions Financières

22 Bilan : Baisse des dépôts Titres et assurances vie demeurent égaux Fonds mutuels augmentent Caisses de retraite augmentent Voir graphique et rentabilité.

23 Les spécificités des Institutions Financières

24


Télécharger ppt "FEC 557 Gestion des institutions financières I Jacques Préfontaine Jean Desrochers K1 4030 821 8000 ext : 3300."

Présentations similaires


Annonces Google