La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La prévention durant les camps: gadget ou réel apport? Michel Graf, MPH directeur de lISPA, Lausanne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La prévention durant les camps: gadget ou réel apport? Michel Graf, MPH directeur de lISPA, Lausanne."— Transcription de la présentation:

1 La prévention durant les camps: gadget ou réel apport? Michel Graf, MPH directeur de lISPA, Lausanne

2 Les stratégies de prévention Prévention "alcool": info et sensibilisation Approches politiques et structurelles Promotion de la santé: empowerment, etc. Prévention globale: compétences sociales, percept. norm., etc. le produit comporte des risques particuliers lindividu est au centre; il gère ou non ces risques le contexte influence fortement les comportements

3 Life style sport, fun, amitié, détente Pour la promotion de la santé et la prévention, un credo positif: sport, fun, amitié, détente

4 publicité Life style: la publicité en parle mieux que nous Nous prônons leffort positif, la réussite potentielle, la publicité vend la facilité et lefficacité garantie…

5 Efficacité des stratégies éducatives information ~ chgmt convictions pas de réduction ou prévention de la consommation chez les jeunes estime de soi alternatives pas de réduction ou prévention de la consommation chez les jeunes capacité à dire non légers chgmts de comportement, mais à court terme (si pas booster sessions) évidence pas démontrée corriger les perceptions normatives quelques études rapportent des chgmts significatifs dans la perception des normes et un léger chgmt de comportement Babor et al. in "alcohol: no ordinary commodity", Oxford Medical Publications, 2003

6 MAIS: Les programmes de prévention qui cumulent les approches éducatives, les associent avec des programmes pour les parents, impliquent les enseignants, intégrent aussi la dimension de la collectivité (commune), travaillent sur le long terme, augmentent nettement leur efficacité Babor et al. in "alcohol: no ordinary commodity", Oxford Medical Publications, 2003

7 Parents Enseignants Entraîneurs Moniteurs

8 Des résultats prometteurs Spoth et al. in Foxcroft et al.: « Longer-term primary prevention for alcohol misuse in young people: a systematic review »

9 Des résultats prometteurs "Eltern und Schule stärken Kinder" (ESSKI) Haute école de travail social du nord-ouest de la Suisse (FHNW), lInstitut de recherche et de conseil dans le domaine de la famille de lUniversité de Fribourg, la Haute école pédagogique de Zurich et lInstitut suisse de prévention de lalcoolisme et autres toxicomanies (ISPA).

10 Résultats parents Les parents ont profité de lapproche dans plusieurs domaines: -renforcement des attitudes éducatives positives -bonnes attitudes éducatives dans des situations difficiles avec des enfants -comportement en situation de risque, efficacité personnelle -réduction des états dépressifs, de la peur, du stress -résilience -joie de vivre

11

12 Dialogue, écoute, relation positive avec parents Regard bienveillant des parents sur leur ado Nombre de sorties autorisées STRESS scolaire PAS de relations sexuelles précoces La vie est belle!

13 Parler différemment selon les âges Jusquà 11 ans -Ayez une ligne claire! Les ans -Pas de panique, mais de lécoute! Les ans -Restez ferme et gardez le contact! Les 16+ et 17 ans -Interdire de consommer nest pas réaliste -Réduire les risques

14 Il faut soutenir les plus fragiles! Un ado seul le soir dans la rue… lest aussi certainement quand il rentre chez lui Cest dans cet esprit que les mesures visant à réguler laccès aux substances doivent être comprises Contrôler et soutenir lapplication des lois qui protègent la jeunesse, y compris celles qui semblent impopulaires! Tous nont pas la chance davoir un contexte familial et social solide et protecteur: la société a sa part à jouer!

15 Engager le dialogue… … dans un contexte, une société ayant des règles et des limites claires! La règle éducative de base

16 L'alcool, un marché!

17 Le tabac, un marché!

18 Les drogues, un marché!

19 Les jeux, un marché!

20 Efficacité des approches structurelles et politiques Restreindre l'accès au produit Restreindre l'attrait du produit Agir dans le contexte de consommation

21

22

23

24 Art Celui qui, sans droit, cultive des plantes à alcaloïdes ou du chanvre en vue de la production de stupéfiants,(…) … entrepose, expédie, transporte, importe, exporte (…) … offre, distribue, vend, (…) met dans le commerce ou cède, … possède, détient, achète ou acquiert dune autre manière,(…) celui qui finance un trafic illicite de stupéfiants (…) celui qui, publiquement, provoque à la consommation des stupéfiants ou révèle des possibilités de sen procurer ou den consommer, est passible, sil a agi intentionnellement, de lemprisonnement ou de lamende. Dans les cas graves, la peine sera la réclusion ou lemprisonnement pour une année au moins; elle pourra être cumulée avec lamende jusquà concurrence de 1 million de francs. Art. 19a Celui qui, sans droit, aura consommé intentionnellement des stupéfiants ou celui qui aura commis une infraction à lart. 19 pour assurer sa propre consommation est passible des arrêts ou de lamende. Loi sur les stupéfiants, LStup

25 En camps, quelles règles? Pas de tabac… du tout? Pas dalcool… du tout? Pas de drogues… du tout! Et en cas de transgression?

26


Télécharger ppt "La prévention durant les camps: gadget ou réel apport? Michel Graf, MPH directeur de lISPA, Lausanne."

Présentations similaires


Annonces Google