La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Opérations en Ile-de-France Les nouvelles modalités de facturation des raccordements au réseau de distribution public d’électricité. Rencontre UME 09.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Opérations en Ile-de-France Les nouvelles modalités de facturation des raccordements au réseau de distribution public d’électricité. Rencontre UME 09."— Transcription de la présentation:

1 1 Opérations en Ile-de-France Les nouvelles modalités de facturation des raccordements au réseau de distribution public d’électricité. Rencontre UME 09 octobre 2009

2 Opérations en Ile-de-France 2 Le raccordement jusqu’en 2008 Jusqu’en 2008, un raccordement était : Une transaction entre un demandeur et le distributeur EDF (le concessionnaire) ; Une instruction indépendante d’une éventuelle délivrance d’autorisation d’urbanisme (permis de construire, d’aménager, …) ; Une facturation directe au demandeur sur la base d’un forfait (système des « tickets de raccordement »).

3 Opérations en Ile-de-France 3 les changements intervenus : évolution du cadre législatif et réglementaire Le cadre législatif et réglementaire a évolué : Désormais : Le législateur place la commune (ou l’EPCI compétent en terme d’urbanisme) au centre des décisions en matière d’urbanisme, y compris en matière d’équipement de réseau public de distribution d’électricité (cohérence entre le droit de l’urbanisme et le droit de l’électricité) Les principaux textes : La loi SRU de 2000 et UH de 2003; Le décret du 28 août 2007 fixant la consistance des ouvrages de raccordement (distinction extension et branchement); L’arrêté du 28 août 2007 fixant les principes d’établissement des barèmes de facturation et du taux de réfaction L’arrêté du 17 juillet 2008 fixant les taux de réfaction publié au journal officiel le 20 novembre 2008.

4 Opérations en Ile-de-France 4 L’évolution du cadre législatif et réglementaire Ce qui a changé dans la facturation des raccordements électriques : La commune est redevable (cas général) d’une contribution pour l’extension du réseau électrique nécessaire au raccordement d’une construction soumise à autorisation d’urbanisme (AU) [extension hors du terrain d’assiette de l’opération] Le demandeur du raccordement est redevable d’une contribution pour le branchement (dans tous les cas) [et pour l’extension sur le terrain d’assiette de l’opération]

5 Opérations en Ile-de-France 5 L’évolution du cadre législatif et réglementaire Ce qui implique :  Une distinction entre l’extension et le branchement (l’ensemble constituant le raccordement au réseau électrique)  Un nouveau système de facturation (en remplacement de la facturation actuelle au « tickets »)  Une consultation du distributeur ERDF par la CCU dans le cadre de l’instruction des AU

6 Opérations en Ile-de-France 6 La distinction entre les ouvrages d’extension et de branchement (décret du 28/08/07) Création ou adaptation d’un poste HTA / BT Remplacement d’une canalisation BT Remplacement d’une canalisation HTA Création d’une canalisation HTA Création d’une canalisation BT Nouvelle construction Périmètre de l’extension Périmètre du branchement Appareil de coupure Accessoire de dérivation Création d’une canalisation BT Un raccordement = extension et/ou un branchement Une définition réglementaire des ouvrages de l’extension et du branchement

7 Opérations en Ile-de-France 7 La parution de l’arrêté « réfaction » du 17 juillet 2008, publié au JO le 20 novembre 2008, permet l’application complète du dispositif et indique : Le barème des gestionnaires des réseaux publics de distribution et les taux de réfaction entrent en vigueur le 1er janvier 2009 et s’appliquent aux autorisations d’urbanisme (AU) déposées après le 1er janvier Application de l’arrêté (barème et réfaction) : Les taux de réfaction pour les extensions et les branchements sont égaux à 40 % (pour les raccordements sous maîtrise d’ouvrage ERDF). Pour les consommateurs nécessitant une AU : à partir des AU déposées après le 1er janvier 2009 Pour les consommateurs ne nécessitant pas une AU : à partir des demandes de raccordement reçues après le 1er janvier 2009 Le taux de réfaction

8 8 Opérations en Ile-de-France Les moyens de financement: qui paye quoi? Rencontre UME 09 octobre 2009

9 Opérations en Ile-de-France 9 Les moyens de financement : qui paye quoi? RAPPEL : Le branchement et l’extension située sur le terrain d’assiette sont à la charge du bénéficiaire de l’autorisation de construire. L’extension située hors du terrain d’assiette est à la charge de la commune sous forme de contribution (sauf cas particuliers)

10 Opérations en Ile-de-France 10 Les moyens de financement : les cas particuliers La Loi met la contribution au titre de l’extension à la charge du demandeur lorsque ce dernier est un : Producteur d’électricité Aménageur de ZAC Client (particulier, professionnel ou entreprise) dès lors qu’aucune AU est nécessaire La commune peut décider de mettre la contribution au titre de l’extension à la charge du demandeur dans les cas suivants prévus par le Code de l’urbanisme : L’article L332-8 permet à la commune de mettre à la charge du demandeur l’intégralité du coût du raccordement (extension + branchement) à condition que celui-ci soit construit pour répondre au besoin d’une installation à caractère professionnel (industriel, agricole, commercial, ou artisanal) et qualifiable d’équipement public exceptionnel L’article L (3ème alinéa) permet à la commune de mettre à la charge du demandeur l’intégralité du coût du raccordement (extension + branchement) sous réserve que : 1) le raccordement n’excède pas au total 100 m, et 2) les réseaux dimensionnés exclusivement pour les besoins de ce raccordement ne soient pas destinés à desservir d’autres constructions existantes ou futures

11 Opérations en Ile-de-France 11 Les moyens de financement : la TLE La Taxe Locale d’Équipement (TLE) : Articles 1585A à 1585H du code général des impôts Taxe « forfaitaire » perçue sur toutes les autorisations de construire créatrices de SHON. Modulation par DCM du taux de 1 à 5 % sur 9 catégories de construction.

12 Opérations en Ile-de-France 12 Les moyens de financement : la PVR La Participation pour Voirie et Réseaux (PVR) Article L , L et L du code de l’urbanisme Permet aux communes d'organiser une contribution aux dépenses d'infra-structures nécessaires à l'implantation de nouvelles constructions sur des terrains non encore desservis. Modalités : une DCM de principe une DCM spécifique fixant le périmètre de la PVR : (bande de 60 à 100m autour de la voie), les équipements financés et leur coût, la part mise à la charge du bénéficiaire de l'autorisation de construire, le prix au m² de terrain.

13 Opérations en Ile-de-France 13 Les moyens de financement : le PAE Le Plan d'Aménagement d'Ensemble (PAE) Article L332-9 à L et R du code de l’urbanisme La commune peut dans un périmètre délimité arrêter la liste des équipements publics (infrastructures et superstructures) à réaliser pour répondre aux besoins des futurs habitants et définir la part mises à la charge des bénéficiaires des autorisations de construire. Modalités : Une délibération fixant le périmètre, la liste des équipements et leur coût, la part prise en charge par le bénéficiaire...

14 Opérations en Ile-de-France 14 Les moyens de financement : le PUP Le Projet Urbain Partenarial (PUP) Art L et L du code de l’urbanisme Convention entre la commune ou l’EPCI et les propriétaires, les aménageurs ou les constructeurs, mettant à leur charge les équipements publics réalisés par la collectivité et nécessaires aux besoins des usagers des futures constructions Uniquement dans les zones urbaines ou à urbaniser des PLU, POS et PSMV.

15 15 Opérations en Ile-de-France L’instruction des CU et AU et des demandes de raccordements. Rencontre UME 09 octobre 2009

16 Opérations en Ile-de-France 16 L’instruction des CU et AU et des demandes de raccordements Demandeur du raccordement Commune (CCU) Distributeur EDF (ERDF)  Demande d’autorisation d’urbanisme (AU )  Demande de raccordement  Devis branchement  Chiffrage extension éventuelle sous 1 mois  Demande dans le cadre de l’instruction de l’AU  Autorisation d’urbanisme avec PVR éventuelle  bis Devis extension  Accord pour le branchement  Accord pour l’extension Étapes 1, 2 et 3 : c’est aussi le circuit aussi pour l’instruction des Certificats d’Urbanisme (CU) pré opérationnels

17 Opérations en Ile-de-France 17 E.R.D.F Cellule CU/AU 60 rue Pierre Brossolette Brétigny sur Orge Tél. : Fax : Nos coordonnées

18 Opérations en Ile-de-France 18 Actualités – NMFR – GT Lenoir Rappel : - contestation forte des collectivités, sous pression de la FNCCR, sur l’intégration, dans le périmètre de facturation des extensions, des renforcements (création d’ouvrages en remplacement …) liés au raccordement nouveau. - suite CSE du 21 janvier 2009, création d’un groupe de travail sur la question, présidé par JC Lenoir. Proposition transmise par JC LENOIR à JL BORLOO le 22 juin 2009 : Pour les consommateurs individuels en BT et pour une puissance de raccordement allant jusqu’à 250 kVA en triphasé et jusqu’à 12 kVA en monophasé : exclusion de la création d’ouvrages en remplacement d’ouvrages existants du périmètre de facturation de l’extension. Ainsi pour un raccordement de puissance inférieure à 36 kVA (I2 kVA monophasé), si la distance au poste de distribution le plus proche est inférieure à 250m, le périmètre de facturation pour l’extension est limité strictement au réseau BT nouvellement créé en utilisant une formule de prix simplifiée. Cette disposition est étendue au delà de cette distance et pour l’ensemble des raccordements de consommateurs individuels entre 36 kVA et 250 kVA, tant que l’opération de raccordement de référence (minimisant les coûts) ne conduit pas à la création d’un nouveau poste de transformation HTA/BT.

19 Opérations en Ile-de-France 19 Actualités – NMFR – GT Lenoir Déclinaison concrète prévue : - Modification du barème ERDF intégrant ces principes convertis en modes opératoires, applicable sous réserve de modification de l’arrêté - Modification de l’arrêté du 27 août 2008 « facturation de la contribution » Côté CRE Un nouveau barème a été adressé à la CRE par ERDF le 31 juillet (avis sous 3 mois) Une Table ronde de consultation est prévue (avec ERDF) le 19 octobre La décision devrait être publiée autour des octobre (après parution officielle de l’arrêté modificatif) Côté DGEC Un projet d’arrêté modificatif est en cours d’étude. Il devrait être publié courant octobre


Télécharger ppt "1 Opérations en Ile-de-France Les nouvelles modalités de facturation des raccordements au réseau de distribution public d’électricité. Rencontre UME 09."

Présentations similaires


Annonces Google