La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

63 e Commission permanente de collaboration franco-québécoise Agir ensemble pour prévenir les problèmes liés au poids « Optimiser nos pratiques, réduire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "63 e Commission permanente de collaboration franco-québécoise Agir ensemble pour prévenir les problèmes liés au poids « Optimiser nos pratiques, réduire."— Transcription de la présentation:

1 63 e Commission permanente de collaboration franco-québécoise Agir ensemble pour prévenir les problèmes liés au poids « Optimiser nos pratiques, réduire les inégalités sociales de santé et promouvoir le développement durable » Par Pascale Bergeron, Institut national de santé publique du Québec

2 La 63 e Commission permanente de collaboration franco-québécoise (CPCFQ) LE PROJET EN BREF

3 La 63 e CPCFQ en quelques lignes… Une collaboration et un engagement de sept organisations françaises et québécoises INSPQ, ARS Île-de-France, INPES, MSSS, Québec en Forme, RQVVS, DSP de Laval Modalités de travail (2 ans) : Ateliers de travail et visites de terrain (municipalités françaises [Chanteloup-les-Vignes, Carrières-sous- Poissy, Clichy-sous-Bois] et québécoises [Sorel et Laval]) Organisation dateliers dans le cadre des Journées de la prévention de lINPES et des Journées annuelles de santé publique 3

4 Les objectifs du projet Identifier et valoriser des actions prometteuses (politiques publiques et interventions, notamment en milieu municipal) pour prévenir les problèmes liés au poids et promouvoir de saines habitudes de vie… Dans une perspective de réduction des inégalités sociales de santé (ISS) et de promotion du développement durable (DD) 4

5 Deux produits de la 63 e CPCFQ Un plaidoyer à lintention des décideurs Pour les décideurs et acteurs « leviers », les mobiliser en montrant la convergence et en présentant des stratégies communes daction Pour des politiques publiques coordonnées et intégrées permettant dagir sur les environnements favorables Un guide pour les intervenants Pour les intervenants de santé publique qui collaborent avec dautres secteurs (milieu scolaire, associatif, municipal…) Pour présenter des pistes daction, des exemples et des liens vers des ressources 5

6 Une nouvelle perspective stratégique La promotion de saines habitudes de vie, la prévention des ISS et la promotion du DD : des approches convergentes

7 Influence internationale Influence nationale/ régionaleInfluence locale Influence individuelle Mondialisation des marchés Politiques déducation Facteurs socioculturels Situation professionnelle Politiques alimentaires Transport publicDéplacements Politiques socialesSécuritéLoisirs Politiques de transport Aménagement urbain Activités physiques Industrialisation Politiques familiales Disponibilité et accessibilité alimentaire Conditions de vie et de travail Alimentation Politiques durbanisation Image corporelle Politiques culturellesSommeil Publicité et médiasReprésentation Médias et marketing Politiques de santéGénétique Politiques économiques Dépenses dénergie Politiques environnementales et de développement durable Apport alimentaire Prévalence des problèmes reliés au poids : obésité et préoccupation excessive à légard du poids Population La toile causale des problèmes liés au poids Adaptée de :GROUPE DE TRAVAIL PROVINCIAL SUR LA PROBLÉMATIQUE DU POIDS (2004). Les problèmes reliés au poids au Québec : un appel à la mobilisation, Montréal, ASPQ.

8 Que sont les inégalités sociales de santé? 8 Les inégalités sociales de santé font référence à toute relation entre la santé et lappartenance à une catégorie sociale. Elles renvoient aux écarts, généralement évitables, entre hommes et femmes, entre groupes socio-économiques et entre territoires, qui ont un impact sur de nombreux aspects de la santé des populations.

9 Des inégalités sociales et territoriales en matière de poids et dhabitudes de vie saine Au Québec… La proportion de gens obèses est plus élevée chez les moins nantis et les moins éduqués et ceci principalement chez les femmes La prévalence de lobésité est plus importante en milieu rural (19,2 %) quurbain (15,8 %) La prévalence de lobésité est plus importante dans les secteurs défavorisés matériellement (19,1 %) par rapport aux plus favorisés (13,2 %) Source: LAMONTAGNE, P., et D. HAMEL (2013). Surveillance du statut pondéral chez les adultes québécois, portrait et évolution de 1987 à 2010, Québec, Institut national de santé publique du Québec. 9

10 Déterminants des inégalités en matière de poids Contexte politique, culturel, socio-économique et environnemental Ressources naturelles, normes et valeurs, gouvernance, politiques, règlementations, systèmes Répartition inégale des problèmes dobésité Déterminants individuels Alimentation, dépense énergétique, facteurs psychologiques, facteurs biologiques et génétiques Offre alimentaire Accords commerciaux, production, distribution, industrie agroalimentaire, publicité, prix Environnement et aménagement urbain Aménagement urbain, modes de transport, aménagement du territoire, équipements publics, accès aux marchés et services Environnement social Catégorie sociale, conditions de vie, conditions de travail, accès aux transports, isolement, liens et réseaux sociaux, habitudes alimentaires, normes sociales et culturelles Stratification sociale (revenus, niveau de diplôme, métier, genre, appartenance ethnique) Vulnérabilité et exposition différenciée Source: FRIEL, S., M. CHOPRA et D. SATCHER (2007). « Unequal weight: equity oriented policy responses to the global obesity epidemic »

11 Le développement durable, une approche convergente 11 Prévenir les problèmes liés au poids et répondre aux exigences du développement durable, cest souvent une même finalité : créer des collectivités viables, équitables et en santé.

12 Municipalité axée sur le développement durable « La municipalité de demain est écoresponsable. Elle préserve et met en valeur lenvironnement, contribue à lamélioration de la qualité de vie et offre un cadre propice au développement économique. La municipalité écoresponsable est une municipalité citoyenne, accueillante et à lécoute, ouverte sur le monde. » Source : ministère des Affaires municipales, des régions et de loccupation du territoire 12

13 Des principes à laction Les politiques de DD constituent des leviers pour la mise en place dactions de promotion de saines habitudes de vie et de promotion de léquité dans les municipalités Les agendas 21 locaux : Outils de planification et de promotion du DD Peuvent contenir un volet santé Objectif de 1000 agendas 21 dans la « stratégie nationale de DD » en France Peuvent contenir des actions pour augmenter laccessibilité aux fruits et légumes (ex. : marché public, produits locaux dans la restauration collective, épicerie sociale, préservation des terres agricoles, etc.) et la mobilité active (ex. : pedibus, schéma directeur des voies cyclables et piétonnes) 13

14 Des principes à laction La ville de Rivière-du-Loup a entrepris un exercice de planification stratégique selon lapproche « The Natural Step ». Des solutions innovantes et adaptées aux besoins du milieu: Distribution de productions locales au sein des entreprises existantes Émission dune certification régionale pour les restaurants dont 20 % du menu proviendra de denrées locales et qui assureront la présence dau moins 5 fruits ou 5 légumes produits localement Projets en matière de sécurité alimentaire Services aux plus démunis en matière daccessibilité à une alimentation saine Écoquartier et logement social 14

15 Comment les municipalités peuvent-elles agir? Des stratégies et des cibles daction pour promouvoir léquité et de saines habitudes de vie

16 Une responsabilité partagée 16 Source: GROUPE DE TRAVAIL PROVINCIAL SUR LA PROBLÉMATIQUE DU POIDS (2004). Les problèmes reliés au poids au Québec : un appel à la mobilisation, Montréal, ASPQ.

17 Les municipalités sont soucieuses de la qualité de vie de leurs citoyens et ceux-ci sont de plus préoccupés par les enjeux de santé et de développement durable Des milieux favorables aux SHdevie (par ex. qui soutiennent la mobilité durable) attirent de nouveaux citoyens Les municipalités détiennent des leviers importants pour soutenir la création denvironnements favorables aux saines habitudes de vie (politiques [familiales, DD,SHdevie], programmes et services [loisirs et sports, camps de jour, etc.], infrastructures [de sport et loisirs, parcs, etc.], aménagement du territoire et transport, activités danimation diverses, en tant quemployeur) Les municipalités constituent une instance proche des citoyens et des besoins des milieux 17 Pourquoi se préoccuper de saines habitudes de vie à léchelle municipale?

18 Stratégie 1 : Renforcer la capacité dagir et la participation citoyenne Donner les moyens dagir à tous les groupes de la société en instaurant un cadre de participation sociale pour adapter les interventions aux besoins et contextes locaux. Favoriser le développement des compétences et renforcer la confiance et les savoir-faire en matière daction collective Identifier des animateurs, des leaders, ou des projets dans lesquels les gens se reconnaissent Rendre linformation disponible et compréhensible pour divers groupes; Favoriser laccès à linformation et la transparence Mettre en place des mécanismes qui favorisent laccessibilité aux activités et initiatives : horaires, transports, etc. 18

19 Stratégie 2 : Favoriser laction intersectorielle et les interventions à différents niveaux décisionnels Laction intersectorielle est essentielle pour créer des environnements favorables Mobiliser tous les partenaires essentiels pour bien comprendre le problème et concevoir des solutions adéquates et adaptées au territoire et à la population; Se doter despace et de lieux pour se concerter Définir un objectif suffisamment global, rassembleur et ambitieux Partager entre les acteurs une vision commune des déterminants sociaux de la santé Sassurer quil existe des liens entre les différents niveaux décisionnels (national, régional, local) et les différents secteurs Définir les rôles et responsabilités de chacun des acteurs impliqués 19

20 Stratégies 3 : Mettre en place des interventions ciblées dans un cadre duniversalité Combiner des approches universelles et des actions ciblant des sous-groupes prioritaires, car les actions universelles peuvent parfois creuser les écarts. Identifier les groupes prioritaires au regard des inégalités sociales de santé; Documenter avec précision les groupes prioritaires concernés par la problématique (âge, sexe, formation, revenus, environnement culturel, zone de résidence, etc.); Identifier les besoins dintervention particuliers des groupes prioritaires. 20

21 Stratégies 4 : soutenir le développement des enfants Agir pour soutenir le développement des enfants. Investir dans le développement des enfants est un puissant moyen pour atteindre léquité en permettant à un plus grand nombre dentre eux de devenir des adultes en bonne santé, pouvant apporter une contribution positive à la société, tant socialement quéconomiquement 21

22 Attention à la stigmatisation Miser sur ladoption de meilleures habitudes de vie ainsi que sur lamélioration de la santé et du bien-être pour tous plutôt que sur la perte de poids. Prêter attention aux termes utilisés tant dans les programmes que les campagnes et les médias et aborder la question des personnes en surpoids avec respect. Renforcer le message voulant que le phénomène dexcès de poids soit un problème complexe et multifactoriel et ne soit pas issu purement de causes individuelles. Créer des environnements favorables (physiques, politiques, socioculturels, économiques) à ladoption dhabitudes de vie saine pour tous. Travailler avec des représentants des différents groupes visés pour mieux intégrer dans la réflexion leurs contraintes et attentes 22

23 Les cibles daction en milieu municipal pour un mode de vie physiquement actif 23

24 Les cibles daction en milieu municipal pour un mode de vie physiquement actif Aménager son territoire pour soutenir la mobilité durable (infrastructures de mobilité active, regrouper les lieux de services, résidentiels et de travail) Implanter des politiques de transport axées sur le développement des services de transport en commun Assurer une présence importante dinfrastructures récréatives et sportives (parcs, piscines, aires de jeux, clubs sportifs, etc.) bien aménagées, sécuritaires et répondant aux besoins de plusieurs groupes sociaux différents. Bien connecter les infrastructures au réseau de transport en commun et au réseau cyclable et pédestre. Sassurer que les bâtiments et services municipaux soient facilement accessibles pour les cyclistes et les piétons (support à vélo, aménagements pour piétons, etc.). 24

25 Les cibles daction en milieu municipal pour un mode de vie physiquement actif Augmenter la sécurité dans les quartiers par des mesures dapaisement de la circulation routière et sécuriser les zones scolaires par divers aménagements favorisant le transport actif sécuritaire des écoliers. Inclure beaucoup dîlots de fraîcheur et de verdure comme des parcs et espaces verts Offrir des services, programmes et aménagements qui soutiennent la pratique dactivité physique et le transport actif sur les lieux de travail municipaux 25

26 Les cibles daction en milieu municipal pour une saine alimentation Privilégier une offre alimentaire de bonne valeur nutritive dans les installations et lors dévènements gérés par les municipalités et sur les lieux de travail gérés par la municipalité Instaurer des politiques dachats alimentaires locales pour les organismes municipaux afin de favoriser les circuits courts dapprovisionnement et dynamiser léconomie locale. Adopter des politiques alimentaires soutenant la saine alimentation 26

27 Les cibles daction en milieu municipal pour une saine alimentation Utiliser les divers outils durbanismes pour soutenir le développement de divers commerces dalimentation offrant des produits sains, diversifiés et à bons prix situés près des lieux de travail et de résidences. Favoriser limplantation de divers lieux de production et de distribution daliments (marchés publics, potagers communautaires, etc.) 27 Source: marchés ahuntsic-cartierville

28 Les cibles daction liées à léquité Proposer des tarifs préférentiels pour favoriser linscription à des activités physiques à un coût plus abordable pour les moins nantis. Préserver un accès à coût moindre au transport en commun Offrir une programmation variée en sports et loisirs qui soutienne le goût et le plaisir de bouger pour différents groupes sociaux Porter une attention particulière à lenvironnement bâti présent dans les quartiers plus défavorisés (environnement alimentaire, sécurité, parcs et espaces verts, infrastructures récréatives et sportives) Aménager son territoire pour favoriser la mixité sociale Offrir des activités danimation du territoire et des politiques qui soutiennent un mode de vie physiquement actif pour tous les groupes de citoyens 28

29 Cette présentation est basée sur les publications Agir ensemble pour prévenir les problèmes liés au poids, optimiser nos pratiques, réduire les inégalités sociales de santé et promouvoir le développement durable, une brochure destinée aux décideurs et un guide pour les intervenants de santé publique. Elles sont disponibles au 29


Télécharger ppt "63 e Commission permanente de collaboration franco-québécoise Agir ensemble pour prévenir les problèmes liés au poids « Optimiser nos pratiques, réduire."

Présentations similaires


Annonces Google