La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les professionnel/les de la petite enfance à lépreuve des horaires atypiques Anne Eydoux – Centre dEtudes de lEmploi Séminaire PEPSI Bruxelles - 15 juin.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les professionnel/les de la petite enfance à lépreuve des horaires atypiques Anne Eydoux – Centre dEtudes de lEmploi Séminaire PEPSI Bruxelles - 15 juin."— Transcription de la présentation:

1 1 Les professionnel/les de la petite enfance à lépreuve des horaires atypiques Anne Eydoux – Centre dEtudes de lEmploi Séminaire PEPSI Bruxelles - 15 juin 06

2 2 Introduction Une lente flexibilisation des temps de travail en France Une lente flexibilisation des temps de travail en France mais des horaires daccueil qui restent normés mais des horaires daccueil qui restent normés écoles, crèches collectives écoles, crèches collectives Volonté politique de répondre à la demande de flexibilité des parents Volonté politique de répondre à la demande de flexibilité des parents Quels effets sur les professionnels et les métiers de la petite enfance ? Quels effets sur les professionnels et les métiers de la petite enfance ? des métiers féminisés des métiers féminisés des métiers segmentés : dualisme des métiers segmentés : dualisme effets des horaires atypiques peu documentés effets des horaires atypiques peu documentés Une recherche du CEE (2004) Une recherche du CEE (2004) en réponse à la demande de la CNAF en réponse à la demande de la CNAF avec A. Bur, O. Büttner, M. Ernst, M.-T. Letablier avec A. Bur, O. Büttner, M. Ernst, M.-T. Letablier

3 3 1. Demande daccueil à horaires atypiques et politique familiale

4 4 Une demande de flexibilité de la part des parents Les besoins daccueil à horaires atypiques Les besoins daccueil à horaires atypiques relèvent de motifs variés relèvent de motifs variés contraintes professionnelles, familiales ou difficultés sociales contraintes professionnelles, familiales ou difficultés sociales se modifient se modifient flexibilité des horaires flexibilité des horaires familles monoparentales familles monoparentales Préférences pour le recours aux assistan- tes maternelles (Damon et al. 2003) Préférences pour le recours aux assistan- tes maternelles (Damon et al. 2003) la crèche est perçue comme + bénéfique pour lenfant (avec la garde par les grands-parents) la crèche est perçue comme + bénéfique pour lenfant (avec la garde par les grands-parents) mais la garde par une assistante maternelle est jugée plus satisfaisante parce que moins rigide mais la garde par une assistante maternelle est jugée plus satisfaisante parce que moins rigide

5 5 Temps de travail des femmes et des hommes Régulier (semaines identiques) Irrégulier (prévisible) Irrégulier (variable) Hommes Femmes Ensemble Source: Insee, Enquête Temps de travail, 1995 et 2001 Champs: Tous les salariés

6 6 Quelle réponse des politiques familiales ? Tendances concernant laccueil à horaires atypiques Tendances concernant laccueil à horaires atypiques encourager linnovation encourager linnovation aménagements et financements pour structures innovantes aménagements et financements pour structures innovantes inciter à une flexibilisation de laccueil et institutionnaliser les expériences inciter à une flexibilisation de laccueil et institutionnaliser les expériences nouvelle PSU dans les crèches nouvelle PSU dans les crèches encourager laccueil individuel et les crèches dentreprise encourager laccueil individuel et les crèches dentreprise Quels effets sur les parents, les enfants et les professionnel/les de la petite enfance ? Quels effets sur les parents, les enfants et les professionnel/les de la petite enfance ?

7 7 2. La segmentation des métiers de la petite enfance

8 8 Une segmentation qui reflète celle des modes daccueil Les modes daccueil sont segmentés Les modes daccueil sont segmentés crèche crèche collective, multi-accueil, familiale collective, multi-accueil, familiale assistante maternelle assistante maternelle accueillent des enfants à leur domicile accueillent des enfants à leur domicile garde à domicile garde à domicile chez les parents chez les parents Tout comme leur accès Tout comme leur accès disparités géographiques disparités géographiques selon le revenu des parents selon le revenu des parents les horaires, etc. les horaires, etc.

9 9 Des métiers féminisés, segmentés, peu reconnus Les métiers de la petite enfance sont Les métiers de la petite enfance sont exercés par des femmes à plus de 95% exercés par des femmes à plus de 95% segmentés segmentés opposition entre professionnel/les diplômé/es, qualifié/es et non qualifié/es opposition entre professionnel/les diplômé/es, qualifié/es et non qualifié/es Des métiers qui peinent à obtenir une reconnaissance sociale Des métiers qui peinent à obtenir une reconnaissance sociale une valorisation en termes de rémunérations une valorisation en termes de rémunérations et offrent de faibles perspectives de carrière et offrent de faibles perspectives de carrière

10 10 La gamme des métiers 1/2 Schématiquement, on peut distinguer Schématiquement, on peut distinguer les métiers des structures collectives les métiers des structures collectives puériculteur/trice puériculteur/trice éducateur/trice de jeunes enfants éducateur/trice de jeunes enfants auxiliaires de puériculture auxiliaires de puériculture « agents » « agents » les assistant/es maternel/les les assistant/es maternel/les à leur domicile à leur domicile salarié/es des parents ou dune structure ou non salariées salarié/es des parents ou dune structure ou non salariées les « auxiliaires parentales » les « auxiliaires parentales » au domicile des parents au domicile des parents aides à domicile, baby-sitters, etc. aides à domicile, baby-sitters, etc. ni formation ni qualifications requises ni formation ni qualifications requises

11 11 La gamme des métiers 2/2

12 12 Des métiers exposés aux horaires atypiques Des amplitudes horaires fréquemment élevées Des amplitudes horaires fréquemment élevées y compris dans les structures collectives à horaires « standards » (7h/7h30-18/19h) y compris dans les structures collectives à horaires « standards » (7h/7h30-18/19h) Les emplois du domicile très exposés Les emplois du domicile très exposés Assist. maternelles, auxiliaires familiales Assist. maternelles, auxiliaires familiales horaires variables, peu programmés ou négociés horaires variables, peu programmés ou négociés Ces horaires peuvent poser un problème darticulation vie professionnelle / familiale Ces horaires peuvent poser un problème darticulation vie professionnelle / familiale des difficultés redoublées dans les structures à horaires atypiques ? des difficultés redoublées dans les structures à horaires atypiques ?

13 13 La théorie de la segmentation du marché du travail (Doeringer et Piore 1971) Dualisme du marché du travail Dualisme du marché du travail marché primaire marché primaire marché secondaire marché secondaire Marchés internes du travail Marchés internes du travail « unité administrative (…) dans laquelle la détermination du prix et lallocation du travail sont gouvernés par un ensemble de règles et procédures administratives » « unité administrative (…) dans laquelle la détermination du prix et lallocation du travail sont gouvernés par un ensemble de règles et procédures administratives » stabilité et mobilité intra-entreprise stabilité et mobilité intra-entreprise formation (spécifique) et promotions formation (spécifique) et promotions Marché externe Marché externe marché du travail concurrentiel au sens néoclassique marché du travail concurrentiel au sens néoclassique ajustement par les prix (salaires) ajustement par les prix (salaires)

14 14 Les marchés professionnels (Eyraud, Marsden et Sylvestre 1990) Eyraud, Marsden et Sylvestre Eyraud, Marsden et Sylvestre analyse de la mobilité de la main dœuvre qualifiée analyse de la mobilité de la main dœuvre qualifiée Marchés professionnels Marchés professionnels mobilité externe (interentreprises) mobilité externe (interentreprises) professionnels dotés de qualifications transférables professionnels dotés de qualifications transférables validées par des diplômes validées par des diplômes le système de formation définit des qualifications générales, transférables le système de formation définit des qualifications générales, transférables Marchés internes Marchés internes « lemployeur pourvoit régulièrement les postes vacants par la promotion ou la mutation du personnel existant et limite le recrutement extérieurs à quelques postes de début » « lemployeur pourvoit régulièrement les postes vacants par la promotion ou la mutation du personnel existant et limite le recrutement extérieurs à quelques postes de début »

15 15 Métiers de la petite enfance: marché externe et marchés professionnels 1/2 Marché externe des emplois du domicile Marché externe des emplois du domicile relation de gré à gré avec les parents employeurs relation de gré à gré avec les parents employeurs rapports de force dépendent de loffre et de la demande locale rapports de force dépendent de loffre et de la demande locale emplois courts emplois courts moins de 3 ans moins de 3 ans pas (ou peu) de perspectives de carrière pas (ou peu) de perspectives de carrière hors des autorisations daccueillir un + grand nombre denfants hors des autorisations daccueillir un + grand nombre denfants conditions de travail (horaires) et demploi (rémunération) liées au marché du travail local conditions de travail (horaires) et demploi (rémunération) liées au marché du travail local Diversité des statuts Diversité des statuts

16 16 Métiers de la petite enfance: marché externe et marchés professionnels 2/2 Marchés professionnels des emplois des structures collectives Marchés professionnels des emplois des structures collectives professionnel/les diplômé/es professionnel/les diplômé/es dont la mobilité dépend dont la mobilité dépend des diplômes des diplômes des règles fixées par le législateur des règles fixées par le législateur davantage que de règles fixées par les structures davantage que de règles fixées par les structures Cependant Cependant les structures encouragent + ou - les parcours promotionnels (diplômants) les structures encouragent + ou - les parcours promotionnels (diplômants) la variété des structures collectives (public / associatives / privées) freine la mobilité externe la variété des structures collectives (public / associatives / privées) freine la mobilité externe

17 17 3. Les leçons des expériences innovantes

18 18 Présentation de la recherche Enquête du CEE pour la CNAF Enquête du CEE pour la CNAF auprès dune douzaine de structures innovantes auprès dune douzaine de structures innovantes dans 3 régions (Bretagne, Ile de France, Nord) dans 3 régions (Bretagne, Ile de France, Nord) Entretiens Entretiens environ 40 professionnel/les de la petite enfance environ 40 professionnel/les de la petite enfance exerçant dans des structures variées exerçant dans des structures variées réseaux dassistant(e)s maternel(le)s réseaux dassistant(e)s maternel(le)s crèches collectives crèches collectives crèches familiales crèches familiales crèche itinérante crèche itinérante structures de garde au domicile des parents structures de garde au domicile des parents

19 19 Les structures développent des innovations sociales ( Degavre, Nyssens et Oulhaj, 2004) Elles ont un objectif de cohésion sociale Elles ont un objectif de cohésion sociale produire des bénéfices collectifs pour un territoire produire des bénéfices collectifs pour un territoire répondre à des besoins économiques ou sociaux répondre à des besoins économiques ou sociaux meilleur fonctionnement du marché du travail meilleur fonctionnement du marché du travail Elles mobilisent des réseaux, partenariats, financements variés Elles mobilisent des réseaux, partenariats, financements variés secteur public, privé, associatif secteur public, privé, associatif Elles sinscrivent dans une dynamique continue dinnovation Elles sinscrivent dans une dynamique continue dinnovation en matière dorganisation, de définition des emplois en matière dorganisation, de définition des emplois

20 20 La réponse à une demande locale La demande des parents : professionnelle et/ou sociale La demande des parents : professionnelle et/ou sociale les crèches dentreprise visent des besoins professionnels les crèches dentreprise visent des besoins professionnels « Les canetons », « Mouventreprises » « Les canetons », « Mouventreprises » dautres structures privilégient les demandes de familles fragilisées dautres structures privilégient les demandes de familles fragilisées « Mouvhome », « Pour lenfant » « Mouvhome », « Pour lenfant » une structure répond à une demande « communau- taire » une structure répond à une demande « communau- taire » « Les loupiots » « Les loupiots » Cette demande est portée par les initia- teurs de la structure Cette demande est portée par les initia- teurs de la structure parents, professionnels, etc parents, professionnels, etc et relayée par des entreprises ou des acteurs locaux et relayée par des entreprises ou des acteurs locaux

21 21 Financements et partenariats Des financements multiples et originaux, publics ou privés Des financements multiples et originaux, publics ou privés collectivités locales, conseils généraux, CNAF collectivités locales, conseils généraux, CNAF entreprises, banques, fondations, etc. entreprises, banques, fondations, etc. Des acteurs variés Des acteurs variés acteurs locaux, parents, salariés, professionnels petite enfance ou du secteur sanitaire et social acteurs locaux, parents, salariés, professionnels petite enfance ou du secteur sanitaire et social Exemples Exemples des entreprises achètent des lits pour les enfants des salariés (« Maison des enfants ») des entreprises achètent des lits pour les enfants des salariés (« Maison des enfants ») un comité dentreprise participe au financement de la crèche (« Les canetons ») un comité dentreprise participe au financement de la crèche (« Les canetons ») des financements multiples pour préserver lautonomie de la structure (« Loupiots ») des financements multiples pour préserver lautonomie de la structure (« Loupiots »)

22 22 Des relations complexes avec les institutions Les institutions locales Les institutions locales CAF, PMI CAF, PMI parfois perçues comme facilitatrices parfois perçues comme facilitatrices accordent des dérogations accordent des dérogations ou comme des entraves ou comme des entraves rappellent des règles impératives rappellent des règles impératives …et les entreprises et acteurs locaux …et les entreprises et acteurs locaux les acteurs locaux jouent un rôle déterminant les acteurs locaux jouent un rôle déterminant les entreprises : intéressées mais hésitantes les entreprises : intéressées mais hésitantes

23 23 Innovations en matière dem- ploi : une dé-segmentation ? Renouvellement des métiers Renouvellement des métiers des responsables aux métiers atypiques pour répondre aux besoins des familles des responsables aux métiers atypiques pour répondre aux besoins des familles sage-femme, éducateur spécialisé, etc. sage-femme, éducateur spécialisé, etc. création de la fonction de « régulateur/trice » création de la fonction de « régulateur/trice » Nouvelles complémentarités des métiers Nouvelles complémentarités des métiers agrément dassistante maternelle pour une salariée de crèche agrément dassistante maternelle pour une salariée de crèche « Les loupiots » « Les loupiots » complémentarité des interventions à domicile et du travail en structure (halte garderie, crèche) complémentarité des interventions à domicile et du travail en structure (halte garderie, crèche) Des difficultés qui subsistent Des difficultés qui subsistent la reconnaissance et la valorisation des qualifications la reconnaissance et la valorisation des qualifications

24 24 Des politiques actives de formation Des politiques actives de travail collectif et de formation Des politiques actives de travail collectif et de formation en particulier métiers du domicile en particulier métiers du domicile Recours aux mesures de politiques de lemploi Recours aux mesures de politiques de lemploi pour recruter, former, et assurer la promotion des salarié/es pour recruter, former, et assurer la promotion des salarié/es dans les crèches collectives dans les crèches collectives « Les loupiots », un souci de promotion sociale « Les loupiots », un souci de promotion sociale « Les canetons » : une « emploi jeune » pour parler Espagnol aux enfants « Les canetons » : une « emploi jeune » pour parler Espagnol aux enfants

25 25 Limpossible conciliation vie familiale vie professionnelle ? Des horaires souvent bien acceptés Des horaires souvent bien acceptés professionnels fréquemment mobilisés et motivés par la réponse aux besoins des parents professionnels fréquemment mobilisés et motivés par la réponse aux besoins des parents horaires atypiques parfois choisis ou négociés horaires atypiques parfois choisis ou négociés crèches collectives, horaires réguliers crèches collectives, horaires réguliers Une acceptation qui connaît des limites Une acceptation qui connaît des limites lextension, lirrégularité des horaires lextension, lirrégularité des horaires la faible compensation financière la faible compensation financière en particulier au domicile en particulier au domicile Conciliation difficile voire impossible pour les mères Conciliation difficile voire impossible pour les mères les jeunes salariées des structures collectives sans enfant espèrent des horaires normaux les jeunes salariées des structures collectives sans enfant espèrent des horaires normaux les mères éprouvent des difficultés plus grandes les mères éprouvent des difficultés plus grandes

26 26 Horaires atypiques et re- segmentations des métiers Opposition entre Opposition entre les professionnels qui peuvent choisir leurs horaires les professionnels qui peuvent choisir leurs horaires en structure collective, mais aussi certaines assistantes maternelles en structure collective, mais aussi certaines assistantes maternelles celles et ceux qui pourraient sy retrouver piégés celles et ceux qui pourraient sy retrouver piégés assistantes maternelles assistantes maternelles professionnel/les de structures collectives intervenant au domicile des parents professionnel/les de structures collectives intervenant au domicile des parents Vers la constitution dun marché secondaire interne ? Vers la constitution dun marché secondaire interne ? des emplois stables mais précaires des emplois stables mais précaires horaires variables et peu programmés horaires variables et peu programmés

27 27 Conclusion 1/2 Des expériences qui répondent aux besoins des parents Des expériences qui répondent aux besoins des parents Des professionnel/les mobilisé/es par le sentiment de soulager leur détresse Des professionnel/les mobilisé/es par le sentiment de soulager leur détresse Les innovations introduites Les innovations introduites transforment les métiers de la petite enfance transforment les métiers de la petite enfance risquent denfermer certain/es professionnel/les dans une spirale des horaires contraints risquent denfermer certain/es professionnel/les dans une spirale des horaires contraints

28 28 Conclusion 2/2 Cela pose la question de la société que nous voulons Cela pose la question de la société que nous voulons une société 24/24 (H. Presser) ? une société 24/24 (H. Presser) ? les besoins des parents ne peuvent être ignorés les besoins des parents ne peuvent être ignorés ils ne doivent pas être surestimés ils ne doivent pas être surestimés et peuvent, tout comme les horaires des entreprises, être questionnés et peuvent, tout comme les horaires des entreprises, être questionnés

29 29 Références bibliographiques Afriat C. (2002) « Avenir des métiers », rapport du groupe « prospective des métiers et des qualifications », Commissariat Général du Plan. Algava E. (2003) « Les familles monoparentales : des caractéristiques liées à leur histoire matrimoniale », Etudes et Résultats, n° 218, février. Algava E. et Ruault M. (2003) « Les assistantes maternelles : une profession en développement », Etudes et résultats, n° 232, avril. Büttner O., Letablier M.-T., Pennec S. et alii (2002) « Laction publique face aux transformations de la famille en France », rapport de recherche CEE-IPROSEC, février. Chenu A. (2002) « Les horaires et lorganisation du temps de travail », Economie et Statistique, n° Commaille J., Strobel P. et Villac M. (2002) La politique de la famille, Repères, La Découverte. Cristofari M.-F. (1996) « Travail des femmes et métiers de la petite enfance », Cahiers du Gedisst, n°15, IRESCO-CNRS. Cristofari M.-F. et Miranda A. (1998) « La socialisation dun rapport intime à caractère privé, les métiers de la petite enfance », Cahiers du Gedisst, n°22, La petite enfance, pratiques et politiques, LHarmattan. Damon J. (2000) « Les opinions des Français sur laccueil des jeunes enfants », Solidarité et santé, Etudes statistiques, n° 3. Damon J, Croutte P., Hachtuel G. (2003) « Les opinions sur les modes de garde des jeunes enfants, Données CREDOC 2003 », le-ssentiel, n° 11, avril. Degavre F., Nyssens M., Oulhaj L. (2004) « Innovation sociale et genre : le cas des services de garde malade en Wallonie », in D. Girard (dir) Solidarités collectives, Famille et solidarités, tome 1, LHarmattan, Paris. Eydoux A. (2005) « Les métiers de la petite enfance à lépreuve des horaires atypiques, les leçons des structures expérimentales », Recherches et prévisions, n° 80, juin. Eydoux A. et alii (2006) « Les incidences de la flexibilité du temps de travail sur le champ professionnel de la petite enfance », Dossier détudes de la CNAF, janvier. Eyraud F., Marsden D., et Silvestre J.-J. (1990) « Marché professionnel et marché interne du travail en Grande-Bretagne et en France », Revue internationale du travail, vol. 129, n° 4. Fagnani J. (2000) « Politique familiale, flexibilité des horaires de travail et articulation travail/famille », Droit social, n° 3. Fagnani J., Letablier M.T (2003) « Qui soccupe des enfants pendant que les parents travaillent ? », Recherches et Prévisions, n°72.Guillot O. (2002) « Une analyse du recours aux services de garde denfants », Économie et statistique n° Hermange M.-T. (2002) « Les enfants dabord, 100 propositions pour une nouvelle politique de lenfance », Documentation française, Rapports officiels. Le Corre V. (2001) « Les assistantes maternelles », DREES, Etudes et résultats, n° 127, août. Legendre F., Lorgnet J.-P., Mahieu R., Thibault F. (2004) « Les aides publiques à la garde des jeunes enfants, une analyse à partir du modèle de microsimulation MYRIADE », Recherches et prévisions, n° 75, mars. Leprince F. (2003) « Laccueil des jeunes enfants en France », Rapport pour le Haut conseil de la population et de la famille, février. Marc C. (2004) « Linfluence des conditions demploi sur le recours à lAPE », Recherches et prévisions, n° 75, mars. Périvier H. (2003) « La garde des jeunes enfants : affaire de femme ou affaire dEtat ? » Lettre de lOFCE, n° 228, 7 janvier. Petit M.-C. et al. (2003) « Les métiers de la petite enfance dans les structures daccueil collectif », Rapport pour le Ministère délégué à la famille, avril. Presser H. B. (2006) « Employment un a 24/7 economy: challenges for the family », in D. Perrons, C. Fagan, L. McDowell, K. Ray, K.Ward (eds) Gender Divisions and Working Time in the New Economy. Changing Patterns of Work, Care and Public Policy in Europe and North America, Edward Elgar. Silvera R. (1998) « Les femmes et la diversification du temps de travail : nouveaux enjeux, nouveaux risques », Revue française des affaires sociales. Ulrich V. et Estrade M.-A. (2002) « La réorganisation des temps travaillés et les 35 heures : un renforcement de la segmentation du marché du travail », Travail et emploi, n° 92, octobre.

30 30


Télécharger ppt "1 Les professionnel/les de la petite enfance à lépreuve des horaires atypiques Anne Eydoux – Centre dEtudes de lEmploi Séminaire PEPSI Bruxelles - 15 juin."

Présentations similaires


Annonces Google