La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Vaccins bactériens Qu'en est-il pour les animaux de rente: porcs et ruminants ? Jacques Mainil, Professeur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Vaccins bactériens Qu'en est-il pour les animaux de rente: porcs et ruminants ? Jacques Mainil, Professeur."— Transcription de la présentation:

1 vaccins bactériens Qu'en est-il pour les animaux de rente: porcs et ruminants ? Jacques Mainil, Professeur

2 1. Les différents types de vaccins Inactivés o complet –bactérine (naturelle ou clone) –lysat o fraction(s) –extraits bactériens –protéines recombinantes Atténués o sauvage –souche « naturelle » –souche mutée o recombinant –clone

3 1. Les différents types de vaccins Empiriques = souches de terrain o isolées de cas cliniques –bactérine –lysat o sans tous les facteurs immunogènes car non connus non caractérisés multiples souches Mécanistiques = facteurs de virulence immunogènes o souche sauvage –isolée de cas clinique –facteurs de virulence connus o souche recombinant –clonage –une seule souche

4 2. Exemple dexpériences vaccinales Vaccin anticolibacillaire Escherichia coli entérotoxinogènes K99 (F5) chez le veau Importance de lingestion du colostrum immun

5 3. Les vaccins du futur... Vaccins ADN –vecteur pour introduire l'ADN : inoffensif pour l'espèce considérée et très stable –processing direct de lantigène par le système immunitaire –aucun risque de réversion (protéines) vers la virulence –co-expression possible de diférents antigènes –pour Ag instables, rares ou produits en faible quantité –nombreuses voies dinoculation possible

6 B. Vaccins commerciaux 1. Vaccins « entériques » –Escherichia coli –Clostridium spp –Salmonella enterica 2. Vaccins « respiratoires » –Mannheimia haemolytica –Actinobacillus pleuropneumoniae –Mycoplasma spp –Pasteurella multocida et Bordetella bronchiseptica –Ornithobacterium rhinotracheale 3. Autres vaccins –Dichelobacter nodosus –Leptospira interrogans –Escherichia coli invasives –Erysipelothrix rhusiopathiae –Clostridium spp non entériques

7 B. Vaccins commerciaux 1. Vaccins « entériques » –Escherichia coli entérotoxinogènes Veaux nouveau-né Agneaux nouveau-nés Porcelets nouveau-nés Porcelets post-sevrage: non disponible ! –Clostridium perfringens, sordellii, septicum Veaux de 2 à 4 mois Agneaux nouveau-nés Agneaux de 6 à 12 mois Moutons adultes Porcelets nouveau-nés –Salmonella enterica Tout âge, surtout les jeunes, y compris oiseaux

8 1. Vaccins « entériques » (1) Escherichia coli entérotoxinogènes –Veaux: ETEC F5+F41+STa+K+ –Agneaux:ETEC F5+STa+K+ –Porcelets: ETEC F4+STb+LT+ (& post-sevrage) ETEC F5+(F41+)STa+K+ ETEC F6+STa+(STb+) Vaccins (ruminants) –Inactivés:bactérines ou extraits semi-purifiés –Valences:F5, F41, F17 et/ou CS31A + rota et corona –Adjuvants:hydroxyde dalumine & saponine –Injection:IM ou SC –Protocole: mères gestantes 6 à 8 semaines avant mise-bas; rappel 2 à 4 semaines avant mise-bas; rappel annuel 3 à 4 semaines avant mise-bas

9 1. Vaccins « entériques » (1) Vaccins (ruminants) –Distribution du colostrum: 500ml de suite; total de 2 litres en 2 heures; total de 4 litres en 12 heures –Perméabilité intestinale aux anticorps: diminution dès 12 heures; disparition à 24 heures Vaccins (porcs) –Inactivés:bactérines ou extraits semi-purifiés –Valences:F4, F5, F6, F41 et/ou LT + –Adjuvants:hydroxyde dalumine + thiomersal, paraffine –Injection:IM –Protocole: mères gestantes 5 à 7 semaines avant mise- bas; rappel 2 semaines avant mise-bas; rappel 2 à 3 semaines avant mise-bas

10 1. Vaccins « entériques » (2) Clostridium perfringens –Bovins:entérotoxémie (2 semaines à 4 mois) (A) abomasite (?) (A?) –Ovins:dysenterie (nouveau-né) (B) struck (adulte) (?) maladie du rein pulpeux (6 à 12 mois) (D) abomasite (adulte) (A?) –Porcins: dysenterie (nouveau-né) (B & C) diarrhée (nouveau-né) (A) Clostridium sordellii –Bovins:entérotoxémie (2 semaines à 4 mois) Clostridium septicum –Ovins:abomasite (adulte)

11 1. Vaccins « entériques » (2) Vaccins (ruminants: bovines, ovins, caprins) –Inactivés:extraits semi-purifiés, bactérines –Valences:C. perfringens types B/C/D (anatoxines ) C. septicum (anatoxines) C. sordellii (bactérine) –Adjuvants:(hydroxyde dalumine) –Injection:SC –Protocole: primo vaccination 2 doses à 6 semaines dintervalle; rappel annuel ou bisannuel –Toxine de C. perfringens –Voir aussi autres vaccins (gangrène, tétanos) Vaccins (porcins) –Pas de vaccins en Belgique

12 1. Vaccins « entériques » (3) Salmonella enterica –Volaille de chair: voir exposé sur salmonellose –Bactérines avec sérotype Enteritidis: poussin & poule pondeuse et reproductrice –Bactérines avec sérotype Gallinarum: poule –Mammifères: pas de vaccins en Belgique –Voir autovaccins

13 2. Vaccins « respiratoires » –Mannheimia haemolytica Bovins à lengrais –Actinobacillus pleuropneumoniae Porcelets à lengrais –Mycoplasma spp Porcelets à lengrais (Bovins à lengrais) –Pasteurella multocida et Bordetella bronchiseptica Jeunes porcelets = rhinite atrophique –Ornithobacterium rhinotracheale Volaille de chair B. Vaccins commerciaux

14 Mannheimia haemolytica: bovins à lengrais –Inactivés:bactérines (+ anatoxine) –Valences:A1 + A6 + leucotoxine + PI3/RSB –Adjuvants:hydroxyde dalumine + Quil A –Injection:IM ou SC –Protocole: veaux > 2-4 semaines, deux injections à 3-4 semaines dintervalle; rappel annuel (2 semaines avant la période à risque) (Mycoplasma bovis, M. dispar) –Pas encore disponible 2. Vaccins « respiratoires » (1)

15 Pasteurella multocida & Bordetella bronchiseptica: rhinite atrophique du jeune porcelet –Inactivés:bactérines, extraits et/ou sous-unitaires –Valences:Bb/anatoxines Bb/anatoxine Pm/toxine Pm recombinante délétée (Protéine dO) –Injection:IM –Protocole: mères gestantes: 5 à 7 semaines avant mise-bas; rappel 2 à 3 semaines avant mise-bas; rappel 2 à 3 semaines avant mise-bas cochettes sans immunité maternelle, truies: deux doses à 6 semaines dintervalle cochettes avec immunité maternelle: une dose après 12 semaines 2. Vaccins « respiratoires » (2)

16 Mycoplasma hyopneumoniae: porcelets à lengrais –Inactivés:bactérine –Adjuvants:hydroxyde dalumine ou montanide ISA708 –Injection:IM –Protocole: une dose si porcelets >10 semaines; deux doses à 3-4 semaines dintervalle si porcelets entre 5 jours et 10 semaines Actinobacillus pleuropneumoniae: porcelets à lengrais –Inactivés:extraits –Valences:OMP, ApxI, ApxII, ApxIII –Injection:IM –Protocole: porcelets à 6 et 10 semaines 3. Vaccins « respiratoires » (3)

17 B. Vaccins commerciaux 3. Autres vaccins –Dichelobacter nodosus Mouton de tous âges = piétin –Leptospira interrogans (Bovins, ovins et porcins adultes) –Escherichia coli invasives Volaille de chair (veaux, agneaux et porcelets nouveau-nés) –Erysipelothrix rhusiopathiae Porc de reproduction = rouget –Clostridium novyi, septicum, sordellii, tetani Bovins, ovins, porcins de tous âges Voir entériques

18 Dichelobacter nodosus: Mouton de tous âges (piétin) –Inactivés:bactérines –Valences:sérotypes A, B1, B2, C, D, E, F, G, H, I + fimbriae de colonisation –Injection:SC –Protocole: primovaccination de deux injections à 4-6 semaines dintervalle chez ovins >3 mois; revaccination tous les 6 mois ou annuelle 3. Autres vaccins (1)

19 Leptospira interrogans –Bovins, ovins et porcins adultes –Pas de vaccins en Belgique 3. Autres vaccins (2)

20 Escherichia coli invasives –Volaille de chair: vaccins pas trop efficaces –Bactérines avec fimbriae F11 et FT –Vaccination à 6-12 et semaines à 6 semaines –Mammifères nouveau-nés: pas de vaccins –Si oui mères gestantes cfr vaccins ETEC –Colostrum ! 3. Autres vaccins (3)

21 Colostrum bovins –Distribution: 500ml de suite; total de 2 litres en 2 heures; total de 4 litres en 12 heures –Perméabilité intestinale aux anticorps: diminution dès 12 heures; disparition à 24 heures

22 Erysipelothrix rhusiopathiae: porc de reproduction ou dengraissement (= rouget) –Inactivés:bactérines –Valences:1 à 4 souches (sérotype 2 ou non précisé) + Parvovirus –Adjuvant:hydroxyde dalumine, huile, -tocophérol –Injection:IM –Protocole: 2 doses à 3-6 semaines dintervalle chez porcelets >3ms rappel (reproduction) tous les 6 mois (verrats) ou au moment du sevrage (truies) PAS CHEZ LES TRUIES EN GESTATION 3. Autres vaccins (4)

23 Clostridium novyi, septicum, sordellii, tetani –Inactivés:extraits semi-purifiés, bactérines –Valences:C. novyi (anatoxines ) C. septicum (anatoxines) C. sordellii (bactérine) C. tetani (anatoxine) –Adjuvants:(hydroxyde dalumine) –Injection:SC –Protocole: primo vaccination 2 doses à 6 semaines dinteravalle; rappel annuel ou bisannuel –Pas chez le porc en Belgique –Toxines de C. botulinum –Voir aussi vaccins entériques 3. Autres vaccins (5)

24 C. Les « autovaccins » Si et seulement si: Pas de spécialité équivalente Sur ordonnance vétérinaire Problème ciblé –(individuel : désensibilisation) –élevage : un seul troupeau Garantie de résultat: variable En animaux de rente : la cible = Salmonella enterica: ruminants Pasteurella multocida: lapins

25 méthode traditionnelle –culture pure et fraîche de la bactérie responsable –culture en milieu liquide jusqu'à une densité de > CFU/ml –inactivation au formol et la chaleur –récupération et lavage du culot de cellules avec du sérum physiologique stérile (3 fois) –suspension en sérum physiologique et conditionnement stérile –nombreuses injections C. Les « autovaccins »

26 Salmonella enterica pas très efficace –Pathogène intracellulaire facultatif –Multiples sérotypes –Facteurs de virulence peu (pas) connus C. Les « autovaccins »

27 D. Les adjuvants Extraits bactériens Freund complet = M tuberculosis inactivée par la chaleur + émulsion huileuse extrait de paroi de M. bovis (bacille de Calmette et Guérin) adjuvants peptidiques < parois des mycobactéries lipopolysaccharide des bactéries Gram- détoxifié par HCl Toxines bactériennes du choléra de Vibrio cholerae (sous-unité B) LT dEscherichia coli (sous-unité B) pertussique de Bordetella pertussis (coqueluche) Oligodésoxynucléotides CpG (cytidine-guanosine) fréquents dans les génomes procaryotes immunostimulants

28 D. Les adjuvants Emulsions « eau dans huile » huile de paraffine + émulsifiant (Arlacel A) (= AIF: Adjuvant incomplet de Freund) huiles végétales à la place de huile de paraffine Emulsions « huile dans eau » copolymère synthétique + huile non toxique métabolisable Saponines et « ImmunoStimulating COMplexes » origine végétale = agents tensio-actifs et émulsifiants extraits standardisés ou purifiés de Quillaja saponaria molina, arbre dAmérique du Sud (= Quil-A ® ) ISCOM = vésicules de 35nm = Quil-A ® + cholestérol + phosphatidylcholine

29 D. Les adjuvants Minéraux Hydroxyde daluminium (Alhydrogel ® ) Phosphate daluminium ou alun Phosphate de potassium Phosphate de calcium Vermout S. et al. Choix dun adjuvant lors dessais de vaccination. Annales de Médecine vétérinaire, 2003, 147,

30 E. Echecs vaccinaux dus à l'animal –interférence avec l'immunité maternelle –hypo- ou hyperthermie –vaccination en phase d'incubation –Immunodépression dus au vaccin –antigènes mal ciblés –autres souches et pas d'immunité croisée –mauvaise manipulation ou conditionnement du vaccin (chaleur, lumière, excipient, péremption...)


Télécharger ppt "Vaccins bactériens Qu'en est-il pour les animaux de rente: porcs et ruminants ? Jacques Mainil, Professeur."

Présentations similaires


Annonces Google