La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mycoplasme Civel / Joffin / Karczinski - Microbiologie / ABM2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mycoplasme Civel / Joffin / Karczinski - Microbiologie / ABM2."— Transcription de la présentation:

1 Mycoplasme Civel / Joffin / Karczinski - Microbiologie / ABM2

2 1. Définition - Incapable de produire les précurseurs de peptidoglycanes - Résistant aux bétalactamines (pas de PLP) - Plus petites formes de vie autonome connue : 0,3 µm de long - Plus petit génome - Culture difficile - Polymorphes (rondes, ovoïdes, filamentuses) Le génome de Mycoplasma genitalium serait l'un des plus petits au monde (hors-virus), après la bactérie endosymbiote Carsonella ruddii récemment découvertee

3 2. Classification

4 Règne : Bacteria (procaryote) Classe : Mollicutes (peau molle) Ordre : Mycoplasmatales Famille : Mycoplasmataceae Genre : Mycoplasma, Ureaplasma

5 2. Habitat Parasites (commensales ou pathogènes) des animaux (muqueuses urogénitales et respiratoires) et des plantes (spiroplasmes des agrumes), ou saprophytes Surtout des parasites des muqueuses, se collant aux cellules (car recherche du cholestérol).

6 3. Pouvoir pathogène Beaucoup sont commensaux BPO Mycoplasmes respiratoires : Mycoplasma pneumoniae Responsable dinfections pulmonaires souvent bénignes / Mais pouvant provoquer des pneumonie graves Mycoplasmes génitaux ou uro-génitaux : Ureaplasma urealyticum : urétrites chez lhomme / infections génitales chez la femme Mycoplasma hominis : salpingites (cause de stérilité) Forte transmission sexuelle ! Pour pouvoir conclure à une infection à Mycoplasme il faut en trouver une quantité importante (et éliminer les autres possibilités)

7 4. Isolement et identification Diagnostic difficile : - La culture est difficile - Les Mycoplasmes sont de fréquent commensaux Il faut prélever par grattage (les bactéries adhèrent aux cellules) Il faut trouver beaucoup de Mycoplasmes (>10 4 /mL)

8 4. Isolement et identification Milieux de culture : - La culture est difficile - Il faut des milieux riches : extrait de levure sérum (apporte le cholestérol et autres) ADN (apporte les bases azotés) Protéines NaCl (isotonique) source dénergie : glucose pour M. pneumoniae arginine pour M. hominis urée pour U. urealyticum pH adapté à chaque espèce, microaérophilie, atmosphère enrichie en CO 2 Exemples de milieux : Gélose A7, bouillon urée-arginine

9 4. Isolement et identification Identification : - Mise en évidence de lADH, de luréase, de la fermentation du glucose… - Examen macroscopique des colonies : œuf sur le plat (M. hominis) oursin (Ureaplasma) mûriforme (M. pneumoniae)

10 4. Isolement et identification Identification :

11 4. Isolement et identification Identification : Mycoplasma pneumoniae Mycoplasma fermentans Mycoplasma hominis Ureaplasma urealyticum Fermentation du glucose Uréase ADH pH optimum Taille des colonies (µm), en 24h forme

12 4. Isolement et identification Identification : Mycoplasma pneumoniae Mycoplasma fermentans Mycoplasma hominis Ureaplasma urealyticum Fermentation du glucose ++-- Uréase ADH pH optimum Taille des colonies (µm), en 24h forme

13 4. Isolement et identification Identification : Mycoplasma pneumoniae Mycoplasma fermentans Mycoplasma hominis Ureaplasma urealyticum Fermentation du glucose ++-- Uréase ---+ ADH pH optimum Taille des colonies (µm), en 24h forme

14 4. Isolement et identification Identification : Mycoplasma pneumoniae Mycoplasma fermentans Mycoplasma hominis Ureaplasma urealyticum Fermentation du glucose ++-- Uréase ---+ ADH -++- pH optimum Taille des colonies (µm), en 24h forme

15 4. Isolement et identification Identification : Mycoplasma pneumoniae Mycoplasma fermentans Mycoplasma hominis Ureaplasma urealyticum Fermentation du glucose ++-- Uréase ---+ ADH -++- pH optimum 6,5 – 7,57,3 - 85,5 - 85,5 – 6,5 Taille des colonies (µm), en 24h forme

16 4. Isolement et identification Identification : Mycoplasma pneumoniae Mycoplasma fermentans Mycoplasma hominis Ureaplasma urealyticum Fermentation du glucose ++-- Uréase ---+ ADH -++- pH optimum 6,5 – 7,57,3 - 85,5 - 85,5 – 6,5 Taille des colonies (µm), en 24h forme

17 4. Isolement et identification Identification : Mycoplasma pneumoniae Mycoplasma fermentans Mycoplasma hominis Ureaplasma urealyticum Fermentation du glucose ++-- Uréase ---+ ADH -++- pH optimum 6,5 – 7,57,3 - 85,5 - 85,5 – 6,5 Taille des colonies (µm), en 24h forme mûriforme Œuf sur le plat oursin

18 4. Isolement et identification Numération : Nombreuses techniques possibles. Dénombrement sur gélose A7, comparaison via des abaques

19 4. Isolement et identification Numération : Technique Biomérieux : - Ensemencement dun bouillon Urée Arginine, immédiatement après le prélèvement - Prélèvement à la pipette / dépôt de 3 gouttes sur une gélose (37°C, anaérobie ou microaérophilie, 24-48h)

20 4. Isolement et identification Numération : Technique Biomérieux : - Ensemencement dun bouillon Urée Arginine, immédiatement après le prélèvement - Prélèvement à la pipette / dépôt de 3 gouttes sur une gélose (37°C, anaérobie ou microaérophilie, 24-48h) - Après incubation du bouillon : lecture ADH, uréase Mycoplasma hominis Ureaplasma urealyticum Mycoplasma fermentans négatif ADH +Uré +

21 4. Isolement et identification Numération : Technique Biomérieux : - Ensemencement dun bouillon Urée Arginine, immédiatement après le prélèvement - Prélèvement à la pipette / dépôt de 3 gouttes sur une gélose (37°C, anaérobie ou microaérophilie, 24-48h) - Après incubation du bouillon : observation du bouillon (lecture ADH) - Après incubation sur boite : observation de la macroscopie + Numération (abaque)

22 4. Isolement et identification Numération : Nombreuses techniques possibles. Méthodes actuelles incluant une microgalerie : bouillons Urée, bouillon arginine, bouillon glucose + numération + antibiogramme…

23 4. Isolement et identification Numération : Nombreuses techniques possibles. Méthodes actuelles incluant une microgalerie : bouillons Urée, bouillon arginine, bouillon glucose + numération + antibiogramme…

24 4. Isolement et identification Numération : Nombreuses techniques possibles. Méthodes actuelles incluant une microgalerie : bouillons Urée, bouillon arginine, bouillon glucose + numération + antibiogramme…

25 4. Isolement et identification Numération : Nombreuses techniques possibles. Méthodes actuelles incluant une microgalerie : bouillons Urée, bouillon arginine, bouillon glucose + numération + antibiogramme…

26 4. Isolement et identification Numération : Nombreuses techniques possibles. Méthodes actuelles incluant une microgalerie : bouillons Urée, bouillon arginine, bouillon glucose + numération + antibiogramme…

27 4. Isolement et identification Numération : Nombreuses techniques possibles. Méthodes actuelles incluant une microgalerie : bouillons Urée, bouillon arginine, bouillon glucose + numération + antibiogramme…

28 4. Isolement et identification Numération : Nombreuses techniques possibles. Méthodes actuelles incluant une microgalerie : bouillons Urée, bouillon arginine, bouillon glucose + numération + antibiogramme…

29 4. Isolement et identification Numération : Nombreuses techniques possibles. Méthodes actuelles incluant une microgalerie : bouillons Urée, bouillon arginine, bouillon glucose + numération + antibiogramme…

30 5. Traitement et prophylaxie Vaccins à létude Antibiotiques utilisés : tétracyclines Antibiogramme en milieu spécial (galerie)

31 5. Traitement et prophylaxie Vaccins à létude Antibiotiques utilisés : tétracyclines Antibiogramme en milieu spécial (galerie) Mesure de protection contre les IST


Télécharger ppt "Mycoplasme Civel / Joffin / Karczinski - Microbiologie / ABM2."

Présentations similaires


Annonces Google