La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae1. vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae1. vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae2."— Transcription de la présentation:

1 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae1

2 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae2

3 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae3 1. Nature des Chlamydiae Petites Bactéries (RNA et DNA) À multiplication intracellulaire Génome réduit (0,66 Gg/mol - 1,04 Mpb soit 894 protéines) Absence de peptidoglycane mais présence de PLP

4 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae4 2. Cycle de multiplication Corps élémentaire 300 nm Corps réticulé 1000 nm dans le phagosome (union au lysosome inhibée) Durée du cycle : 48 à 72 h

5 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae5 3. Classification et pouvoir pathogène 3.1.classification

6 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae Pouvoir pathogène respiratoire C. pneumoniae séroprévalence : 50% infection en général bénigne (sauf surinfection à pneumocoque) C. psittaci maladie des oiseaux infection en général grave chez l homme (mortalité de 20%)

7 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae7 trachome kératite 3.3. Pouvoir pathogène oculaire : le TRACHOME C. Trachomatis immunotypes A, B, C 1 ère cause de cécité mondiale au bout de 20 ans d infection chronique (liée au manque d hygiène et à la malnutrition) se manifeste par une conjonctivite qui s aggrave au fil du temps avec des réactions d hypersensibilité.

8 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae8 Urétrite Chancre mou discret C. Trachomatis immunotypes L1 à L3 = maladie de Nicolas et Favre = Lymphogranulomatose « vénérienne » chancre mou discret disparaissant rapidement avec risque de chronicité et de scléroses rectales Pouvoir pathogène sexuel (1 ère cause d IST en France) C. Trachomatis immunotypes D à K Urétrite très proche de la gonococcie. Très fréquente (USA : 10 M de cas et 20% des adolescents sexuellement actifs positifs) Grave risque de stérilité chez la femme (infection apparente ou non chez 50% des femmes exposées seulement) Risque d'infection oculaire, en particulier le nouveau-né (AgNO 3 inactif)

9 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae9 4. Diagnostic 4.1. Prélèvement il doit ramener des …………………… réalisé au niveau du col ou sur le pus urétral.

10 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae10 4. Diagnostic 4.2. Techniques microscopie MGG Immunofluorescenc e

11 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae11 Mise en culture Immunoenzymologie Amplification génique : technique de choix

12 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae12 5. Traitement et prophylaxie Traitement : certains antibiotiques sont inutilisables : ………………………. on utilise des antibiotiques qui pénètrent dans ……………… comme Macrolides et Tétracyclines. Prophylaxie : pas de vaccin. amélioration de l hygiène pour le trachome lutte contre le péril sexuel pour l IST.

13 vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae13 Merci de votre attention !!!! Réalisé par Jean-No ël Joffin Mars 2007 Au laboratoire de SAINT BRICE ! Critiques :


Télécharger ppt "Vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae1. vendredi 10 janvier 2014Chlamydiae2."

Présentations similaires


Annonces Google