La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Secourisme appliqué au canyon. Accidentologie 81 % des accidents en juin/juillet/août (12 % week-end 15 août) majorité d'accidents entre 13 h et 14 h.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Secourisme appliqué au canyon. Accidentologie 81 % des accidents en juin/juillet/août (12 % week-end 15 août) majorité d'accidents entre 13 h et 14 h."— Transcription de la présentation:

1 Secourisme appliqué au canyon

2 Accidentologie 81 % des accidents en juin/juillet/août (12 % week-end 15 août) majorité d'accidents entre 13 h et 14 h (moindre mesure 14 h/15 h) 2 heures d'activité 2 heures d'activité Marche d'approche Marche d'approche Faim et froid Faim et froid des interventions ont été effectuées sur des personnes pratiquant des interventions ont été effectuées sur des personnes pratiquant 75% à titre personnel 75% à titre personnel 24% avec un encadrement professionnel 24% avec un encadrement professionnel 1 % dans le cadre associatif avec un moniteur fédéral 1 % dans le cadre associatif avec un moniteur fédéral

3 Les sauts Première cause d'accident (65% des fractures et 7/10 de celles-ci se situent au membre inférieur) Talon par impact contre l'eau Talon par impact contre l'eau cheville par hyperflexion cheville par hyperflexion Jambes (43%) par hyperflexion ou choc direct sur la jambe Jambes (43%) par hyperflexion ou choc direct sur la jambe Vertébrale: trop tordue dans l'eau ou pas assez dynamique Vertébrale: trop tordue dans l'eau ou pas assez dynamique Les autres traumatisme rencontrés sont : Le traumatisme crânien dû à un choc sur la boîte crânienne Le traumatisme crânien dû à un choc sur la boîte crânienne les plaies, qu'elles soient hémorragiques ou pas les plaies, qu'elles soient hémorragiques ou pas les luxations ou entorses d'épaules par réception déséquilibrée les luxations ou entorses d'épaules par réception déséquilibrée problèmes ORL (tympans par plongeon ou saut avec capuche ) problèmes ORL (tympans par plongeon ou saut avec capuche )

4 Les glissades et les chutes 33% des causes de fractures 33% des causes de fractures milieu très humide, moussu milieu très humide, moussu pendant la progression => entorses ou plaies pendant la progression => entorses ou plaies approche d'un départ de saut ou de rappel => cf sauts approche d'un départ de saut ou de rappel => cf sauts

5 Les autres facteurs Les descentes en rappel (manque de maîtrise, précipitation) La fatigue Le retard La mauvaise connaissance du milieu

6 Les traumatismes, que faire ? I) Traumatisme : Plaie (coupure, éraflure, morsure, piqûre) A) PLAIE GRAVE = Position d'attente Plaie au thorax : position demi assise pour faciliter la respiration. Plaie de l'abdomen : position à plat dos, ainsi que cuisses et genoux fléchis pour relâcher les muscles de l'abdomen et diminuer la douleur. Plaie à l'œil : allonger à plat dos, avec tête calée et les deux yeux fermée pour éviter une aggravation. Autre type de plaie : allonger la victime à l'abri en position horizontale pour diminuer les complications et prévenir une défaillance. Si un corps étranger (branches d'arbres, détritus...) est inclus dans la plaie, il ne faut jamais le retirer car son retrait peut aggraver la lésion et le saignement. Alerter les secours, protéger victime du froid, rassurer.

7 Les traumatismes, que faire ? B) PLAIE SIMPLE Nettoyer la plaie, protéger avec pansement et demander à la victime si elle est vacciné contre le tétanos. II) Traumatisme : Brûlure (par frottement) Refroidir le plus tôt possible la surface brûlée. L'arrosage immédiat diminue l'extension de la brûlure, limite ses conséquences et soulage la douleur. Ne rien mettre, en de hors de l'eau, sur la brûlure avant l'obtention d'un avis médical.

8 Les traumatismes, que faire ? III) Traumatisme : des os ou des articulations A) Le blessé se plaint du dos de la nuque et/ou de la tête : Immobiliser en permanence la tête + surveillance B) Quelques minutes après un coup à la tête la victime : Elle présente agitation ou prostration, Vomissements, maux de tête, diminution de la force musculaire ou engourdissement. lui demander de s'allonger, surveiller + alerter secours. C) victime présente un traumatisme d'un membre : Interdire toute mobilisation, alerter secours, surveiller, protéger contre le froid.

9 Dérèglement de la température interne Hypothermie Isoler du vent et de l'humidité Isoler du vent et de l'humidité Réchauffer pogressivement Réchauffer pogressivement alimenter alimenterHyperthermie Mettre à l'ombre ou dans un local frais, courant d'air Mettre à l'ombre ou dans un local frais, courant d'air Déshabillage Déshabillage arrosage arrosage

10 Noyade oxygéner à fort débit, déshabiller, sécher et recouvrir (risque fréquent dhypothermie) puis oxygéner à fort débit, déshabiller, sécher et recouvrir (risque fréquent dhypothermie) puis Chez la victime consciente qui respire : position demi assise Chez la victime consciente qui respire : position demi assise Pour linconscient qui ventile : PLS En cas darrêt cardio-respiratoire : massage et ventilation en attendant les secours (pour les titulaires de lAFPS) En cas darrêt cardio-respiratoire : massage et ventilation en attendant les secours (pour les titulaires de lAFPS)

11 La trousse de secours des pansements hydrocolloïdes 1 micropore (sparadrap) + 1 paire de ciseaux 1flacon Dakin + 10 compresses stériles 10x10 2 bandes Nylex fix L = 7 cm 1 ou 2 attelles Sam Splint (Immoflex ) des épingles, des trombones et du fil des épingles, des trombones et du fil 2 couvertures de survie (fine + épaisse) 1 fiche d'alerte et 1 fiche de suivi + 1 crayon 2 bougies de type chauffe-plat + 2 chaufferettes 1 boîte d'Aquatabs ou d'Hydroclonazone

12 Bonus de Philippe Crétal 1 plaquette de Doliprane plaquette de Topalgic LP spray de Ventoline 1 plaquette de Spasfon Lyoc 6 plaquettes de Coramine Glucose 1 plaquette de Tiorfan comprimés de Lexomil 1 plaquette de Motilyo

13 SECOURISME EN CANYON Remerciements à FRED GAILLEPAND pour sa contribution


Télécharger ppt "Secourisme appliqué au canyon. Accidentologie 81 % des accidents en juin/juillet/août (12 % week-end 15 août) majorité d'accidents entre 13 h et 14 h."

Présentations similaires


Annonces Google