La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Travail de génétique The aging feline kidney: a model mortality antagonist? Dancot Michaël Jubaru Anne-Sophie Schaefer Suzanne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Travail de génétique The aging feline kidney: a model mortality antagonist? Dancot Michaël Jubaru Anne-Sophie Schaefer Suzanne."— Transcription de la présentation:

1 Travail de génétique The aging feline kidney: a model mortality antagonist? Dancot Michaël Jubaru Anne-Sophie Schaefer Suzanne

2 Plan Objectif Objectif Matériel & méthodes Matériel & méthodes Résultats Résultats Discussion Discussion Conclusion Conclusion Critiques Critiques

3 Objectif Démontrer linfluence (ou non) des pathologies rénales sur lespérance de vie des chats. Démontrer linfluence (ou non) des pathologies rénales sur lespérance de vie des chats.

4 Méthodes générales Méthodes générales Procédures postmortem 676 chats adultes ( ) Mêmes conditions de logement Même environnement Même programme de santé Reproduction contrôlée Monitoring quotidien Signalement Biopsie grossière Analyse histo-pathologique Rapport épidémiologique Matériel et méthodes

5 Analyses de la morphologie rénale en fonction de lâge Attribution dun score histologique T-test causes rénales ou non-rénales Chi² test lésions rénales ou non parmi les causes non-rénales Mesure de la PSg à différents âges Comparer âge et condition corporelle

6 Héritabilité Evaluation de lhéritabilité grâce à : Evaluation de lhéritabilité grâce à : Examen post-mortem du tissu rénal Examen post-mortem du tissu rénal Résultats histopathologiques Résultats histopathologiques Utilisation de : -DEXA -SOLAR -PCA

7 Résultats 1. Structure rénale & âge Score augmente significativement avec lâge Localisation : tubules & interstitium Région : multifocale Degré : modéré Caractéristique : chronique-actif

8 Chats mourant de lésions tubulo-interstitielles Chats mourant de lésions tubulo-interstitielles Chats mourant de lésions non- rénales ms ayant des modifications histologiques Chats mourant de lésions non- rénales ms ayant des modifications histologiques Vivent significativement + lgtps que les autres Chats > 108 mois : mortalité rénale +++ Chats mourant de lésions rénales : score + élevé Age de la (rénale) : + vieux lésions tubulaires + jeunes lésions glomérulaires

9 Fréquence de modifications rénales parmi les chats mourant de causes non-rénales Fréquence de modifications rénales parmi les chats mourant de causes non-rénales Psg plus chez les chats > 3,8 ans Psg plus chez les chats > 3,8 ans

10 2. Héritabilité Différences liées aux facteurs génétiques nentrent pas en compte pr + de 20% Différences liées aux facteurs génétiques nentrent pas en compte pr + de 20% Influence de : -Environnement -Facteurs fixes -Interactions

11 Discussion Fréquence de vieux chats mourant de lésions rénales Fréquence de vieux chats mourant de lésions rénales Durée de vie plus longue des chats ayant lésions t-i. Durée de vie plus longue des chats ayant lésions t-i. Modifications rénales ds la majorité de la population Modifications rénales ds la majorité de la population Glomérulopathie & inflammation interstitielle +++ Glomérulopathie & inflammation interstitielle +++ peuvent influencer le moment de la mort peuvent influencer le moment de la mort Influence de la Psg non prouvée Influence de la Psg non prouvée Qd mort de cause rénale : Δ° métaboliques Qd mort de cause rénale : Δ° métaboliques

12 Lésions rénales résultent dun mécanisme adaptatif au niveau C effet bénéfique(?) Lésions rénales résultent dun mécanisme adaptatif au niveau C effet bénéfique(?) Adaptation au stress retard du moment de la mort??? Adaptation au stress retard du moment de la mort??? Amaigrissement lié aux lésions rénales : -rôle? Amaigrissement lié aux lésions rénales : -rôle? -génétique? -génétique? Mort = résultat derreurs dadaptations multiples? Mort = résultat derreurs dadaptations multiples? Pas de composante héritable des lésions t-i Pas de composante héritable des lésions t-i

13 Conclusion Certains processus pathologiques chez lanimal vieillissant peuvent représenter des adaptations permettant une espérance de vie augmentée… Certains processus pathologiques chez lanimal vieillissant peuvent représenter des adaptations permettant une espérance de vie augmentée…

14 Usages en pratique Ne pas soigner les animaux atteints de lésions rénales.. Ne pas soigner les animaux atteints de lésions rénales.. Ne pourrait-on pas extrapoler à toute situation de stress? Ne pourrait-on pas extrapoler à toute situation de stress? Impossibilité de sélectionner Impossibilité de sélectionner Diagnostic précoce des lésions t-i Diagnostic précoce des lésions t-i

15 Critiques Quasi-impossibilité de le faire admettre en pratique Quasi-impossibilité de le faire admettre en pratique Dans le cas contraire : perte de crédibilité Dans le cas contraire : perte de crédibilité Trop de questions laissées sans réponses au terme de cette étude Trop de questions laissées sans réponses au terme de cette étude

16 Merci de votre « attention »

17 Bibliographie Lawler D.F. et al. The aging feline kidney: a model mortality antagonist. Journal of Feline Medicine and Surgery. 2006, 8, Lawler D.F. et al. The aging feline kidney: a model mortality antagonist. Journal of Feline Medicine and Surgery. 2006, 8,


Télécharger ppt "Travail de génétique The aging feline kidney: a model mortality antagonist? Dancot Michaël Jubaru Anne-Sophie Schaefer Suzanne."

Présentations similaires


Annonces Google