La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Introduction à la recherche en science politique Jean-Benoit PILET Université Libre de Bruxelles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Introduction à la recherche en science politique Jean-Benoit PILET Université Libre de Bruxelles."— Transcription de la présentation:

1 1 Introduction à la recherche en science politique Jean-Benoit PILET Université Libre de Bruxelles

2 2 Les grands paradigmes de la science politique Pour toute réalité, tout objet, de multiples angles de vue sont possibles Chaque approche fait ressortir certains traits plus que dautres Paradigme (Lakatos) L'ensemble des règles admises et intériorisées comme « normes » par la communauté scientifique, à un moment donné de son histoire, pour délimiter et problématiser les « faits » qu'elle juge dignes d'étude. Lévolution scientifique est animée par la succession des paradigmes (Kuhn) Période normale Accumulation des anomalies Expérimentation de solutions aux anomalies Fragmentation de lautorité Contestation Institutionnalisation du nouveau paradigme

3 3 Lhistoire de la science politique ou la succession des paradigmes Comme les autres sciences, lhistoire de la science politique est celle dune succession de paradigmes dominants contestés puis emportés par des paradigmes mineurs La lutte entre paradigmes est aussi bien souvent la lutte entre des chercheurs influencés par des disciplines sœurs Droit: institutionnalisme Economie: rational choice et réalisme (en RI) Sociologie: structuralisme, constructivisme et behaviourisme Le ou les paradigmes dominants varient aussi grandement dans lespace USA et monde anglo-saxon Europe continentale France

4 4 Avant les paradigmes, la question du rapport à la réalité Premier débat: Quelle est la nature de la réalité sociale à étudier? Dans quelle mesure la société peut-elle être étudiée de la même manière que la nature? Deux grandes réponses : Positivisme La connaissance scientifique est construite à partir de lobservation des faits (empiricisme). Les faits observés existent indépendamment du chercheur et de ses valeurs/biais. Le but de la science est de produire un savoir testable, vérifiable. La distinction de nature entre science de la société et science de la nature est faible. Réalisme critique Toute réalité sociale est le résultat dun faisceau complexe dinteractions visibles et invisibles. La connaissance scientifique se construit en allant au- delà de ce qui est directement observables. Le chercheur a une influence sur la réalité observée. Il linfluence (ex: thermomètre). Le savoir se construit par léchange au sein de la communauté scientifique, et non par des tests reproductibles. La distinction entre sciences de la société et sciences de la nature est grande.

5 Les grands paradigmes dans le cours Nous allons voir les principaux paradigmes Un cours par paradigme ET nous les associerons avec leur méthode privilégiée (un cours). Attention: cela ne signifie pas que chaque paradigme na quune méthode ou quune méthode ne vaut que pour un paradigme. Cela signifie quil faut toujours bien réfléchir à larticulation entre théorie et méthode. 5

6 6 Plan du cours pour les paradigmes Avant la science politique moderne Linstitutionnalisme classique La science politique moderne (post-1950) La réaction à linstitutionnalisme classique Le structuralisme La réaction aux approches structurelles Le behaviouralisme Le rational choice La recherche dun paradigme de synthèse Le néo-institutionnalisme La réaction aux paradigmes positivistes Le constructivisme

7 7 Le premier paradigme: linstitutionnalisme classique (old institutionnalism) La science politique est létude des institutions (= droit) et de leur fonctionnement (droit). Exemple: Bagehot, The English Constitution (1867) Collecte dinformation sur les institutions dans le plus grand nombre possible de pays Quête du meilleur gouvernement possible, les institutions étant la clef de voute de la démocratie Méthodes privilégiées Analyse des textes légaux Observation directe des pratiques politiques Peu de systématisation méthodologique (proto-science) Les critiques de linstitutionnalisme Incapable dexpliquer les grands bouleversements politiques des années 1930 Modèle athéorique Méthode peu scientifique Modèle niant la place des acteurs, quils soient collectifs ou individuels

8 8 La contestation de lancien institutionnalisme Le Structuralisme Le Behaviouralisme Le Rational choice

9 9 Structuralisme Les institutions sont secondaires Lobjet centrale de la science politique est létude des processus sociaux Les processus sociaux sont issus de structures fondamentales; celles- ci sont le plus souvent inconscientes. Le but du structuralisme est de mettre à jour ces structures inconscientes pour expliquer les phénomènes politiques observés (critical realism). Débat sur la nature de ces structures fondamentales. Clivages sociaux (Marxisme – études des luttes sociales, des conflits de classe comme moteur de lhistoire ) Structures économiques (Przeworski- Développement économique et démocratisation;) Poids de lhistoire (Lipset & Rokkan) La culture (Max Weber – Léthique protestante et lesprit du capitalisme) Méthodes privilégiées Observation directe (séjour de terrain) Qualitatif Méthode comparée


Télécharger ppt "1 Introduction à la recherche en science politique Jean-Benoit PILET Université Libre de Bruxelles."

Présentations similaires


Annonces Google