La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA SEGMENTATION Outil pour comprendre la structure dun film ou dun programme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA SEGMENTATION Outil pour comprendre la structure dun film ou dun programme."— Transcription de la présentation:

1

2 LA SEGMENTATION Outil pour comprendre la structure dun film ou dun programme

3 Les différentes unités cinématographiques un cadre (photogramme ou « frame ») : le plus petit segment dun film ou dune vidéo un plan : au tournage: du démarrage à larrêt de la caméra au montage: entre deux coupes

4 Les différentes unités cinématographiques une scène : ensemble en plusieurs plans, filmée en temps réel et avec « continuité », dépourvue dellipse temporelle (une scène = unité de temps et despace)

5 Les différentes unités cinématographiques une séquence: ensemble autonome de plans, formant un tout du point de vue de lintrigue. Elle peut comporter des ellipses, des changements de lieux ou lentrée et la sortie de plusieurs personnages. La séquence est une unité cinématographique basée sur un thème ou une partie du récit. La séquence classique respecte lordre chronologique des événements avec un début, un milieu et une fin. Mais, la séquence peut constituer en elle-même un « flash back » ou un « flash foward » et se confondre avec le récit dun personnage ou dun événement.

6 Fonctions narratives de la séquence: selon sa place et son contenu La séquence alternée: fait se succéder au moins 2 séries dévénements simultanés; classiquement, on voit les poursuivants et les poursuivis, alternativement La séquence parallèle: fait alterner au moins 2 séries dévénements ou de motifs sans liens temporels; le lien entre les séries étant dordre symbolique et invite le spectateur à la comparaison

7 Les différentes unités cinématographiques un plan-séquence : scène composée dun seul plan, caractérisée par une double continuité temporelle et spatiale. Le plan-séquence a une unité sur le plan narratif (c'est une séquence) et sur le plan technique (c'est un plan), d'où son nom. Lutilisation de la profondeur de champ, de mouvements de caméra et du rythme dans le jeu des acteurs le rendent souvent aussi complexe à réaliser quune scène comportant plusieurs plans, malgré labsence de montage.

8 LES STRUCTURES TEMPORELLES DU RÉCIT TEMPS SUBJECTIF DE LA DURÉE

9 Temps du récit Les temporalités Les temporalités Temps condensé (elliptique) Temps respecté (isochronique) Temps dilaté (allongé) Plus court que la réalité Égal à la réalité Plus long que la réalité

10 ÉLÉMENTS DE COMPRÉHENSION DU LANGAGE VISUEL Les 8 types dellipse

11 QUEST-CE QUUNE ELLIPSE? Du grec Elliepsis, absence de quelque chose ou sous-entendu, quelque chose de non dit mais à comprendre Cest lidée entre 2 images…

12 Lellipse agit sur: Le temps Lespace Laction Le mouvement Les personnages Les sentiments Les idées

13 Créer une ellipse ou non est un choix Figure de style (montre sans montrer) Principe de tout langage Principe du spectateur actif (fait travailler les méninges du spectateur) Relève essentiellement du visuel Agit sur les petites et grandes unités cinématographique « Le cinéma en plans longs est moins elliptique que le cinéma en plans courts » Philippe Durand Cinéma et montage, un art de lellipse, Editions du Cerf, Paris 1993 « Le cinéma en plans longs est moins elliptique que le cinéma en plans courts » Philippe Durand Cinéma et montage, un art de lellipse, Editions du Cerf, Paris 1993

14 Les 8 types dellipse Sur les petites unités cinématographiques 1.Le raccord dans le mouvement 2.Le raccord de direction 3.Le jump cut ou « saute temporelle » 4.Le champ-contrechamp

15 Les 8 types dellipse Sur les grandes unités cinématographiques 5.Lellipse par la transition ou trucage Fondu enchaîné Fondu de limage au noir/du noir à limage Ouverture fermeture de liris Volet (Wipes – vertical -/horizontal et autres formes) 6.Le jeu avec le hors-champ (ellipse de personnages, dactions, etc) 7.Le jeu avec le temps « flashback » et « flashfoward » 8.Lellipse avec le son

16 Le cadre le champ et le hors-champ La rencontre du champ et du hors champ renvoie à la notion despace filmique Hors champ rebord physique de limage

17 Le jeu avec le hors-champ Ellipse dun personnage Ellipse daction Ellipse du spectateur Ellipse de lieu Échelle de plan Utilisation de longue focale Éclairage (jeu ombre-lumière Durée du plan

18 Exemple: Extrait de A Chess Dispute (réal.: R.W. Paul) 1903… Ici, le but de lellipse daction est de faire rire. Parfois, on lutilise par économie de plans (ou de budget) ou encore parce quon ne peut pas tout montrer à lécran. Remarquez le plan moyen !

19 NANCY GENDRON, CHARGÉE DE COURS Document pédagogique préparé par Atelier de montage EDM-4140 Session hiver 2010 FIN DE LA PRÉSENTATION


Télécharger ppt "LA SEGMENTATION Outil pour comprendre la structure dun film ou dun programme."

Présentations similaires


Annonces Google