La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 1 – Les écosystèmes. Pensons-y... Combien de différentes catégories dorganismes pouvez-vous nommer? Quest-ce quils ont tous en commun?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 1 – Les écosystèmes. Pensons-y... Combien de différentes catégories dorganismes pouvez-vous nommer? Quest-ce quils ont tous en commun?"— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 1 – Les écosystèmes

2 Pensons-y... Combien de différentes catégories dorganismes pouvez-vous nommer? Quest-ce quils ont tous en commun?

3

4

5

6

7

8 Quelques points de départ... Dans ce chapitre nous allons examiner les interactions entre les organismes vivants. Voici quelques définitions essentielles: Espèce : un groupe dorganismes qui peuvent se reproduire ensemble et produire une descendance fertile. Les membres dune même espèce ont un pool génétique commun. Habitat : lenvironnement dans lequel une espèce habite normalement ou lendroit où se trouve un organisme vivant. Écologie : Létude des interactions entre les organismes vivants et entre les organismes et leur environnement.

9 Les niveaux dorganisation Population : un groupe dorganismes de la même espèce qui habitent un même lieu au même temps. Communauté : un groupe de populations vivant et interagissant avec lun lautre dans un lieu donné. Écosystème : une communauté et son environnement abiotique. Ce concept est plus large que lhabitat : lhabitat est où une seule espèce vit, alors que lécosystème est là où vit un groupe de populations.

10 Individu Population Communauté Écosystème + dautre populations + lenvironnement abiotique + dautres individus

11 Biotique vs. abiotique Lenvironnement fait référence à tout ce qui entoure un organisme. Il peut être divisé en quatre éléments majeurs : Selon vous, quels sont-ils?

12 Lhydrosphère (leau) Latmosphère (lair) Lithosphère (surface terrestre) La biosphère (tous les organismes vivants) Lenvironnement est composé de deux types de facteurs : Abiotiques : les composantes non-vivantes qui influencent la taille des populations et leurs interactions entre elles. Pouvez-vous nommer des exemples? Biotiques : les composantes vivantes. Pouvez-vous nommer des exemples?

13 Les types de consommateurs Les chaînes alimentaires sont crées par les interactions entre les différents niveaux dorganismes dans un écosystème. Les plantes sont des producteurs parce quils convertissent lénergie solaire en énergie chimique pour les écosystèmes (et pour être utilisés par dautres organismes). Les animaux qui consomment des plantes (herbivores) sont appelés consommateurs primaires. Pouvez-vous en nommer? Les animaux qui consomment des herbivores (carnivores) sont appelés consommateurs secondaires. Pouvez-vous en nommer?

14 Consommateur tertiaires Le quatrième niveau trophique Carnivores de dernier ordre

15 Si lénergie solaire fournit la nourriture pour les plantes et quelle est transmise aux herbivores et aux carnivores… quest-ce qui lui arrive après? Décomposeurs/Détritivores/Nécrophages: Famille dorganismes qui se nourrissent de matières végétales ou animaux morts. Ex: Bactéries, vers de terre, etc. Il y a donc un recyclage de lénergie dans un écosystème.

16 Carnivore (consommateur secondaire) Herbivore (consommateur primaire) Plante (producteur) Cette pyramide représente le mouvement ascendant de lénergie dans lécosystème. Pourquoi pensez-vous quon représente ceci à laide dune pyramide?

17 Les chaînes alimentaires Les chaînes alimentaires sont linéaires et représentent mal le mouvement de lénergie dans les écosystèmes. HerbeSourisCouleuvre FauconBactéries

18 Réseau alimentaire Représentation non-linéaire des interactions alimentaires dans un écosystème. Fruit SauterelleGrenouille Couleuvre Souris Chevreuil Herbe Loup Les réseaux alimentaires sont beaucoup plus stables que les chaînes.

19 Transfert de lénergie Lénergie solaire est absorbée par les plantes vertes dans une réaction appelée photosynthèse. Lénergie solaire sera convertie en sucre (glucose) que la plante va entreposer. Par la suite le consommateur primaire qui se nourrit de la plante va absorber le glucose.

20 Efficacité La quantité dénergie (chaleur) se mesure en kilojoules. Soit la chaîne alimentaire suivante: SoleilHerbeSourisCouleuvre Si le soleil fournit 1000 kJ, quelle quantité dénergie se rendra à la couleuvre? Lénergie disponible pour un niveau trophique supérieur est de 10%!

21 Transfert dénergie dans un écosystème Energie solaire Énergie perdue sous forme de chaleur et déchets PRODUCTEUR CONSOMMATEUR PRIMAIRE CONSOMMATEUR SECONDAIRE

22 Seulement une petite portion de lénergie obtenue par le poulet lorsquil mange du grain parvient jusquà notre assiette (10%).

23 Transfert dénergie dans un écosystème La première source dénergie est le soleil. Les producteurs (végétaux) tirent leur énergie du soleil par le processus de photosynthèse. Seul une faible partie de lénergie du soleil est captée par le végétal et est utilisée pour se nourrir. Il y a un transfert dénergie de deuxième niveau lorsquun herbivore mange un végétal et un transfert de troisième niveau lorsquun carnivore mange un herbivore. Un transfert dénergie se produit lorsque lénergie passe dun niveau à un autre. Toutefois, plus on monte, moins il y a dénergie disponible.

24 Pensons-y… 1. Construisez une chaîne alimentaire en incluant autant de niveaux que possible. 2. Supposez que des éruptions volcaniques envoient des tonnes de particules dans latmosphère. Ces particules créent des nuages de poussière qui diminuent la quantité de lumière solaire pendant un an. Expliquez ce qui pourrait arriver à divers organismes dans un écosystème suite à un tel événement.

25 Les pyramides Les pyramides sont un moyen de représenter ce transfert inégal dénergie dun niveau trophique à lautre dans une chaîne alimentaire. On distingue trois types de pyramide : Pyramide des nombres Pyramide de biomasse Pyramide de lénergie

26 La pyramide des nombres Dans ce type de pyramide, on retrouve la quantité dorganismes présents dans un écosystème. Exemple : feuilles - 25 sauterelles - 10 rats - 1 hibou Inconvénient : la pyramide des nombres peut être inversée! Exemple : 1 arbre, 450 insectes, 15 oiseaux

27

28 Cette pyramide des nombres représente le réseau alimentaire dune prairie.

29 La pyramide de biomasse Biomasse : Masse dun organisme auquel on a retiré leau en kg. Dans ce type de pyramide, on représente la biomasse de chaque niveau trophique. Exemple : 12 arbres de 50 kg 3000 insectes de 0,001 kg 50 oiseaux de 0,4 kg 3 hiboux de 2,5 kg Cette pyramide peut aussi être inversée.

30 La pyramide de lénergie Pyramide qui représente la quantité dénergie disponible à chaque niveau trophique. Cest la pyramide la plus représentative. Si un groupe darbres peut capter kJ, construis la pyramide dénergie incluant des insectes, des oiseaux et des hiboux. Est-ce que cette pyramide peut être inversée?

31 La perte dénergie Comme nous avons vu, environ 10% de lénergie contenue dans un niveau trophique est transmise au prochain niveau. Voici une liste plus complète des raisons pourquoi : Une grande partie de lénergie est utilisée pour la respiration cellulaire (le processus dans lanimal qui décompose le sucre pour en extraire lénergie). La perte de chaleur arrive aussi pendant ce processus. Des parties de lorganisme peuvent ne pas être mangées, ou bien régurgitée (exemple : les hibous vomissent les os). Des organismes ne sont pas mangés – leur énergie nest pas transférée.

32 Les détritivores Les détritivores sont les organismes qui se nourrissent de matière animale ou végétale morte et/ou dexcréments danimaux (vers, insectes, etc.) Les saprotrophes (décomposeurs) sont une catégorie de détritivores. Ce sont des organismes qui vivent dans ou sur la matière organique morte (champignons, bactéries, etc.) et la digèrent en sécrétant des enzymes digestives dessus et en absorbant les molécules. Tous les décomposeurs sont des détritivores, mais pas tous les détritivores sont des décomposeurs.

33 En résumé... Le premier niveau trophique est constitué de plantes. Les plantes sont des producteurs, aussi appelés autotrophes. Ceux-ci prennent de lénergie solaire et de la matière inorganique et créent de la matière organique (sucre) par la photosynthèse. Les autres niveaux trophiques sont constitués dherbivores et de carnivores, aussi appelés hétérotrophes. Ceux-ci ne peuvent pas créer leur propre nourriture alors ils doivent consommer des autotrophes ou dautres hétérotrophes pour se nourrir.

34 Réseau alimentaire Essayez de construire un réseau alimentaire en suivant les indices ci-dessous. Les algues sont consommées par la larve de la mouche de mai. Les débris de feuilles sont consommés par les larves du trichoptère (mouche) et de la mouche noire. Les larves de la mouche noire, de la mouche de mai et du trichoptère sont consommées par les truites juvéniles. La truite juvénile est consommée par le martin-pêcheur. La larve de la mouche de mai est aussi consommée par le chabot (poisson) et la larve déphéméroptères (mouches); toutes celles-ci sont consommées par les truites adultes.

35 Les populations Une population est lensemble des individus dune espèce qui occupent une certaine région géographique pendant un certain temps. Exemple : tous les orignaux qui habitent sur lÎle du Cap- Breton. La taille de la population de chaque espèce est continuellement ajustée par les interactions de cette espèce avec sa source de nourriture et avec les organismes qui les consomment.

36 La taille des populations est influencée par quatre facteurs majeurs : Le taux de natalité : le nombre de nouveaux membres dune espèce nés à cause de la reproduction. Le taux de mortalité : le nombre dorganismes dune espèce qui meurent. Note : Ces deux facteurs sont co-dépendants. Limmigration : larrivée de membres de lespèce dautres lieux. Lémigration : le départ de membres de lespèce vers dautres lieux. Note : Ces deux facteurs sont co-dépendants.

37 Courbe normale de croissance dune population Lorsquun écosystème commence à se former, il y a beaucoup de ressources et despace. Les organismes vont se reproduire très rapidement et leurs nombres vont augmenter vite. Avec le temps, la croissance de la population va se stabiliser. En général, quand on fait le graphique des nombres en fonction du temps, cela donne une courbe normale qui ressemble à...

38

39 Les trois phases Cette courbe peut être divisée en trois phases : 1. La phase de croissance exponentielle, où le nombre dorganismes augmente de plus en plus vite. 2. La phase de transition, où le taux de croissance de la population diminue drastiquement; elle augmente encore mais moins vite. 3. La phase plateau, où la taille de la population sest stabilisée; il ny a plus de croissance.

40 1) La phase de croissance exponentielle La croissance de la taille de la population est rapide pendant cette phase parce quil y a : une abondance de ressources (nourriture, espace, lumière) peu de compétition avec dautres espèces des facteurs abiotiques favorables (température, sol) peu de prédation et de maladie Une population de bactéries peut se doubler dans quelques heures seulement. (1, 2, 4, 8, 16, 32, 64, etc.)

41 2) La phase de transition La croissance de la taille de la population ralentit pendant cette phase parce quil y a : plus de compétition à cause du plus grand nombre dindividus des prédateurs (attirés par la nouvelle abondance de nourriture) plus de chances pour des maladies (plus dindividus qui vivent de plus en plus près lun de lautre)

42 3) La phase plateau La croissance de la taille de la population se stabilise parce que : lespace disponible est maintenant occupée la compétition est forte entre les herbivores, et comme résultat, ils ont moins de bébés la prédation et les maladies causent un taux de mortalité qui est environ égal au taux de natalité Dans cette phase : naissance + immigration = mort + émigration

43 La capacité biotique (K) La phase plateau, où la taille de la population se stabilise, indique que lhabitat a atteint sa capacité biotique. Ceci veut dire le maximum dindividus quun habitat en particulier peut supporter. Voici des facteurs qui limitent la capacité biotique : La disponibilité des ressources telles que leau, la nourriture, la lumière solaire, labri, lespace, loxygène Laccumulation des déchets / excréments et de dioxide de carbone La prédation La maladie

44 La compétition : entre deux individus de la même espèce lorsquils doivent partager les ressources. Il y a deux sortes de compétition : Intraspécifique : entre les membres de la même espèce Interspécifique : entre les membres de deux espèces qui ont la même source de nourriture.

45 La densité : le nombre dindividus par unité de surface. Deux sortes de facteurs influencent la densité : Les facteurs dépendants de la densité sont ceux qui sont causés par la densité. Ici cest la densité qui amène des conditions qui influencent la densité et fait descendre les nombres dorganismes. Exemple : surpeuplement = stress = vulnérabilité aux maladies et aux parasites, agression et négligence des petits. Les facteurs indépendants de la densité sont ceux qui influencent la densité sans y être reliée. Le nombre dorganismes ne change rien. Exemple : un feu de forêt tue tous les serpents. Un différent nombre de serpents naurait rien changé.

46 Questions Lire P24 # 1,2,3,4,5,6

47 Les humains Quest-ce que tout cela veut dire pour nous? Il est important pour nous de savoir quels écosystèmes sont les plus efficaces afin de bien planifier nos ressources alimentaires. Lécosystème le plus productif (qui produit le plus de nouvelles plantes en biomasse par année par unité de surface) est la forêt tropicale humide. Lécosystème le moins productif est le désert. Environ au milieu se situe la terre agricole.

48 ... Nous ne pouvons pas utiliser nimporte quel sol pour faire pousser nos champs de légumes et de céréales : par exemple, la préparation de sols en forêt tropicale humide détruirait lécosystème et il ne serait plus autant productif. Note : la croissance des plantes ne dépend pas seulement de la lumière solaire; les plantes ont aussi besoin deau, de gaz carbonique (CO2) et de nutriments tels lazote et le phosphore.

49 Notre nourriture et la compétition Les humains cultivent des plantes en énormes quantités en faisant de la monoculture : cultiver une seule sorte de plante à la fois. Certains insectes sont spécialisés pour se nourrir dune seule sorte de plante : ils deviennent des pestes pour nous. En nature ceci narrive pas puisque les plantes poussent en petites zones, ce qui empêche les boom dinsectes.

50 Les pesticides Les pesticides sont des produits chimiques toxiques que les fermiers utilisent pour arroser leurs champs pour empêcher leur endommagement par les insectes. Ils sont conçus pour tuer les insectes sans nuire aux plantes ni aux autres animaux. Toutefois, les pesticides sont dangereux dans les chaînes alimentaires puisquils sont ingérés par des animaux qui se nourrissent des plantes arrosées et ensuite transmis de niveau trophique en niveau trophique.

51 La bioamplification La bioamplification est présente lorsquune substance chimique telle les pesticides entre dans une chaîne alimentaire et augmente en concentration enmontant les niveaux trophiques. Ces substances toxiques sont intégrées dans les tissus de lanimal; elles ne peuvent pas être éliminées. Leur effet est minimal dans les niveaux trophiques peu élevés, mais elles causent des problèmes plus tard.

52 Activité Lire page 30 et 31 Pg 32 faire questions, 1,2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 11

53 Révision du chapitre 1 Organisme Espèce Écosystème Producteurs Cons. primaires Cons. secondaires Herbivores Carnivores Pyramide des nombres Pyramide de biomasse Pyramide de lénergie Chaîne alimentaire Réseau alimentaire Niveaux trophiques Transfert dénergie Capacité biotique Compétition intraspécifique Compétition interspécifique Populations Facteurs dépendants et indépendants de la densité Productivité Bioamplification


Télécharger ppt "Chapitre 1 – Les écosystèmes. Pensons-y... Combien de différentes catégories dorganismes pouvez-vous nommer? Quest-ce quils ont tous en commun?"

Présentations similaires


Annonces Google