La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le journal général. Les comptes en T Même si les comptes en T permettent aux comptables d'analyser l'effet de différentes transactions dans les comptes,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le journal général. Les comptes en T Même si les comptes en T permettent aux comptables d'analyser l'effet de différentes transactions dans les comptes,"— Transcription de la présentation:

1 Le journal général

2 Les comptes en T Même si les comptes en T permettent aux comptables d'analyser l'effet de différentes transactions dans les comptes, les comptables utilisent plutôt le journal général lorsqu'ils veulent comptabiliser des transactions. Les comptes en T sont plutôt des outils d'analyse de transactions.

3 Les transactions de Gilles Dupéré Afin d'expliquer le journal général, nous allons reprendre les transactions de Gilles Dupéré du mois de novembre et, avec l'aide des comptes en T, nous les comptabiliserons de façon officielle, c'est- à-dire, en utilisant le journal général.

4 Transaction du 1 er novembre Gilles Dupéré investit 15 000 $ dans sa nouvelle entreprise. Encaisse 11-01 15 000 G. Dupéré - propriétaire 15 000 11-01 Pour nous aider à écrire cette transaction de façon officielle, c'est- à-dire, dans le journal général, révisons l'écriture dans les comptes en T. 2008 Lorsqu'on commence une nouvelle page de journal général, on indique toujours l'année. 1-novEncaisse G. Dupéré - propriétaire 15 000 Dans le journal général, il faut toujours incrire les comptes débiteurs en premier. Donc, nous commencerons avec l'encaisse. Ensuite, nous pouvons incrire les comptes créditeurs. Voici à quoi ressemble un journal général. Les comptes créditeurs seront toujours en retrait. Investissement initial du propriétaire Pour terminer, nous allons écrire une description de la transaction. S'il y a lieu, incrivez le numéro du chèque ou de la facture.

5 Transaction du 4 novembre L'entreprise achète 1 500 $ de fournitures de bureau. Encaisse G. Dupéré - propriétaire 15 000 Investissement initial du propriétaire 2008 1-nov Encaisse 11-01 15 0001 500 11-4 Fournitures de bureau 11-4 1 500 Pour nous aider à écrire cette transaction de façon officielle, c'est- à-dire, dans le journal général, réaffichons les comptes en T. Continuons le journal général. Révisons les comptes en T pour nous aider à écrire la transaction. Écrivons les comptes débiteurs en premier. 4-novFournitures de bureau1 500 Écrivons maintenant les comptes créditeurs. N'oubliez pas de le mettre en retrait. Encaisse1 500 Achat de fournitures de bureau Pour terminer, nous allons écrire une description de la transaction.

6 Transaction du 12 novembre L'entreprise fait l'acquisition d'un ordinateur de 11 000$: elle donne 3 000 $ comptant et elle paiera le solde dans 30 jours. Encaisse 11-01 15 0001 500 11-4 Équipement de bureau 11-12 11 000 Comptes fournisseurs 8 000 11-12 3 000 11-12 Continuons le journal général. Affichons les comptes en T pour nous aider à écrire la transaction. Écrivons les comptes débiteurs en premier. 12-nov11 000 Équipement de bureau Encaisse Comptes fournisseurs 3 000 8 000 Écrivons maintenant les comptes créditeurs. N'oubliez pas de les mettre en retrait. Achat d'un ordinateur (crédit et comptant) Pour terminer, nous allons écrire une description de la transaction.

7 Transaction du 17 novembre Le propriétaire retire 500 $ du compte en banque de l'entreprise pour son usage personnel. Pour nous aider à écrire cette transaction de façon officielle, c'est- à-dire, dans le journal général, réaffichons les comptes en T. Continuons le journal général. Révisons les comptes en T pour nous aider à écrire la transaction. 17-novG. Dupéré - retrait 500 G. Dupéré - retrait 11-17 500 Encaisse 11-01 15 0001 500 11-4 3 000 11-12 500 11-17 Encaisse 500 Retrait du propriétaire Écrivons les comptes débiteurs en premier. Écrivons maintenant les comptes créditeurs. N'oubliez pas de le mettre en retrait. Pour terminer, nous allons écrire une description de la transaction.

8 Transaction du 26 novembre L'entreprise émet un chèque de 3 000 $ pour payer une partie de la somme due sur l'achat de l'ordinateur. Pour nous aider à écrire cette transaction de façon officielle, c'est- à-dire, dans le journal général, réaffichons les comptes en T. Continuons le journal général. Révisons les comptes en T pour nous aider à écrire la transaction. 26-novComptes fournisseurs3 000 Encaisse 11-01 15 0001 500 11-4 3 000 11-12 500 11-17 Comptes fournisseurs 8 000 11-12 3 000 11-26 11-26 3 000 Encaisse 3 000 Paiement du compte fournisseurs Écrivons les comptes débiteurs en premier. Écrivons maintenant les comptes créditeurs. N'oubliez pas de le mettre en retrait. Pour terminer, nous allons écrire une description de la transaction.

9 Transaction du 30 novembre Le propriétaire investit un montant supplé- mentaire de 5 000 $. Pour nous aider à écrire cette transaction de façon officielle, c'est- à-dire, dans le journal général, réaffichons les comptes en T. Continuons le journal général. Révisons les comptes en T pour nous aider à écrire la transaction. 30-novEncaisse5 000G. Dupéré - apport 5 000 Investissement additionnel du propriétaire Encaisse 11-01 15 0001 500 11-4 3 000 11-12 500 11-17 3 000 11-26 11-30 5 000 G. Dupéré - apport 5 000 11-30 Écrivons les comptes débiteurs en premier. Pour terminer, nous allons écrire une description de la transaction. Écrivons maintenant les comptes créditeurs. N'oubliez pas de le mettre en retrait.

10 En conclusion Il est évident que la logique des comptes en T est très utile lorsque les comptables doivent écrire des transactions dans le journal général. Avec l'expérience, les écritures de journal deviennent presque automatique.


Télécharger ppt "Le journal général. Les comptes en T Même si les comptes en T permettent aux comptables d'analyser l'effet de différentes transactions dans les comptes,"

Présentations similaires


Annonces Google