La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DESS de Neuroradiologie Kh. Ben Mahfoudh Service de Radiologie CHU H Bourguiba, SFAX.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DESS de Neuroradiologie Kh. Ben Mahfoudh Service de Radiologie CHU H Bourguiba, SFAX."— Transcription de la présentation:

1 DESS de Neuroradiologie Kh. Ben Mahfoudh Service de Radiologie CHU H Bourguiba, SFAX

2 Pathologie tumorale responsable de compression médullaire. Clinique souvent trompeuse Diagnostic souvent tardif. IRM:examen de choix pour le diagnostic et pour la surveillance post thérapeutique

3 Radiographies standard IRM Myéloscanner Echographie post opératoire scintigraphie

4

5 Siège morphologie Signal kystes

6 Localiser la tumeur dans lun des 3 compartiments: intramédullaire, intradurale extramédullaire et extradurale. +++ Siège par rapport aux vertèbres: pôle supérieur et pôle inférieur.

7 Taille Forme Contours Rapport et limites avec la moelle saine

8 T1 et en T2 Après gado Composante charnue Stigmates dhémorragie calcification

9 Kystes tumoraux Kystes polaires Syrinx

10

11

12

13 Comment compléter cet examen?

14

15 Dominées par lépendymome et lastrocytome Hémangioblastome et métastases Retard diagnostic Gonflement médullaire

16 Adulte Centrale bien limitée et clivable Siège cervical Lombaire: forme myxopapillaire Composante solide prenant le GADO Kystes tumoraux et satellites++ Signe de la coiffe

17

18

19

20 Enfant +++ Thoracique et panmédullaire Mal limitée et infiltrante Excentrée Prise de contraste hétérogène Fréquence des kystes tumoraux Pronostic moins bon

21

22

23

24 5% des tumeurs médullaires Sporadique Maladie de Von Hippel Lindau Tumeurs hautement vasculaires Nodule mural Nodule solide Souvent structures serpigineuses Signe de la coiffe

25 Sagittale T1 GADO Prise de contraste intense et homogène associée à un vaisseau dilaté

26 Part I: Spinal-cord neoplasmsintradural neoplasms Lancet Oncol 2007; 8: 35–45

27 1 à 2% Cancer broncho-pulmonaire+++ Médulloblastome Signes cliniques rapides(1 mois) Nodules prenant le contraste au sain dun œdème très important Traitement: radiothérapie+corticothérapie

28

29 70% des tumeurs intradurales. Tumeurs dérivées des cellules de shwann(shwannome et neurofibrome) et cellules arachnoïdiennes(méningiome) Autres:métastases, lipome, kyste dermoïde, tératome… Symptômes cliniques dominés par les douleurs radiculaires Lésion intradurale:effet sur les ESA

30

31 30% des tumeurs intracanalaires. Adulte de la quarantaine Sporadiques ou NF1 Scalloping ou élargissement dun trou de conjugaison sur les RX standard Extension en bissac Tendance à la kystisation Distinction difficile

32 Part I: Spinal-cord neoplasmsintradural neoplasms Lancet Oncol 2007; 8: 35–45

33

34 2° place Femme de la cinquantaine Étage thoracique+++, postérieur Lésions multiples en cas de NF2 Calcifications Attache durale Signal variable en T2 Prise de contraste intense

35

36 5% des séries autopsiques. Drops métastases des tumeurs cérébrales Par voie LCR Prise de contraste nodulaire ou linéaire sur la surface médullaire. Sensibilité médiocre Recherche de nodule compressif

37

38

39 1/3 des cas associé à un dysraphisme Thoracique bas et lombosacré Moelle basse attachée Aspect caractéristique en IRM

40

41

42 Origine congénitale La région lombo- sacrée Le signal kystique variable en T1 mais sans prise de contraste présente de la graisse facilement identifiable en IRM, le contingent kystique permet de le différentier dun lipome. Les calcifications sont mieux identifiées sur le scanner

43

44 Les plus fréquentes+++. Épidurites métastatiques Hémopathies Envahissement canalaire dune tumeur nerveuse pararachidienne Tumeurs osseuses primitives

45 Intérêt des clichés standard IRM:* remplacement de la graisse épidurale par un processus tissulaire * Signes osseux * localisation de la lésion compressive

46

47

48 Devant un gonflement médullaire: *myélite infectieuse ou post infectieuse *myélite inflammatoire:SEP, sarcoïdose… Devant des anomalies de signal médullaires: *cavité syringomyélique *malformation vasculaire Lésions intracanalaires extramédullaires *hernie discale *kyste synovial articulaire *abcès épidural *hématorachis

49

50

51 N°1

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61 Urgence Le pronostic dépend du stade de déficit neurologique Localisation dans lun des 3 compartiments Composante charnue Suivi post opératoire


Télécharger ppt "DESS de Neuroradiologie Kh. Ben Mahfoudh Service de Radiologie CHU H Bourguiba, SFAX."

Présentations similaires


Annonces Google