La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La politique monétaire canadienne : Introduction et cadre institutionnel Copyright - École des Hautes Études Commerciales Janvier 1998.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La politique monétaire canadienne : Introduction et cadre institutionnel Copyright - École des Hautes Études Commerciales Janvier 1998."— Transcription de la présentation:

1 La politique monétaire canadienne : Introduction et cadre institutionnel Copyright - École des Hautes Études Commerciales Janvier 1998

2 Introduction La Banque du Canada est une institution importante pour léconomie canadienne, surtout à cause de son influence sur la conjoncture économique du pays. Quelles responsabilités assume-elle? En matière de politique monétaire, de quels moyens dispose-elle pour atteindre ses objectifs? Ce cours vous invite à découvrir le cadre institutionnel de la politique monétaire.

3 Les responsabilités de la Banque du Canada 1La banque des banques commerciales: accepte les dépôts des banques à titre d encaisses de règlement et de réserves et s'avère le prêteur de dernier ressort du système bancaire; 2La banque et l'agent financier du gouvernement fédéral: administre son compte de chèques, assure l'émission des obligations du gouvernement et s'occupe de la gestion de la dette publique fédérale;

4 Les responsabilités de la Banque du Canada 3Le régulateur de la masse monétaire: la banque centrale a un contrôle direct sur les liquidités du système bancaire en vertu de son monopole sur lémission des billets et du système de réserves défini par la loi sur les banques (nécessité d'avoir des dépôts à la Banque du Canada pour le bon fonctionnement du système de paiements et pour le règlement des transactions financières avec la banque centrale);

5 Les responsabilités de la Banque du Canada 4L'administrateur du fonds des changes: la Banque du Canada est responsable de la gestion des réserves officielles en devises étrangères du pays qu'elle utilise au besoin pour stabiliser la valeur du dollar canadien; cette fonction sera abordée dans la dernière partie du cours portant sur la politique monétaire en économie ouverte.

6 La masse monétaire La monnaie est fondamentalement un intermédiaire déchanges; elle nest plus aujourdhui définie par son support matériel (or) mais bien par son acceptabilité générale (confiance) comme moyen de paiement; Cest la raison pour laquelle la monnaie moderne est dite «fiduciaire» et que la masse monétaire est composée de billets de banque et de dépôts bancaires.

7 Les agrégats monétaires Les agrégats monétaires sont des mesures opérationnelles de la masse monétaire; au Canada, les plus importants sont M1 et M2 La masse monétaire au sens étroit: M1 = Billets de banque en circulation dans le public + dépôts transférables par chèques La masse monétaire au sens plus large: M2 = M1 + dépôts dépargne des particuliers + dépôts à préavis autres que ceux des particuliers

8 Comment contrôler lexpansion de la masse monétaire? Pour contrôler la croissance monétaire, la banque centrale doit être en mesure dinfluencer lexpansion des dépôts bancaires, puisquelle a déjà le monopole de lémission des billets de banque Or lexpansion des dépôts dépend de lexpansion du crédit (prêts); ainsi, la banque centrale peut faciliter le crédit en injectant des liquidités nouvelles dans le système bancaire; voyons comment.

9 Le processus dexpansion de la masse monétaire Ce processus est basé sur un principe fondamental: les banques ne conservent en réserves quune proportion des dépôts qui leur sont confiés par leurs clients Depuis 1992, les banques canadiennes ne sont plus obligées de maintenir des réserves dans une proportion fixe des dépôts mais elles doivent conserver des encaisses dans un dépôt à la Banque du Canada, à des fins de compensation et de règlement Voyons cela de plus près à laide des bilans

10 Bilan de la Banque du Canada ACTIF Bons du Trésor Obligations du gouvernement Réserves internationales de changes PASSIF + AVOIR Billets et pièces Dépôts des institutions membres de lACP (encaisses de règlement) Dépôts du gouvernement Avoir net

11 Bilan typique dune banque à charte ACTIF Prêts personnels, hypothécaires, etc. Bons du Trésor et autres titres Dépôts à la Banque du Canada (Encaisses de règlement) PASSIF + AVOIR Dépôts du public et des entreprises Dépôts du gouvernement Avoir net

12 La Banque du Canada injecte des liquidités La banque centrale dispose de plusieurs instruments pour accroître les liquidités du système bancaire; elle peut entre autres entreprendre des opérations sur les marchés financiers (open-market operations). Si elle achète des bons du Trésor auprès des banques, elle accroît leurs encaisses de règlement; ces encaisses additionnelles permettent aux banques d augmenter le volume des prêts et par le fait même, des dépôts.

13 Bilan modifié de la Banque du Canada ACTIF Bons du Trésor Obligations du gouvernement Réserves internationales de changes PASSIF + AVOIR Billets et pièces Dépôts des institutions membres de lACP (encaisses de règlement) Dépôts du gouvernement Avoir net

14 Bilan modifié dune banque à charte ACTIF Prêts personnels, hypothécaires, etc. Bons du Trésor et autres titres Dépôts à la Banque du Canada (Encaisses de règlement) PASSIF + AVOIR Dépôts du public et des entreprises Dépôts du gouvernement Avoir net

15 L effet expansionniste sur la masse monétaire (dépôts) ACTIF Prêts personnels, hypothécaires, etc. Bons du Trésor et autres titres Dépôts à la Banque du Canada (Encaisses de règlement) PASSIF + AVOIR Dépôts du public et des entreprises Dépôts du gouvernement Avoir net

16 Politique monétaire et masse monétaire Comme nous venons de le voir, la Banque du Canada peut exercer une nette influence sur le processus d expansion de la masse monétaire. C est en exerçant cette influence quelle mène la politique monétaire du pays. Lobjectif ultime de cette politique: maintenir le taux d inflation à un niveau bas et stable.

17 Masse monétaire, croissance économique et inflation Pour comprendre lobjectif ultime de la politique monétaire, il est utile d établir le lien entre la masse monétaire, la croissance économique et linflation à l aide de l équation des échanges: M V P Y oùM: masse monétaire V: vélocité de la monnaie P : niveau général des prix Y : PIB réel

18 Masse monétaire, croissance économique et inflation En taux de croissance, léquation des échanges s énonce comme suit: M/M + V/V P/P + Y/Y où M/M : croissance monétaire V/V : croissance de la vélocité P/P : taux d inflation Y/Y : croissance économique

19 Masse monétaire, croissance économique et inflation Selon la théorie quantitative de la monnaie, la vélocité est constante à long terme ( V/V = 0) et la croissance économique se confond avec la tendance à long terme du PIB réel (environ 2,5 % par an au Canada), le taux dinflation est alors égal à la croissance monétaire excédant la croissance réelle de l économie: P/P = M/M - Y/Y De ce point de vue, le rôle de la Banque centrale consiste à viser une expansion de la masse monétaire compatible à long terme avec l objectif ultime d un taux d inflation bas et stable.

20 La politique monétaire en pratique Tout en gardant un œil sur la croissance monétaire, la Banque du Canada oriente sa politique monétaire en pratique sur ce quelle appelle les conditions monétaires. Ces conditions monétaires se définissent par rapport à deux variables: - Le niveau des taux dintérêt à court terme - Le niveau du taux de change Ces deux variables ont une influence directe sur la demande globale ( par l intermédiaire de la consommation, de l investissement et des exportations nettes ).

21 Les conditions monétaires et la demande globale Y P PEPE DG (r, E, …) OG Y E < Y TCNA DG (r et/ou E, …)

22 Les conditions monétaires et la demande globale Limpact des taux d intérêt et du taux de change sur la demande globale ne se fera sentir quaprès un long délai, dépassant même une année: *Le lien entre les taux d intérêt et la demande globale passe par l expansion ou la contraction du crédit et donc de la masse monétaire (ce qui prend du temps). *Le lien entre le taux de change et la demande globale passe par les exportations nettes qui ne réagissent quaprès un certain temps.

23 La mise en œuvre de la politique monétaire Comment la Banque du Canada s y prend-t- elle pour influencer les taux d intérêt à court terme ? Quand et comment intervient-elle sur le marché des changes ? Comment ses actions se répercutent-elles sur léconomie et comment servent-elles lobjectif ultime de sa politique monétaire ? Toutes ces questions relèvent de la mise en oeuvre de la politique monétaire.

24 La politique monétaire canadienne : Introduction et cadre institutionnel Copyright - École des Hautes Études Commerciales Janvier 1998


Télécharger ppt "La politique monétaire canadienne : Introduction et cadre institutionnel Copyright - École des Hautes Études Commerciales Janvier 1998."

Présentations similaires


Annonces Google