La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Travail de génétique 2 e doctorat Année académique 2005-2006 Bensa Natacha Bernier Séverine Lievrouw Mélanie Maréchal Christelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Travail de génétique 2 e doctorat Année académique 2005-2006 Bensa Natacha Bernier Séverine Lievrouw Mélanie Maréchal Christelle."— Transcription de la présentation:

1 Travail de génétique 2 e doctorat Année académique Bensa Natacha Bernier Séverine Lievrouw Mélanie Maréchal Christelle

2 Paramètres génétiques et effets environnementaux caractérisant la capacité à la défense des Bergers Belges

3 1. Objectifs Evaluer lhéritabilité de la capacité à la défense chez les Bergers belges Calculer la corrélation génétique entre les traits et les facteurs denvironnement

4 2. Matériels A. Animaux 2427 Bergers belges 2168 mâles 259 femelles 530 pères : 4,29 descendants compétiteurs en moyenne 298 des pères font également des compétitions 866 mères: 2,64 descendants compétiteurs en moyenne 85 des mères font également des compétitions

5 2.A. Animaux (suite) 3 variétés de Bergers Belges: 2208 Malinois 193 Tervuren 26 Groenendael Age : 1 à 10 ans

6 2. Matériels B. Compétition résultats venant de 2196 compétitions En France De 1986 à 1996 : 93% des compétitions ont eu lieu entre 1990 et 1994

7 Compétition : 6 à 19 tests différents avec 5 niveaux de difficultés

8 2.B. Matériels (suite) Somme des points de chaque test 5 scores 5 catégories de performances : - saut (1+2+3) - suite au pied (4+5) - rapport (6+7+8) - attaque ( ) - défense/garde ( )

9 2.B. Matériels (suite) 3 catégories générales : - Obéissance ( ) - Mordant ( ) - Succès global (19 points)

10 3. Méthodes Aucun groupe ne suit une distribution normale Normalisation par application de la méthode de Langlois basée elle-même sur « les taux de performances » S ij : score du chien i dans la compétition j (obtenu par tables statistiques) P ij : performance du chien i dans une compétition j P ij = S ij + E j E j : moyenne des performances du chien obtenues dans toutes les compétitions auxquelles il a participé

11 3. Méthodes Modèle utilisé pour obtenir une distribution normale : S ij = d i – c j + e ij d i : effet du chien i (fixe) c j : effet de la compétition j (fixe) e ij : variable résiduelle Utilisation du programme NAG (NAGL®)

12 Modèle-animal Facteurs dinfluence : - sexe (2 classes) - âge (15 classes) - niveau de difficulté (5 classes) - variété intra-raciale (3 classes) Effets permanents denvironnement : - effets familiaux (mère, père, éleveur) - effets dentrainement (dresseur)

13 Modèle-animal(suite) y ijklm = µ + niveau âge j + sexe k + variété de race l + a m + e m + ε ijklm y ijklm : score mesurant la performance du chien (m classes) participant à la compétition (i classes) µ : moyenne générale niveau âge j : effet fixe de la combinaison (j classes) entre lâge et le niveau de compétition sexe k : effet fixe du sexe (k classes) variété de race l : effet fixe de la variété de race (l classes) a m : variable génétique du chien (m classes) e m : variable de lenvironnement permanent du chien (m classes) ε ijklm : variable résiduelle

14 Modèle-animal(suite) Estimation des effets du modèle : méthode BLUE (best linear unbiased estimation), programme PEST Composants de la variance (variance génétique additive, variance de lenvironnement permanent et variance résiduelle) : méthode REML (restricted max likelihood method), programme VCE

15 4. Résultats A. Répétabilité et hérétabilité r = corrélation entre les différentes mesures individuelles des performances du chien élevé et homogène pour les 8 capacités(0,39 – 0,59) grande influence des effets de lenvironnement permanent (importance des conditions de vie sur les performances) h² : valeurs faibles (0,13-0,18 ; suite et succès global : 0,07)

16 4. Résultats(suite)

17 B. Corrélation génétique et phénotypique Corrélations phénotypiques faibles sauf pour attaque et défense Corrélations génétiques entre capacités relativement élevées (sauf pour le saut indépendant des autres)

18 4. Résultats (suite)

19 C. Effets des facteurs environnementaux Sexe : mâles > femelles (saut, attaque, défense efforts physiques, instinct de combat) Variété de race : Malinois > Groenendael, Tervueren Age : effet = maturité physique + expérience niveau de difficultés 1 meilleur succès global : 1,6 ans 2 1,6 – 2 ans 3 2,1 – 2,5 ans 4 et 5 3,1 – 4 ans diminution des performances après 7 ans

20 5. Commentaires Forte influence des facteurs denvironnement Compétition de défense = référence pour lobtention de données terrains standardisés progression stricte à travers les tests supervisation de chaque intervention par un homme pénalités clairement définies pour chaque faute possible essais de contrôle des effets de lenvironnement

21 5. Commentaires (suite) Faible nombre de compétitions et de résultats car difficulté de travailler avec de grands nombres danimaux en compétition canine Héritabilité estimée faible : 0,07-0,18 raisons: - difficulté de corriger les facteurs denvironnement - sélection génétique depuis le siècle dernier a réduit la variabilité génétique mais suffisante pour entamer un programme de sélection Utilisation de valeurs délevage pour réaliser les croisements plus précis par rapport au système actuel (performances)

22 5. Commentaires (suite) Recherche de qualités spécifiques, chez les chiens de défense, ayant une héritabilité supérieure à celles des capacités générales du Berger Allemand Impossible détudier chaque qualité spécifique dans une compétition de défense Suggestions sur le système de notation en compétition: - plus dindépendance entre la note du chien et le comportement du propriétaire - utilisation de toute la tranche de note (0 à 10) - augmentation du niveau de difficulté de certains tests trop faciles

23 6. Discussion-critiques Nombre danimaux utilisés insuffisants Disproportion intra-raciale et du ratio / pas de précision quant à la répartition dans les différents groupes Période détude non homogène Détermination des catégories de performances ? (tests non pris en compte, recoupement entre catégories) Nécessité de standardiser les conditions de compétition

24 7. Usages pratiques de ces résultats Application dans un programme de sélection sélection sur base des compétitions de défense h² faible amélioration de lenvironnement Proposition de standardisation des méthodes dévaluation des performances

25 8. Bibliographie Courreau J.-F., Langlois B., Genetic parameters and environmental effects which characterise the defence ability of the Belgian shepherd dog, Applied Animal Behaviour Science 91, 2005, p cours de génétique 1 er doctorat , Detilleux J., Leroy P.

26 Merci de votre attention!


Télécharger ppt "Travail de génétique 2 e doctorat Année académique 2005-2006 Bensa Natacha Bernier Séverine Lievrouw Mélanie Maréchal Christelle."

Présentations similaires


Annonces Google