La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PREMIERE RENCONTRE DES PROGRAMMES/PROJETS FIDA DE DEVELOPPEMENT DES RACINES ET TUBERCULES Douala, Cameroun 14-16 Novembre 2007 Contribution du PNDRT -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PREMIERE RENCONTRE DES PROGRAMMES/PROJETS FIDA DE DEVELOPPEMENT DES RACINES ET TUBERCULES Douala, Cameroun 14-16 Novembre 2007 Contribution du PNDRT -"— Transcription de la présentation:

1 PREMIERE RENCONTRE DES PROGRAMMES/PROJETS FIDA DE DEVELOPPEMENT DES RACINES ET TUBERCULES Douala, Cameroun Novembre 2007 Contribution du PNDRT - CAMEROUN André MBAIRANODJI Responsable Production/Transformation TRANSFORMATION DU MANIOC

2 PLAN DE LEXPOSE Introduction Situation actuelle des activités de transformation Principales activités réalisées par le PNDRT/ Résultats obtenus –Impacts réels sur les bénéficiaires –Procédures de mise en place (innovations) –Bonnes pratiques et leçons apprises –Difficultés et solutions –Défis principaux à venir / actions requises/ prévues Conclusion

3 INTRODUCTION Le manioc est la spéculation RetT la plus transformée au Cameroun. Il offre une gamme variée de produits dérivés: gari, bâtons, miondo, cossettes, farines, etc.; Objectif composant transformation: i) améliorer lefficience et la rentabilité des processus de transformation des R&T; et ii) améliorer la qualité des produits. Les femmes sont les principales actrices. Les appuis du PNDRT à la filière transformation des racines et tubercules restent encore faibles.

4 Existence de plusieurs types de transformation : Transformation industrielle (Association agricole Sud-Sud. Elle transforme le manioc en amidon et le vend aux entreprises de 2 ème utilisation) Transformation semi-industrielle à partir des unités moyennes de transformation (qui se résument parfois à un moulin/broyeur, une râpeuse, une presse, un tamis décanteur, un séchoir) détenues par certains groupes organisés : UTM de POUMA, GIC PROTRAVICAM, UPMAN, GIC KASIPLANT, GIE FAN de NGOUMOU etc. Transformation artisanale à partir des équipements rudimentaires qui sont : le mortier, le pilon, la pierre à écraser, etc. Transformation familiale à but non lucratif. SITUATION ACTUELLE DES ACTIVITES DE TRANSFORMATION

5 Approvisionnement en matière première Les unités familiales et artisanales fonctionnent grâce à la production du groupe, de la communauté, dun village ou la production propre. Les unités semi-industrielles et industrielles, sont organisées autour des organisations de producteurs qui vendent leur produit à lusine. Certaines usines ont créé des champs, mais leur production reste insuffisante pour alimenter leur unité. Cest le cas de lUsine de transformation du Manioc de POUMA, du GIC PROTRAVICAM etc. SITUATION ACTUELLE DES ACTIVITES DE TRANSFORMATION (suite)

6 SITUATION ACTUELLE DES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION (SUITE) MachinesCaractéristiques Moulin à cossettes de manioc en INOX Râpes de manioc en INOXRendement moyen de 500 à 600 kg/heure, vitesse de rotation : 3000 tours/minute ; puissance : 5 chevaux Emotteuse Extracteur damidonRendement : 750 à 1500 kg/heure ; vitesse de rotation du tambour : 3000 tours/minute Tamis pour gari Four -séchoir1 000 kg/24h Moulin à pâte de manioc en INOXRendement : 200 kg/h après rouissage ; puissance : 3 chevaux Bac de fermentation2 000 litres Grilloir Presse pour manioc râpé Mortier Pierre à écraser Broyeuses Friteuses à gari Grattoirs, Bâches/plastiques Équipements de transformation utilisés

7 Rendements des équipements de transformation utilisés Le rendement des unités traditionnelles reste faible : le taux dextraction est souvent inférieur à 10% pour le cas de lamidon. Dans les rares cas où les unités semi- industrielles existent, le taux dextraction varie de 15 à 18% (de 60 tonnes de racines de manioc par mois on obtiens une production damidon variant entre 7 et 8 tonnes/mois). SITUATION ACTUELLE DES ACTIVITES DE TRANSFORMATION (suite)

8 PRINCIPALES OPERATIONS DE TRANSFORMATION DU MANIOC TUBERCULE MANIOC Epluchage Lavage Découpage/Défibrage Séchage Cossettes Mouture FARINE Râpage Rouissage/pressage Emottage Tamisage Torréfaction Tamisage GARI/TAPIOCA Mise en eau Filtration Décantation Séchage Mouture AMIDON Fermentation Défibrage Broyage humide Emballage Bâtons crus (bobolo, miondo, mintoumba) Cuisson BÂTONS CUITS Epluchage Séchage Granulé s Mouture FUFU Water Fufu

9 PRINCIPALES ACTIVITES REALISEES PAR LE PNDRT Promotion de la production de la farine de manioc non fermentée Test des équipements de transformation Etude sur les problématiques prioritaires dans la transformation des R&T dans les 5 antennes régionales du PNDRT

10 PRINCIPALES ACTIVITES REALISEES PAR LE PNDRT Promotion de la production de la farine de manioc non fermentée Impact réel sur les bénéficiaires: Pas encore. Lactivité est réalisée à titre expérimental. Etapes de fabrication: Récolte ou collecte de racines ----Réception et pesée-----Epluchage---- Lavage----Découpage ou Broyage----Essorage ou pressage----Emiettement ou Tamisage----Séchage (soleil surtout au four)----Mouture ou Broyage---- Tamisage----Ensachage ou Conditionnement. Groupe cible: Producteurs, industries alimentaires et agro alimentaires. Innovations/Bonne pratiques: - Farine de couleur blanche inodore, homogène; - Four de fabrication locale avec des matériaux locaux.

11 PRINCIPALES ACTIVITES REALISEES PAR LE PNDRT Promotion de la production de la farine de manioc non fermentée Difficultés: Disponibilité déquipements plus performants pour le découpage, ou broyage, construction du four pour le séchage, moulinage, ensachage. Solutions: Recherche de financements pour lacquisition des équipements. Défis principaux: (1) Mise en place dun cadre législatif (vote dune lois autorisant les boulangers à incorporer de la farine de manioc non fermentée dans la fabrication du pain), (2) Détermination par la recherche de la période exacte de récolte des racines de manioc correspondant au taux maximal daccumulation de la matière sèche et au taux minimal de fibre lignifiée, (3) Promotion du produit. Actions requises/prévues: Mise en place dun cadre de concertation entre le gouvernement, le secteur privé les institutions de recherche, les programmes et projets, les organisations internationales.

12 PRINCIPALES ACTIVITES REALISEES PAR LE PNDRT Test des équipements de transformation du manioc Résultats: - 3 unités de transformation de manioc en pâte installées dans lAntenne de Douala; - 4 moulins à marteau et 2 moulinex réceptionnés et distribués (Ngaoundéré); - 26 autres équipements en cours de fabrication ou de réception. Impact réel sur les bénéficiaires: - Pas encore. Les unités de transformation viennent dêtre implantées (Août-Sept 07) Méthodologie de mise en œuvre: - Suivre les recommandations de la dernière mission de supervision lUNOPS; - Contractualisation. Groupe cible: - Transformatrices de manioc. Bonnes pratiques/Innovations: - Certification des équipements par les services compétents du MINADER; - Equipements de lAntenne de Ngaoundéré montés par les artisans locaux.

13 PRINCIPALES ACTIVITES REALISEES PAR LE PNDRT Test des équipements de transformation du manioc Difficultés: - Procédure de passation de marché très longue; - Lenteur dans le paiement des factures des prestataires. Solutions: - Revoir la procédure de passation de marché; - Accélérer le paiement des factures des prestataires. Défis principaux: - Défi de la normalisation des agroéquipements; - Défi de la fabrication sous licence/brevet des agroéquipements; - Défi de la fabrication en chaîne ou de façon standard. Actions requises/Prévues: - Mise en place dun cadre de concertation entre tous les acteurs et les institutions.

14 CONCLUSION Procédure daccès aux ressources du PNDRT très longue : Etude de base Choix des villages prioritaires Elaboration des plans de développement villageois des Racines et Tubercules Identifications des besoins prioritaires des bénéficiaires Traduction des dits besoins en microprojets Contractualisation Réalisation du microprojet. Le partenariat avec les acteurs du secteur privé: GIFAMA, APICA, NABAINA FILS, GARAGE POLYTECHNIQUE etc. est très encourageant. Application des recommandations de la revue à mi-parcours permettra à la filière transformation de décoller effectivement.

15 M e r c i


Télécharger ppt "PREMIERE RENCONTRE DES PROGRAMMES/PROJETS FIDA DE DEVELOPPEMENT DES RACINES ET TUBERCULES Douala, Cameroun 14-16 Novembre 2007 Contribution du PNDRT -"

Présentations similaires


Annonces Google