La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prévention des risques infectieux liés à loxygénothérapie à domicile COGHOR – La Réunion -2009 Dr O. BELLON Hôpital dAix-en-Provence.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prévention des risques infectieux liés à loxygénothérapie à domicile COGHOR – La Réunion -2009 Dr O. BELLON Hôpital dAix-en-Provence."— Transcription de la présentation:

1 Prévention des risques infectieux liés à loxygénothérapie à domicile COGHOR – La Réunion Dr O. BELLON Hôpital dAix-en-Provence

2 O. Bellon RUN Plan de la journée Présentation et attentesPrésentation et attentes Questionnaire avant formationQuestionnaire avant formation Diaporama et réponses aux questions poséesDiaporama et réponses aux questions posées Questionnaire après formationQuestionnaire après formation Correction du questionnaireCorrection du questionnaire

3 O. Bellon RUN Rappels de physiologie Sans oxygène pas de vie humaineSans oxygène pas de vie humaine Air : 21 % doxygèneAir : 21 % doxygène Transport des gaz par les globules rougesTransport des gaz par les globules rouges –Oxygène vers les cellules –Déchets carbonés vers les poumons Défaut doxygénationDéfaut doxygénation –Répercussions cellulaires : hypoxémie –Répercussions générales Signe de défaut : CyanoseSigne de défaut : Cyanose Essai de compensation : hyperventilationEssai de compensation : hyperventilation

4 O. Bellon RUN Rappels de physiologie

5 O. Bellon RUN Rappels de physiologie Apport doxygène augmentésApport doxygène augmentés –Bénéfices supplémentaires Diminution de la fatigueDiminution de la fatigue Diminution de lirritabilitéDiminution de lirritabilité Diminution de lessoufflementDiminution de lessoufflement Amélioration de la vigilanceAmélioration de la vigilance –Problèmes EncombrementEncombrement RisquesRisques –Infections –autres

6 O. Bellon RUN Les buts de loxygénothérapie à domicile permet à la personne malade de bénéficier de soins dans son environnement familial favorise le maintien de son autonomie. Du côté des établissements de santé, cela permet de réduire les coûts reliés à lhospitalisation.

7 O. Bellon RUN Les buts de loxygénothérapie Administration THERAPEUTIQUE doxygène pur ou dair enrichi en oxygèneAdministration THERAPEUTIQUE doxygène pur ou dair enrichi en oxygène –Correction des hypoxies en faisant pénétrer de loxygène dans larbre trachéobronchique –un acte infirmier selon le décret n° du 11 février 2002 relatif aux actes professionnels et à lexercice de la profession dinfirmière, –administré sur prescription médicale. –Laugmentation du taux doxygène dans lair inspiré permet laugmentation du taux doxygène dans le sang pour un meme effort cardio-respiratoire. –Role de vecteur de médicaments pour inhalation (nébuliseurs) TypeType –Normobare Pression 1 atmosphèrePression 1 atmosphère –Hyperbare Pression supérieure à 1 atmosphèrePression supérieure à 1 atmosphère caissoncaisson

8 O. Bellon RUN Les buts de loxygénothérapie IndicationsIndications –IRA –IRC –Asthmes sévères –Mucoviscidose –…….. Oxygénothérapie amélioreOxygénothérapie améliore –Durée de vie ou survie –Qualité de vie Lorsque le besoin en oxygène est réel…..Lorsque le besoin en oxygène est réel….. –Prescription médicale +++++

9 O. Bellon RUN Oxygénothérapie : quels patients? Les patients qui peuvent bénéficier de l'oxygénothérapie à domicile sont les patients – –atteints d'insuffisance respiratoire – – associée à une hypoxémie chronique, malgré un traitement médical optimal. – –Cette hypoxémie doit être assez importante pour entraîner des répercussions physiopathologiques à court à long terme.

10 O. Bellon RUN Oxygénothérapie : quels patients? Le patient doit accepter – –de recevoir de l'oxygène à domicile, – –de collaborer à son traitement – –de recevoir à domicile des visites d'entretien qui seront nécessaires pour s'assurer du bon fonctionnement de l'équipement d'oxygénothérapie – –respecter la prescription, débit d'oxygène durée quotidienne de l'oxygénothérapie. Il doit aussi effectuer l'entretien minimal de son équipement L'entourage du patient doit aussi accepter la présence de l'équipement d'oxygénothérapie à la maison. L'environnement physique du patient à domicile doit permettre d'installer en toute sécurité l'équipement d'oxygénothérapie. – –respecter les consignes de sécurité de base – –interdiction de fumer ou d'utiliser des sources de flamme directe

11 O. Bellon RUN VRS 2000 Concensus En milieu hospitalier l'oxygénothérapie est indiquée pour les bronchiolites entraînant une désaturation inférieure à 94 %. Il ny a pas dimpossibilité théorique à l'administration d'oxygène à domicile chez le nourrisson atteint de bronchiolite aiguë, cependant de nombreux obstacles pratiques sy opposent. L'organisation en urgence d'un monitorage et d'une formation des familles pour une période très courte est peu réaliste.

12 O. Bellon RUN Prescription Oxygénothérapie = Traitement médicalOxygénothérapie = Traitement médical –Prescription –Précise et à respecter en fonction de la clinique et de la biologie du patient Débit : au repos et à lexercice : exemple 2 litres /mnDébit : au repos et à lexercice : exemple 2 litres /mn DuréeDurée –Nombre de jours –Période dans la journée Durant la nuitDurant la nuit Pendant lexercicePendant lexercice Continue : minimum de 15 heures par jour…..Continue : minimum de 15 heures par jour….. Les accessoires nécessaires :Les accessoires nécessaires : –Lunettes nasales ou masque –Rallonges –Humidificateurs –Consomables Le système doxygénation recommandéLe système doxygénation recommandé

13 O. Bellon RUN Rappels Oxygène = médicamentOxygène = médicament –1992 = lettre de la DGS imposant les BPF et l AMM pour loxygène – –Loxygène médical est donc une spécialité pharmaceutique avec une autorisation de mise sur marché (AMM). – –Les gaz à usage médical sont des médicaments. –Arrêté du 17 novembre 2000 relatif aux Bonnes Pratiques de Dispensation à domicile de l'oxygène à usage médical (Mise à jour du 16-Aoû-2006) Exemple : « La société SOS OXYGENE REUNION est autorisée pour son site de rattachement sis 42 rue de Kovil Savanna SAINT PAUL, à dispenser à domicile de l'oxygène à usage médical ».2007 Lautorisation de dispenser à domicile loxygène à usage médical est accordée par le représentant de lEtat dans le département, après avis du directeur des affaires sociales et des instances de lOrdre des pharmaciens.

14 O. Bellon RUN Rappels Oxygène = médicamentOxygène = médicament Le rôle du pharmacien vis à vis des patients est large : – –Respecter des BPDOM – –Former le personnel assurant la dispensation – –Visiter chez le patient dans le mois suivant lappareillage (traitement +de 15 h/24h avec O2 liquide ou gazeux) – –Assurer le respect des consignes de sécurité – –Respecter la prescription médicale – –Assurer la traçabilité de loxygène : en cas dalerte du fournisseur, le pharmacien de la structure doit pouvoir rappeler les lots doxygène concernés.

15 O. Bellon RUN Infections associées à loxygénothérapie Mythe ou réalité?Mythe ou réalité? –Le taux des infections en hospitalisation à domicile ne sont pas très différents de ceux observés en hospitalisation CCLIN Paris nordCCLIN Paris nord CCLIN sud ouestCCLIN sud ouest –Augmentation prévisible Diminution des durées dhospitalisationDiminution des durées dhospitalisation Amélioration des traitements permettant laugmentation de la durée de vieAmélioration des traitements permettant laugmentation de la durée de vie Variable avec létat des patientsVariable avec létat des patients

16 O. Bellon RUN Les infections associées aux soins doxygénothérapie Les origines possibles de ces infections sont multiplesLes origines possibles de ces infections sont multiples –Infections à pseudomonas dorigine environnementales –Colonisations à Klebsiella, Streptococcus viridans et Staphylococcus epidermidis des humidificateurs –Essentiellement au niveau des humidificateurs –Contaminations croisées à partir des matériels à patient multiples mal entretenus –Contaminations manuportées –Peu de bibliographie…….

17 O. Bellon RUN Infections respiratoires Survenue avec un fréquence variableSurvenue avec un fréquence variable Etat clinique du patientEtat clinique du patient –Pathologie pulmonaire –Pathologies associées MédicamentsMédicaments –Modificateurs de sécrétions –Antibiotiques –Autres Procédures de soins….Procédures de soins….

18 O. Bellon RUN Prévention des infections respiratoires Origine des germesOrigine des germes –Endogènes Favorisée par la staseFavorisée par la stase Plus résistantsPlus résistants –si ATB –Si hospitalisations antérieures –Exogènes EnvironnementEnvironnement –Vrai –Matériel –consommables PersonnesPersonnes –Soignants –Visiteurs –Autres malades : matériels multipatients…………..

19 O. Bellon RUN Rappels de physiologie Apport doxygèneApport doxygène –Dans latmosphère : oxygénothérapie hyperbareoxygénothérapie hyperbare Bars à oxygèneBars à oxygène –Par lintermédiaire dun matériel Canules nasalesCanules nasales MasqueMasque Origine de loxygèneOrigine de loxygène Air ambiantAir ambiant Circuit (plutot dans les structures)Circuit (plutot dans les structures) Bonbonnes (obus)Bonbonnes (obus) concentrateursconcentrateurs

20 O. Bellon RUN Prévention des infections respiratoires Quels germesQuels germes –Bactéries –Virus –Champignons

21 O. Bellon RUN Rappels de physiologie La fonction respiratoireLa fonction respiratoire Zone stérile Zones naturellement contaminées

22 O. Bellon RUN Les différents types doxygénothérapie Les différentes sources doxygèneLes différentes sources doxygène –Concentrateurs –Oxygène liquide –Obus doxygène comprimé –Économiseurs doxygène Les dispositifs de conservationLes dispositifs de conservation –Classiquement fourniture doxygène continue ExpirationExpiration InspirationInspiration Perte doxygène lors de linspirationPerte doxygène lors de linspiration –Réduction de la perte par ces dispositifs Diminution du coutDiminution du cout Diminution du risqueDiminution du risque

23 O. Bellon RUN Rappels de physiologie

24 O. Bellon RUN Les différents types doxygénothérapie Les différentes sources doxygèneLes différentes sources doxygène –Concentrateurs 20 à 30 kg20 à 30 kg RoulettesRoulettes Extrait lair de loxygène et lenrichiExtrait lair de loxygène et lenrichi –Oxygène liquide Appareil rempli régulièrement doxygène liquideAppareil rempli régulièrement doxygène liquide Chauffage du réservoir = sortie de gaz oxygèneChauffage du réservoir = sortie de gaz oxygène Oxygène liquide très froid = risques dengeluresOxygène liquide très froid = risques dengelures

25 O. Bellon RUN Les différents types doxygénothérapie Les différentes sources doxygèneLes différentes sources doxygène –Obus doxygène comprimé Formats variablesFormats variables Supports à roulettes ou sacs de transportSupports à roulettes ou sacs de transport Volume limitéVolume limité –Économiseurs doxygène Associé aux bouteilles compriméesAssocié aux bouteilles comprimées Délivre de loxygène à linspiration seulementDélivre de loxygène à linspiration seulement

26 O. Bellon RUN Les différents matériels ConcentrateurConcentrateur –fabrique de l'oxygène en aspirant l'air ambiant dont il retient l'oxygène. il n'a pas besoin d'être changé ou rempli régulièrement. –Il doit être branché dans une prise électrique reliée à la terre. –Il s'accompagne d'un cylindre d'oxygène de secours à utiliser en cas de panne d'électricité.

27 O. Bellon RUN Les différents matériels Système à cylindres ou obusSystème à cylindres ou obus –Il s'agit d'un réservoir d'oxygène comprimé. –Chez soi, on utilise de gros réservoirs, –on utilise les petits pour les sorties ou les voyages –La durée du système à cylindres dépend de la quantité d'oxygène utilisée. Les personnes actives peuvent également utiliser des petits cylindres (portatifs) dont elles se servent lorsqu'elles sont en dehors de leur domicile.Les personnes actives peuvent également utiliser des petits cylindres (portatifs) dont elles se servent lorsqu'elles sont en dehors de leur domicile. Certains fournisseurs ont en stock des cylindres en aluminium légers et plus faciles à manier.Certains fournisseurs ont en stock des cylindres en aluminium légers et plus faciles à manier.

28 O. Bellon RUN Les différents matériels Système d'oxygène liquideSystème d'oxygène liquide –Ce système permet d'emmagasiner l'oxygène sous forme liquide. –Le liquide est conservé dans de grands réservoirs stationnaires. –Pour les voyages ou les sorties, on remplit les unités portatives aux réservoirs. –L'oxygène liquide se transforme en gaz avant de quitter le conteneur et c'est sous cette forme que quon le respire

29 O. Bellon RUN Les différents matériels Dispositifs de conservationDispositifs de conservation –Les systèmes d'oxygénothérapie fournissent de l'oxygène de manière continue à l'inspiration et à l'expiration. –Cependant, à l'expiration, une bonne partie de l'oxygène se répand dans la pièce. – Les dispositifs de conservation aident à réduire le gaspillage.. –Les dispositifs de conservation réduisent également le nombre de livraisons de votre fournisseur.

30 O. Bellon RUN Les infections associées aux soins doxygénothérapie Prévention simplissimePrévention simplissime –Utiliser un matériel propre –Entretenu correctement –Dans un local propre –Avec des mains propres Qui?Qui? –Soignant –Soigné –prestataire

31 O. Bellon RUN Les différents matériels Ou se renseignerOu se renseigner –Antadir : AccessoiresAccessoires –Manodétenteur –Débitmètre –Humidificateurs –Appareils dinhalation MasquesMasques SondesSondes LunettesLunettes Cathéter trans-trachéalCathéter trans-trachéal

32 O. Bellon RUN Mécanismes et voies de transmission L'infection endogène – –Elle se développe à partir d'un micro-organisme appartenant à la flore du patient. – –suite à des actes invasifs : – –Facteurs favorables Diminution des défenses : immuno-incompétent, diabétique, dénutrition Clinique favorisante : stase pulmonaire Mauvaise hygiène L'infection exogène – –Germe nappartenant pas au patient et transmis secondairement

33 O. Bellon RUN Profil de linfection en HAD Proche de linfection acquise lors dun séjour hospitalier, Risque souvent lié à des soins invasifs Prévention Précautions ++++

34 O. Bellon RUN Mécanismeset voies de Transmission Les différents modes de transmission croisée sont ?


Télécharger ppt "Prévention des risques infectieux liés à loxygénothérapie à domicile COGHOR – La Réunion -2009 Dr O. BELLON Hôpital dAix-en-Provence."

Présentations similaires


Annonces Google