La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 B. A. BA LEOH et les résultats de laboratoire Dr BELLON CHPA Septembre 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 B. A. BA LEOH et les résultats de laboratoire Dr BELLON CHPA Septembre 2011."— Transcription de la présentation:

1 1 B. A. BA LEOH et les résultats de laboratoire Dr BELLON CHPA Septembre 2011

2 2 Stratégie Quand prélever ?Quand prélever ? Comment prélever ?Comment prélever ? Comment analyser ?Comment analyser ? Que faire du résultat ?Que faire du résultat ?

3 3 Bases Le SCLIN ou son équivalent organise la surveillanceLe SCLIN ou son équivalent organise la surveillance –Patients –environnement LEOH est son bras effecteurLEOH est son bras effecteur Toute analyse doit avoir un prescripteur………..qui est responsable de son utilisationToute analyse doit avoir un prescripteur………..qui est responsable de son utilisation Toute analyse prescrite doit être utile au patient……….et à un cout……Toute analyse prescrite doit être utile au patient……….et à un cout……

4 4 Résultat danalyse de patient Le prescripteur doit sassurer du résultat de lanalyse quil a prescrite :Le prescripteur doit sassurer du résultat de lanalyse quil a prescrite : –Conformité de lanalyse/ sa demande –Analyse du résultat en fonction de la clinique du patient (confrontation bactério-clinique) Signes cliniqueSignes clinique Moment du prélèvement +++++Moment du prélèvement Qualité du prélèvementQualité du prélèvement –Mise en place ou réajustement dun traitement Utilisation des résultats pour la structure ou pour la population :Utilisation des résultats pour la structure ou pour la population :

5 5 Résultat danalyse de patient Alarmes ou alertesAlarmes ou alertes –BMR –Maladie à déclaration ou signalement NécessitéNécessité –Dune bonne entente avec le laboratoire –Mise en place dune méthodologie bien définie +++ et appliquée –Aide par linformatisation ++++ –Traçabilité de la réactivité +++

6 6 Résultat danalyse de patient Utilisation des résultats pour la structure ou pour la population :Utilisation des résultats pour la structure ou pour la population : –Récapitulatifs généraux pour études épidémiologiques ServiceService StructureStructure RéseauxRéseaux –Etudes spécifiques : IASIAS Pertinence des prescriptionsPertinence des prescriptions Qualité des prélèvementsQualité des prélèvements

7 7 Résultat danalyse de patient Variable en fonction des choix et des moyens des structuresVariable en fonction des choix et des moyens des structures –Méthodologie précise et explicitée. –Avantage des réseaux ++++

8 8 Question Le suivi des hémocultures de votre structure montreLe suivi des hémocultures de votre structure montre –un taux de contamination de 6 % –Un taux disolement de germes pathogène ou assimilés de 5% Que faites vous?

9 9 Evolution des contaminations Année Nb contaminés / total % Nb contaminés/ positifs vrais % évolution 1991(/prélèvements)3.647départ 1995(/prélèvements)3.137diminution 1996 (/prélèvements) 340diminution 1999 (/flacons) 1.323diminution 2001 (/flacons) 117diminution 2005 (/flacons) diminution 2007 (/flacons) augmentation Dr O. BELLON CLIN CHPA 06/2008

10 10 Question Prescription?Prescription? Moment?Moment? Volume?Volume? –Le bon volume : Selon le REMIC 2007, un volume de 20 ml de sang prélevé augmente le pourcentage de positivité de 30%, comparativement à un volume de 10 ml qui est le minimum souhaitable chez l'adulte et 2ml chez lenfant. On note une modification dans le REMIC 2010 (août 2010) : « le volume optimal est de 40 à 60 ml » soit 4 à 6 flacons contenant 10 ml de sang chacun.

11 11 >ou=10ml 22% <1ml 14% 1 à 2ml 8% 2 à 5ml 26% 5 à 10ml 30% Répartition des volumes prélevés chez les patients adultes Fig 1

12 12 Les résultats mai 2010: Il y a donc une nette amélioration de la qualité des prélèvements avec diminution du pourcentage de flacons négatifs (88%) et augmentation du nombre de flacons positifs et non contaminés (9,6 %) Répartition annuelle % de flacons positifs (contaminants exclus)

13 13 Résultat danalyse denvironnement Prescripteur = SCLINPrescripteur = SCLIN Phase pré-analytique :Phase pré-analytique : –Sassurer que les analyses obligatoires ou recommandées sont PlanifiéesPlanifiées FaitesFaites Phase analytiquePhase analytique –Sassurer que les méthodes danalyses sont correctes Ex : legionella dans leauEx : legionella dans leau Ex : analyse COFRACEx : analyse COFRAC Ex : analyse de potabilitéEx : analyse de potabilité

14 14 Résultat danalyse denvironnement Phase post analytiquePhase post analytique –Utilisation des résultats au coup par coup Planification de la réactivité si possiblePlanification de la réactivité si possible Réactivité vraieRéactivité vraie Vérification si nécessaireVérification si nécessaire –Utilisation des résultats à posteriori Tableaux récapitulatifsTableaux récapitulatifs AnalyseAnalyse réajustementsréajustements

15 15 Ex : ESS DRASS basse Normandie (2004) Les acteurs et leurs responsabilités :Les acteurs et leurs responsabilités : –CLIN : définit la stratégie des contrôles environnementaux –EOH et/ou correspondants - planifient les prélèvements et interprètent les résultats - proposent des actions à réaliser en fonction des résultats (avec les services techniques) –Laboratoire : analyse les prélèvements

16 16 EX : HAS critère 7a Contrôles périodiques de leauContrôles périodiques de leau –Des contrôles périodiques de leau sont menés en lien avec lEOH et tracés Quelles sont les actions identifiées en cas de mauvais résultats?Quelles sont les actions identifiées en cas de mauvais résultats? Ces actions sont-elles tracées?Ces actions sont-elles tracées? –Un suivi des différents types de rejets est assuré Les résultats danalyse de la qualité de leau rejeté sont-ils connus et analysés?Les résultats danalyse de la qualité de leau rejeté sont-ils connus et analysés? Quelles sont les actions mises en place?Quelles sont les actions mises en place?

17 17 Question Lanalyse des effluents liquide de votre structure montre la présence de chloroforme.Lanalyse des effluents liquide de votre structure montre la présence de chloroforme. –Que faites vous?

18 18 Exemple 1 Que faites vous?Que faites vous?

19 19 Surfaces Bloc Central Série après réajustement

20 20 Surfaces Bloc Central Série après réajustement

21 21 Exemple 4 Alarme par présence de colonies daspergillus en chambre stérile : 1 colonie sur deux boites.Alarme par présence de colonies daspergillus en chambre stérile : 1 colonie sur deux boites. Que faites vous?Que faites vous?

22 22 Exemple 4 « La présence de contaminants fongiques sur« La présence de contaminants fongiques sur les surfaces traduit leur présence antérieure dans lair et doit déclencher un contrôle du système de traitement dair » ou une « étude critique de lintroduction de matériel contaminé dans le local (cartons, etc.) »…...local (cartons, etc.) »…... Nouvelle série de prélèvements : 4positifs/4 avec 1 à 3 UFC.Nouvelle série de prélèvements : 4positifs/4 avec 1 à 3 UFC.

23 23 surface

24 24

25 25 Conclusions Toute analyse à un coutToute analyse à un cout LEOH participe à lutilisation rationnelle et efficace des résultats de laboratoireLEOH participe à lutilisation rationnelle et efficace des résultats de laboratoire Le travail de groupe et lutilisation des compétences de chacun permet loptimisation des analyses.Le travail de groupe et lutilisation des compétences de chacun permet loptimisation des analyses.


Télécharger ppt "1 B. A. BA LEOH et les résultats de laboratoire Dr BELLON CHPA Septembre 2011."

Présentations similaires


Annonces Google