La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réseau Nord Alpin des Urgences R.E.N.A.U. Réunion Pédiatrique Le Purpura Fulminans chez lEnfant Pr DEBILLON R.E.N.A.U Réunion organisée grâce au soutien.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réseau Nord Alpin des Urgences R.E.N.A.U. Réunion Pédiatrique Le Purpura Fulminans chez lEnfant Pr DEBILLON R.E.N.A.U Réunion organisée grâce au soutien."— Transcription de la présentation:

1 Réseau Nord Alpin des Urgences R.E.N.A.U. Réunion Pédiatrique Le Purpura Fulminans chez lEnfant Pr DEBILLON R.E.N.A.U Réunion organisée grâce au soutien de SANOFI AVENTIS France

2 Question 1 Les infections graves à méningocoque sont elles toujours dactualité ????

3 Évolution des taux d'incidence des infections invasives à méningocoques Département : 44 - Loire-Atlantique

4 Population pédiatrique: 44 - Loire Atlantique Étude épidémiologique rétrospective menée entre 1/01/97 et 31/12/02 en Loire Atlantique Effectif brut des infections graves à Méningocoques chez lenfant –6 en 1997 vs 22 en 2002 –Méningo B: 5 à 13 et Méningo C: 1 à 5 Effectif / enfants: 2,6 à 9,7 Pas de confirmation de la progression en 2003 –Aucun foyer géographique na été identifié –Pas de campagne de vaccination effectuée V Courtin et al, Arch Pediatrie 2005

5 Évolution des taux d'incidence des infections invasives à méningocoques Région : Rhône-Alpes

6 Message…. Fluctuation de lincidence –Entre les différentes régions du territoire national –Entre les années sur une même région Cette fluctuation dincidence expose toujours au risque de pic dans une région donnée: pathologie potentiellement explosive –Quelle sera lincidence en 2007 ??? Quelle(s) en est (sont) les causes ??? –Réponse: exposé de JF Timsit

7 Question 2 Les infections invasives à Méningocoque Est-ce grave ????

8 Évolution de la létalité en France Infections avec Purpura Fulminans Perrocheau A, Synthèse de la surveillance 2001 – 2003, Site BEH

9 Parent du Chatelet I, et al. B.E.H n°10/2006. Méningocoques et Décès: Particularités pédiatriques: données 2004

10 Décès avec ou sans purpura

11 Décès liés aux infections sévères Enquête du GFRUP Étude rétrospective, conduite en 1999 et 2000 parmi 60% des unités de réanimation pédiatrique françaises Analyse des décès liés aux infections bactériennes entre 10 jours et 18 ans Les germes –Neisseria Meningitidis: 34% des décès (1ère cause) –Streptococcus Pneumoniae: 28% Les pathologies –Méningites bactériennes: 42% des décès –Purpura fulminans; 30% (principalement liés au méningo B), 2ème cause Floret et al. Arch Pediatrie 2001

12 Message… Gravité certaine avec une mortalité élevée surtout pour les moins de 5 ans Évolution de la létalité –Pas de baisse réellement significative, à léchelle du territoire national pour les IIM avec purpura Et les autres pays….

13 Expérience Londonienne : Arch Dis Child 2001, 85: 386

14 Peut on améliorer en France et en Rhône Alpes ??? Améliorer peut être ! –Mais regardons dabord les difficultés Présentations: Drs Plasse, Glastre et du Dr Ladwig Améliorer peut être ! –Détaillons la prise en charge pré hospitalière Présentation de Pr D Floret –Détaillons la prise en charge hospitalière Présentation de Dr G Emeriaud Réunion organisée grâce au soutien de SANOFI AVENTIS France

15


Télécharger ppt "Réseau Nord Alpin des Urgences R.E.N.A.U. Réunion Pédiatrique Le Purpura Fulminans chez lEnfant Pr DEBILLON R.E.N.A.U Réunion organisée grâce au soutien."

Présentations similaires


Annonces Google