La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Cancer du Sein : Dépistage Dr Dewandeleer, CMCO, Janvier 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Cancer du Sein : Dépistage Dr Dewandeleer, CMCO, Janvier 2008."— Transcription de la présentation:

1 Le Cancer du Sein : Dépistage Dr Dewandeleer, CMCO, Janvier 2008

2 Le dépistage pour lOMS … La maladie que lon veut dépister : La maladie que lon veut dépister : Doit être assez fréquente, au moins 5 pour mille Doit être assez fréquente, au moins 5 pour mille Un examen de dépistage « simple », « à coût raisonnable » « acceptable pour la population » doit exister Un examen de dépistage « simple », « à coût raisonnable » « acceptable pour la population » doit exister La maladie doit avoir un pronostic favorable si diagnostiqué tôt La maladie doit avoir un pronostic favorable si diagnostiqué tôt Un programme de dépistage doit avoir une incidence favorable sur la mortalité et morbidité de la population Un programme de dépistage doit avoir une incidence favorable sur la mortalité et morbidité de la population CANCER DU SEIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3 Quelques Chiffres cas par an en France cas par an en France décès par an en France décès par an en France Le plus fréquent des cancers Le plus fréquent des cancers Incidence de + 2,5 % par an …..depuis 1978 Incidence de + 2,5 % par an …..depuis 1978 Première cause de mortalité par cancer chez la femme Première cause de mortalité par cancer chez la femme Cancer à bon pronostic : 85 % survie à 5 ans Cancer à bon pronostic : 85 % survie à 5 ans

4 Le dépistage organisé Initié en 1989 dans 10 départements pilotes Initié en 1989 dans 10 départements pilotes Généralisé depuis mars 2004 Généralisé depuis mars 2004 Femmes de 50 à 74 ans Femmes de 50 à 74 ans 2 clichés par sein 2 clichés par sein Deux niveaux de lectures en aveugle Deux niveaux de lectures en aveugle Critères strictes de validation des radiologues Critères strictes de validation des radiologues Matériel à normes strictes Matériel à normes strictes Recueil de données …. Recueil de données ….

5 Participation … : 33 % 2003 : 33 % 2004 : 40 % 2004 : 40 % 2005 : 45 % 2005 : 45 % 2006 : 49 % 2006 : 49 % Constatation dun « essouflement » Constatation dun « essouflement » Grande disparité suivant les régions : Corse : 30 % Grande disparité suivant les régions : Corse : 30 % Bretagne : > 60 %, PDC : +/- 50 %

6 Résultats En 2004 : grâce au dépistage organisé : En 2004 : grâce au dépistage organisé : ( sur les annuelles) cancers dépistés ( sur les annuelles) Taux de détection de 7 pour mille femmes dépistées Taux de détection de 7 pour mille femmes dépistées 13 % IN SITU 13 % cancer IN SITU 35 % < 10 mm 35 % < 10 mm 30 % > 10 mm mais N – 30 % > 10 mm mais N – Ce dépistage organisé permet donc de trouver des cancers de très bon pronostic mais ne représente que ¼ des cancers …..

7 Résultats ( 2 ) Résultats un peu décevant, limpact du dépistage sur les indices de mortalité serait majeur si participation > 70 % … Résultats un peu décevant, limpact du dépistage sur les indices de mortalité serait majeur si participation > 70 % … Raison de ces résultats mitigés en France ( qui incitent certains à remettre en cause ces programmes …) LA COHABITATION de ce dépistage organisé avec le dépistage individuel Raison de ces résultats mitigés en France ( qui incitent certains à remettre en cause ces programmes …) LA COHABITATION de ce dépistage organisé avec le dépistage individuel

8 Résultats ( 3 ) Particularités PREOCCUPANTES du Pas De Calais : différentiel défavorable +++ PDC Particularités PREOCCUPANTES du Pas De Calais : différentiel défavorable +++ PDC

9 « R »évolutions dans le dépistage Classification ACR Classification ACR Radiologie interventionnelle Radiologie interventionnelle


Télécharger ppt "Le Cancer du Sein : Dépistage Dr Dewandeleer, CMCO, Janvier 2008."

Présentations similaires


Annonces Google