La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONFERENCE DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET DECONCENTRES DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE DU 26 AU 27 JANVIER 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONFERENCE DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET DECONCENTRES DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE DU 26 AU 27 JANVIER 2010."— Transcription de la présentation:

1 CONFERENCE DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET DECONCENTRES DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE DU 26 AU 27 JANVIER 2010 Actes, conclusions et recommandations 1

2 INTRODUCTION 1 L an 2009 et les 26 et 27 du mois de janvier, sest tenue au Palais des congrès de Yaoundé, la conférence des services centraux et déconcentrés du Ministère de la Santé Publique associant les partenaires techniques et financiers du MINSANTE, sous la présidence de Monsieur André MAMA FOUDA Ministre de la Santé Publique. 2

3 INTRODUCTION 2 Les travaux de cette conférence, dont le thème central retenu cette année était « la gestion intégrée du système de santé en vue de lamélioration continue de la performance », se sont déroulés en deux phases: - Dabord louverture solennelle par le Ministre de la Santé Publique - Ensuite les exposés suivis de débats et des recommandations. 3

4 LES EXPOSES Les travaux proprement dits se sont articulés autour de huit exposés: cinq exposés le premier jour et trois exposés le deuxième jour. Au premier jour les exposés ci-après ont été présentés: Exposé N° 1 : La gouvernance administrative et la gestion financière; Exposé N° 2 : Les mécanismes innovants de la gestion des ressources humaines et lencadrement des retraités ; Exposé N°3 : La gestion des médicaments dans le système sanitaire; Exposé N° 4 : La gestion des formations sanitaires et les déchets hospitaliers; Exposé N°5 : La gestion intégrée et la coordination des programmes dans le système sanitaire. 4

5 Au deuxième jour, les exposés suivants ont été présentés et discutés Exposé N° 6 : La gestion de la prévention de la transmission Mère-Enfant du VIH (PTME), du traitement préventif à lINH dans les UPEC jusquaux districts de santé, et la gestion des antimitotiques; Exposé N° 7 : La gestion budgétaire et du patrimoine à savoir Budget dinvestissement publique (BIP), Budget de fonctionnement (BF), IADM, C2D, PPTE et autres; Exposé N° 8 : Les enjeux de gestion liés à la coopération en contexte du SWAP/ Santé. 5

6 Les principales conclusions et recommandations ci-après ont été formulées : A- Sagissant de la gestion administrative et financière 1.Le respect des canons dans la gestion des documents administratifs et des réunions 2. La diligence dans la rédaction et la diffusion des actes; 3.Le respect de la voie hiérarchique dans la circulation des correspondances administratives; 4.Lappropriation par tous des trois phases de la gestion financière, à savoir la préparation, lexécution et le contrôle budgétaire; 5.La programmation des marchés publics en début dexercice budgétaire. 6

7 B- Pour la gestion des ressources humaines ( 1) 1.La connaissance de la maîtrise des normes et procédures en vigueur; 2.Lélaboration et la signature des textes organisant les formations sanitaires publiques de 2 ième,3 ième, 4 ième, et 5 ième catégorie; 3.L extension du bénéfice des primes aux personnels contractuels et décisionnaires du ministère de la santé publique. 7

8 B- Pour la gestion des ressources humaines ( 2) 4. La mise en place dun système de péréquation en matière de quotes-parts afin de motiver les personnels en service dans les formations sanitaires à faible niveau de recette; 5.La mise en place dun système de primes spécifiques au profit des personnels affectés dans les formations sanitaires publiques des localités difficiles; 6.Lorganisation des cérémonies de libération des retraités et le traitement diligent des opérations de liquidation de leurs droits; 8

9 B- Pour la gestion des ressources humaines ( 3) 7.La nécessité pour les personnels à sinscrire dans les différents ordres et à être à jour de leurs cotisations; 8.Lencouragement des personnels en situation précaire à présenter les prochains concours dentrée à la fonction publique; 9.La production et la diffusion des documents de procédures administrative. 9

10 C- Pour la gestion du médicament (1) 1. La réactivation des comités thérapeutiques hospitaliers; 2. Laccélération du processus de finalisation du guide de diagnostic et de traitement, puis du formulaire national des médicaments essentiels; 3. La mise à disposition du manuel de gestion des médicaments essentiels; 4. La souplesse dans lacquisition des médicaments durgence, des contraceptifs et des neuroleptiques; 10

11 C- Pour la gestion du médicament (2) 5.Le renforcement de la supervision et du contrôle de toutes les structures du SYNAME; 6.La conduite dune étude sur la viabilisation des CAPR et des pharmacies des formations sanitaires; 7. La mise à disposition permanente des informations sur les niveaux réels des stocks de la CENAME et les risques de rupture des stocks. 11

12 D- Pour la gestion des formations sanitaires, recommandation a été faite 1. De placer lintérêt du malade au centre des préoccupations ; 2. De mettre en place un système hospitalier cohérent en regroupant des hôpitaux et en assurant un système référentiel de qualité ; 3. Dassurer laccès aux soins de qualités à tous et sur un mode de financement des soins de santé acceptables ; 4. De mettre en place une centrale dachat des équipements hospitaliers. 12

13 E- Sagissant de la gestion des déchets hospitaliers, la conférence a recommandé 1. De traiter les déchets sur leur site de production ; 2. Dacquérir des incinérateurs ; 3. Dencourager lemballage et la désinfection préalable du matériel usagé avant traitement. 13

14 F- Pour la gestion intégrée et la coordination des activités 1.Dintégrer les activités sur toute la pyramide sanitaire : du niveau central au niveau périphérique ; 2.De combiner en les regroupant au mieux la mise en œuvre de toutes les interventions ; 3.Dintégrer, et les activités et les moyens financiers disponibles. 14

15 G- Pour la gestion de la PTME du traitement préventif à lINH dans les UPEC jusquaux districts de santé et des antimitotiques Appropriation de la PTME par les différentes structures du ministère de la Santé Publique. 15

16 H- La gestion budgétaire et du patrimoine à savoir budget dinvestissement public ( BIP), budget de fonctionnement (BF), IADM, C2D, PPTE et les autres 1. Mise en place dun comité de technologie sanitaire, organe de la coordination et du contrôle des équipements ; 2. Décentraliser la gestion des programmes de maintenance des équipements; 3. Sassurer, pour les gestionnaires, de la disponibilité de tous les documents et des crédits; 4. Former et recycler des gestionnaires de crédits ; 16

17 I- Les enjeux de gestion liés à la coopération en contexte du SWAP / Santé. Amélioration de la maîtrise par lensemble des services centraux et déconcentrés du MINSANTE, des outils politiques de programmation et de gestion afin de faire efficacement face au contexte du SWAP Santé. 17

18 18


Télécharger ppt "CONFERENCE DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET DECONCENTRES DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE DU 26 AU 27 JANVIER 2010."

Présentations similaires


Annonces Google