La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PRATIQUE DE BASE DE LA MAÇONNERIE. Depuis que lhomme est sur la terre, il a toujours utilisé un endroit pour sabriter des intempéries, des animaux prédateurs,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PRATIQUE DE BASE DE LA MAÇONNERIE. Depuis que lhomme est sur la terre, il a toujours utilisé un endroit pour sabriter des intempéries, des animaux prédateurs,"— Transcription de la présentation:

1 PRATIQUE DE BASE DE LA MAÇONNERIE

2

3 Depuis que lhomme est sur la terre, il a toujours utilisé un endroit pour sabriter des intempéries, des animaux prédateurs, de ses ennemis. Si à lorigine, il a élu domicile principalement dans des abris naturels, les nécessités de la vie lont poussé à se créer des constructions plus ou moins confortables, avec les matériaux que lenvironnement mettait à sa disposition. La pierre est sans doute le matériau, avec largile et le bois, le plus utilisé depuis toujours. Aujourdhui, ces mêmes éléments sont à la base de nos maisons. Les technologies tant mécaniques que chimiques, permettent de décliner ces précieux matériaux naturels, sous toutes les formes et dimensions imaginables, pour le plus grand plaisir de notre imagination et nos sens. Néanmoins, quelque chose a traversé les siècles : lart de bâtir. Le bâtisseur est un artiste, qui déploie ses connaissances, ses compétences et tout son savoir-faire au service de sa créativité. Comme tout vrai artiste, le bâtisseur maîtrise ses outils et noublie jamais de critiquer de son œil son ouvrage, car « lœil veut sa part ». Philippe TUDISCO

4 1 ère année: Laboratoire de technologie et connaissance de matériaux:32 périodes Travaux pratiques de maçonnerie, bases: 288 Mathématiques appliquées:16 Laboratoire de dessin technique:64 Total des périodes: ème année: Laboratoire de technologie et connaissance de matériaux:48 périodes Laboratoire de lecture de plans:16 Travaux pratiques de maçonnerie: 416 Initiation aux techniques de communication professionnelle40 Stage: 120 Epreuve intégrée:60 Total des périodes: 700

5 CAPACITES PREALABLES REQUISES Les capacités préalables requises sont celles du niveau de fin détudes primaires en français - langue maternelle et en mathématiques. Le Certificat détudes de base (CEB) couvre les capacités préalables requises. FINALITES PARTICULIERES DE LUNITE DE FORMATION - 1ère année Cette unité vise à permettre à létudiant, dans le respect des mesures de sécurité, hygiène, en utilisant les moyens de protection individuels et collectifs spécifiques: 1. De choisir le matériel et léquipement adéquats; 2. De manipuler les outils mis à disposition de manière spécifique, correcte et appropriée; 3. De préparer le mortier, de maçonner les piédroits avec ou sans battée; 4. Didentifier et de décrire les matériaux à mettre en œuvre pour la réalisation de travaux simples de maçonnerie. 5. De déterminer correctement les quantités de matériaux et produits à utiliser.

6 FINALITES PARTICULIERES DE LUNITE DE FORMATION – 2ème année Cette unité vise à permettre à létudiant, dans le respect des mesures de sécurité, hygiène, en utilisant les moyens de protection individuels et collectifs spécifiques: 1. De choisir le matériel et le mode de découpe des briques et des blocs; 2. De tracer louverture dune baie et den assurer la fermeture; 3. De mettre en place les barrières détanchéité contre lhumidité; 4. De placer des matériaux disolation 5. De lire et dinterpréter des plans darchitecture simples

7 EN TECHNOLOGIE DE LA MAÇONNERIE (32 périodes) 1 ère année de citer les mesures de sécurité et dhygiène relatives à loutillage et aux matériels utilisés; A propos des ouvrages de maçonnerie, Didentifier les différents types de murs (murs pleins, maçonneries mixtes) Didentifier différents appareillages et leur technique de mise en œuvre, toute documentation à lappui; Didentifier les systèmes simples dégouttage; A propos des mortiers, De définir le rôle dun mortier; De définir le rôle dun mortier; De différencier prise et durcissement; De différencier prise et durcissement; De citer les qualités exigées dun sable pour maçonner; De citer les qualités exigées dun sable pour maçonner; De citer les catégories de sables et leur utilisation; De citer les catégories de sables et leur utilisation; Dexpliquer le rôle des composants de mortiers; Dexpliquer le rôle des composants de mortiers; De préciser les formes commerciales du ciment; De préciser les formes commerciales du ciment; De différencier les ciments (utilisés couramment dans la région) en fonction de leur appellation et de leurd propriétés; De différencier les ciments (utilisés couramment dans la région) en fonction de leur appellation et de leurd propriétés; De déterminer lincidence du non-respect du dosage sur la qualié dun mortier; De déterminer lincidence du non-respect du dosage sur la qualié dun mortier; De décrire les phases de fabrication du mortier, son transport et sa mise en œuvre; De décrire les phases de fabrication du mortier, son transport et sa mise en œuvre;

8 A propos des blocs, Didentifier les matériaux artificiels non cuits utilisés dans la construction (béton, béton léger,...); De citer les caractéristiques essentielles de ces matériaux; De citer et de déterminer le domaine dutilisation des différents types de colles à maçonner; De citer les règles généralement observées pour obtenir un appareillage correct (murs pleins, creux mixtes); A propos des briques, Didentifier une brique parmi dautres matériaux de construction; De citer les modules usuels de briques; Détablir la relation longueur-largeur dune brique; De préciser lépaisseur dun mur en briques en unité de briques; De citer les règles générales à observer pour obtenir un bon appareil (mur dune demi-brique, mur dune brique); Didentifier les différentes sortes de joints;

9 Au départ de consignes de travail (croquis instructions…), en utilisant loutillage adéquat, dans le respect des règles de sécurité, dhygiène et du CODE lapprenant sera capable: Dorganiser le poste de travail du maçon afin que les matériaux et loutillage soient placés de manière rationnelle et ergonomique; De préparer le mortier en respectant les compositions et dosages en volume et en masse (cahier des charges,...); Dévaluer louvrabilité dun mortier; Dappliquer de manière spécifique les produits en fonction des matériaux mis en œuvre (briques, blocs,...); De contrôler la verticalité, lhorizontalité, la planéité et esthétique des murs; Didentifier les différents appareillages et de respecter leur mise en œuvre, toute documentation et plans à lappui; De participer à la réalisation de systèmes dégouttage simples; De maçonner un mur plein dune hauteur de 1m50 ainsi que les pieds droits avec ou sans batée en respectant luniformité des joints imposés; De sassurer de lhomogénéité des matériaux de parement; De tracer louverture de la baie, en adéquation avec les mesures et/ou lappareillage; De choisir les lieux de dépôts et de fabrication du mortier sur le lieu de mise en œuvre; De sélectionner et de stocker les déchets en fonction de leur nature; Dentretenir loutillage courant;

10 Au départ de consignes de travail (croquis instructions…), en utilisant loutillage adéquat, dans le respect des règles de sécurité, dhygiène et du CODE lapprenant sera capable: A propos de la sécurité sur le chantier: 1. Dassurer, selon la procédure de sécurité, le placement et le retrait des coffrages de linteaux de baie de faible portée; 2. De choisir le matériel et léquipement adéquats; 3. Dutiliser les divers éléments de protection collective, de les monter, démonter, stocker de manière correcte et den assurer la stabilité; A propos des fondations : 1. De participer à lexécution des fondations superficielles

11 A propos de lexécution des maçonneries; 1. De préparer et dorganiser son poste de travail 2. De monter et de démonter correctement un échafaudage 3. De choisir le mode de découpe appropriés des briques et des blocs 4. Dassurer, lors de limplantation des ouvrages les compassages horizontaux et verticaux en fonction des matériaux et du plan ainsi que le repérages des niveaux 5. De réaliser des maçonneries en élévation, en murs mixtes et creux 6. Didentifier et de placer les fixations des maçonneries en élévation suivant les consignes ou documentations reçues 7. De poser dans un mur creux les éléments dun appui de fenêtre et un seuil de porte en matériaux pierreux naturels 8. De tracer louverture de la baie en adéquation avec les mesures et/ou lappareillage 9. Dexécuter une fermeture supérieure de baie, en élément préfabriqué, dans un mur creux 10. Dexécuter une fermeture supérieure de baie, avec assise de champ, dans un mur creux 11. De manipuler les produits en respectant les notices techniques et dutiliser loutillage adéquat. 12. De placer les blochets de fixation et de poser les crochets et armatures métalliques de liaison

12 Présentera des joints verticaux et horizontaux réguliers (tolérance entre les joints 2mm) Suivra parfaitement les profils (un creux de 1mm sera toléré, aucune bosse nest admise) Sera de niveau (aucune tolérance hors niveau acceptée) Ne présentera pas de hors plomb (aucune tolérance acceptée) La belle face du matériau se trouvera en parement Les parements seront brossés, aucune bavure de mortier ne sera tolérée Les joints seront lisses et sans cassure

13 Pour atteindre le seuil de réussite lapprenant sera capable: 1. De décrire un appareillage et sa mise en œuvre 2. Didentifier et de déterminer correctement, les matériaux et les produits à mettre en œuvre 3. De réaliser louvrage en utilisant les outils adéquats et en respectant lappareillage imposé

14 Pour atteindre le seuil de réussite lapprenant sera capable: 1. Didentifier sur un plan les matériaux en fonction de leur représentation conventionnelle 2. De décrire les propriétés des matériaux et produits utilisés 3. De réaliser louvrage en respectant les règles de sécurité et dhygiène 4. Dassurer un placement adéquat des éléments détanchéité et des matériaux disolation thermique et acoustique

15 1. Le respect du temps alloué 2. La qualité du travail effectué 3. Lorganisation rationnelle du poste de travail 4. La précision des quantités calculées

16 PRATIQUE DE BASE DE LA MAÇONNERIE ADRESSE 27, rue Pouplin 4000 Liège TEL : 04/ HORAIRE pour la deuxième année Lundi de 17h30 à 21h15 du 12/09/2011 au 4/06/2012 Mercredi de 17h30 à 21h05 les semaines paires jeudi de 19h30 à 21h15 CONTACT PROFESSEUR Philippe TUDISCO TEL/FAX: 04/ GSM: 0497/ Site web:

17 Niveau de 80 cm Truelle de maçon (type parisienne) Fer à joints de 10mm Brosse en coco Double mètre pliant Crayon Seau de 10 litres (en plastique noir) Pantalon et veste de travail Chaussures de sécurité Essuie-main

18 Notation des exercices

19


Télécharger ppt "PRATIQUE DE BASE DE LA MAÇONNERIE. Depuis que lhomme est sur la terre, il a toujours utilisé un endroit pour sabriter des intempéries, des animaux prédateurs,"

Présentations similaires


Annonces Google