La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TRANSMETTRE LÉTHIQUE SPORTIVE Lentraîneur est le centre névralgique de cette transmission.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TRANSMETTRE LÉTHIQUE SPORTIVE Lentraîneur est le centre névralgique de cette transmission."— Transcription de la présentation:

1 TRANSMETTRE LÉTHIQUE SPORTIVE Lentraîneur est le centre névralgique de cette transmission

2 DEFINITIONS ETHIQUE Science de la morale. Art de diriger la conduite. CHARISME Don particulier conféré par grâce divine. Influence suscitée par une personnalité exceptionnelle. INTEGRITE Vertu, pureté totale. Qualité dune personne qui ne se laisse entamer par aucun vice. État dune chose qui est inaltérable.

3 DEFINITIONS PLUS SPECIFIQUE Inspiré de la revue internationale des médecins du sport: CINESIOLOGIE (juillet-août 2008) Le mot éthique définit un domaine de responsabilité humaine. Une éthique de haut niveau implique au moins deux aspects. Dune part lidentification de ce qui est précieux et valable Dautre part répandre et réaliser ces valeurs. Éthique dans le sport fait référence à des valeurs et des normes collectives. Cela implique des droits, des responsabilités, ainsi que des obligations à quatre niveaux. 1.Valeurs socio-culturelles de la société 2. Valeurs olympiques (fair-play, accepter les décisions de larbitre,..) 3. Valeurs qui se sont installées progressivement (esthétique, diététique,..) 4.Les valeurs personnelles dathlètes qui sont perçus comme exemplaires dans leur sport.

4 CHARTE EUROPEENE DU SPORT Issue du comité des ministres du conseil de lEurope 1992 révisée en Pour « permettre à beaucoup dindividus dexercer leur droit de pratiquer le sport ». Partent « du fait que lexercice physique contribue à léquilibre physiologique et psychologique de lhomme ». Article 1 : Buts de la charte. …protéger et développer les bases morales et éthiques du sport, ainsi que la dignité humaine et la sécurité de ceux qui y participent… Article 2 : … On entend par « sport » toutes formes dactivités physiques qui, à travers une participation organisée ou non, ont pour objectif lexpression ou lamélioration de la condition physique et psychique, le développement des relations sociales ou lobtention de résultats en compétition de tous niveaux. Article 5 : Créer la base. Programmes, professeurs,.. Article 6: Développer la participation. Article 7 : Améliorer la performance. Article 9: Ressources humaines. Article 10 : Le sport et le principe de développement durable. Total de 13 articles

5 CHARTE DU COMPORTEMENT SPORTIF EN SPORTS COLLECTIFS (tentative) 1.Je respecte les règles du jeu, sans tricher. 2.Je respecte léquipe adverse et mon vis-à-vis en cours de jeu. 3.Je prends le dessus sur moi-même avant de vouloir le prendre sur ladversaire. 4.Je mengage physiquement sans recourir à la brutalité. 5.Je me mets au service de léquipe. 6.Je mentraîne régulièrement, selon la discipline de léquipe et la direction de mon entraîneur. 7.Mon plaisir sportif est daccéder à une puissance collective de léquipe. 8.Mon adversaire est en vérité un partenaire, non un ennemi. 9.Je respecte les locaux et le matériel mis à ma disposition pour pratiquer mon sport. 10.Je ne discute pas en cours de match les décisions de larbitre. 11.Je ne provoque pas mon adversaire et ne réponds pas à ses éventuelles provocations. 12.Je ne me dope pas.

6 CHARTE POUR UN SPORT ETHIQUE (tentative) Léthique du sport a pour fondement et pour objectif la défense de la dignité de lhomme par la réalisation dune harmonie du corps, du cœur et de lesprit. Il en résulte pour tous ceux qui développent une activité dans le sport lobligation dune mission déducation et de formation qui vise à promouvoir : - le respect de ladversaire, considéré dabord comme un partenaire de jeu, - la connaissance claire de soi, de ses forces et de ses limites, - la lutte contre toute forme de violence ou de tricherie et lengagement pour la défense de léquité dans le sport, - le ménagement des équilibres de la nature, - la sensibilisation à la nécessité de la solidarité. Université sportive dété, Marseille

7 CHARTE DU JEUNE SPORTIF Conseil général 44 Dire bonjour en arrivant, attendre calmement lanimateur dans le hall et en silence. Respecter son adversaire. Faire des équipes équilibrées. Être poli avec tous. Saider, coopérer et faire des efforts pour progresser. Respecter les autres et ne pas se moquer les uns des autres. Ne pas critiquer larbitre. Respecter le matériel, aider à le ramasser. Respecter les horaires et venir régulièrement.

8 CODE DU SPORTIF Tout sportif, débutant ou champion, s'engage à : Se conformer aux règles du jeu Respecter les décisions de l'arbitre Respecter adversaires et partenaires Refuser toute forme de violence et de tricherie Être maître de soi en toute circonstance Être loyal dans le sport et dans la vie Être exemplaire, généreux et tolérant.

9 MES DIX COMMANDEMENTS I. Tu arriveras à lheure. Tu avertiras pour labsence ou le retard prévisible. II. Tu adhéreras au projet commun. III.A lentraînement comme au match, tu ne tricheras ni avec lentraîneur, ni avec tes partenaires, ni avec lexercice. Tu ne feras jamais de passes sélectives. IV. Tu équilibreras tes dépenses physiques entre toutes les phases de jeu : attaque, repli défensif, défense, montée offensive. V. Tu considéreras chaque match comme un élément dapprentissage et pas seulement comme un aboutissement. VI. Tu respecteras la décision de larbitre en toute circonstance, sans protester, et tu tadapteras pour le plus grand profit de léquipe. VII.A lentraînement, après la phase de compréhension, tu réaliseras toujours lexercice à fond (au mieux de tes capacités). VIII. En attaque, tu tadapteras à la décision du porteur de balle et tu proposeras des solutions. IX. En défense, tu tadapteras au choix de celui qui est monté au contact ou à la récupération, même si cétait une erreur tactique. X. Quel que soit ton choix sur le terrain, ta décision sera toujours guidée par la réussite de léquipe et non par une impression personnelle.

10 CONSTAT DÉCHEC, trop souvent. Parents odieux: réflexions, jugements erronés, excitation,insultes dans les tribunes, entraîneurs « spécialisés » de leurs enfants. Enfants « mal élevés »:contestent, croient tout savoir, champions du monde. Entraîneurs pédants, contestent systématiquement larbitrage alors quils ne connaissent pas le code. Managent en essayant avant tout de coincer larbitre. Arbitres qui sont contestés, insultés, menacés. Les jeunes font beaucoup trop de fautes anti-sportives non réprimandées. Les joueurs font comme les footeux: lèvent le bras pour obtenir la faute, font du cinéma, sinsultent en eux, ne reconnaissent pas leurs tords (je lai pas touché!). Excusent leur faute parce que les autres le font aussi. Agressivité mal placée. Disjonctent trop souvent et facilement. Des équipes entières de jeunes sont sous lemprise du THC. Ne voient le jeu quà travers leur personne, nont aucun recul. Même devant caméscope se trouvent des excuses ou justifications. Même les média : parlent mal Français, se permettent des réflexions désobligeantes, mettent en doute les décisions arbitrales, donnent de fausses notions de règlement.

11 LES DILEMMES ETHIQUES, EXEMPLES. (Cinésiologie) Inspiré par Panathlon international FAIR-PLAY ET SPORTIVITE: augmenter ses chances de gagner sans risque de sanction ou sans propager dopage ou violation des règles. Manipuler une compétitions pour préserver un résultats, une place. RESPECT ET LOYAUTE: Accepter des régimes alimentaires contenant des risques. Permettre de jouer à des athlètes blessés contre lavis des experts. Ne pas respecter larbitre, ni ses décisions. EGALITE DES CHANCES: Donner une place à athlète performant sanctionné pour avoir des chances de gagner. Laisser tomber totalement des joueurs parce quils ne pourront jamais aider à gagner. MATURITE AVEC LAQUELLE EST EXERCE LE POUVOIR: Intimidation, harcèlement, relation intime entre un entraîneur et une jeune athlète (abus de pouvoir). Abus émotionnel: utiliser des sanctions humiliantes, limiter lautonomie. Exigences dentraînement exagérées et trop intensives. PROFESSIONALITE: Donner trop de récompenses financières.

12 PANATHLON INTERNATIONAL Panathlon = ensemble des disciplines sportives Le mouvement panathlonien se veut au service du sport et des sportifs. Cest lassociation des différents Panathlon clubs nationaux. Entretient des rapports avec le CIFP et lUNESCO. Reconnu par le CIO. Buts éthiques et culturels. Se propose dapprofondir, divulguer et défendre les valeurs du sport considérées comme un moyen de formation et déducation de la personne, et de solidarité entre les hommes et les peuples.

13 LENTRAÎNEUR ET LES CONFLITS DINTÉRÊTS LENTRAÎNEUR FACE A SES CONFLITS ET A CEUX DES AUTRES Il diminue le stress des parents qui poussent leur champion: attitudes dans les tribunes, engueulades… Le bien être du sportif reste une priorité et non pas le témoin unique de leur valeur dentraîneur. Le sportif nest pas linstrument de leur soif de réussite. Lentraîneur veille à ce que la relation entraîneur – entraîné ne tombe pas dans la relation parent-enfant. Est linter-face (système tampon) pour moduler les volontés des dirigeants sur lobtention de performance. Pendant les matches, est linter-face entre arbitre et joueur, manque dinvestissement et risques inutiles. Il étouffe les insultes, évite les agressions. Est en relation avec le corps médical : écoute les conseils du médecin et lui transmet ses observations. Inspiré par Cinésiologie

14 LENTRAÎNEUR COMME MODELE Comme citoyen, il connaît la loi, il arrive à lheure, il fait lappel pour les plus jeunes. Il est honnête. Il sait faire la morale. Envers larbitre, il est lucide, objectif, il connaît le code(le fait apprendre et respecter). Envers les joueurs, il respecte la laïcité, pas de racisme détourné, na pas de « chouchou ». Il est disponible. Il ninsulte pas ses joueurs. Il leurs apprend à aborder le risque. Il a une bonne hygiène de vie: ne fume pas devant les jeunes au gymnase, narrive pas dans un état second,.. Son attitude sur le terrain est correcte: habillement, chewin gum, casquette,... Il dénonce les excès parentaux, leur apprend à être de bon spectateurs. Il fait la différence entre rigoureux et rigide, entre agressivité et agression. Il ne choisit pas la solution de facilité: Punir sans comprendre ni expliquer, Faire trop de physique sans ballon plutôt que de la technique. Il arrive avec des entraînements préparés.

15 LENTRAÎNEUR EN PRATIQUE QUOTIDIENNE Organe de la transmission A CHAQUE FOIS, IL INTERVIENT DANS LE BON SENS. Vol de ballon Crachat par terre Ne salue pas en arrivant. Gestes indécents de loin ou au contact (en match ++) Insulte larbitre ou seulement irrespectueux. Insulte ses partenaires (et ses adversaires aussi!) Conteste toute décision. « Chable »excessivement. Déborde de lagressivité honnête vers lagression. Utilisation de la tricherie (faute) utile. Lève le bras pour bénéficier du ballon quand ce nest pas justifié. Conduite dopante. Lentraîneur inculque la différence de fonctionnement entre entraînement et compétition, entre coopération et opposition.


Télécharger ppt "TRANSMETTRE LÉTHIQUE SPORTIVE Lentraîneur est le centre névralgique de cette transmission."

Présentations similaires


Annonces Google