La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

APPROCHE ÉCOSYSTÉMIQUE DURABLE ET COMMUNAUTAIRE DE LÉDUCATION Lexemple de la communauté scolaire Ste-Famille-Laporte de Sherbrooke (1985-1998)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "APPROCHE ÉCOSYSTÉMIQUE DURABLE ET COMMUNAUTAIRE DE LÉDUCATION Lexemple de la communauté scolaire Ste-Famille-Laporte de Sherbrooke (1985-1998)"— Transcription de la présentation:

1 APPROCHE ÉCOSYSTÉMIQUE DURABLE ET COMMUNAUTAIRE DE LÉDUCATION Lexemple de la communauté scolaire Ste-Famille-Laporte de Sherbrooke ( )

2 Conférence aux étudiant(e)s de 4 e année en éducation préscolaire et primaire Faculté dÉducation Université de Sherbrooke Patrick JJ Daganaud –Hiver 2012

3 Mise en application concrète du modèle du Dr Patrick Fougeyrollas : modèle, appliqué au scolaire, du processus de production du handicap oduction%20du%20handicap.ppt oduction%20du%20handicap.ppt

4 HORS-D'ŒUVRE -intégration et eugénisme : impacts de la mondialisation. fr.php -intégration et désintégration : impacts de l'autarcie scolaire

5 Sous-thèmes : -impacts du système scolaire sur la production des handicaps : - stratégies de camouflage et bévues de production; -impacts du modèle de l'Iowa sur la prévention; FPD%20113/DOSSIER%20DOCUMENTAIRE%20%c9L%c8VES%20%c0%20RISQUE/ORGANISATION%20SCOLAIRE/SYSTEME_EN_CASCADE.ppthttp://www.patrickjjdaganaud.com/4- FPD%20113/DOSSIER%20DOCUMENTAIRE%20%c9L%c8VES%20%c0%20RISQUE/ORGANISATION%20SCOLAIRE/SYSTEME_EN_CASCADE.ppt FPD%20113/DOSSIER%20DOCUMENTAIRE%20%c9L%c8VES%20%c0%20RISQUE/ORGANISATION%20SCOLAIRE/MODELE_DE_L_IOWA-MEQ session93.pdf -impacts de la pauvreté sur l'éducabilité; IMPACTS%20DE%20LA%20PAUVRET%c9%20SUR%20LA%20SANT%c9%20DES%20JEUNES%20DE%2018%20ET-.pdf -impacts d'orientations didactiques sur les niveaux de littératie; -impacts de la recherche sur la pratique FFE%20413/DOCUMENTATION/TABLEAU%20DES%20IMPACTS%20DES%20R%c9FORMES%20DU%20FR AN%c7AIS.doc FPD%20113/DOSSIER%20DOCUMENTAIRE%20%c9L%c8VES%20%c0%20RISQUE/APPROCHE%20%c9COLOGIQUE/%c9L%c8VES%20%c0%20RISQUES- %c9COLES%20EFFICACESRF-ClermontGauthier.pdf

6 Témoignage despoir en un avenir meilleur, mais à construire - approches systémique, écologique, communautaire, du développement durable FFE%20413/DOCUMENTATION/APPROCHE%20COMMUNAUTAIRE%20ET%20DE%20LA%2 0SANT%c9/COMMUNAUT%c9%20MOBILIS%c9E%20POUR%20SES%20JEUNES ASSSS-MTL.pdf -déterminants de la santé globale. FFE%20413/DOCUMENTATION/APPROCHE%20COMMUNAUTAIRE%20ET%20DE%20LA%20SANT%c9/D% c9TERMINANTS%20DE%20LA%20SANT%c9-APPROCHE%20%c9COLOGIQUE-QC-MSSSS pdf

7 HISTOIRE DUN PROJET ÉDUCATIF EN APPROCHE COMMUNAUTAURE SYSTÉMIQUE, projet que jai eu le bonheur de vivre dans la communauté scolaire Ste-Famille-Laporte -Développements en systémique de l'adaptation scolaire et sociale FFE%20413/DOCUMENTATION/SYST%c9MIQUE/ENJEUX%20%20EN%20APPROCHE%20%c9COSYST%c9 MIQUE.doc FFE%20413/DOCUMENTATION/SYST%c9MIQUE/ENJEUX%20%20EN%20APPROCHE%20%c9COSYST%c9 MIQUE.doc

8 - Partir des constats dimpuissance Le retard scolaire avant lécole Les confusions de nos interventions : confondre symptômes et causes, référer les moins vulnérables en classe spéciale… La maltraitance La malnutrition La pauvreté La sous-scolarisation Lanalphabétisme la toxicomanie Lexpertise inaccessible La ségrégation Léchec

9 Décider daller aux contrats demprise (empowerment) 1-Les prématernelles sans ressources initiales Se concerter : CLSC (Jean-Pierre Lacroix) À la pêche à lU. de Montréal (Bernard Terrisse) À la pêche à lU. de Sherbrooke (Gérald Poulin) En ASS En EPP En service social

10 Décider daller aux contrats demprise (empowerment) 2-Voir autrement les EHDAA : Normaliser lanormalité Rendre compatibles les approches précoces, préventives, curatives, cliniques et catégorielles : cesser de faire semblant… Les écoliers en difficulté dadaptation Décoder les souffrances La classe à paliers Les écoliers en difficulté ou en troubles dapprentissage Le retard Les TSA Se former continuellement de la multidisciplinarité à la transdisciplinarité Le TDAH Se former Le protocole

11 Décider daller aux contrats demprise (empowerment) Les handicaps Alliance : OPHQ (Lucie Jacques) / CEGEP : T.E.S./ TTS/ puis TSG Alliance : U de Montréal et U de Sherbrooke : orthophonie Alliance : neuropédiatrie (É. Pannetier), pédopsychiatrie (P_A Desmarais), pédiatrie (Serge Therrien), optométrie (Réal Bernier), musicothérapie (Andrée. Lavoie) Se former : CREI : Carole Thibault (orthophonie/ergo/physio)/ Réflecto/ API/ Développer de lexpertise : GCIP (Lucille Latendresse / Denis Trudelle) programme de réhabilitation du schéma corporel (Daniel Perreault/ Réal Bernier/UQTR (Marthe Tétreault)- Publication des progressions des apprentissages en français et math./ Lenfance en difficulté de vivre/ les enfants dautres intelligences-La lumière noire-)

12 Décider daller aux contrats demprise (empowerment) Diversifier les services dans une école ordinaire : les services vers lécole, les co, les cr, les cs, les classes adaptées, les classes à progrès continu la cafétéria, la garderie, le local de psychomotricité, la classe de séjour, la classe à paliers, le local de musicothérapie, les labs dinformatique, les jeux modulaires adaptés, lautoconstruction…) Intégrer les adultes pour intégrer les enfants… Différenciation des approches : du yoga, de la relaxation, du massage…et des dérives, peut- être…. Les enfants dautres intelligences… Diversification de linclusion….

13 Décider daller aux contrats demprise (empowerment) 3-Considérer lindivisibilité de lhumain dans la maltraitance comme en toute chose Se former : LIPPE (Alain Desruisseaux) Se concerter : CSE- CJE – DPJ (Jean Gélinas) Mettre de la pression : CPJ (Marcel Léonard) 4-Considérer lindivisibilité de lhumain dans la malnutrition comme en toute chose Se concerter : La grande Table et… Provigo et ………Mac Do 5-Considérer lindivisibilité de lhumain dans la pauvreté comme en toute chose Se concerter : St-Vincent-de Paul –Ville de Sherbrooke (loisirs) Fondation : fonds de dépannage Fournitures Repas Activités parascolaires

14 Décider daller aux contrats demprise (empowerment) 6- Considérer lindivisibilité de lhumain dans la sous-scolarisation comme en toute chose : Alliance éducation aux adultes (programmes déducation populaire) Ateliers parents pédagogiques 7- Considérer lindivisibilité de lhumain dans lanalphabétisme comme en toute chose : Alliance éducation aux adultes (programmes dalphabétisation) Alliance Arbralettre Ateliers dalphabétisation 8- Considérer lindivisibilité de lhumain dans la toxicomanie comme en toute chose : Alliance LIPPE / DPJ / ATELIERS DE RÉHABILITATION PARENTALE

15 Décider daller aux contrats demprise (empowerment) 9- Considérer lindivisibilité de lhumain dans lexpertise inaccessible comme en toute chose : Déplacer les services vers les usagers et non les usagers vers les services Approche-client et éthique de lapproche-client De la saine gestion et de la coordination des PI, PSII, PT 10- Considérer lindivisibilité de lhumain dans la ségrégation comme en toute chose : De linclusion et de lintégrité…. 11- Considérer lindivisibilité de lhumain dans léchec comme en toute chose : De la réussite et des battements de laile du papillon

16 ÇA REMUE, puis… ÇA DÉRANGE… CSRS et CRSSSE : le modèle sociologique de Parsons et la hiérarchie cybernétique du pouvoir FFE%20413/DOCUMENTATION/SYST%c9MIQUE/SYST%c8ME%20PARSONNIEN.doc Phase humaniste : la lune de miel : les tables de concertation Phase politique de lutilitarisme normatif Phase du rejet politique et organisationnel Phase économique : la lutte des pouvoirs : le démantèlement

17 Cest politiquement et économiquement pareil au Nord des Amériques : les demi-mesures / lhoméostasie la prédation / Ricardo Petrella : les 5 pièges de lÉducation (déshumanisation - marchandisation- culture de la guerre – technocratisation – stratification) évaluer les faiseurs sans évaluer les décideurs…

18 MAIS ÇA CHANGE… les planifications stratégiques les approches communautaires des plans de réussite le développement durable en éducation la pédiatrie sociale la recherche-action les indignés, la politisation la réforme du système scolaire : aplatir la pyramide, éradiquer les pouvoirs hiérarchiques, rendre collégiaux les pouvoirs sacralisés : rendre à tous lEMPRISE dérobée.

19 VOTRE RÔLE FONDAMENTAL : Le temps de lécole ou La métaphore de larbre qui donna vie à Pinocchio Il faut, pour capter lessence subtile du temps de lécole, trois ingrédients indivisibles que rares sont ceux des chercheurs universitaires qui les possèdent. Le premier est la systémique. Les études universitaires, sauf si elles en font une composante thétique, ont la fâcheuse tendance à cacher la forêt au regard scrutateur de lécorce de larbre et, parfois, à confondre le suber et la moelle, en raison, peut-être, des propriétés imperméables de la subérine…

20 Le second, qui découle du premier, est la saisie de lorganicité de lécole. Cette saisie, en reprenant la métaphore de larbre, permet de comprendre que la vie dans larbre de vie scolaire transcende le rayon qui conduit du suber à la moelle et que la cybernétique de cette vie, comme seule la systémique conduit à le conceptualiser, fait que la synergie scolaire, unique productrice des actions scolaires et de leurs retombées, est bien plus que la somme des particules chimiques et des matières organiques qui composent la matière, mais non lessence de larbre. Ainsi, larbre de vie scolaire peut –il être, si lon ny prend pas garde, subtilement plus asphyxiant quoxygénant…

21 Le troisième ingrédient concerne lappréhension pratique, en situation ininterrompue denseignement, des biorythmes de larbre de vie scolaire. Ils se mesurent en cycles, malheureusement institutionnalisés, qui, au Québec, établissent à six ans le biorythme du préscolaire, à six ans celui du primaire et à sept ans le biorythme combiné du secondaire et du collégial. Le biorythme le plus apparenté à lorganicité de la vie est de sept ans... Je ne pense pas que cette donnée soit neutre dans certaines maladies à champignons, lignivores, pas toujours bénignes, qui habitent chroniquement larbre de vie scolaire.

22 Il faut, pour que se réalise lappréhension pratique des biorythmes de larbre de vie scolaire, en situation ininterrompue denseignement, deux cycles de sept ans. Y suffisent-ils? Non! Il faut aussi une pensée réflexive, telle que la décrivent King et Kitchener (2004), apte à générer les niveaux supérieurs de lindispensable processus métacognitif et à ce faire dans un contexte spécifiquement holistique.

23 Pourquoi deux cycles de sept ans? Parce que, plaçant lélève à lentrée en maternelle, on va : le voir traverser tout son cursus primaire, secondaire et collégial; assister à une réforme mineure des programmes et à deux phases dinversion positionnelle didactique du balancier; participer à léclosion ou limplantation dune réforme majeure. On va observer les forces contradictoires en présence, les pouvoirs directs et occultes exercés, les influences politiques saffoler, les stratégies de muselage, les bienfaits, les dérives. Et parce que, placé en position dappréhension pratique, en situation ininterrompue denseignement, au cœur même de lacte éducatif, on aura fait ces observations dans lexercice irremplaçable et inimaginable de la profession.

24 Nulle théorisation, même, en recherche-action, régulièrement immergée dans un bain attiédi de pratique, ne peut permettre le niveau danalyse réflexive systémique de larbre de vie scolaire lié à lexercice prolongé, irremplaçable et inimaginable de la profession. Ce niveau danalyse est une force vibratoire qui témoigne du vécu, sy ancre, forge le rationnel tant recherché et lirrationnel tant décrié, mais jumeaux ô combien chimériques, conjugue et communie. La fiction peut parler du vécu, faire témoigner celles et ceux qui le possèdent, mais elle nest pas ce vécu et plus elle théorise sans lui, plus elle sen éloigne, nie ses réalités ou les subordonne aux règles éphémères de sa théorisation : il faut des chercheurs-praticiens et sept ans de pratique pour un an de recherche. Une sorte danti sabbatique, quoi!

25 Enfin, quatorze ans permettront de savoir si quelque capricorne des maisons na pas, lors des doctes tailles et retailles médicinales, pondu ses œufs au coeur de larbre de vie scolaire, le gâtant si fort que jamais Pinocchio, la marionnette de bois, ne deviendra le petit de lhomme. Références Crahay, M. & Fagnant A. (2007) À propos de lépistémologie personnelle : un état des recherches anglo-saxonnes, Revue française de pédagogie 161, octobre - novembre – décembre 2007, p King P.M. & Kitchener K.S. (2004) Reflective judgment: theory and research on the development of epistemic assumptions trough the adulthood, Educational psychologist, vol. XXXIX, no 12, p

26 Le seul pouvoir que lon puisse détenir sur autrui est celui qui consiste à doter les autres du maximum de pouvoir sur eux-mêmes et dune totale indépendance à légard de celui que lon exerce sur eux…. On ne peut pas ne pas tout systémiquement considérer, ne pas tout lier, ne pas tout dire sans le faire sien, ne pas tout agir sans en faire son enfant, sans se risquer pour lhumanité toute entière : elle vaut et vaudra toujours la peine… Mais lenfant nous élève, il ne nous appartient pas. À partir du moment où des hommes ont dit « Ces savoirs mappartiennent. », ils ont permis que le pouvoir sempare du savoir et lont, dès lors, corrompu : il nous faut CO-NAÎTRE, critiques, libres et égaux. Patrick JJ Daganaud, Hiver 2012


Télécharger ppt "APPROCHE ÉCOSYSTÉMIQUE DURABLE ET COMMUNAUTAIRE DE LÉDUCATION Lexemple de la communauté scolaire Ste-Famille-Laporte de Sherbrooke (1985-1998)"

Présentations similaires


Annonces Google