La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un nouveau segment chez Uriage LHYGIENE INTIME A. Gougerot – Dermatologue – 08/09.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un nouveau segment chez Uriage LHYGIENE INTIME A. Gougerot – Dermatologue – 08/09."— Transcription de la présentation:

1 Un nouveau segment chez Uriage LHYGIENE INTIME A. Gougerot – Dermatologue – 08/09

2 Nombre croissant de femmes attentives à leur hygiène intime Population largement concernée (à différents âges) Dimension conseil importante (recherche de technicité et de sécurité) Marché à fort potentiel Marché Quelques données générales

3 pH 8 ou pH alcalin pH physiologique Usage quotidien Usage occasionnel courte durée Achat spontané Conseil pharmacien Prescription Conseil pharmacien « Auto-médication » Marché de lhygiène intime Lofficine est un circuit privilégié pour les produits dhygiène intime En pharmacie, les produits dhygiène se situent après les savons/syndets Il existe une segmentation des produits par le pH

4 Légitimité de ce marché pour Uriage Profiter de la double expertise Uriage en dermatologie : les peaux sensibles en galénique : lhygiène plaisir Les propriétés anti-prurigineuses de lEau Thermale dUriage Le conseil spécifique du pharmacien

5 Le « point » sur ce sujet L'hygiène Intime et ses secrets Le « point » sur ce sujet L'hygiène Intime et ses secrets

6 Deux zones sont à distinguer : zone externe= VULVE 1/2 muqueuse et peau zone interne= VAGIN Grande variabilité anatomique et physiologique entre les différentes parties constitutrices de la vulve Sensibilité à de nombreux facteurs : occlusion ; transpiration ; sécrétions ; microtraumatismes Physiologie de la zone génitale féminine

7 Comprend : la flore vestibulaire (à lintérieur des petites lèvres) et la flore vaginale peu de différences entre les 2 lune influence lautre La flore génitale

8 VULVE Entérobactéries non pathogènes (E. coli ; P. mirabilis ; E. fœcalis ; S. epidermidis ….) mais pouvant le devenir ! VAGIN Essentiellement lactobacilles : Lactobacillus acidophilis (flore de Döderlein : glycogène épithélial acide lactique) pH acide Barrière naturelle empêchant la prolifération des micro-organismes pathogènes Autres microorganismes : S. epidermidis, hominis et saprophyticus ; Bifidobacterium peptoccocus ; Coliformes Corynebacteries ; C. albicans. La flore génitale

9 La flore de Döderlein est en équilibre avec la flore résidente si déséquilibre « vaginose » Définitions : « vaginose » : déséquilibre de la flore génitale « vaginite » : inflammation interne du vagin « vulvite » : inflammation externe de la vulve « vulvo-vaginite » : inflammation des 2 zones La flore génitale

10 A. Gougerot – Dermatologue – 08/09 Le pH -Quest-ce que le pH ? -Quest-ce quun pH physiologique ? -pH physiologique veut-il dire pH neutre ? Le pH -Quest-ce que le pH ? -Quest-ce quun pH physiologique ? -pH physiologique veut-il dire pH neutre ?

11 Ou « potentiel dhydrogène » indique lacidité dune solution ou dun milieu, et varie de 1 à 14. Le pH « PHYSIOLOGIQUE » est le pH habituel, normal, dun organe, ou dune région, mais il varie selon les zones anatomiques, les conditions extérieures, les influences hormonales... Le pH « PHYSIOLOGIQUE » nest donc pas synonyme de pH neutre à 7 Le pH peut varier de +/- 1 sans conséquence Le pH

12 De la vulve : (5 à 7) Du vagin : varie suivant les dates du cycle : de 3,5 à 5,5 5,4 à 6 au moment des règles Influencé par des facteurs externes (protections féminines externes ou internes ; sous vêtements) Évoluant au cours des épisodes de la vie génitale (grossesse, ménopause) Modifié lors des affections microbiennes plus élevé lors des proliférations bactériennes plus bas lors des proliférations candidosiques Le pH de la zone génitale

13 A. Gougerot – Dermatologue – 08/09 Les facteurs de « Déséquilibre » et les conditions « dAgressions » Les facteurs de « Déséquilibre » et les conditions « dAgressions »

14 Liés aux influences hormonales : grossesse, contraception Liés au « terrain » fatigue, maladies (diabète ; immunodépression) Liés aux traitements prise médicamenteuse (antibiotique ; corticoïdes ; immunosuppresseurs...) Les facteurs de déséquilibre (généraux)

15 Liés aux conditions extérieures : occlusion, transpiration, sécrétions Physiques : humidité, macération (obésité ; sport) contacts répétés avec eau (piscine) microtraumatismes répétés frottements / irritations (sous-vêtements, pantalons) Chimiques : excès dhygiène (> manque dhygiène) produits non adaptés (savons) mode de lavage (irrigations) Les facteurs de déséquilibre (locaux)

16 A. Gougerot – Dermatologue – 08/09 Ce quil faut savoir Ce quil faut savoir

17 Les produits d'usage quotidiens doivent respecter l'équilibre délicat de la zone vulvo-vaginale : produits :ni trop acides ni trop alcalins limitation des produits antiseptiques à la pathologie, ceci afin d'éviter : - irritations et allergies - déséquilibre de la flore vaginale saprophyte Ils sont à réserver à un usage externe La posologie des traitements doit être respectée (durée) Ce qu'il faut savoir

18 A. Gougerot – Dermatologue – 08/09 Ce quil ne faut pas faire Ce quil ne faut pas faire

19 -Pas de gant de toilette -Pas de protège-slips (dessèchement, macération) ni tampons (en cas dirritations) -Pas de déodorant, notamment parfumés -Pas de poursuite d'un traitement spécifique sans avis médical (reconsulter si non disparition des symptômes cliniques) -Pas de douche vaginale ou d'irrigation chez une femme en bonne santé (à réserver à la prescription médicale) Elles peuvent altérer la flore commensale. Elles ne sont pas un moyen de contraception ni de prévention des MST. Ce qu'il ne faut pas faire

20 A. Gougerot – Dermatologue – 08/09 Ce quil faut faire Ce quil faut faire

21 -Se laver, en externe, une à deux fois par jour (pas plus en dehors des règles) -Préférer les douches aux bains - Choisir un produit dont le pH correspond aux besoins : pH entre 4 et 7 : usage quotidien pH entre 7 et 9 : en cas de mycoses externes - Faire sa toilette à main nue -Porter des vêtements amples en coton -Consulter en cas de pertes "anormales" et de signes associés (les leucorrhées physiologiques ne s'accompagnent pas de signes fonctionnels) Ce qu'il faire

22 A. Gougerot – Dermatologue – 08/09 Quelques mots de pathologie Quelques mots de pathologie

23 LE PRURIT Manifestation fonctionnelle d'une inflammation, d'une infection ou d'une pathologie dermatologique. A distinguer des brûlures, de la cuisson, des douleurs. LES LEUCORRHÉES Ecoulement non sanglant, le plus souvent physiologique (sans signe fonctionnel, avec une flore de Döderlein abondante). Pathologiques quand malodorantes ou accompagnées de signes fonctionnels (prurit, brûlures, dyspareunies …). Elle peuvent être mycosiques, parasitaires ou bactériennes LES ALLERGIES Aux parfums, aux conservateurs, aux tensioactifs LES IRRITATIONS Liées aux détergents, aux caustiques LES VULVO-VAGINITES de la femme ménopausée : par atrophie de la muqueuse par carence hormonale LES VULVO-VAGINITES des petites filles font rechercher une parasitose (oxyures), une candidose, un corps étranger Quelques mots de pathologie

24 A.Savoir distinguer les états « physiologiques » des états « pathologiques » B.Choisir les « bons » produits adaptés au « bon » moment domaine clé pour des soins très spécifiques -pH bien défini selon les besoins -technicité des actifs reconnus ayant fait leurs preuves -garanties de sécurité et de tolérance indispensables - positionnement / indications très précis En conclusion

25 Positionnement / Indications

26 Seul ou en association des traitements antimycosiques Toute lannée En particulier : période estivale, post partum, période de règles Positionnement / Indications GYN-PHY pH physiologique 5,5 GYN-8 pH 8 Toutes les muqueuses même les plus sensibles sujettes aux irritations - Femmes adultes - Femmes ménopausées - Adolescentes - Petites filles dès 4 ans Les muqueuses irritées - Démangeaisons - Inconfort persistant USAGE QUOTIDIEN 1 à 2 fois par jour USAGE PONCTUEL 7 à 10 jours max

27 Positionnement / Indications GYN-8 Gel moussant apaisant Aide à lutter contre le développement microbien GYN-PHY Gel moussant fraicheur Maintient léquilibre de la flore intime

28 1. Pouvoir nettoyant dune extrême douceur Sans savon, tensio-actifs sélectionnés 2. Agrément cosmétique soigné Gels blancs nacrés, mousse fine, rinçage facile, parfums frais et féminin 3. Tolérance irréprochable Sans colorant, sans savon, hypoallergénique, testés gynécologiquement 4. Efficacité anti-irritation Eau Thermale dUriage Bases de formulation

29 Gel fluide moussant (mousse ultra-fine) Base non desséchante (-> tolérance +++) de type Syndet (sans savon) Sélection de Tensioactifs doux (anionique, non ionique, amphotère) Présence de Glycérine Conservateur bien toléré (DMDM Hydantoïne) Belle couleur blanc-nacré Galénique

30 Bases de formulation Parfum très frais

31 Bases de formulation PRODUITS GYN-PHY pH physiologique = 5,5 GYN-8 pH 8 CŒUR DE FORMULE / ACTIONS Complexe GLYCO-GYN ® Nettoie en douceur sans dessécher les muqueuses Eau Thermale dUriage Soulage les sensations dinconfort Apaise et hydrate Limites les irritations et démangeaisons ACTIFS SPECIFIQUES INGREDIENTS / ACTIONS Acide Lactique Maintien léquilibre de la flore Piroctone Olamine Action anti-fongique

32 COMPLEXE GLYCO-GYN ® Association originale pour nettoyer en douceur et préserver léquilibre de la muqueuse intime : Glyco-esters + Glyco-flavonoïdes Glyco : le radical Glucidique augmente la biodisponibilité et la stabilité des Esters et des Flavonoïdes Glyco-esters : dorigine végétale, très bons agents nettoyants (non ioniques) Glyco-flavonoïdes : extraits de lEdelweiss, apportent douceur, confort et apaisement Bases de formulation Actifs Communs

33 Bases de formulation Actifs Communs EAU THERMALE DURIAGE 10% Riche en sels minéraux, préserve léquilibre minéral de la muqueuse intime maintient une bonne hydratation Riche en oligoéléments (Zn, Mn, Cu), prévient la formation de radicaux libres a paisant, anti-prurigineux réduit les sensations dinconfort Excellente tolérance sur la muqueuse génitale externe

34 Etude clinique - Eau Thermale dUriage Etude clinique sous contrôle gynécologique N= 21 femmes sujettes aux irritations mais non en crise au moment de linclusion 1 à 2 brumisations/jour pendant 7 jours Très bonne tolérance chez 100% des sujets Apaise les irritations

35 Formulation Actif spécifique à Gyn-Phy ACIDE LACTIQUE Acide organique, physiologique (naturellement présent au sein de la muqueuse intime), dosé pour obtenir un pH acide de 5,5 : optimal pour le maintien de lacidité naturelle de la muqueuse intime maintient un bon équilibre au sein de la flore résidente intime (naturellement présente) assure lautodéfense vis-à-vis despèces microbiennes transitoires potentiellement irritantes

36 Formulation Actif spécifique à Gyn-8 PIROCTONE OLAMINE 0,2% Origine synthétique Action antifongique très efficace, même à dose faible Confère au produit un pH de 8 pour réduire la flore transitoire irritante Action anti-inflammatoire complémentaire pour limiter les sensations dinconfort Affinité pour la peau rémanence daction

37 A. Gougerot – Dermatologue – 08/09 Gyn-Phy ETUDE CLINIQUE SOUS CONTRÔLE GYNECOLOGIQUE Gyn-Phy ETUDE CLINIQUE SOUS CONTRÔLE GYNECOLOGIQUE

38 Etude clinique Objectif principal : Évaluation de la tolérance de Gyn-Phy sur des femmes sujettes aux irritations vulvaires Objectif secondaire : Apprécier lagrément cosmétique et lefficacité ressentie

39 Caractéristiques de létude Critères dinclusion : Femmes sujettes aux irritations vulvaires non en crise au démarrage de létude 29 sujets 21 jours 1 à 2 utilisations par jour

40 Evaluation par le gynécologue Tolérance : Très bonne tolérance chez 100% des sujets Efficacité : A J21, disparition des signes dirritation chez 92% des sujets présentant des signes dintensité légère à J0.

41 Taux de satisfaction exprimés par les 29 volontaires 1. Qualités cosmétiques et agrément dutilisation 93% 93% = tous les sujets sauf 2

42 Taux de satisfaction exprimés par les 29 volontaires 2. Efficacité perçue Taux de satisfaction globale 90% Les utilisatrices sont très satisfaites de Gyn-Phy et apprécient tout particulièrement sa douceur, son efficacité, son parfum et sa fraicheur.

43 Conclusion GYN-PHY Parfaitement adapté à lhygiène intime des femmes sujettes aux irritations, en dehors des période de crises Tolérance excellente Qualités cosmétiques plébiscitées 97% des utilisatrices souhaitent poursuivre lutilisation

44 A. Gougerot – Dermatologue – 08/09 Gyn-8 ETUDE CLINIQUE SOUS CONTRÔLE GYNECOLOGIQUE Gyn-8 ETUDE CLINIQUE SOUS CONTRÔLE GYNECOLOGIQUE

45 Etude clinique Objectif principal : Evaluation de lefficacité de Gyn-8 sur la muqueuse irritée de la sphère génitale Objectif secondaire : Contrôle de la tolérance par le gynécologue Evaluation subjective de lagrément cosmétique et de lefficacité ressentie par les volontaires

46 Caractéristiques de létude Critères dinclusion : Femmes, âge >18 ans - mycose génitale nécessitant un traitement antifongique ou antibiotique, -ou irritation vulvaire sans traitement N : 33 sujets Application : une utilisation le matin pendant 7 jours

47 Groupe « mycose vaginale » (avec traitement) Groupe « irritation vulvaire » (sans traitement) -89% -90% -83% -94% -88% -84% Diminution importante et rapide des signes cliniques chez tous les sujets J0 J7 Evolution des signes dexamen par le gynécologue, sur une échelle de 0 à 9

48 Groupe « irritation vulvaire » (sans traitement) -89% -78% -96% -93% -88% Soulagement important et rapide des signes fonctionnels chez tous les sujets Groupe « mycose vaginale » (avec traitement) J0 J7 Evolution des signes fonctionnels par le gynécologue, sur une échelle de 0 à 9

49 Tolérance Très bonne tolérance chez 100% des sujets

50 Taux de satisfaction exprimés par les 33 volontaires 1. Qualités cosmétiques et agrément dutilisation 2. Efficacité perçue 100% 94% 97% Les utilisatrices sont très satisfaites des qualités cosmétiques de Gyn-8 et de son efficacité apaisante.

51 Conclusion GYN-8 Efficacité démontrée en utilisation seul et en accompagnement des traitements Tolérance excellente Qualités cosmétiques remarquables

52 Les points forts de la Gamme « GYN » 2 produits aux indications précises qui couvrent tous les besoins : pour les états « physiologiques » pour les états « pathologiques » Le respect de la sensibilité des muqueuses équilibre / rééquilibre de la flore spécifique Lexpertise en dermatologie : le choix des pH et des actifs (un actif exceptionnel : lETU ! Lexpertise de la galénique : fraicheur et confort douceur et apaisement


Télécharger ppt "Un nouveau segment chez Uriage LHYGIENE INTIME A. Gougerot – Dermatologue – 08/09."

Présentations similaires


Annonces Google