La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La technique d'irradiation. Est-elle bien tolérée à court et à long terme? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La technique d'irradiation. Est-elle bien tolérée à court et à long terme? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris."— Transcription de la présentation:

1 La technique d'irradiation. Est-elle bien tolérée à court et à long terme? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris

2 Partie 1 Tolérance de la Radiothérapie

3 Partie 1 Tolérance de la radiothérapie 4La technique d'irradiation. Est-elle bien tolérée à court et à long terme? La difficulté la plus importante liée à la radiothérapie vient du fait quen irradiant une tumeur, on ne peut éviter totalement dirradier les tissus environnants. Il y a donc un risque daltération de cellules saines (cest-à-dire non cancéreuses), situées à proximité de la zone que lon souhaite traiter. Cependant, les cellules saines sont capables de se régénérer, à linverse des cellules de la tumeur. Cette altération entraîne ce que lon appelle les « effets secondaires ». Même si ces risques sont connus, ils nen constituent pas moins des conséquences pénibles pour le patient lorsquils surviennent. Toutefois, les techniques de radiothérapie sont de plus en plus précises et permettent de réduire au maximum la survenue de ces effets secondaires. Les effets secondaires diffèrent largement dune personne à lautre, selon le type de radiothérapie, la zone traitée et létat général du patient. Léquipe médicale informe la personne traitée sur ceux qui peuvent se produire et sur les moyens dy faire face.

4 Partie 1 Tolérance de la radiothérapie 5La technique d'irradiation. Est-elle bien tolérée à court et à long terme? On recense notamment : une irritation de la peau à lendroit de la zone traitée. Il est conseillé de ménager la peau le plus possible : éviter le soleil, les produits parfumés; utiliser des savons doux ; porter des vêtements non irritants. en cas dirradiation de labdomen : des nausées, des diarrhées. en cas dirradiation du bassin : des troubles urinaires, des douleurs lors des rapports sexuels. une certaine fatigue peut survenir au bout de quelques séances, qui peut nécessiter dadapter son mode de vie durant le traitement. Selon les cas, des médicaments et des conseils pratiques peuvent réduire ces effets secondaires, qui cessent en principe progressivement après la radiothérapie. Il est très important pour la personne traitée de signaler à léquipe soignante la survenue de problèmes de ce type ou autres, tout dabord parce quelle peut proposer des solutions efficaces, et ensuite, pour éviter que des effets secondaires dits « aigus » ne deviennent chroniques, cest-à-dire quils persistent longtemps après le traitement.

5 Partie 2 Effets secondaires

6 Partie 2 Effets secondaires 7La technique d'irradiation. Est-elle bien tolérée à court et à long terme? Aigus (apparaissent après 10 à 15 jours de radiothérapie et régressent en 15 jours) o fatigue o anite : irritation de lanus o rectite : irritation du rectum avec sensation de faux besoins et glaires rectales o diarrhée parfois accompagnée de douleurs abdominales spasmodiques o cystite avec brûlures mictionnelles et envies duriner plus fréquentes o irritation pli inter-fessier Tardifs (plus de 6 mois après la fin de la radiothérapie) o transit variable avec alternance de diarrhée et constipation, souvent en rapport avec lalimentation o rectite radique avec des petites saignements rectaux dûs à une fragilité de la muqueuse o cystite radique : envies duriner plus fréquentes, difficultés à se retenir o stérilité féminine +/- masculine Ces effets secondaires ne sont pas systématiques mais le patient doit être informé de la possibilité de leur survenue et de la solution à y apporter

7 Partie 3 Complications

8 Partie 3 Complications 9La technique d'irradiation. Est-elle bien tolérée à court et à long terme? Les complications graves liées à la radiothérapie sont devenues très rares. Sil savère quelles sont la conséquence derreurs humaines ou de défaillances techniques, elles font lobjet dune enquête minutieuse et dune prise en charge spécifique des patients. Cependant, certaines complications peuvent aussi être liées à ce que lon appelle la « radiosensibilité individuelle » : cest la sensibilité particulière des cellules dune personne aux irradiations, qui varie selon les individus. Le suivi très régulier du patient par léquipe médicale permet de détecter au plus vite une réaction trop forte au traitement, et de le réajuster. Enfin, les procédures de perfectionnement et de contrôle des équipes soignantes, comme des machines quelles utilisent, visent à une augmentation constante de la sécurité pour les patients, afin déviter au maximum la survenue daccidents.

9 Conclusion

10 Partie 3 Complications 5La technique d'irradiation. Est-elle bien tolérée à court et à long terme? Si léquipe médicale propose à la personne malade de mettre en œuvre une radiothérapie, cest que le bénéfice attendu apporté par la destruction des cellules cancéreuses est supérieur aux risques potentiels encourus.


Télécharger ppt "La technique d'irradiation. Est-elle bien tolérée à court et à long terme? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris."

Présentations similaires


Annonces Google