La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE SEXE DES INDIVIDUS ET LA RÉDUCTION DES RISQUES DE CATASTROPHE QUELS SONT LES LIENS? Lorena Aguilar.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE SEXE DES INDIVIDUS ET LA RÉDUCTION DES RISQUES DE CATASTROPHE QUELS SONT LES LIENS? Lorena Aguilar."— Transcription de la présentation:

1 LE SEXE DES INDIVIDUS ET LA RÉDUCTION DES RISQUES DE CATASTROPHE QUELS SONT LES LIENS? Lorena Aguilar

2 Les impacts du changement climatique seront différents selon les régions, les générations, lâge, la classe sociale, le groupe de revenus, le travail et les genres Les pauvres seront principalement mais pas exclusivement – loin de là – les plus affectés dans les pays en voie de développement. Leur dépendance vis à vis des ressources écologiques locales, doublée de contraintes concernant la santé et le bien être, ainsi que des ressources humaines, institutionnelles et financières limitées rendent les pauvres les plus vulnérables et les moins aptes à sadapter aux impacts du changement climatique (GIEC 2001) Les impacts du changement climatique seront différents selon les régions, les générations, lâge, la classe sociale, le groupe de revenus, le travail et les genres Les pauvres seront principalement mais pas exclusivement – loin de là – les plus affectés dans les pays en voie de développement. Leur dépendance vis à vis des ressources écologiques locales, doublée de contraintes concernant la santé et le bien être, ainsi que des ressources humaines, institutionnelles et financières limitées rendent les pauvres les plus vulnérables et les moins aptes à sadapter aux impacts du changement climatique (GIEC 2001) LES FAITS

3 Les femmes et les enfants ont 14 fois plus de risque de mourir que les hommes lors dune catastrophe Le cyclone de 1991 au Bangladesh a tué 140,000 personnes et 90% des victimes étaient des femmes Durant la vague de chaleur de 2003 en Europe, la mortalité a été plus importante chez les femmes que chez les hommes Pendant louragan Katrina: les femmes noires qui représentaient la population la plus pauvres ont eu les plus grandes difficultés à survivre Pendant le tsunami de 2006, la mortalité a été plus importante chez les femmes que chez les hommes Les femmes et les enfants ont 14 fois plus de risque de mourir que les hommes lors dune catastrophe Le cyclone de 1991 au Bangladesh a tué 140,000 personnes et 90% des victimes étaient des femmes Durant la vague de chaleur de 2003 en Europe, la mortalité a été plus importante chez les femmes que chez les hommes Pendant louragan Katrina: les femmes noires qui représentaient la population la plus pauvres ont eu les plus grandes difficultés à survivre Pendant le tsunami de 2006, la mortalité a été plus importante chez les femmes que chez les hommes

4 Évitons dêtre simplistes et ne regardons pas les femmes (à cause de leur sexe) comme des VICTIMES Les femmes ne sont pas vulnérables parce quelles sont naturellement plus faibles: les femmes et les hommes font face à des vulnérabilités différentes due à leur sexe. De nombreuses femmes vivent dans des conditions dexclusion sociale. Évitons dêtre simplistes et ne regardons pas les femmes (à cause de leur sexe) comme des VICTIMES Les femmes ne sont pas vulnérables parce quelles sont naturellement plus faibles: les femmes et les hommes font face à des vulnérabilités différentes due à leur sexe. De nombreuses femmes vivent dans des conditions dexclusion sociale. Les causes des différences

5 Les préjugés sociaux empêchent les filles et les femmes dapprennent à nager et à grimper aux arbres. Les codes dhabillage peuvent restreindre la capacité des femmes à bouger rapidement, alors que les restrictions comportementales peuvent les empêcher de partir sans le consentement de leur mari, leur père ou leur frère (Bangladesh 1991) Les préjugés sociaux empêchent les filles et les femmes dapprennent à nager et à grimper aux arbres. Les codes dhabillage peuvent restreindre la capacité des femmes à bouger rapidement, alors que les restrictions comportementales peuvent les empêcher de partir sans le consentement de leur mari, leur père ou leur frère (Bangladesh 1991) Les causes des différences

6 La nourriture est souvent distribuée de manière inégale au sein de la famille – avec une claire partialité sexiste (contre la femme) et aussi une partialité dâge (contre les enfants). Quand la catastrophe frappe, ces pratiques discriminatoires préexistantes sexacerbent et leur impact néfaste sur la santé des femmes et des filles sintensifie Les causes des différences

7 Le statut nutritionnel détermine la capacité à faire face aux conséquences de la catastrophe. Par exemple dans le sud et le sud-est asiatique, 45 à 60% des femmes en âge davoir un enfant sont en dessous du poids normal et 80% des femmes enceintes ont une carence en fer. Les causes des différences

8 Les sécheresses, qui affecteront les cultures et le bétail dont soccupent les femmes (en augmentant le travail de collecte, stockage, protection et distribution de leau). Entre 1984 et 2000, le Maroc a connu dix ans de sécheresse et le nord du Kenya, quatre périodes de sécheresse drastique entre 1983 et 2001 Il y a plus de femmes que dhommes dans le secteur informel. Ces secteurs sont les plus touchés et les moins capables de se relever des conséquences des catastrophes, à cause du manque de capital, dun accès limité au crédit et à linformation, entre autres obstacles Les sécheresses, qui affecteront les cultures et le bétail dont soccupent les femmes (en augmentant le travail de collecte, stockage, protection et distribution de leau). Entre 1984 et 2000, le Maroc a connu dix ans de sécheresse et le nord du Kenya, quatre périodes de sécheresse drastique entre 1983 et 2001 Il y a plus de femmes que dhommes dans le secteur informel. Ces secteurs sont les plus touchés et les moins capables de se relever des conséquences des catastrophes, à cause du manque de capital, dun accès limité au crédit et à linformation, entre autres obstacles Les causes des différences

9 En Thaïlande, répercussions du tsunami sur la population masculine: Nombre de veufs en augmentation Difficultés à élever les enfants en bas âge – à inverser les rôles et les normes sociales Traumatisme émotionnel des hommes face à la mort En Thaïlande, répercussions du tsunami sur la population masculine: Nombre de veufs en augmentation Difficultés à élever les enfants en bas âge – à inverser les rôles et les normes sociales Traumatisme émotionnel des hommes face à la mort Dun autre côté…

10 Une étude sur les catastrophes menée par la London School of Economics dans 141 pays a prouvé de manière irrévocable que les différences de sexe entre les individus morts lors de catastrophes sont directement liées aux droits économiques et sociaux des femmes. Dans les sociétés inéquitables les femmes sont les plus vulnérables face aux catastrophes (pourquoi?) Des Faits - pas des anecdotes

11 Que la RESPONSABILISATION des femmes devrait être lune des priorités des initiatives et stratégies dadaptation et de réduction des risques Quest-ce que cela veux dire?

12 Les FAITS Les femmes sont les agents du développement et du changement Après louragan Mitch en 1998, la Masica, à linverse de tant dautres communautés du Honduras, na signalé aucun mort. Six mois avant, une agence de prévention des catastrophes leur a prodigué une formation de sensibilisation selon le sexe des individus sur les systèmes de prévention et la gestion du risque Les femmes sont les agents du développement et du changement Après louragan Mitch en 1998, la Masica, à linverse de tant dautres communautés du Honduras, na signalé aucun mort. Six mois avant, une agence de prévention des catastrophes leur a prodigué une formation de sensibilisation selon le sexe des individus sur les systèmes de prévention et la gestion du risque

13 POLITIQUE ET CADRE JURIDIQUE

14 Conférences et conventions CEDAW Protocole facultatif à la convention sur lélimination de toutes les formes de discrimination contre les femmes Sommet de la Terre- Agenda 21 IV Conférence Mondiale des Femmes - Pékin 23ème Session extraordinaire de lAG (2000) Ankara, Turquie (DPF) Cadre Hyogo Objectifs de Développement du Millénaire CEDAW Protocole facultatif à la convention sur lélimination de toutes les formes de discrimination contre les femmes Sommet de la Terre- Agenda 21 IV Conférence Mondiale des Femmes - Pékin 23ème Session extraordinaire de lAG (2000) Ankara, Turquie (DPF) Cadre Hyogo Objectifs de Développement du Millénaire

15 Conférences et conventions 23ème SESSION EXTRAORDINAIRE DE LAG (2000) A reconnu les désastres naturels comme un défi à limplémentation totale de la plateforme pour laction et la nécessité dincorporer la notion de sexe des individus dans le développement et limplémentation de la prévention des catastrophes et les stratégies datténuation et de récupération ANKARA, TURQUIE DPF, 2002 A reconnu limpact disproportionné des catastrophes naturelles sur les femmes 23ème SESSION EXTRAORDINAIRE DE LAG (2000) A reconnu les désastres naturels comme un défi à limplémentation totale de la plateforme pour laction et la nécessité dincorporer la notion de sexe des individus dans le développement et limplémentation de la prévention des catastrophes et les stratégies datténuation et de récupération ANKARA, TURQUIE DPF, 2002 A reconnu limpact disproportionné des catastrophes naturelles sur les femmes

16 Cadre dAction de Hyogo Considérations Générales d) Une notion de sexe des individus devrait être intégrée dans toutes les politiques de gestion des risques de catastrophes, les plans et les processus de prise de décision, dont ceux liés à lévaluation du risque, lalerte rapide, léducation et la formation ; ii) Alerte rapide (d) Développer des systèmes dalerte rapide centrés sur les gens, en particuliers avec des alertes données à temps et compréhensibles par tous ceux qui sont exposés au risque. Elles doivent prendre en compte la démographie, le sexe, les caractéristiques de vie des publics ciblés, et inclure des conseils sur la manière de réagir aux alertes. Elles doivent être soutenues par des opérations efficaces de la part des responsables des secours et autres décideurs. ii) Education et formation (m) Assurer un accès égalitaire aux formations appropriées pour les femmes et les personnes de faible constitution; promouvoir les formations adaptées au sexe et à la culture comme une composante intégrale de léducation pour la réduction du risque. Considérations Générales d) Une notion de sexe des individus devrait être intégrée dans toutes les politiques de gestion des risques de catastrophes, les plans et les processus de prise de décision, dont ceux liés à lévaluation du risque, lalerte rapide, léducation et la formation ; ii) Alerte rapide (d) Développer des systèmes dalerte rapide centrés sur les gens, en particuliers avec des alertes données à temps et compréhensibles par tous ceux qui sont exposés au risque. Elles doivent prendre en compte la démographie, le sexe, les caractéristiques de vie des publics ciblés, et inclure des conseils sur la manière de réagir aux alertes. Elles doivent être soutenues par des opérations efficaces de la part des responsables des secours et autres décideurs. ii) Education et formation (m) Assurer un accès égalitaire aux formations appropriées pour les femmes et les personnes de faible constitution; promouvoir les formations adaptées au sexe et à la culture comme une composante intégrale de léducation pour la réduction du risque.

17 POURQUOI DEVONS-NOUS PRENDRE EN COMPTE LE SEXE DES INDIVIDUS DANS LA RRC? CELA FAIT-IL UNE DIFFÉRENCE?

18 Pourquoi une différenciation du sexe des individus dans le RRC Les impacts des catastrophes, leurs conséquences et la récupération sont différents en fonction du sexe, des RRC efficaces ne peuvent être réalisées sans prendre en compte les problèmes spécifiques au sexe des individus Les impacts et les conséquences des catastrophes dépendent de la relation qui existe dans la société entre les sexes des individus. Les catastrophes affectent différemment les hommes et les femmes; ces dernières sont les plus touchées Les vulnérabilités et les capacités des hommes et des femmes sont différentes Au sein de la RRC, les hommes et les femmes ont des aptitudes et des connaissances différentes et leur contribution est spécifique (Individuelle et complémentaire) Les impacts des catastrophes, leurs conséquences et la récupération sont différents en fonction du sexe, des RRC efficaces ne peuvent être réalisées sans prendre en compte les problèmes spécifiques au sexe des individus Les impacts et les conséquences des catastrophes dépendent de la relation qui existe dans la société entre les sexes des individus. Les catastrophes affectent différemment les hommes et les femmes; ces dernières sont les plus touchées Les vulnérabilités et les capacités des hommes et des femmes sont différentes Au sein de la RRC, les hommes et les femmes ont des aptitudes et des connaissances différentes et leur contribution est spécifique (Individuelle et complémentaire)

19 Pourquoi une différenciation du sexe des individus dans le RRC En ce qui concerne la RRC, les hommes et les femmes ont des préoccupations stratégiques et pratiques spécifiques à chaque sexe. La RRC et le sexe des individus sont toutes les deux des questions transversales de développement, qui demandent une approche holistique et des actions concertées dans les processus politiques, techniques, sociaux, humanitaires et de développement. Peu de gouvernements tiennent compte de la perspective du sexe des individus dans leurs rapports nationaux sur la RRC - Les questions à ce sujet nont pas encore été intégrées dans la RRC En ce qui concerne la RRC, les hommes et les femmes ont des préoccupations stratégiques et pratiques spécifiques à chaque sexe. La RRC et le sexe des individus sont toutes les deux des questions transversales de développement, qui demandent une approche holistique et des actions concertées dans les processus politiques, techniques, sociaux, humanitaires et de développement. Peu de gouvernements tiennent compte de la perspective du sexe des individus dans leurs rapports nationaux sur la RRC - Les questions à ce sujet nont pas encore été intégrées dans la RRC

20

21 LES DÉFIS ET LES PRIORITÉS

22 Comment y parvenir ? Dans le contexte des priorités du CAH : 1.Faire de la RRC une priorité Revoir les politiques nationales, les stratégies et les plans sur la RRC et sa gestion, et prendre des mesures pour intégrer la perspective sur le sexe des individus Introduction de groupes divers parmi lesquels celui des femmes comme étant un groupe clé Promouvoir la participation des femmes dans le processus délaboration des politiques de la RRC 2.Connaître les risques et prendre les mesures – Identifier, évaluer, faire un suivi des risques et améliorer lalerte rapide Évaluer les risques et la vulnérabilité en fonction du sexe des individus Améliorer la compréhension et laccès des femmes aux systèmes dalerte rapide Dans le contexte des priorités du CAH : 1.Faire de la RRC une priorité Revoir les politiques nationales, les stratégies et les plans sur la RRC et sa gestion, et prendre des mesures pour intégrer la perspective sur le sexe des individus Introduction de groupes divers parmi lesquels celui des femmes comme étant un groupe clé Promouvoir la participation des femmes dans le processus délaboration des politiques de la RRC 2.Connaître les risques et prendre les mesures – Identifier, évaluer, faire un suivi des risques et améliorer lalerte rapide Évaluer les risques et la vulnérabilité en fonction du sexe des individus Améliorer la compréhension et laccès des femmes aux systèmes dalerte rapide

23 Les femmes sont des agents actifs du changement Les femmes ne sont pas vulnérables parce quelles sont naturellement faibles: les femmes et les hommes ont des faiblesses différentes due à leur sexe. De nombreuses femmes sont victimes dexclusion sociale qui se traduit par le manque de biens, des limitations de déplacement, entre autres. Les femmes, comme les hommes, ont des vulnérabilités et des capacités particulières qui ont été construites socialement, cest à dire qui ont été développées à travers le processus de socialisation. Pour cette même raison, elles sont susceptibles dêtre dépassées, exploitées ou transformées (Cuba – hommes de la rivière) Les femmes ne sont pas des agents passifs et ne doivent pas être non plus être considérées uniquement comme des victimes: les femmes sont des agents actifs du changement Les femmes ne sont pas vulnérables parce quelles sont naturellement faibles: les femmes et les hommes ont des faiblesses différentes due à leur sexe. De nombreuses femmes sont victimes dexclusion sociale qui se traduit par le manque de biens, des limitations de déplacement, entre autres. Les femmes, comme les hommes, ont des vulnérabilités et des capacités particulières qui ont été construites socialement, cest à dire qui ont été développées à travers le processus de socialisation. Pour cette même raison, elles sont susceptibles dêtre dépassées, exploitées ou transformées (Cuba – hommes de la rivière) Les femmes ne sont pas des agents passifs et ne doivent pas être non plus être considérées uniquement comme des victimes: les femmes sont des agents actifs du changement

24 Comment y parvenir ? Dans le contexte des priorités du CAH: 3.Augmenter la compréhension et la prise de conscience Construire des centres de RRC, en accordant une attention spéciale aux femmes Intégrer la RRC dans la réduction de la pauvreté, ladaptation au changement climatique et la protection de lenvironnement en prenant en compte le sexe des individus à tous les niveaux 4.Réduire le risque - réduire les facteur sous-jacents Analyser les besoins en fonction du sexe et se préparer, répondre aux catastrophes, en fonction du sexe Documenter et diffuser les bonnes pratiques pour promouvoir les femmes comment agent du changement Dans le contexte des priorités du CAH: 3.Augmenter la compréhension et la prise de conscience Construire des centres de RRC, en accordant une attention spéciale aux femmes Intégrer la RRC dans la réduction de la pauvreté, ladaptation au changement climatique et la protection de lenvironnement en prenant en compte le sexe des individus à tous les niveaux 4.Réduire le risque - réduire les facteur sous-jacents Analyser les besoins en fonction du sexe et se préparer, répondre aux catastrophes, en fonction du sexe Documenter et diffuser les bonnes pratiques pour promouvoir les femmes comment agent du changement

25 Contrôler et faire des rapports 1.Recueillir des informations indispensables sur la participation des hommes et des femmes à la RRC, au moins au niveau national. 2.Contrôler et mettre à jour le processus de promotion de notion de sexe des individus au niveau national 3.Demander des rapports gouvernementaux au niveau national sur les progrès réalisés en fonction du sexe, comme le demandent les recommandations du Rapport Global 1.Recueillir des informations indispensables sur la participation des hommes et des femmes à la RRC, au moins au niveau national. 2.Contrôler et mettre à jour le processus de promotion de notion de sexe des individus au niveau national 3.Demander des rapports gouvernementaux au niveau national sur les progrès réalisés en fonction du sexe, comme le demandent les recommandations du Rapport Global

26 Nous ne pouvons pas nous permettre de faire les mêmes erreurs. En négligeant limportance du sexe nous sommes responsables de la mort et de lappauvrissement de milliers de gens


Télécharger ppt "LE SEXE DES INDIVIDUS ET LA RÉDUCTION DES RISQUES DE CATASTROPHE QUELS SONT LES LIENS? Lorena Aguilar."

Présentations similaires


Annonces Google