La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 SIF 2005 Etude Sociologique des Conditions de Réussite des Tic en Education Le cartable numérique de Grenoble comme modèle des « Opérations TICE » du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 SIF 2005 Etude Sociologique des Conditions de Réussite des Tic en Education Le cartable numérique de Grenoble comme modèle des « Opérations TICE » du."— Transcription de la présentation:

1 1 SIF 2005 Etude Sociologique des Conditions de Réussite des Tic en Education Le cartable numérique de Grenoble comme modèle des « Opérations TICE » du secondaire

2 2 SIF 2005 Contexte institutionnel du développement du « Cartable » Une injonction de généralisation lobjectif principal est datteindre dici trois ans la généralisation de lutilisation des nouvelles technologies. [Educnet ] Un constat de retard des usages Il n'y a toujours pas de décollage dans l'Éducation nationale, seulement une « longue maturation depuis 20 ans » [Benoît Sillard, Educnet] Des objectifs ambitieux Traverser les murs de lécole, modifier le rapport au temps et à lespace Changer les organisations, les métiers, la culture, les missions de lécole peut-être Laccent mis sur les ENT Ce programme vise prioritairement à offrir aux enseignants et aux jeunes des bureaux et cartables virtuels avec lassistance nécessaire. [Educnet ]

3 3 SIF 2005 Hypothèses de recherche La réflexion sur la généralisation des usages, létude des freins, nécessitent : – La prise en compte des conflits possibles entre Valeurs de lécole et valeurs véhiculées par les TIC dans le contexte économique et politique – Lanalyse du « système cartable »

4 4 SIF 2005 Cadre théorique : lacceptabilité Le développement dune innovation, processus dappropriation collective repose sur : Utilité (théories didactiques, dapprentissage, pratiques) Utilisabilité (théories cognitives, considérations ergonomiques) Acceptabilité pratique (contexte de développement) Perception objective et subjective des dispositifs, de leur efficacité, de leur sincérité, de leur fiabilité Acceptabilité sociale (culture, valeurs, normes, missions, croyances, affect…) (Tricot, Nielsen, Chaptal, Alter)

5 5 SIF 2005 Fondements de lacceptabilité sociale La distinction entre rationalité en finalité et rationalité en valeur (Weber, Harendt, Ricoeur, Obin) La notion de rationalité limitée, rejoignant la croyance (Alter, Simon, Schumpeter) La théorie de la traduction (Callon, Latour) Cette notion se démarque du point de vue « coût - bénéfice » en sappuyant sur

6 6 SIF 2005 Utilité Utilisabilité Contexte politico-économique Innovation TICE « Pionniers » Processus collectif critique Transgression Imagination Contraintes Grappes innovateurs Nouvelles pratiques Et Nouvelles normes Pratique Sociale InventionAppropriationInstitutionnalisation Injonction Dispositif Acceptabilité Pratique Sociale Acceptabilité

7 7 SIF 2005 Méthodologie Recherche empirique des inconsistances du « système » Recherche théorique des conflits de valeurs possibles Recherche ethnométhodologique de la perception des ces deux questions au niveau des acteurs

8 8 SIF 2005 Opération Un schéma densemble dune « Opération TICE » Acteurs initiaux o Collectivités o Concepteurs o Partenaires… Infrastructure Montage Dinfrastructure Acteurs induits o Structures rectorales o Établissements o Enseignants o Parents… Activation Mise en oeuvre Montage pédagogique Réalisations Jugements Sollicitations Sphère économique et politique

9 9 SIF 2005 Les inconsistances du système Ambiguïtés entre concepteurs et promoteursconcepteurs et promoteurs –Priorité pédagogique pour les uns –Volonté de dynamiser léquipement individuel, dœuvrer pour lemployabilité pour la collectivité Cisaillement rectorat-collectivitéectorat-collectivité –Transfert de compétences vers la collectivité –Restrictions budgétaires ministérielles –Impréparation de la sphère éducative Absence de consensus éducatif entre concepteurs et académieconsensus éducatif –Evolution de lécole, voire de sa place dans la société –Prudence et préservation des sphères de décision –Priorité aux contenus disciplinaires –Désintérêt pour les usages transversaux et innovants des ENT

10 10 SIF 2005 Valeurs de lécole Existence dun corpus de valeurs « incontournables » Egalité, raison, liberté, intérêt général, justice sociale… Obin, Guillot, Meirieu, Syndicats, Fédérations de parents… Irruption de valeurs émergentes utilité, efficacité, concurrence… Résistance constitutive aux pressions de la société ou « marge de manœuvre » de lécole Meirieu, Obin…

11 11 SIF 2005 Les TIC dans le contexte politique et économique Les TIC sont issues des sphères économiques, puis politiques –Pas dévidences quant aux effets pédagogiqueseffets pédagogiques –Intérêt économique mentionné par OCDE, Conseil des Ministres européens, Réso 2007Intérêt économique Diffusent des valeurs du management et de léconomie libéralevaleurs lnstrumentalisent les organismes détat dont lécolelnstrumentalisent

12 12 SIF 2005 Disjonctions potentielles Les risques de lutilité et de lefficacité La nécessité de leffort vs. l« information facile » La ligne de partage entre savoirs et compétences La Justice, lEgalité, le coût des TICE Lintérêt individuel Vs. intérêt général Lhypothèse de la marchandisation Lécole et lapprentissage « Où je veux, quand je veux.. ; »

13 13 SIF 2005 Les développements du système LIsère à la recherche dune nouvelle plateforme La mission TICE reprend le problème à la base La Savoie arrête ses serveurs en juin 2005, puis redémarre en septembre avec une ancienne version La formation continue privée de ses réseaux et moyens La formation initiale à létiage

14 14 SIF 2005 Résultats des enquêtes Doutes quant à la capacité du système à proposer des solutions Partenariats ninspirant pas confiance (« la fragilité est ENORME »). Doutes sur lefficacité pédagogique Exigence dégalité face au cartable Attachement aux savoirs Attachement à la relation « directe » avec les élèves Résignation à lutilité Une certaine perméabilité aux idées de management, sur un mode de « résignation » Structure de lenquête 12 personnes dun collège : Professeurs, administratifs, parents, cartable et non cartable) Chefs de projet au Conseil Général. Grandes lignes

15 15 SIF 2005 Perspectives Poursuite de létude des processus de décision. Analyse des causes et des retombées des flottements grenoblois. Elargissement de lenquête sur les valeurs Analyse diachronique des évolutions de lopération : une « organisation apprenante » ? Recherche des invariants de ce type dopérations au plan national.

16 16 SIF 2005 La vie à Grenoble après le cartable

17 17 SIF 2005 Concepteurs et promoteurs Moins médiatisé que les autres, car échappant aux grands intérêts économiques, le cartable savoyard est pourtant un dispositif original qui pose la priorité du projet pédagogique sur le matériel informatique. [ Interview par François Jarraud pour le Café pédagogique, 2002.]

18 18 SIF 2005 Académie et collectivité

19 19 SIF 2005 Concepteurs et académie Le cartable électronique est un thème exemplaire. S'il risque malheureusement de devenir la tarte à la crème de l'innovation pédagogique en parant des habits de la modernité le contenu des savoirs enseignés […] [C. Martel] Le projet pédagogique disciplinaire doit prendre en compte loutil informatique, mais les objectifs disciplinaires restent identiques à ceux dune classe traditionnelle. [CDC académique]

20 20 SIF 2005 Effets pédagogiques […] On ne possède guère de données démontrant que la productivité des industries utilisatrices des TIC ait augmenté plus rapidement, sauf aux Etats-Unis et en Australie. (OCDE,2004, P 6) LInternet accentue les clivages sociaux à mesure que de nouveaux usages font leur apparition. (OCDE, 2004, p 11) La question de lefficacité des TICE, ainsi posée (mesure quantitative comparative), est sans issue. […] la complexité et l'imbrication des facteurs rentrant en ligne de compte rendent illusoire cette preuve comparative purement quantitative. (Chaptal, 2000) Les étudiants ont des performances plus mauvaises en maths et en lecture quand ils ont un ordinateur à la maison. (Fuchs, Woessmann, 2005)

21 21 SIF 2005 Intérêt économique Les TIC sont le moteur de léconomie Le ralentissement qui a commencé en 2003 a touché durement les industries manufacturières tandis que les services de télécommunications et les services des technologies de linformation ont poursuivi leur croissance. (OCDE, 2004, p 4) Le plan Réso 2007 reprend largumentaire Notre croissance ne peut venir que de lémergence de nouveaux services […] Les TIC recèlent pour toutes les entreprises de très importants potentiels de gains de productivité et de réactivité. (Réso 2007, nov 2002)

22 22 SIF 2005 Valeurs associées aux TIC dans le contexte Le rapport de lOCDE explique le succès des TIC par : Croissance, concentration, productivité, mondialisation, déréglementation, externalisation Pour les politiques (Réso 2007, nov 2002), il faut : –Libérer les énergies –Faciliter la création dentreprises –Permettre le passage en douceur du statut de salarié à celui dentrepreneur …

23 23 SIF 2005 Instrumentalisation Les politiques doivent associer judicieusement des mesures du coté de loffre dinfrastructure […] à des mesures du coté de la demande […] et à des mesures plus générales en matière déducation, de formation et de compétences (OCDE, 2004, p 11) Létat dispose de trois leviers : jentends quils soient tous mobilisés. (Réso 2007, nov 2002) –Le premier levier, cest limpact que létat peut avoir sur loffre : libérer les énergies, créer la confiance, soutenir linnovation, favoriser loffre dinfrastructure, de contenus et de services. –Le second levier, cest limpact que létat peut avoir sur la demande. Dans cette perspective, létat doit contribuer à accélérer la diffusion et lappropriation des TIC. –Le troisième levier, cest lexemple.

24 24 SIF 2005 Lutilité Je crois quon peut dire que cette ambition dintégration sociale et professionnelle, nous met un petit peu en retrait des valeurs intellectuelles, des valeurs culturelles. (Principal adjoint, Juin 2005)

25 25 SIF 2005 Quelle école ? En tirant les lignes, on peut se demander si la centration sur les besoins de l'élève et sur les exigences d'une culture de l'information laisse quelque place que ce soit à l'éducation aux principes intellectuels et moraux dont l'École était chargée. [Ferry, 2001]


Télécharger ppt "1 SIF 2005 Etude Sociologique des Conditions de Réussite des Tic en Education Le cartable numérique de Grenoble comme modèle des « Opérations TICE » du."

Présentations similaires


Annonces Google