La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L’esprit sportif. 1)Définitions Esprit sportif Etat d’esprit révélateur d’une attitude. Esprit de la pratique du sport dans le respect des règlements,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L’esprit sportif. 1)Définitions Esprit sportif Etat d’esprit révélateur d’une attitude. Esprit de la pratique du sport dans le respect des règlements,"— Transcription de la présentation:

1 L’esprit sportif

2 1)Définitions

3 Esprit sportif Etat d’esprit révélateur d’une attitude. Esprit de la pratique du sport dans le respect des règlements, des règles du jeu et de la déontologie. L’ esprit sportif est universel, il se fonde sur des vertus humaines, principalement sur la loyauté et l’altruisme, sur des valeurs morales (justice et solidarité). Ces valeurs sont véhiculées dans le jeu sportif, puis dans la vie.

4 Ethique Science de la morale, art de diriger sa propre conduite. S’inscrit dans le cadre de la loi et des règlements.

5 Déonthologie Science qui traite des devoirs à remplir. Ensemble des devoirs que s’imposent les sportifs pratiquants ou dirigeant dans l’exercice de leurs actions (voir « code du sportif », CNOSF, 1991) La déontologie peut être propre à chacune des disciplines sportives (charte ou code induisant des engagements moraux).

6 Fair Play Manière d’être, de savoir vivre. Mode de pensée et attitude. Littéralement « franc-jeu » ou « jeu loyal ». Être fair play c’est adopter un code de conduite moral respectant l’esprit du jeu, les autres et soi-même.

7 CODE DU SPORTIF (Association Française pour un Sport sans Violence et pour le Fair-Play : Tout sportif s’engage à : - se conformer aux règles du jeu, - respecter les décisions de l’arbitre, - respecter les adversaires et les partenaires, - refuser toute forme de violence et de tricherie, - être maître de soi en toutes circonstances, - être loyal dans le sport et dans la vie, - être exemplaire, généreux et tolérant.

8 SOLIDARITÉ Dépendance entre les hommes : modalité d’obligation faisant obstacle à la division. Sentiment qui poussent les hommes à s’accorder une aide (devient nécessaire face à une mise en danger).

9 VIOLENCE Abus de la force. Intention de provoquer un dommage. Synonymes : brutalité, emportement. La violence peut être verbale, physique ou morale.

10 Autres notions CIVISME Respect des règles sociales. CITOYENNETÉ Attitude individuelle responsable, conforme à l’autorité. Elle se construit activement. EDUQUER Former des citoyens actifs. ATTITUDE Disposition interne de l’individu vis-à-vis d’un élément du monde social, orientant sa conduite.

11 Autres notions INCIVILITÉ Transgression des normes sociales régissant les bons rapports des citoyens entre eux. CORROMPRE Engager à agir contre son devoir, soudoyer. Ex : achat de joueurs, d’arbitre... TRICHER Tromper. Ex : détourner les règles du jeu... DOPAGE utilisation de substances et procédés de nature à modifier artificiellement les capacités ou à masquer l'emploi de substances ou procédés ayant cette propriété.

12 Les textes de référence Textes de référence : - - charte olympique (www.franceolympique.org, rubrique CIO, lire page 7 à 9) - - code de l’éthique sportive (Conseil de l’Europe, conseil des ministres du 24 septembre 1992)voir site : rubrique « éducation, culture et patrimoine, jeunesse et sport », puis « sport ». - - loi du 16 juillet 1984, modifiée relative à l’organisation et la promotion des activités physiques et sportives (chapitre X) - loi du 23 mars 1999, relative à la promotion de la santé des sportifs et à la lutte contre le dopage.

13 2) Le paradoxe du sport

14 Maurice BAQUET : « le sport a des vertus, mais des vertus qui ‘enseignent » Le sport implique : - la notion de maîtrise (but de maîtrise technique, dépassement de soi, estime de soi) - la notion de compétition (affrontement, comparaison aux autres...) Quelles sont les « qualités » d’un sportif ? Faire le listing des qualités (notions positives / mais aussi négatives) : Agressivité / Agression Ténacité / Egocentrisme Courage / Tricherie Dépassement de soi / Tout faire pour gagner

15 Les dérives Quelles dérives cela peut-il entraîner ? Afin d’atteindre son but, le sportif peut être tenté de dépasser certaines limites et ainsi aller à l’encontre de l’esprit sportif. Les mises en situations (matchs, compétitions) peuvent faire apparaître des dérives à des niveaux différents : A- violences et incivilités, B- tricherie et corruption, C- dopage

16 A - violences et incivilités INCIVILITÉ Transgression des normes sociales régissant les bons rapports des citoyens entre eux. VIOLENCE Abus de la force. Intention de provoquer un dommage. Syn : brutalité, emportement.

17 B – tricherie, corruption CORROMPRE Engager à agir contre son devoir, soudoyer. Ex : achat de joueurs, d’arbitre... TRICHER Tromper. Ex : détourner les règles du jeu...

18 C - le dopage Voir loi n° du 23 mars 1999, relative à la promotion de la santé des sportifs et à la lutte contre le dopage (cosignée par Secrétariat d’Eta à la Santé, Ministère de l’agriculture et de la pêche…) DOPAGE utilisation de substances et procédés de nature à modifier artificiellement les capacités ou à masquer l'emploi de substances ou procédés ayant cette propriété. Les substances et procédés visés au présent article sont déterminés par un arrêté conjoint du ministre chargé des sports et du ministre chargé de la santé (voir site du MJSVA : sports.gouv.fr,dossier lutte anti-dopage) Titre II, section 1, article 17 « Interdiction d’utiliser les substances... » Article 2 la loi stipule aussi la création d’antennes médicales de lutte contre le dopage organisant des consultations ouvertes aux personnes ayant recours à des pratiques de dopage. (anonymes et à la demande). Il peut y avoir un suivi médical. Titre Ier, article 5,6 Obligation de produire un certificat médical (non contre-indication à la pratique sportive pour toute délivrance de licence. Obligation de présenter une licence sportive ou certificat médical pour toute participation à des compétitions sportives organisées ou agrées par les fédérations sportives. Sanctions contre : - les participants à des compétitions ou manifestations sportives organisées ou gréées par les fédérations sportives utilisant les substances… - Toute personne qui prescrit, offre, administre ou applique à un sportif une substance ou…ou facilite son utilisation, l’incite à leur usage.

19 3) Le rôle de l’éducateur

20 Mettre en lumière les valeurs du sport et les comportements positifs dans la pratique. A- L’APPROPRIATION DES RÈGLES ET DES RÈGLEMENTS Principe fondamental : Dans les pratiques sportives les règles du jeu et les règles de sécurité ne doivent pas apparaître comme imposées d’une manière arbitraire, elles adviennent au contraire comme nécessaires et fondatrices de l’activité. 3 étapes à l’appropriation de la règle : - non respect - règles extérieures, imposées - règles acceptées Plutôt que de parler d’apprentissage de l’arbitrage on parle d’une construction (collective) du règlement des actions. L’éducateur peut guider et aider à cette construction Ex : principes de l’équilibre attaque/défense

21 Mettre en lumière les valeurs du sport et les comportements positifs dans la pratique. B- LE RESPECT DES PARTENAIRES L’éducateur sportif doit permettre l’appropriation de la notion de solidarité. SOLIDARITE Sentiment qui pousse les hommes à s’accorder une aide. La solidarité doit devenir une nécessité face à une mise en danger (qui peut être réelle ou relative). Ex : de l’escalade aux sports collectifs qui ne sont pas collectifs par essence mais par nécessité.

22 Mettre en lumière les valeurs du sport et les comportements positifs dans la pratique. C- LE RESPECT DES ADVERSAIRES Sans adversaires pas de confrontation possible. Le respect des adversaires doit passer par le comportement positif des pratiquants mais aussi des organisateurs, des dirigeants, des spectateurs et des familles : sur le terrain et en dehors du terrain. L’éducateur peut être l’intermédiaire entre les adversaires et l’environnement du club (lien avec les familles, les dirigeants, les spectateurs) Ex : favoriser des gestes de respect - poignée de main après les rencontres, - cris en faveur de l’adversaire avant, après les rencontres… favoriser l’accueil dans les locaux - moments conviviaux après les rencontres, - veiller aux bonnes conditions matérielles des visiteurs…

23 Mettre en lumière les valeurs du sport et les comportements positifs dans la pratique. D- L’EDUCATEUR EST UN MODELE Il doit être celui qu’il souhaite voir chez les pratiquants qu’il encadre. Souvent l’éducateur sportif est aussi encore pratiquant, ou ancien pratiquant, il peut parfois avoir des réactions de « joueur » ou d’ « athlète ». Or il se doit en tant qu’éducateur d’avoir un comportement irréprochable face au respect de l’esprit sportif. Ex : étude de19 79 sur les jeunes de 12 ans (SILVA) Dans la pratique d’un sport on apprend 2 choses : - les règles - la transgression des règles L’éducateur est là pour montrer l’exemple du bon apprentissage des règles et de leur application. Conclusion : Faire le parallèle entre l’esprit sportif et la notion de citoyenneté Citoyenneté : attitude individuelle et responsable, conforme à l’autorité, elle se construit activement. Eduquer c’est former des citoyens actifs.

24 4) Les acteurs de la lutte contre la violence dans le sport

25 A – Les Educateurs Sportifs Voir auparavant Voir auparavant

26 B- Les fédérations - édicte les règles disciplinaires et de déontologie, - mission de formation des arbitres : personne chargée au cours d’une rencontre sportive, de faire respecter les règles du sport considéré (responsabilité technique et morale) - signalement des manifestations aux autorités détentrices du pouvoir de police (art 42-3, loi 16/07/1984 modifiée) - sanctions pour les actes de violence verbale ou physique (procédures disciplinaires) Ex : interdiction temporaire ou définitive de participer aux compétitions pour un sportif, interdiction pour un club d’organiser l’épreuve sportive en présence de spectateurs, interdiction pour un club d’organiser une épreuve sportive dans ses locaux (dans sa ville)… mise en avant des comportements positifs de sportifs ou de clubs : prix, challenge, comptabilisation de points dans le championnat…

27 C – L’Etat Le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Ministère de l’Intérieur ont créé en 2000 : Les commissions départementales (régionales et nationales) de lutte contre la violence dans le sport : Présidées par le Préfet de Département, y participent, la DDJS, la DDSP (officiers de police référents sport) gendarmerie nationale, la DD des Renseignements Généraux, le CDOS, des responsables de disciplines sportives (football, basket-ball…) Son rôle est d’observer, d’analyser, d’anticiper les phénomènes de violence et de déterminer les sanctions, mais aussi des projets de développement d’actions de lutte contre la violence en appui avec les clubs, les CD. Ex : anticipation d’une rencontre de football à haut risque, création d’une BD par les jeunes d’un club, avec mise en scène des comportements de fair-play dans le sport…

28 C – L’état - Sanctions pénales : loi du 16/07/1984 modifiée, chapitre X (sécurité des équipements et des manifestations sportives) articles 42-4, 42-7, intrusion dans une enceinte sportive où se déroule une manifestation, d’une personne en état d’ivresse et commettant des violences, provocation à la haine ou à la violence contre l’arbitre, juge, joueur ou toute autre personne ( € et 1 an d’emprisonnement) jet de projectile représentant un danger, trouble au déroulement d’une compétition ou porter atteinte à la sécurité des personnes et des biens... Des peines complémentaires peuvent être données : interdiction de pénétrer ou se rendre aux abords d’une enceinte où se déroule une manifestation sportive. loi du 23/03/1999 (santé et dopage) interdiction temporaire ou définitive de participer aux compétitions,.pour les utilisateurs emprisonnement et amende pour les prescripteurs des substances...

29 C – L’état L’Etat joue aussi un rôle par le bais de ses formations d’éducateurs sportifs ou de la recherche déployée sur cette thématique. Pôle ressource « fonction éducative et sociale du sport » : Outil de valorisation des bonnes pratiques, il constitue, une banque de données répertoriant les actions menées sur le territoire et les personnes ressources pouvant développer une réflexion sur la thématique de la fonction éducative et sociale du sport et mettre leur compétence au service des acteurs locaux du sport. Il constitue un lieu d’échanges permettant d’animer les réseaux qui assurent le relais au niveau local. Il participe à l’ingénierie de formation.

30 Les autres acteurs D- LES DIRIGEANTS, SPECTATEURS, FAMILLES Voir plus haut : conditions d’accueil, comportement... Faire le lien avec la notion de responsabilité civile et pénale. F- LES MEDIAS, LES CHAMPIONS De par les images véhiculées, les mises en avant de faits marquants de l’actualité sportive. Les médias sont aussi à l’origine des dérives du sport (les médias peuvent jouer sur la popularité d’une manifestation ou compétition et ainsi les enjeux deviennent importants). Les sportifs médiatisés peuvent être porteurs de messages, valeurs (parrains d’associations, comportements fair-play...) G- LES COLLECTIVITES TERRITORIALES Les CT peuvent être porteurs du développement d’une politique sportive de prévention et de lutte contre les violences. Création possible de Conseil Locaux de Sécurité et de Prévention de la Délinquance : instance locale créée à l’initiative du maire, rassemblant les acteurs de ces deux thématiques (services déconcentrés de l’Etat : DDSP, gendarmerie, RG, DDJS, DDTEFP, EN, acteurs locaux associatifs…) présence ponctuelle du Préfet de département. Il peut être à l’origine de déploiement de moyens en matière de sécurité mais aussi en matière de prévention et d’éducation (projets sportifs, culturels, …en direction des jeunes, des enfants…)


Télécharger ppt "L’esprit sportif. 1)Définitions Esprit sportif Etat d’esprit révélateur d’une attitude. Esprit de la pratique du sport dans le respect des règlements,"

Présentations similaires


Annonces Google