La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les facteurs de risques cardio- vasculaires. Définitions : Un facteur de risque est un facteur qui favorise l'apparition d'une maladie. Les maladies cardio-vasculaires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les facteurs de risques cardio- vasculaires. Définitions : Un facteur de risque est un facteur qui favorise l'apparition d'une maladie. Les maladies cardio-vasculaires."— Transcription de la présentation:

1 Les facteurs de risques cardio- vasculaires

2 Définitions : Un facteur de risque est un facteur qui favorise l'apparition d'une maladie. Les maladies cardio-vasculaires constituent une des principales priorités de santé publique. En effet, on compte en France chaque année infarctus du myocarde dont 20 % surviennent avant 55 ans et sont mortels une fois sur trois.

3 Définitions : La majeure partie d'entre eux sont prévisibles et pourrait être prévenue grâce à un dépistage précoce. Il faut donc connaître et identifier les facteurs de risque des maladies cardio- vasculaires.

4 I) les facteurs non modifiables: A) âge : Le risque augmente avec lâge à partir de 40 ans. En vieillissant, les parois des artères s'abîment et s'épaississent. De plus, les débris cellulaires et lipidiques saccumulent tout au long des années.

5 I) les facteurs non modifiables: A) âge : Enfin, le cœur perd de son élasticité, ce qui handicape le remplissage des artères.

6 I) les facteurs non modifiables: B) sexe : Les hommes ont un risque naturellement plus élevé que les femmes. Il existe en moyenne un décalage de 10 ans entre les accidents vasculaires des hommes et ceux des femmes.

7 I) les facteurs non modifiables: B) sexe : Cette différence sestompe après la ménopause.

8 I) les facteurs non modifiables: C) Facteurs génétiques : Lexistence de maladies cardio- vasculaires dans la famille entraine un risque accrut pour le patient.

9 I) les facteurs non modifiables: C) Facteurs génétiques : Si un des membres de la famille est décédé dun accident cardio-vasculaire avant lâge de 65 ans, le risque de maladie cardiovasculaire est plus élevé.

10 II) les facteurs modifiables: A) Le tabagisme : Le tabac représente le principal facteur de risque des maladies cardio-vasculaires.

11 II) les facteurs modifiables: A) Le tabagisme : Ce facteur concerne les tabagiques actuels ou arrêté depuis moins de 3 ans, que le fumeur fume tous les jours ou de temps en temps. Le fumeur de moins de 45 ans a un risque dinfarctus du myocarde multiplié par 8.

12 II) les facteurs modifiables: A) Le tabagisme : La toxicité du tabac au plan cardiaque est essentiellement due au monoxyde de carbone qui se fixe à lhémoglobine. Les organes, en particulier le cœur. Il manque alors doxygène. Le tabac diminue le « bon » cholestérol. Ce risque sassocie aux autres facteurs de risques qui vont multiplier les méfaits du tabac

13 II) les facteurs modifiables: A) Le tabagisme : De plus, le tabac à des actions à court terme : il favorise la survenue de spasmes des artères, la formation de caillots et lapparition de troubles du rythme cardiaque. Ses actions à long terme sont : les artères qui sabiment, se rétrécissent et se bouchent.

14 II) les facteurs modifiables: A) Le tabagisme : Le tabagisme chronique : multiplie par deux le risque d'infarctus pour une consommation de 10 cigarettes par jour et le multiplie par trois pour 20 cigarettes par jour. 14 % des maladies cardio-vasculaires chez les hommes ainsi que 2 % chez les femmes sont attribuables directement au tabac.

15 II) les facteurs modifiables: B) Le diabète : Le diabète aggrave les maladies cardio- vasculaires de manière silencieuse en particulier chez les diabétiques mal équilibrées.

16 II) les facteurs modifiables: B) Le diabète : Le diabète de type 2 est un facteur de risques cardio-vasculaires majeurs : il multiplie par 10 à 15 le risque d'amputation et par quatre le risque de claudication intermittente chez lhomme et par six chez la femme.

17 II) les facteurs modifiables: C) HTA : Pour avoir une mesure efficace il faut : un patient au repos, assis au calme et prendre 2 mesures à une minute dintervalle. LHTA peut être essentielle ou secondaire. Pour une tension artérielle de 13/9, le risque daccident cardiovasculaire est inférieur à 15%. Pour une tension artérielle de 18/11, le risque daccident cardiovasculaire est supérieur à 30%

18

19 II) les facteurs modifiables: D) Dyslipidémie – cholestérol Lexcès de cholestérol a un impact majeur sur le développement des maladies cardio- vasculaires. Le mauvais cholestérol est le LDL-cholestérol, il va du foie vers les cellules. En s'accumulant et en s'oxydant dans les parois des artères, il constitue les plaques dathéromes à l'origine des maladies cardio-vasculaires. Plus son taux dans le sang est élevé, plus le risque est important.

20 II) les facteurs modifiables: D) Dyslipidémie – cholestérol Le bon cholestérol est le HDL-cholestérol, il est transporté des cellules au foie puis éliminé par la bile. Il permet l'élimination du cholestérol de l'organisme. Une concentration faible de HDL-cholestérol constitue également un facteur de risque majeur. Mais à l'inverse, en quantité importante le HDL cholestérol un rôle protecteur et pondèrent les autres facteurs de risque.

21

22 II) les facteurs modifiables: D) Dyslipidémie – cholestérol Causes de l'excès de cholestérol : –une alimentation riche en graisses saturées –un terrain génétique particulier –certaines maladies (rein, foie et thyroïde) –certaines familles de médicaments (pilule, cortisone, etc.)

23 II) les facteurs modifiables: D) Dyslipidémie – cholestérol Un taux élevé de triglycérides, un autre lipide circulant dans le sang, favorise également l'apparition de maladies cardio- vasculaires.

24 II) les facteurs modifiables: D) Dyslipidémie – cholestérol Les taux de cholestérol et de triglycérides sont très dépendants de l'alimentation, en particuliers les sucreries et les boissons alcoolisées.

25 III) les facteurs prédisposants: A) surpoids – obésité L'obésité compte autant que le tabagisme, l'hypertension ou le diabète dans le développement des maladies cardio- vasculaires.

26 III) les facteurs prédisposants: A) surpoids – obésité La prévalence de l'obésité est passée de 8 à 11% chez les adultes en cinq ans. (Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé). Elle est déterminée en fonction de l'indice de masse corporelle. Il est prouvé que l'obésité présente avant la puberté persiste à l'âge adulte dans 50 à 70 % des cas et qu'elle génère ensuite une surmortalité principalement cardio-vasculaire de 50 à 80 %. L'obésité abdominale est un facteur de risques majeurs d'accident coronaire.

27 III) les facteurs prédisposants: B) sédentarité Une mauvaise hygiène de vie contribue à augmenter le cholestérol dans le sang et à augmenter la tension artérielle.

28 III) les facteurs prédisposants: B) sédentarité Une mauvaise alimentation, encrasse les artères et en faisant grossir, elle augmente le travail que le cœur doit fournir.

29 III) les facteurs prédisposants: B) sédentarité Les jeunes qui ne pratiquent pas la marche rapide au moins 30 minutes par jour présentent plus fréquemment des taux de cholestérol et de triglycérides supérieurs à la normale. C'est le niveau minimum quotidien d'activités physiques permettant de faire diminuer le risque de maladies cardio-vasculaires. D'une manière générale, les inactifs ont deux fois plus de risques de développer des maladies cardio-vasculaires que les actifs.

30 III) les facteurs prédisposants: C) stress Le stress provoque la sécrétion d'adrénaline d'une part et la sécrétion de cortisol d'autre part. Ces hormones de stress agissent sur la plupart de nos organes dont le cœur et les vaisseaux.

31 III) les facteurs prédisposants: C) stress Cette réaction de l'organisme a pour but de mieux le défendre mais elle soumet à rude épreuve les organes qui peuvent avoir été déjà endommagés par d'autres facteurs. De plus, le stress peut précipiter des anomalies du rythme cardiaque.

32 IV) Rôle éducatif: A) Tabac Arrêter de fumer, c'est primordial !

33 IV) Rôle éducatif: A) Tabac Le sur-risque lié au tabac sestompe au bout de 1 à 2 ans de sevrage complet. Cest la correction la plus rapide et totalement efficace.

34 IV) Rôle éducatif: B) hygiène alimentaire Salimenter : de la diversité et sans excès !

35 IV) Rôle éducatif: B) hygiène alimentaire Une consommation variée, sans excès, en privilégiant le poisson, les légumes, et les fruits. Il est conseillé de faire régulièrement trois repas. Limiter les apports en grasses saturées (viande rouge, le beurre et fromage). Attention aux aliments trop riches en cholestérol (œuf, abats) et trop riche en sucre rapide (jus de fruits, soda, confiseries, etc.) Ne pas resaler les plats. Réduire sa consommation d'alcool si elle dépasse deux verres par jour.

36 IV) Rôle éducatif: B) hygiène alimentaire Chez les personnes âgées, il faut en particulier faire intentions à : satisfaire les besoins en vitamine D et en calcium, veiller à la quantité de lipide ingéré (pour l'élasticité cardiaque) et veiller à l'hydratation.

37 IV) Rôle éducatif: C) perdre du poids Objectif : moins trois à quatre kilos !

38 IV) Rôle éducatif: C) perdre du poids Perdre seulement 5 % de son poids corporel permet déjà de réduire nettement son risque cardio-vasculaire.

39 IV) Rôle éducatif: D) bouger 30 minutes de marche chaque jour, c'est bon pour la santé !

40 IV) Rôle éducatif: D) bouger L'activité physique entraîne de nombreux bienfaits pour le cœur : amélioration de la circulation sanguine, ralentissement du pouls, augmentation du taux d'oxygène et diminution du taux de cholestérol, meilleure gestion du poids et du stress.

41 IV) Rôle éducatif: D) bouger Il ne faut pas nécessairement avoir une pratique sportive intensive.

42 IV) Rôle éducatif: E) observance du traitement

43 Après un incident artériel, certains traitements médicaux sont prescrits pratiquement de façon systématique (antiagrégant plaquettaire, bêtabloquants, médicaments abaissant le cholestérol, etc.). En cas d'hypertension artérielle, le traitement doit être permanent. En cas de diabète, le traitement est un traitement à vie.

44 IV) Rôle éducatif: E) observance du traitement L'objectif est d'éviter la constitution de caillots, de prévenir les risques de rétrécissement des artères, d'améliorer la fonction du cœur. La prise des traitements permette de freiner l'évolution des maladies des artères et les complications.

45 Conclusion : Il est important dévaluer les facteurs de risque car leur identification va permettre de réduire le risque dévolution de larthérosclérose et donc de prévenir le risque dinfarctus du myocarde. Les facteurs de risque vasculaire, surtout s'ils sont associés, peuvent occasionner: insuffisance coronarienne (angor) et infarctus du myocarde.

46 Les 5 préventions : MIEUX MANGER STOP LE TABAC

47 PERDRE DU POIDS BOUGER

48 TRAITER DEPISTER ET TRAITER LES FACTEURS DE RISQUE => SAUVER DES VIES !!!


Télécharger ppt "Les facteurs de risques cardio- vasculaires. Définitions : Un facteur de risque est un facteur qui favorise l'apparition d'une maladie. Les maladies cardio-vasculaires."

Présentations similaires


Annonces Google